AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714455182
Éditeur : Belfond (24/01/2013)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Brillant, limpide, un essai qui redéfinit le concept de bonheur et pose les fondements d'une discipline qui a bouleversé la psychologie traditionnelle : la psychologie positive.

Quand tout semble aller bien, peut-on aspirer à quelque chose de plus ?
En 1998, Martin Seligman crée la psychologie positive, une discipline qui pour la première fois prend le bonheur comme sujet d'études. Il livre ici le fruit d'années de recherches : la théorie du ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Marple
  17 février 2013
Merci à Babelio et aux Éditions Belfond de m'avoir envoyé ce livre pour la Masse Critique de février 2013 !
Je suis plutôt amatrice des livres de développement personnel et j'en lis régulièrement. Dans ce contexte, j'avais beaucoup entendu parler de Martin Seligman, un des inventeurs et théoriciens de la psychologie positive. Pourtant, je n'avais encore rien lu de lui. C'est chose faite, et j'en suis bien contente.
'S'épanouir' m'a vraiment intéressée, même si, à mon sens, ce n'est pas vraiment du développement personnel. En effet, le développement personnel est (par définition !) personnel. Ce qui signifie pour moi qu'il s'adresse à l'individu, lui donne des conseils de vie, des pistes de réflexion philosophique sur son bonheur ou son bien-être individuel. On retrouve ce type de messages ici, mais pas beaucoup et pas seulement. C'est plutôt un projet de société que Martin Seligman présente, avec un changement dans les modes d'éducation, l'armée, l'entreprise, la politique... C'est assez déroutant et un peu utopique, mais au final c'est aussi ça qui fait l'originalité et l'intérêt du livre.
Puis les quelques passages de développement personnel 'pur' valent vraiment le détour, par ex l'idée qu'il faut 'faire avec' (ses soucis, ses souffrances, ses névroses) et apprendre à créer du bien-être à côté, plutôt que de vouloir absolument les éradiquer et se rendre malheureux quand on n'y arrive pas. Ou alors la communication positive active, matière où je dois avoir une marge de progression énorme (pas très douée là-dedans, certainement un peu trop ironique). Enfin, ce rappel que toutes les grandes réussites (professionelles ou humaines) passent par un travail acharné et une volonté de fer, complètement à l'opposé du mythe du génie qui fait tout avec facilité...
Malgré les quelques passages un peu longuets où Martin Seligman se justifie (oui, il est contre la torture... mais personnellement je n'en avais jamais douté) ou détaille les noms et qualités des gens avec qui il développe ses programmes pour l'école ou les soldats (grades exacts à l'appui), ce livre est riche, intelligent et clair. Je le recommande, tant aux amateurs qu'aux novices.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
LUKE59
  02 mars 2013
Le thème essentiel de cet ouvrage est le bien-être ( well- being pour les anglo-saxons) que l' auteur s' emploie à modéliser. Selon sa théorie dite de la psychologie positive, il est est possible de mesurer pour chaque individu des composantes telles que sa capacité à dégager des émotions positives, son engagement, la richesse de ses relations personnelles, le sens donné à sa vie ainsi que son aptitude à la réussite.Il propose dans un premier temps une évaluation basée sur une série de tests sophistiqués destinés à mettre à jour les atouts de chacun qu' il nomme: forces de caractère. Par la suite, il présente un certain nombre d' exercices de remédiation ,tel que par exemple, l' exercice des trois bonnes choses, avec pour effet l' accroissement du niveau de bien-être de tout un chacun. Martin Seligman précise que le but principal de toute sa démarche est aussi de contrer le fléau de la dépression en offrant une méthode de résistance durable- ou résilience- au mal-être . Il ne manque pas de souligner au passage que selon lui, les prises de médicaments et les psychothérapies traditionnelles ne font qu'atténuer passagèrement les symptômes de la dépression....Gage de sérieux de sa méthode, le monde enseignant, des entreprises et l' armée américaine ont recours à ses services.
En conclusion, je dirais qu' en dépit de quelques longueurs et d' une certaine complexité , nous avons là un ouvrage fort intéressant, dense, présentant une approche originale et novatrice sur le thème du développement du bien-être psychologique et la culture de l' optimisme.Je remercie Babelio et les éditions Belfond pour cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
valdemosa38
  05 mars 2013
En ce moment, le bonheur me saoule.
Il y a eu l'obligation de bien manger, d'être beau, de bien baiser ( non, ce n'est pas un gros mot) , d'avoir une Rolex et maintenant celle d'être «  heureux « .
J'ai envie de dire «  P … .. Lachez moi !!! »
Laissez moi mal manger, être toute seule, tomber malade et mourir.
De toutes façons, vous verrez, vous y viendrez aussi !
Qd Babelio m'a proposé de faire une critique de ce livre.... j'y ai vu un signe du destin. Il fallait que ça tombe sur moi . Pile au moment où je largue tout, je déménage, je n'ai plus d'emploi et ou je me demande ce que je vais bien pouvoir faire des qqs années qu'il me reste avant de tirer ma révérence. La vie parfois se moque de moi ….
C'est donc la paupière lourde et le doigt mou que je me suis mise à tourner les pages de ce petit pavé qui prétend m'apprendre à ne plus me délecter de ma misère pour me tourner vers un avenir radieux que je crains vide de sens.
La préface de Christophe André m'appâte et je pousse le zèle jusqu'à aller voir sa vidéo ….Me serais je trompée ? Je cherche depuis si longtemps la pierre philosophale que je n'ose y croire....
Et bien …. ça va être compliqué à expliquer mais c'est le genre de livre qui m'énerve et j'ai du faire un sacré effort pour reprendre ma lecture tous les jours.Si le fond est bon ou du moins intéressant, la forme, pour moi , est insupportable car après la lecture de ce livre si on est pas capable de se retrousser les manches pour atteindre l'état de bien être maximal c'est que vraiment on est de mauvaise constitution et surtout , surtout … qu'on est un assisté …. et bien oui on est aux USA alors forcément Do it Yourself ….
C'est fastidieux ….. Déjà il faut que l'auteur définisse ce qu'est l'état de bien être et de pensée positive, qu'il se démarque d'une autre démarche très proche mais pas pareil, qu'il vante à longueur de page sa démarche à lui, le pape de la pensée positive , tout ce livre baigne ds la modestie, l'humilité à l'Américaine et finit par être contre productif.
L'auteur nous parle de la formation en master qu'il a ouvert ds sa Fac ( 40 000 dollars ….)
Les écoles ds lesquelles le programme est appliqué ...une sorte de programme de rééducation au bonheur en fait ….
Je crois que là où j'ai commencé à avoir des doutes, c'est à partir de la page 140 quand il commence à parler du caractère, du lien entre la psychologie de la victime et la gauche ….D'après l'auteur, pour atteindre l'état de bien être, il faut le vouloir, il faut être responsable de ses actes et non pas se complaire dans un état d'assisté qui déplace la responsabilité sur l'état ou sur qq'un d'autre que soi. Il s'emmêle un peu les pieds entre les vraies victimes ( tsunami ) et les fausses ( les pauvres ) et moi je décroche.
Je n'ai même pas essayer de faire la batterie de test à la fin du livre pour savoir où j'en étais par rapport à mon niveau de bien être. Dommage. Je connais les exercices de ce livre car je fais de la méditation et je sais qu'il y a effectivement quelque chose d'intéressant à tester dans ces exercices ( mais alors … la lettre de gratifications à lire à la personne et à discuter avec elle ….quelle horreur ! )
Je me suis mise à cauchemarder sur des écoles de rééducation au bonheur ou les enfants seraient hyper responsabilisé par rapport à leur niveau de bonheur ( t'as bien fait ton exercice sur les trois bonheurs de la veille ? Tu as écris ta lettre à ta mère pour la remercier de t'avoir donné la vie ?)
Et tout ça finirait ds le village de la fameuse série «  le fugitif «  Tout le monde serait heureux, responsable, clean ( Je ne suis pas un numéro ). Il n'y aurait plus d'homosexuel, il se serait aussi rééduquer ( ça se fait déjà aux USA ) On ferait régulièrement ses test pour voir où on en est ds son niveau de bien être et quand on descendrait trop bas et bien on se prendrait en main et hop, ça remonterait parce que la psychothérapie, ça ne sert à rien, ça ne soigne pas, c'est comme les médicaments ( bon là je suis d'accord mais c'est mieux que de se balancer par la fenêtre )
Et j'en suis sortie pas plus heureuse qu'avant, ni mieux en fait ….Juste un poil énervée....
Du coup, j'ai pris le livre de Nicolas Bedos parce que moi ça me met ds un sacré état de bien être voir de jubilation qd je lis les saillies littéraires de Bedos sur certaines personnes. Ces personnes qui parlent des assistés qu'il faut jeter hors de France, ces assistés qui ne savent pas être heureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bruno_Cm
  20 mars 2013
« le bonheur est plus contagieux que la dépression », affirme Seligman. Quelle belle affirmation !
J'avais plutôt apprécié l'un de ses précédents livres « La force de l'optimisme ». L'auteur y proposait un mélange réussi entre la théorie, des exemples et des exercices à la fois intelligents et simples. A la fois précis, s'attachant surtout à être opératoires, et accessibles. La construction de ce nouveau livre est sensiblement similaire.
Un petit bémol d'emblée : le livre pâtit de la mode actuelle qui veut que les ouvrages de moins de 400 pages soient si souvent mal considérés, dès lors il faut remplir et se répéter. Je pense que pour moitié moins de papier le même message pourrait tout aussi bien passer.
L'idée fondamentale de cet ouvrage : remplacer le concept abstrus et peu opératoire de « bonheur » pour celui de « bien-être ». Celui-ci étant théorisé comme un ensemble de plusieurs éléments « PERMA » : l'émotion positive, l'engagement, le sens, les relations interpersonnelles positives et la réussite. Ces éléments pouvant être mesurés indépendamment, ils peuvent être augmentés également. C'est là tout l'enjeu.
De plus ce n'est pas au simple niveau de l'individu qu'ils se situent, mais aussi au niveau interpersonnel, groupal, scolaire, ils s'impliquent également dans la santé, mais aussi à un niveau macro-économique, à l'échelle d'un pays… voire de l'humanité entière. On peut même imaginer des conséquences porteuses de paix. C'est donc « révolutionnaire », un changement de paradigme révolutionnaire que propose Seligman et ses acolytes fervents de la psychologie positive. Cette psychologie positive se déclinant dans l'éducation positive, l'informatique positive… tous vecteurs de cette révolution du Bien-être.
Ce livre a les défauts de ses qualités et les qualités de ses défauts.
A qui s'adresse l'auteur ? En tant que professionnel, beaucoup de passages m'ennuient, et selon le sujet ou l'angle retient mon attention ou bien me passe complètement par-dessus la tête. le côté historique dans le sens chronologie d'une construction d'une pensée est là aussi tantôt intéressante voire passionnante, tantôt remplie de détails pouvant rebuter le lecteur (non passionné). Ce livre n'est pas non plus un recueil d'articles scientifiques à proprement parler, il est parcellaire dans les informations données (ex : il ne donne que quelques items pour certains des questionnaires), ce qui est parfois frustrant. Pas sûr que le lecteur lambda se donne la peine d'aller voir plus loin.
De même : qui l'auteur souhaite-t-il toucher quand il se défend contre ses détracteurs (Barbara Ehrenreich principalement) ? Plusieurs pages en traitent, pages desquelles je pense que bien des lecteurs se sentiront exclus. Guerre de clochers, intéressante si on appartient à l'un deux camps ? Je l'ignore. Me plaçant hors de ses débats, j'ai presque eu envie de fermer le livre, et l'abandonner.
Toutefois, refermer ce livre serait dommage, car en balayant différents genres et thèmes ou perspectives, l'auteur peut toucher peu ou prou chacun de nous. Si l'on aime réfléchir à la question, aux questions posées du bonheur ou du bien-être, à comment améliorer sa vie, comment s'épanouir, et plus largement comment sortir de cette crise pourrie dans ce monde pourri, ce livre INTERPELLE et donne de vraies belles pistes positives de solution. le germe « positif » sera dans le fruit après cette lecture.
Je terminerai sur une idée qui m'a personnellement touchée : lorsque vous rencontrez quelqu'un qui semble absent, l'air éventuellement fermé, absorbé qu'il est dans sa tâche, son action, son mouvement, de grâce, ne l'interpellez pas, ne vous souciez pas de savoir pourquoi il a cet air-là (jalousez-le en silence si vous voulez), mais surtout laissez-le tranquille, laissez-le à lui, car il est, en ce moment précis, un homme heureux.
Conclusion : Pour sa forme, et son côté « fourre-tout » je mettrais 3 étoiles voire seulement 2. Mais, au vu de l'intérêt et l'importance du message et du propos, il mérite ****.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
cocorosie30
  14 février 2013
J'ai reçu ce livre grâce à Babelio.
Dans cet ouvrage, Martin Seligman, le père de la psychologie positive, nous explique la génèse, les concepts et les applications possibles de cette nouvelle science sociale.
Il y réfute notamment la théorie classique du bonheur pour y substituer celle du bien-être qui comprend les composantes suivantes : émotions positives, engagement, relations personnelles positives, sens, réussite.
Il explique ensuite comment la psychologie positive peut être appliquée à l'enseignement ou à l'armée.
Pour les soldats, l'application peut être curative, en réponse au syndrome de stress post traumatique. Mais on a tout à gagner à ce qu'elle soit préventive ; en renforçant les compétences de résilience, en développant les forces de caractère déjà présents chez l'individu, en l'entraînant à prendre du recul et en lui permettant de développer des relations plus épanouies...
Il avance également une nouvelle approche concernant le travail psychothérapeutique : non plus seulement faire régresser les symptômes anxieux et dépressifs mais permettre aux patients grâce à différents exercices de construire activement son bien être et de s'épanouir.
D'ailleurs, pour lui, l'optimisme est une vertu également pour la santé physique. Un optimiste a moins de chances de développer une maladie qu'un pessimiste, et s'il la contracte en guérira plus facilement. L'exercice physique est également mis en avant.
Voila quelques unes des applications possibles de la psychologie positive.
Sur la forme, les théories sont étayées de nombreux points historiques sur des notions ou des techniques abordées. Les arguments avancés sont soumis à de nombreuses études scientifiques pour prouver leur validité.
J'ai moins aimé le côté anecdotique de certains passages lorsqu'il raconte comment il a rencontré telle ou telle personne, comment se sont montés les études ou les projets. Mais c'est peut être une façon pour l'auteur d'alléger son récit en y adjoignant des éléments plus superficiels.
J'ajoute pour terminer que quelques exercices nous sont proposés dans l'ouvrage. On trouve également une bibliographie très fournie et un index en fin du livre.
Est ce que j'ai été convaincue ? Seligman défend une véritable révolution dans l'approche de l'humain, basé sur le développement de ses capacités et sa responsabilisation. Mais en tant que pessimisme convaincu, j'avoue que certaines applications me semblent un peu utopistes, concernant l'éducation par exemple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
carine38carine38   13 mars 2013
L'émotion positive est plus qu'une sensation agréable : c'est le signal de la croissance, de l'accumulation du capital psychologique.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Martin E. P. Seligman (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin E. P. Seligman
En complément à la lecture de l?outil 1 de la Boîte à outils de la Psychologie Positive au travail (Dunod, 2019), le co-auteur Éric Mellet présente le modèle PERMA, développé par Martin Seligman, fondateur de la Psychologie Positive.
--- Découvrez le livre : https://www.dunod.com/EAN/9782100776375
**************************************
Retrouvez-nous sur : --- https://www.dunod.com --- Facebook : https://www.facebook.com/editionsdunod/ --- Twitter : https://twitter.com/DUNOD --- Instagram : https://www.instagram.com/bienetredunod/
autres livres classés : Psychologie politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
303 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre