AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
L'armée de l'ombre tome 2 sur 4
EAN : 9782888905707
48 pages
Paquet (15/02/2014)
4.21/5   36 notes
Résumé :
Russie, mai 1943, secteur sud, dans la région du Don. La bataille la plus sanglante s annonce, et elle va opposer des monstres mécaniques ! Ce deuxième tome nous raconte le véritable tour- nant de la seconde guerre mondiale, le moment ou le destin a fait basculer la victoire dans le camp des troupes soviétiques : la bataille de Koursk. Kessler et ses camarades se retrouveront projeté dans cette tourmente de fer et d acier ou des milliers d hommes ont perdu la vie, b... >Voir plus
Que lire après L'armée de l'ombre, tome 2 : Le réveil du géantVoir plus
Airborne 44, tome 1 : Là où tombent les hommes par Jarbinet

Airborne 44

Philippe Jarbinet

3.97★ (1168)

10 tomes

Angel Wings, tome 1 : Burma Banshees par Yann

Angel Wings

Yann

3.77★ (583)

7 tomes

U-boot, tome 1 : Docteur Mengel par Delitte

U-boot

Jean-Yves Delitte

2.95★ (140)

4 tomes

Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,21

sur 36 notes
5
5 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Les allemands ont perdu Stalingrad et la Russie s'est réveillée. Désormais les allemands sont en difficulté. Après une trop courte et unique permission, Ernst Kessler retrouve l'horreur du front Russe.

Une très belle histoire de la seconde guerre mondiale du coté allemand où le jeune Ernst est un de ces soldats envoyés à la guerre le crâne bourré par la propagande du Fuhrer. Il va vivre l'horreur des combats, un héros ordinaire parmi tout un tas d'autres. On sent les transformations psychologiques qui petit à petit transforme tout jeune idéaliste en vétéran désabusé. Un récit réaliste et humain qui sonne vrai et qui semble très bien documenté.

Le dessin réaliste est magnifique. Il est travaillé, détaillé et joliment mis en couleurs.
Commenter  J’apprécie          100
On retrouve la poignée de fantassins de la Wehrmacht qu'on avait laissés au sortir du terrible hiver russe de 1942-43, et on les voit en permission, puis de retour au front pour la bataille de Koursk, encore à ce jour la plus grande bataille de chars de tous les temps.
C'est bien dessiné, c'est appliqué, avec des couleurs parfois un peu criardes pendant la perm', comme si on avait voulu trancher avec le gris de la guerre et des uniformes, mais ces récits de guerre à hauteur d'homme de Paquet, et je mets dans le même lot (dans le même paquet ? ah ah) Afrika Korps et Berlin sera notre tombeau, souffrent à vrai dire un peu toujours des mêmes défauts, à savoir :
- Des personnages peu différenciés, en aspect comme en personnalité, qu'on a parfois bien de la peine à distinguer les uns des autres sous leur casque (notamment entre Werner, Hartmann et le père du soldat mort à Stalingrad, je ne sais même plus si son nom est prononcé).
- Des dialogues un peu au ras des pâquerettes, même si ça se comprend dans le contexte.
- Un manque de souffle et d'enjeu sur le scénario. Survivre, OK, c'est un but en soi, mais au bout d'un moment ça finit par devenir un peu rengaine. En bref, ça tient plus de la chronique que du réel scénario.
C'est pas que c'est mauvais, hein, me faites pas dire ce que j'ai pas dit. C'est du boulot et ça se lit... Mais je ne peux m'empêcher de penser que ça souffre gravement de la comparaison avec un truc comme la série Airborne 44 de Philippe Jarbinet, qui joue dans le même contexte historique, mais assurément pas dans la même cour.
Commenter  J’apprécie          50
On continue de suivre nos trois soldats allemands durant ce conflit mondial. En même temps on suit l'évolution de la guerre, le tournant pour l'Allemagne et ses premières difficultés.
On est toujours plongé dans cette ambiance de mort. Dans ces batailles où la vie ne tient qu'à un fil, à un peu de chance.
On voit Kessler évoluer, être marqué par les atrocités. Même son visage change, se creuse. On commence à oublier sa naïveté et son côté enfantin.
J'apprécie beaucoup de me plonger sur ce front russe qu'on connait moins bien de cette guerre, au côté de ces hommes.
Les dessins sont égaux au tome 1.
Commenter  J’apprécie          60
Le premier tome décrivait la difficulté des troupes allemandes face à l'hiver russe, ce second tome, lui, fait place à plus de combats notamment la bataille de Koursk, célèbre bataille de chars et dernière offensive allemande sur le front de l'Est.
On suit une troupe d'infanterie qui se retrouve en pleine bataille, esseulée... on retrouve encore le réalisme du récit et cette approche au plus près des hommes dans la guerre. On vit avec ces soldats ces courts moments de combats et de stress et le désarrois incessant de la défaite.
L'auteur arrive à faire transparaître pourquoi les allemands croyaient en la victoire et leur force morale jusqu'à l'inéluctable retraite du territoire russe.
Commenter  J’apprécie          40
La Wehrmacht vient de perdre la bataille de Stalingrad.

Avec la capitulation de la VIème armée allemande du maréchal von Paulus, c'est un coup terrible au moral des troupes allemandes.

Les mensonges insensés du régime nazi font tout pour rendre la situation militaire positive...mais les hommes savent qu'on leur ment. Ils sont écoeurés.

Et toujours ce dessin magnifique traduisant une terrible réalité.
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (3)
BDGest
30 avril 2014
Le réveil du géant devrait satisfaire les amateurs de récits de guerre mais manquera sans doute d’épaisseur pour les autres.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan
17 avril 2014
Le tome 1 de L'Armée de l'Ombre était plus qu'encourageant, Le Réveil du géant confirme toutes ces qualités, les renforce, et installe solidement la série sur le chemin des très belles réussites.
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario
03 avril 2014
C'est un récit fort et puissant qui nous montre la guerre comme nous l'avons rarement vu en bandes dessinées ! Un tome 2, un titre, qui mérite une belle place dans vos bibliothèques !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Maria, mon amour. J'ai juste le temps de t'écrire ce mot.Je ne sais quand nous aurons l'occasion de nous revoir, ni même si je rentrerai. J'ai vu tellement de mes camarades tomber autour de moi que....
...je ne peux m’empêcher de me demander quand viendra mon tour. Nous avons fait une grosse erreur en venant dans ce pays maudit. Je crois en notre victoire, mais à quel prix ?
Je serais heureux de donner ma vie pour que tu puisses vivre dans une Allemagne en paix et débarrassée de la menace bolchévique.
Commenter  J’apprécie          20
-Essayez de prendre un maximum de repos, vous en aurez besoin. Et ne mangez pas trop... On se lève dans peu de temps. Si vous êtes blessé au ventre, il vaut mieux qu'il ne soit pas trop plein!
-On peut dire que tu sais remonter le moral des troupes, toi!
Commenter  J’apprécie          30
- ils achèvent les blessés !
- quoi !?! Les... fumiers !
- hé, petit, on ferait pareil... on ne sait pas plus quoi foutre des prisonniers ! Il y en a des millions et on les laisse crever de faim. Crois-moi, une balle c’est mieux !
Commenter  J’apprécie          10
Tu ferais bien d'arrêter de prendre les russes pour des cons Werner. On est plus en 41, Ivan s'est réveillé.
Commenter  J’apprécie          20
Sacrés Russkof ! On peut compter sur eux ! Regardez ça ! Ils sont bourrés comme... eh bien comme des russes !
De formidables compagnons de beuverie !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Olivier Speltens (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Speltens
Olivier Speltens en interview pour planetebd.com .Depuis les maquettes d?avion qu?il réalisait étant enfant, Olivier Speltens est passionné par la Seconde Guerre Mondiale. Devenu auteur BD, il s?est logiquement lancé dans l?écriture d?une série très documentée sur cette période, "L?armée de l?ombre", éditée chez l?éditeur suisse Paquet. Quatre tomes sont au programme, pour une immersion ultra réaliste et donc totale aux côtés des soldats? allemands ! Car oui, une fois n?est pas coutume, l'auteur a pris le prisme d?une plongée au sein de l?armée du Reich, mais sur le front de l?Est (russe). Nous l?avons rencontré sur le front angoumoisin, bombardé par les attaques sonores incessantes d?une machine à café?
+ Lire la suite
autres livres classés : russieVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (79) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5218 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..