AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Edgar Pierre Jacobs (Antécédent bibliographique)
EAN : 9782870970874
56 pages
Éditeur : Blake et Mortimer (28/03/2008)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 151 notes)
Résumé :
Mortimer et son assistante, Nastasia, sont intrigués par un bout de roche sur lequel est inscrit une spirale.
Cet échantillon, ramené par Mortimer de ses récentes aventures en arctique, semble composé d'or, enrobé de diamant.
C'est inconcevable techniquement.
Mortimer décide alors d'en savoir plus, et il se lance dans des recherches poussées, qui lui font réaliser le parallèle avec une découverte africaine: une bague, venue d'un sanctuaire afric... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
umezzu
  09 juin 2020
Le duo Sente / Juillard s'est parfaitement fondu dans l'univers créé par E.P. Jacobs pour Blake et Mortimer : reconstitution d'époque et fantastique porté par une ligne claire. Cet album n'est toutefois pas le meilleur du duo, du moins en terme de scénario.
Au Tanganyika, un archéologue devient fou après avoir ramené des eaux du lac du cratère du Ngorongoro une bague ornée de motifs spéciaux. On retrouve ces motifs sur une pierre extraite de l'Antarctique. Philip Mortimer part pour l'Afrique et se lance dans la recherche de la civilisation inconnue assisté par Sarah Summertown, une archéologue qu'il a connu dans sa jeunesse, et Nastasia Wardynska, qu'il a croisé dans La machination Voronov. La petite équipe est suivie en montgolfière par un adversaire inconnu.
Cet album alterne le meilleur (la mise en place de l'intrigue qui fait appel aux récits précédents, le voyage dans l'Afrique des années cinquante, les vues sur le Kilimandjaro ou la savane, …) et le nettement moins bon (en gros le dernier tiers du récit : la civilisation découverte, certaines incohérences, la manipulation d'Olrik…). de plus, il faut absolument avoir lu les deux tomes des sarcophages du 6éme continent pour comprendre les ressorts de cette intrigue, trop emberlificotée à mon goût.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Meps
  07 septembre 2017
Voilà un nouveau tome de la série qui me fait continuer à encenser la reprise de la franchise par Yves Sente et André Juillard.
J'ai l'impression de me répéter à chaque nouveau tome mais le duo a l'attitude que j'estime la plus louable quand on reprend un tel monument de la BD: respect total des codes graphiques et narratifs établis par l'auteur initial et rafraichissement des thèmes abordés, pour rendre l'oeuvre plus actuelle.
Le défi est ici encore pleinement réussi avec toujours également un peu plus d'action qu'auparavant et un peu moins de grandes envolées scientifiques avec de longues bulles (même si le début reste assez explicatif, ce qui permet de ne pas totalement dénaturer l'ambiance habituelle).
Il est également intéressant que le nouveau tandem se montre plus féministe que ne l'était Jacobs et que des personnages féminins prennent une part active à l'histoire, sans servir uniquement de faire valoir.
Les paysages africains sont également bien rendus, tout en maintenant la charte graphique Jacobs, où on ressent bien, notamment dans les scènes du vieux quartier et du marché au Kenya, toute l'influence de sa collaboration avec Hergé.
A voir maintenant mon impression sur le prochain tome, réalisé par Van Hamme, dont j'avais apprécié les deux précédents tomes... même si je leur trouvais plus une allure d'hommage que de reprise de la série.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
lechristophe
  30 octobre 2015
Cette 18ème aventure de Blake et Mortimer est très étrange : elle est présentée comme un one-shot alors qu'elle serait plutôt un 3ème épisode de "Les Sarcophages du 6e continent" puisqu'elle en est la suite immédiate et la conclusion.
Pendant environ les 3/4 de l'album, on ne peut pas dire que l'intrigue soit bien excitante. Mortimer, affligé de troubles de la mémoire, se passionne pour d'étranges découvertes archéologiques identiques effectuées sur différents continents. Au passage le lecteur aura remarqué qu'il est suivi dans tous ses déplacements par un homme dont Blake puis le MI5 se feront plus tard le complice. Accompagné de Nastasia (sa jeune assistante russe découverte dans "La machination Voronov") et de Sarah Summertown (son ancien amour de jeune homme devenue romancière-aventurière) Mortimer part pour l'Afrique où la dernière trouvaille archéologique a eu lieu. Nos trois aventuriers ayant atterri, nous subissons un safari grotesque digne de "Tintin au Congo" avec accident, incidents et bêtes sauvages.
Ce n'est qu'à la page 43 que l'intérêt remonte un peu et que l'intrigue bascule dans la science-fiction et une uchronie qui pourraient être dignes des anciens albums d'Edgar P. Jacobs si l'action n'était pas aussi faiblarde et l'histoire aussi invraisemblable. Tellement invraisemblable qu'elle passe au second plan avec l'apparition du colonel Olrik et le coup de théâtre qui en résulte.
Bref, un album qui permet à Mortimer d'aller en Afrique et aux auteurs de réutiliser des personnages secondaires qu'ils avaient crées dans les albums précédents et de les mettre en avant.
L'information apportée par le coup de théâtre final permet également de relire cet album et la fin du précédent en scrutant consciencieusement les actions de Mortimer ! Pour cela, je lui mets 3 étoiles au lieu de 2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
oblo
  24 août 2017
Que le capitaine Francis Blake apporte son aide au colonel Olrik, voilà qui, pour tout amateur de la série d'E.P. Jacobs, a le don de titiller la curiosité. Dix-huitième album de la série, le sanctuaire du Gondwana est avant tout un album ultra référencé : prenant la suite du double album des Sarcophages d'Açoka, on y voit apparaître quantité de personnages (le professeur Labrousse ou Nastasia, entre autres) issus des albums précédents. Un album, donc, qui pourrait bien laisser le néophyte sur le carreau, à moins que ce ne soit l'habitué (voire le fan) qui pourrait être déçu de l'intrigue, laquelle ressemble fort à celle de L'énigme de l'Atlantide : le fantastique y a une place importante et, là aussi, on parle d'un continent et de civilisations disparus.
Mais, quand on aime, on n'est évidemment pas objectif. L'album a des qualités certaines : le dessin fait la part belles aux paysages (de l'Angleterre à l'Afrique en passant par l'Antarctique) et même si les personnages apparaissent parfois un peu hiératiques (Mortimer notamment), on retrouve avec plaisir la patte graphique originelle. du côté du scénario, la première partie est riche en suspense et le découpage narratif donne du rythme à l'histoire. Quant à la deuxième partie, elle ravira les amateurs de fin inattendue et ceux qui craignaient que, finalement, la science n'ait rien à voir avec cet album. Pour autant (et pour ma part), la fin paraît laborieuse et, finalement, peut-être un peu décevante.
Un mot de l'histoire, tout de même : en Afrique, un professeur allemand découvre dans une grotte du cratère du Ngorongoro une immense et mystérieuse statue, portant bague au doigt, et défendue par des êtres à têtes de lycaons. Echappant de peu à ce groupe, il ressort de la grotte blessé ... et fou. Au même moment à Londres, le professeur Mortimer a confirmation du caractère extraordinaire de sa découverte en Antarctique : la roche trouvée est décorée d'or et de diamant et aurait au moins 350 millions d'année : une civilisation intelligente aurait-elle vécue avant les dinosaures ? Entre les deux faits, naturellement, se trouve un fil que les 56 pages de l'album déroulent pour dévoiler la nature du mystère. Cela ne suffit pas, malheureusement, à le hisser à la hauteur des références de la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Arthore
  03 août 2019
Nouvel opus du duo Sente/Juilliard (moins connu me semble t-il que d'autres albums de B&M) et bon album même s'il n'est pas à classer pas dans les meilleurs.
Après un début un peu lent, des rappels à "la Machination Voronov", au "Mystère de la grande pyramide" ou aux "Sarcophages du 6ème continent", l'histoire prend une tournure assez inattendue pour une fin plus que surprenante.
Mortimer se trouve embarqué dans une aventure le mettant potentiellement sur la piste de la plus vieille civilisation de l'histoire du monde. Il y aurait t-il eu sur terre des hommes avant même l'apparition des dinosaures?
Accompagné de son assistante Nastasia Wardinska et d'une ancienne amie Sarah summertown, Mortimer va se rendre en pays Masai vers le plateau du Serengeti pour atteindre le cratère du Ngorongoro et faire une bien étrange découverte.
Une nouvelle fois des personnages féminins prennent part à cette aventure et le duo Blake et Mortimer ne constitue pas les personnages clé.
Le dessin reste fidèle au monde de Jacobs et les dialogues, bien qu'un peu plus allégés, toujours empreints de développements scientifiques et techniques.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
lechristophelechristophe   30 octobre 2015
- Sarah : Venez, Nastasia. Il s'agit de nous habiller décemment pour le dîner.
- Nastasia : Nous habiller décemment ?... Ici, en pleine savane ?
- Sarah : Je vois qu'il était temps que quelqu'un se charge sérieusement de vous initier aux coutumes de la bonne société britannique...
Commenter  J’apprécie          70
DomichelDomichel   16 octobre 2013
- Sur cet agrandissement, nous voyons mieux ces rainures inscrites dans la roche. Leur tracé ne peut-être dû au hasard. Il faut donc admettre la manifestation d'une volonté, peut-être artistique… donc d'une intelligence…
- Vous vous rendez compte de ce que vous me dites ?Une intelligence qui daterait de plus de 350 millions d'années ?! Les plus anciens signes écrits ou gravés connus datent d'il y a environ 30.000 ans !
- Je sais professeur. Nous avons eu beaucoup de mal à admettre nos propres conclusions. Mais ce n'est pas tout…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ArthoreArthore   03 août 2019
Bienvenue dans le sanctuaire de la vie. Ce que vous voyez est la couveuse que les élites de la première génération d'humains ont conçue et développée, il y a plus de 350 millions de vos années pour se protéger de leur ... propre race.
....
Ce que les élites craignaient arriva... et bien pire encore... Excédés par l'injustice, les exclus sabotèrent les sources d'énergie et, en n'imaginant pas les conséquences, provoquèrent de monstrueuses catastrophes physiques et biologiques. Aucune vie humaine n'allait survivre à cela.
...
Il y a environ 500000 ans, les conditions furent enfin réunies pour faire revivre notre espèce et la couveuse produisit la deuxième génération humaine, la vôtre. Malheureusement je constate que votre civilisation s'est non seulement étendue à la planète entirère, mais qu'elle est tombée dans les mêmes travers que la nôtre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MepsMeps   07 septembre 2017
- Et puis j'avoue que ce prétexte pour vous revoir n'était pas pour me déplaire. Le souvenir que je garde de vous est si...
- Le mien est celui d'un jeune homme beaucoup plus timide. Mais je ne vous en veux pas, Philip, au contraire.
Commenter  J’apprécie          50
ArthoreArthore   03 août 2019
Que de questions et surtout quelle ambition pour les simples conglomérats de cellules en mouvement que vous êtes! Mais je vais essayer de vous répondre simplement.
À la première je réponds que je suis la vie. La vie a pas de visage car elle a tous les visages.
À la seconde je réponds que vous avez atteint le sanctuaire de toutes les civilisations, le sanctuaire de la vie éternelle.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Yves Sente (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Sente
Dans le cadre du Salon du Livre historique de Versailles, Yves Sente, le scénariste de Blake et Mortimer (La Vallée des Immortels), et Hubert et Laurent Védrine, les auteurs d'Olrik, la biographie non autorisée (chez Fayard) ont participé à la conférence L'Histoire s'invite dans Blake et Mortimer. Rencontre animée par Etienne de Montety Extraits de la rencontre et de la séance de dédicaces du nouvel album de Blake et Mortimer par Peter van Dongen et Yves Sente.
autres livres classés : aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Blake et Mortimer - Le Bâton de Plutarque

Qui est le dessinateur de ce nouveau tome ?

Bob de Moor
Ted Benoît
André Julliard
Antoine Aubin

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Blake et Mortimer, tome 23 : Le bâton de Plutarque de Yves SenteCréer un quiz sur ce livre

.. ..