AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B08HVQFK72
544 pages
Harlequin (06/01/2021)
4.41/5   111 notes
Résumé :
Elle est la seule qui puisse le percer à jour... sauf s’il la détruit avant

Au lycée, Vaughn fascine autant qu’il intimide. Beau comme un dieu, prodige de la sculpture, il a le cœur aussi froid que le marbre qu’il cisèle. Surtout, il est prêt à écraser tout obstacle dressé entre lui et la bourse qui lui permettra de partir en Angleterre pour se former auprès de son mentor. Quand cet obstacle prend les traits d’une concurrente au charme magnétique, fra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
4,41

sur 111 notes
5
24 avis
4
12 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

Eroblin
  14 février 2021
Ce roman est le troisième tome consacré aux enfants des Sinners (précédente série). Vaughn est le fils de Baron et d'Emilia Spencer, il est beau, riche comme crésus et arrogant comme son père. Au lycée, toutes les filles le suivent la langue pendante, prêtes à tout pour qu'il daigne jeter un oeil sur elle. Lenora est anglaise, orpheline de mère, fille d'un père artiste qui dirige une école d'Arts très réputée. Tout le monde tient à pouvoir être accepté dans cette école, tout le monde tient à décrocher le stage qui permettra d'être reconnu comme artiste. Lenora veut ce stage mais Vaughn aussi. Mais il veut aussi Lenora mais ne veut surtout pas l'admettre. Entre les deux, chaque rencontre est houleuse, cruelle. Chacun se défie, humilie l'autre… Et on se demande bien pourquoi on continue à lire cette histoire.
Car, au début, je l'avoue, j'ai failli mettre un terme à ma lecture car le personnage de Vaughn est une véritable tête à claques. Il est odieux, méchant, cruel envers Lenora, on se demande comment elle fait pour ne pas porter plainte contre lui. Et surtout on arrive à douter de sa santé mentale car elle est attirée par ce garçon plus que perturbé et qui ferait bien d'aller voir un psychiatre. Et puis, heureusement, l'auteure finit par avoir pitié de nous et commence à égrener des indices qui permettent de mieux comprendre l'attitude de Vaughn, les raisons pour lesquelles il tenait tant à faire ce stage dans cette école d'Arts et ce qu'il ressent pour Lenora. Mais que de tortures avant d'en arriver à une fin apaisée. Des trois romans de la série, c'est celui où les personnages se déchirent le plus. Donc si vous aimez les relations prises de tête, je vous le conseille.
Challenge Séries 2021

Lien : https://labibdeneko.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Lectrice_amoureuse
  01 mars 2021
Bonjour à toute et à tous, j'espère que vous allez bien 😄 J'ai lu Angry God de L.J. Shen paru aux éditions Collection &H 💙
Je remercie la maison d'édition pour l'envoie de ce Service Presse. 💕
🥀Résumé du Livre
Au lycée, Vaughn fascine autant qu'il intimide. Beau comme un dieu, prodige de la sculpture, il a le coeur aussi froid que le marbre qu'il cisèle. Mais surtout, il est prêt à écraser tout obstacle dressé entre lui et la bourse qui lui permettra de partir en Angleterre pour se former auprès de son mentor. Quand cet obstacle prend les traits d'une concurrente au charme magnétique, fraîchement débarquée dans son lycée, Vaughn comprend qu'il va pouvoir joindre l'utile à l'agréable. Évincer la propre fille de son mentor promet d'être très satisfaisant. Lenora déteste la jeunesse dorée futile qu'elle découvre à All Saints High. le seul élève qui se distingue est le protégé de son père : Vaughn, un artiste sexy à s'en damner dont l'ambition et le talent sont sans limites. La noirceur aussi. Mais Lenora connaît le secret qui a fait de lui ce prince sans coeur. Alors, même s'il se comporte en salaud quand il la croise au lycée ou dans l'atelier de son père, elle n'a pas peur de lui. D'un mot, elle peut briser sa fierté.
🥀Avis
Lenora qui connu sous le nom de Lenny est une fille très forte qui ne se laisse pas marcher sur les pied n'importe ce qu'on peut lui faire. Elle est gentille, douce, calme, obéissante et réservée mais par dessus sa elle est aussi très doué en art. On peut aussi voir sa tristesse par moments face à son père qui ne s'occupe pas assez d'elle, la faites qu'on pense très souvent à sa mère décédée qui lui manque énormément et dans ses moments là elle peut compter sur sa soeur qui l'a soutiens, qui l'a protégé qu'elle qu'en soit la situation. Par moments, on voit à quel point elle est forte et déterminée toutefois sa carapace qu'elle se forge au fil des années va vite s'effriter lorsqu'elle se trouvera avec Vaughn. Quand à Vaughn, c'est un homme d'un côté est dur, violent, sombre, malsain. Qui n'hésite pas à rabaisser les gens, les faire souffrir autant qu'ils le font aux autres, il aime la vengeance, faire du mal. C'est un jeune homme qui mets toute ce qu'il ressens dans son art et on peut dire qu'il est très doué même si il le sait é qui fait de lui quelqu'un égocentrique par moment mais il sait aussi reconnaître le talents. Dès le début de l'histoire, on sait qu'il a un secret qu'il a perd que les autres découvre. Celui-ci le fait paraître plus humain et quand on découvre ce qu'il a vécu c'est difficile de se dire qu'il a tout su garder pour lui durant des années. Au fur et à mesure du roman, Vaughn peut aussi devenir un jeune homme charmant, romantique, bon, protecteur, toujours présent pour ses amis et sa famille. On découvre aussi ce côté jaloux par moment.
En ce qui concerne, leur relation ils se sont rencontrés très jeune. Il y a toujours eu entre sentiments et vengeances entre eux et avec les années cela ne peut que se renforcer. N'empêche la passion commune de l'art ainsi que leur rapprochement obligatoire pour gagner cette opportunité fait que il y a nettement une évolution dans leur relation au fil du temps, ils osent mettre leur coeur à nu, ils se dévoilent ce que ce soit leurs émotions ou tout ce qu'ils ont parfois enfoui depuis si longtemps. C'est une relation assez complexe, parfois sombre mais on sens nettement qu'ils sont fait l'un pour l'autre. En ce qui concerne les personnages secondaire. On va bien entendu revoir toute la bande au complet mais c'est Knight son meilleur ami qui sera plus présent pour lui dans certain moment. On voit vraiment qu'il peut compter sur ses amis n'importe le besoin. On mettra aussi plus l'accent sur la relation de Vaughn avec ses parents Vicious et Emilia. Celle-ci est réaliste, pur et vrai. Je trouve qu'on voit Vicious vraiment dans un rôle de père qui lui va très bien, il peut se montrer ferme et de temps en temps Vaughn me fait beaucoup pensé à lui. Mais il y a aussi ce côté protecteur, de même pour Emilia envers leur fils. Ils ont tout les trois une très belle relation où ils sont présents l'un pour les autres malgré ce que des personnes essayent de se venger, de détruire leur statue, leurs familles ou qu'ils veulent qu'en profiter. On va également recroiser la soeur de Leonora, Poppy entretien avec celle-ci une très belle relation entre soeurs, ils sont toujours là une pour l'autre. On rencontre le père de Leonora : qui est le directeur de l'école en Angleterre et je dois dire que celui ci n'était pas présent pour ces filles après la tragédie de sa femme. En plus il sera mêler a quelques rebondissements assez inattendus et qui fera voir son père autrement à Leonora. Bon il est temps de passé a des personnages qu'on a détester durant la lecture. Tout abord il y a Arabella, une jeune lycéenne qui n'est que jalousie envers Leonora pour des erreurs de ses parents, pour sa relation avec Vaughn. Celle-ci va lui faire que des ennuis sur ennuis tout du long. Et derrière tout cela, on a Harry Fairhust qui est l'oncle, un prof dans l'école art en Angleterre, mais aussi un artiste très proche de la famille de Vaughn qui se croit tout permis, qui recherche que succès, qui veut vengeance et mérite mais qui est littéralement un monstre quand on prendra conscience de ses actions. En ce qui est du secret de Vaughn celui-ci m'a retourné le coeur et l'estomac. On doit prendre son mal en patience avant qu'on le découvre mais quand celui-ci éclate on ne peut que ce mettre à sa place et ressentir ce besoin de vengeance envers cette personnes. On ressens également un dégoût et une haine envers la personne responsable. Les chapitres s'alternent entre Léonora et Vaughn ce qui nous permet de mieux ressentir les émotions, leurs sentiments, leurs haines, cette vengeance. Il y un chapitre de Vaughn où il se livre à Leonora et je dois dire que celui-ci a été très difficile à lire. Puis on a également des points de vue d'Emilia et Vicious qui m'ont énormément touché, entre leur culpabilité, leur souffrance, leur haine, leur soif de vengeance et puis plus que tout : l'amour inconditionnel qu'ils portent à leur fils. La plume de l'auteure est aussi prenante, addictives même si celle-ci se révèle vraiment plus sombre a ce quoi l'auteure nous a habitué dans les tomes précédents. Toutefois, elle a su mettre les émotions, leurs ressenties des personnages très bien en avant. J'ai tout de même beaucoup aimé ma lecture ! 💕
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Beli_LivreSaVie
  15 janvier 2021
Je crois que quand on a un roman de L.J. Shen en main, il devient difficile de ne pas vite le lire. Je suis toujours tellement curieuse de découvrir quelles seront les personnalités de ses personnages. Cette série, on s'y sent bien, d'autant plus si on lit tous ces personnages depuis le début, de la génération des parents jusqu'à maintenant. le tome précédent a été une énorme claque, je ne m'en suis pas encore remise et elle a tellement donné à cette histoire que j'en ai été éblouie ! Alors, j'ai vite lu ce dernier tome car j'aime son univers.
L'image de jeunes enfants ayant partagés quelques instants forts, produit toujours ce petit effet chez moi, de m'ancrer directement parmi les personnages et cette étincelle qui a brillé entre eux. On les retrouve ici plusieurs années après, et leurs histoires individuelles n'ont pas eu l'air de tout repos. Vaughn, nous avons pu le suivre dans les tomes précédents, est le fils de Vicious, ce personnage que l'on oublie pas facilement, et d'Emilia. J'adore me remémorer l'histoire des parents et constater ce qu'ils sont devenus, c'est un sentiment très fort, et cela nous positionne en tant que fidèle de cette série. Même si on se rappelle leur histoire, j'ai aimé prendre le temps de m'y intéresser de nouveau pour avoir une sorte de “continuité“. Vaughn n'est donc pas n'importe qui, il a de qui tenir, et il semble bien sombre lui aussi. Nous allons très vite découvrir à quel point cette noirceur dirige sa vie depuis de nombreuses années maintenant.
Je crois que lorsque l'on découvre toute l'histoire de ce passé, qui a forgé Vaughn ainsi, on ne s'attend pas à ce que cela prenne autant d'ampleur. Enfin si on est en droit à s'attendre à quelque chose d'énorme avec L.J. Shen, elle n'offre pas à ses personnages cette aura d'obscurité, juste pour qu'ils soient sombres et ténébreux, non, elle leur forge une histoire et une personnalité qui va au delà de ce que l'on peut imaginer au départ. C'est assez machiavélique, et cette histoire obscure et qui ne peut que contraindre la personne qui la vit, à douter d'elle et à agir en conséquence, cache un profond traumatisme chez un jeune enfant, qui aura des répercussions terribles sur sa façon d'être. Ce passé a forgé Vaughn, et quand nous le découvrons au présent, nous en découvrons les conséquences sur ses rapports avec les autres, de sa propre famille, en passant par ses fidèles amis, tout en prenant conscience de la façon dont il se sert des autres pour le paraitre, et surtout pour atteindre son objectif !
Vaughn et Lenora se sont connus tout jeune, cela n'a pas duré mais quelques actes auront ainsi marqué leur rencontre, ainsi que l'opinion qu'ils se sont fait l'un de l'autre. C'est ainsi que Lenora n'a eu de cesse que de vouloir le fuir, et ils s'attendaient pas tous deux à se retrouver ensemble, dans le même lycée avant une sorte de retour aux sources ! Vaughn a un objectif : intégrer ce stage dans la prestigieuse école d'art dont le père de Lenora est un des dirigeants, mais elle aussi veut ce stage. C'est ainsi qu'entre eux, la compétition est lancée ! Mais au delà de cet aspect compétitif, c'est plus encore qui se joue. Lenora veut prouver qu'elle a le talent pour intégrer ce stage et poursuivre sa vie dans cette branche artistique qu'elle aime tant. Elle souhaite aussi que son père remarque enfin son travail, leurs rapports étant particulier, nous découvrirons une histoire de histoire de famille compliquée. Vaughn a lui de son côté, des desseins plus sombres, motivé par ce stage, nous apprendrons pourquoi au fil des pages qui se tournent, et clairement Lenora ne lui prendra pas sa place, c'est inenvisageable.
Leur relation est vraiment très particulière : Lenora ne souhaite pas aimer, pour ne pas avoir à souffrir de la perte, et si Vaughn est un personnage qui l'effraie, elle a toujours eu une fascination pour lui, inexplicable mais comme magnétique. Pourtant, il ne l'épargnera à aucun moment, mais Lenora a aussi grandi et muri, et il n'est pas question qu'il ne l'écrase, lui tout comme les autres, qui s'acharneront sur elle. Malgré tout cela, il se passe des choses entre eux, difficilement identifiable mais de celles qu'ils ne contrôlent pas, et c'est alors que nous appréhenderons la complexité de la personnalité de Vaughn. Ce jeune homme, populaire, idolâtré mais craint de tous, dont les filles font la queue pour le satisfaire… mais il reste énigmatique, secret et il semble ne craindre personne.
C'est ainsi que l'amour qui nait entre Vaughn et Lenora ne se déroule pas comme dans une belle romance, non il est déchirant, désastreux par bien des aspects et les portera très loin, sans qu'ils ne puissent le dire : qu'ils s'aiment. Torturés par le passé, par ce qu'ils se sont forgés comme caractère, ainsi que vis à vis de leur vision des choses, ils vivront leur rapprochement difficilement, c'est conflictuel car contre nature selon eux, de dépendre ainsi de quelqu'un d'autre. Il y a un jeu du chat et de la souris, ils vont se chercher, se trouver, pour mieux s'éloigner, sans omettre de faire mal à l'autre. C'est vicieux, dangereux et complètement déstabilisant !
La particularité des textes de L.J. Shen, ce sont ses héros masculins. Ils sont presque indéfinissables : à la fois sauvage, dangereux, violent, incontrôlable, torturé et pour nous d'autant plus fascinants à découvrir. Quand je lis ses romans, je me demande bien où est-ce qu'elle va chercher toutes ces idées pour créer de tels personnages. Ce que j'apprécie d'autant plus, c'est au début, on se retrouve donc face à de jeunes hommes mais qui semblent avoir déjà tant vécu, ils ont une assurance à toutes épreuves et sont vulgairement sur d'eux, rien ne peut leur résister. Pas nous en tout cas, car en restant spectatrice de leur histoire, on finit par vraiment être attaché à ces personnages qu'elle nous fait découvrir, et quand elle nous révèle leurs secrets, on l'est encore plus.
Un tome assez prenant, je crois que l'on est happé par l'atmosphère particulière de ce château, qui cache tant de secrets, tellement plus que ce que l'on imaginait au départ. le côté machiavélique du scénario, qui fait intervenir tant de personnes manipulatrices et souhaitant se venger est parfaitement bien mené, j'ai franchement adoré découvrir tout ce qu'il se tramait derrière. Rien de surprenant en soi, L.J. Shen nous laisse suffisamment d'indices pour que l'on comprenne l'essentiel, mais j'ai trouvé que la façon dont les personnages de l'histoire découvrent les vérités donne encore plus de poids à ces révélations. Elles leur permettent aussi d'être « acceptées » et comprises par ceux à qui on a menti. J'ai trouvé cette façon de faire assez judicieuse.
Vous l'aurez compris, je crois que je suis fascinée par ce que nous propose L.J. Shen dans ses histoires. Et pourtant, je dois l'avouer, au début je reste toujours un peu dubitative, me demandant bien où elle compte nous mener, surtout avec de tels personnages qui ne nous montrent pas forcément une belle facette d'eux au départ. Mais j'adore, c'est passionnant de voir que l'on a vraiment l'impression d'entrer dans l'histoire au fil des pages que l'on tourne, pris dans la spirale qu'engendre la plume si imaginative de L.J. Shen. Encore une fois, elle nous offre un tome superbe, une histoire à part et des personnages hors normes que l'on se régale de découvrir.
Lien : http://www.livresavie.com/al..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tachan
  18 février 2021
Enfin le tome consacré au terrible fils de Vicious, sachant de qui il tient et qu'il a bien tenu son rôle de figure terrifiante dans les précédents tomes, j'appréhendais un peu sa lecture, mais j'ai adoré ! Alors non ce ne fut pas une lecture reposante, elle fut même dérangeante et m'a beaucoup bousculée, mais c'était génial !
Vaughn, comme son père, est le garçon qu'on adore détester. Il est froid, calculateur, insaisissable. On l'a vu graviter dans la vie de chacun de nos héros dans les tomes précédents et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'avait pas l'air très saint d'esprit. L'autrice ne le cache pas et nous fait marcher sur la corde raide avec lui. Cela aurait donc pu être vraiment très casse gueule si ça n'avait pas été autant réussi.
Vaughn est un artiste, un sculpteur, mais surtout c'est un jeune homme très mal dans sa peau, tous les signes sont là. Il n'aime pas qu'on le touche sauf si c'est lui qui a décidé. Il a des relations très particulières avec le sexe opposé dont il n'accepte que des fellations et encore c'est plus pour défier les autres et s'afficher. Il ne semble pas non plus être attaché à qui que ce soit même à ses amis d'enfance. Et pourtant, il cache une vraie richesse et tout le talent de l'autrice fut de nous amener à le voir.
Le chemin pour se faire fut vraiment rude. Vaughn n'est pas quelqu'un de facile à aimer. Pendant longtemps, j'ai détesté ce gosse de riche psychopathe qui refuse d'admettre son héritage. Heureusement l'autrice le confronte au très beau personnage de Lenora. Elle aussi artiste, elle le connait depuis toute petite et pour elle, c'est une figure à la fois terrifiante et fascinante. Alors quand ils se retrouvent des années plus tard, forcément ça fait des étincelles. Mais tout comme lui, Lenora cache ses faiblesses derrière son masque de fille gothique sûre d'elle.
L'autrice va leur faire et nous faire beaucoup de mal tout au long de la lecture. On sait d'emblée que Vaughn cache un terrible secret qui l'a rendu tel qu'il est et dont Lenora est peut-être la seule dépositaire ce qu'il a du mal à accepter. On sait également que c'est électrique entre eux comme deux particules qui s'attireraient et se repousseraient dans le même mouvement. L'arrivée de Lenora sur le territoire de Vaughn ne se fait pas sans mal. On assiste vraiment à des moments violents et glauques dans ce lycée où ils sont obligés d'évoluer. Je n'ai pas aimé, c'était vraiment too much pour moi et totalement déjà vu. Les pestes jalouses de l'attirance évidente de Vaughn pour elle qui viennent la martyriser, très peu pour moi.
A l'inverse j'ai bien plus aimé la tension permanente entre les deux. Je me suis demandée tout du long jusqu'où ils oseraient aller. Leur goût du risque est assez fascinant et de même que leurs étranges pulsions à chacun. Lenora est une écorchée vive comme Vaughn mais pas pour les mêmes raisons et cela crée une bonne dynamique entre eux, où certes on flirte avec le malsain, mais sans jamais franchir la ligne, ce qui n'a rien de simple. Nous sommes en fait avec deux beaux artistes torturés.
La place attribuée à l'art est vraiment l'une des choses qui m'a le plus plu. Il se mélange à merveille avec leur histoire, lui donne du corps et une âme. Leur rivalité pour décroché un fameux stage, leur force pour réussir à mettre leur coeur à nue et ainsi montrer leur âme dans leurs réalisations, m'ont fascinée. du début à la fin, c'est un aspect très bien géré dans le titre.
Ce dernier tome est probablement le plus sombre de la saga car en dehors du harcèlement scolaire dont on parle dans la première partie, il est également question du deuil, des difficultés d'être un père célibataire endeuillé et des traumas qui ont des conséquences sur la vie sexuelle des jeunes adultes. On frôle même à un moment le BDSM comme moyen d'expiation, c'est très fort.
Vaughn et Lenora m'ont vraiment chamboulée, surtout le premier. On se doute très vite de ce qui lui est arrivé mais ça n'empêche pas de réagir en étant horrifié quand cela se confirme. Sa relation avec Lenora est puissante. J'avais peur que ça vire au glauque, à la maltraitance, à la vengeance bête et sournoise, un peu comme ce fut parfois le cas entre Knight et Luna, mais ici, on est sur un tout autre niveau, peut-être parce qu'ils ont plus de caractère ou que leurs traumas m'ont semblé plus rudes. J'ai en tout cas été fasciné par le balai qui s'initie très vite entre les deux et quand on les voit succomber, c'est encore plus fort.
Avec un rythme palpitant, avec une crainte chevillée au corps tout au long de ma lecture, j'ai été fasciné par cet ultime volume de la saga. Ce tome qu'on attendait peut-être le plus a tenu toutes ses promesses. Il est différent des autres, plus sombre, plus dérangeant, plus limite, mais il reste extrêmement fort et marquant. On a moins vu le petit monde de Todos Santos, on s'est tourné vers l'Angleterre, ça faisait du bien. Je reste cependant une grande fan de l'univers et je ne serai pas contre une troisième génération >
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mamary57
  16 janvier 2021
Autant on a pu découvrir l'esprit tordu de Baron Spencer dans le livre Vicious, cette homme sans moralité mais je dois dire que Vaughn, son fils semble encore plus noir que lui.
« Visage pâle. Coeur noir. Héritage en or. »
Depuis qu'il est petit, il est connu pour être froid et à part. Il n'a jamais respecté aucunes règles et encore moins celles que lui impose la société.
Depuis des années il est obsédait par celle qu'il appelle « Gentille Fille », Lenora Astalis, la fille du grand Edgar Astalis, le fondateur de la Carlisle Prep, une école d'art si prestigieuse que tous les artistes en herbe veulent l'intégrer. Il ressentait pour elle ce désir particulier, il était pour lui indéchiffrable, depuis cet instant où elle l'avait surpris dans cette pièce, elle détenait un secret le concernant et quatre ans plus tard quand leurs chemins se recroissent il ressenti que l'instant fatidique était enfin arrivé.
« Je décidai sur l'instant que, bien que Knight soit mon plus proche ami, je n'allais pas lui confier que je la connaissais. Cela ne ferait que compliquer les choses, exposer un peu plus mon secret à la lumière.
En l'état, la vérité s'accrochait, laissent en moi des séquelles bien réelles. Parfois, les mauvaises nuits, j'étais tenté de dire à mes parents ce qui m'était arrivé. C'était de bons parents, même moi je devais l'admettre. Mais en fin de compte, tout se résumait à ceci : personne ne pouvait effacer ma douleur. Personne. »
Vaughn est tel un psychopathe envers Lenora, il fait en sorte de tout savoir d'elle, ses moindres faits et gestes, de faire en sorte que toutes personnes masculines ne puissent l'approcher de près ou de loin. Et ce jusqu'au moment de l'acculer, la confronter sur son terrain, chez elle alors qu'elle fait des longueurs sans aucunes barrières. Il va la pousser à bout, lui révéler en quelques sortes ses envies, l'envie de l'avoir à sa merci durant ce stage d'art de six mois tant convoité par la jeune femme, l'avoir en tant qu'assistante, sa chose en quelque sorte.
« Elle n'était plus la fillette frissonnante qui faisait semblant de dormir et qui, par son langage corporel, m'avait supplié en silence de ne pas lui trancher la gorge cette nuit-là.
Le même, mais différente.
Innocente, mais non plus soumise. »
Pour Lenora, Vaughn était un homme froid, dépourvu du moindre sentiment, il était comme son art, comme les plus célèbres statues exposées, pourvu d'une beauté parfaite, tout le contraire d'elle.
« C'était là toute la tragédie. Vaughn Spencer était parfait.
Le choc froid de sa beauté vous soufflait comme une supernova. Avec ses lèvres pulpeuses couleur rubis, et ses yeux bleus sauvages encadrés d'épais sourcils masculins et des pommettes sorties tout droit de comics…
Il était magnifique, je ne l'étais pas.
Il était populaire, j'étais une paria.
Il était tout, et j'étais… »
Depuis son emménagement à Todos pour faire plaisir à son père, elle s'évertuait à ignorer celui dont elle détenait le secret depuis quatre ans, elle se camouflait sous une image qui était loin de ce qu'elle était vraiment, elle l'évitait au possible comme si il était la peste mais lui faisait en sorte qu'elle perçoive sa présence sans même le voir et tout le monde faisait le lui ramener à son bon souvenir.
« Je lui en vouais une haine profonde et passionnelle, qui embrasait mon sang. La fureur pouvait être une arme ou un frein, mais dans mon cas c'était les deux. »
Entre eux va se jouer une guerre qu'aucun d'eux ne pourra gagner car les règles et les enjeux changeront au fur et à mesure. Ils courent tous les deux pour cette place au stage d'art, même si Lenora pourrait être privilégiée car elle est la fille d'un des décisionnaires, il semblerait que le destin en est décidé autrement ou plutôt devrions nous dire Vaughn et son vice ont su tirer les ficelles pour arriver à ses fins. Même si elle reste fière, la colère et la frustration vont courir dans ses veines au point de risquer de perdre de vue son plan de carrière initiale.
Mais ce moment où Lenora va retrouver son adversaire baigner dans son sang risque d'être l'instant qui fera tout basculer entre eux.
Elle apprendra que cette blessure lui a été faite par Hunter, pendant leur altercation à propos d'elle-même, c'est n choc pour la lycéenne qui ne pensait pas qu'il puisse prendre sa défense devant ses potes. Outre cette révélation et le penchant bavard qu'il aura ce soir-là, ce baiser qu'ils échangeront provoquera une sorte d'explosion, une qui mettra à mal leurs certitudes, les sensations qu'ils ressentiront son à des milliers d'années lumières de ce qu'ils désiraient.
Alors ce dernier tome des All Saint High est explosif, on avait commencé doucement avec Dirty Devil et Daria, une histoire sympathique, on avait ressenti la douleur de cette dernière, dans Broken Knight c'était Luna et Knight qui nous offraient la tristesse, la frustration et l'empathie mais alors avec Vaughn et Lenora je dois dire que j'ai retrouvé tous les traits et la détermination de Baron Spencer alias Vicious, le père du jeune homme, celui qui en avait fait bavé à Emilia LeBlanc, leur fils renferme un secret qui m'a affligé, un secret qui m'a retourné le bide, un secret qui n'aurait jamais dû avoir lieu. Ce tome fait ressortir le mal dans chacun mais c'est comme qui dirait un mal nécessaire pour l'endiguer.
La plume de L.J.Shen est comme toujours une merveille, elle a su choisir chaque mot avec minutie pour qu'ils infiltrent chaque parcelles de notre âme. Ce dernier opus est une fin parfaite, on a commencé avec Vicious et on finit avec son digne successeur.

Lien : https://leslecturesdemariaet..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
KimysmileKimysmile   14 janvier 2021
Mais c'était toujours le même schéma : il venait à moi et déposait ses problèmes à ma porte, comme un chat sauvage déposant des souris mortes. Et, pauvre idiote que j'étais j'ouvrais toujours la porte et le laissais entrer.
Commenter  J’apprécie          20
creamy_et_ses_livrescreamy_et_ses_livres   20 septembre 2021
- Je vais en enfer, et tu viens du paradis. Tu es la première fille que j’ai regardée en pensant… je veux l’embrasser. Je veux qu’elle m’appartiennent. Je voulais que tu me regardes comme tu regardes tes livres fantastiques - avec admiration, impatience, et ardeur. Je t’ai donné un brownie, espérant que tu garderais un doux souvenir de moi, priant pour que l’hyperglycémie te laisse un sentiment positif de ses vacances. Je me souviens de ta manière de me regarder quand tu m’as vu tuer les méduses. Je voulais que tu me ne me regardes plus jamais comme ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KimysmileKimysmile   14 janvier 2021
L'embrasser, c'était comme se tenir debout au bord d'une falaise : la vue était splendide, mais je savais que c'était mortel. Pour autant, une part stupide, irrationnelle, dangereusement vivante de moi voulait se jeter dans le vide, quitte à y laisser ma vie.
Commenter  J’apprécie          10
Book-inBook-in   09 janvier 2022
On vient au monde seul, et on meurt seul. Si on tombe malade, on se bat seul. Nos parents ne sont pas là pour subir la chimiothérapie pour nous. Ce ne sont pas eux qui perdent leurs cheveux, vomissent leurs tripes, ou se font botter le cul à l’école. Si on a un accident, ce ne sont pas eux qui perdent leur sang, se battent pour leur vie sur la table d’opération, perdent un membre. « Je suis là pour toi » est la phrase la plus stupide qui soit. Ils n’étaient pas là pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KimysmileKimysmile   14 janvier 2021
Il n'y avait rien de plus beau que de voir Vaughn Spencer lâcher prise.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de L. J. Shen (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de L. J. Shen
Playing with fire - L.J. Shen
autres livres classés : vengeanceVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4311 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..