AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La main droite de Lucifer tome 2 sur 6
EAN : 9782355925689
208 pages
Editions Ki-oon (29/08/2013)
3.75/5   16 notes
Résumé :
Quand Yû Katsumi rentre de trois années passées en Afrique dans une ONG, c’est un médecin qui a rompu son serment d’Hippocrate : enlevé par la guérilla locale, il a été contraint de tuer pour ne pas l’être. Depuis son retour au Japon, il n’est plus qu’un marginal au bras droit tatoué à l’image de Lucifer qui passe ses journées à boire, taraudé par le remords…

Après une nuit particulièrement agitée, il se réveille dans la clinique du Dr Minamoto, un ét... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique

Dans ce second opus, je trouve que le contexte médical est beaucoup plus mis en avant, bien que nous n'entrons pas dans les détails, mais Yu nous donne malgré tout pas mal de termes médicaux, que l'on comprend facilement cependant.

Le fameux tatouge de Yu est un peu au second plan ici, mais j'espère que nous y reviendrons plus tard, j'ai envie de comprendre un peu plus les tenants et aboutissants de ce tatouage et l'importance que celui-ci peut avoir.

Ce que j'apprécie, c'est que l'on ressent plutôt pas mal le boulot en amont, après tout les termes médicaux ne sont pas à la portée de tous, d'après moi il y a de la recherche là derrière ou alors Naoki Serizawa n'est pas totalement étranger à ce milieu.

Ce second opus nous plonge donc dans la vie d'un médecin, mais pousse un peu plus loins également car Yu ne se limite pas à soigner les patients, il s'implique plus que cela et tente de trouver le pourquoi du comment. On en apprend également un peu plus sur les autres personnages. J'ai l'impression de me retrouver dans un récit d'enquêtes médicales plus que dans une saga médicale et c'est agréable car les séries à l'hôpital je troue que cela devient trop rapidement lassant, alors qu'ici nous ne sommes pas à l'abri de nombreux rebondissements.

Commenter  J’apprécie          10

Ce nouveau tome se dévore d'une traite. Yû Katsumi a retrouvé l'homme qui a donné sens à sa vocation. Pour ça, il mérite d'aller au-delà de ces mauvaises actions pour aider tous ces qui n'ont pas les moyens d'être soigné. Très vite, il va être dans le bain du quotidien avec les habitants du quartier. Lui qui n'avait pas de pied à terre commence à trouver ses marques. Et face à un cas particulier, il ne laisse pas tomber. Sauver les gens fait vraiment parti de son identité. Comment ne pas tomber sous le charme de cet médecin blessé par la vie qui va tout faire pour s'améliorer? Son savoir, il le met à disposition de tout le monde qu'importe son statut social ou ses revenus. Naoki Serizawa montre l'importance de soigner l'humain aussi bien sur l'aspect physique que psychique. Ainsi on découvre pourquoi un homme tombe dans l'amnésie et l'alcoolisme. Les yakuzas ont un vrai code d'honneur et remplacent parfois les services publiques. On n'est loin de l'aspect glamour médical comme "Good Doctor". Est-ce plus proche de la réalité? En tout cas, on n'a jamais le temps de s'ennuyer entre les actions et la recherche sur la psychologie des personnages. Chacun peut s'améliorer et aider les autres simplement. Aucun doute que la série de 6 tomes va se lire à toute vitesse avec l'envie d'avoir une fin en apothéose.


Lien : https://22h05ruedesdames.com..
Commenter  J’apprécie          40

La lecture est très fluide, une nouvelle fois, pour ce second volume, mais les rebondissements inattendus, la personnalités des personnages en font un manga très agréable à lire et pas du tout ennuyeux. Peu à peu, on découvre les différents protagonistes, leur histoire, ce qui les rend attachant, alors que certains passent pour de véritables ordures au départ. J'ai vraiment hâte que le tome 3 paraisse.

Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
Bedeo
10 octobre 2013
La Main droite de Lucider propose donc une série résolument réaliste avec beaucoup de rythme, dosant minutieusement les phases de tension avec des moments plus légers, et cela malgré ses faiblesses.
Lire la critique sur le site : Bedeo
ActuaBD
23 août 2013
Une série pleine d’audace particulièrement réussie !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (1) Ajouter une citation

Certes, on dit que c'est en faisant table rase de ses souvenirs douloureux qu'on peut avancer... mais pas au point de vouloir tout rayer de sa vie passée !

Commenter  J’apprécie          30

Notre sélection Manga Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
240 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre