AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258137640
Éditeur : Les Presses De La Cite (01/06/2017)

Note moyenne : 3.39/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Dans cette rue-là, certains enfants ont deux mamans, des cheveux violet, le droit de fumer des joints sans se cacher. Dans cette rue-là, des couples de quadra vivent encore des droits d’auteur d’un tube écrit à quatre mains pour une icône rock suicidée qui fut leur camarade et plus si affinités. Dans cette rue-là, des amitiés se bonifient depuis l’université. Car cette rue-là se trouve au coeur du plus trépidant quartier de New York : Brooklyn. Et des trépidations, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  08 janvier 2018
Un petit air des " Chroniques de San Francisco "( version Brooklyn) en plus fade ...
ils étaient quatre étudiants (Andrew, Elizabeth, Zoë et Lydia) à faire partie d'un groupe musical . Seule Lydia en avait fait son métier puis s'est suicidée .
Désormais ils habitent à quelques maisons, les uns des autres .
Andrew et Elizabeth sont les heureux parents d'un ado sans problèmes .
Zoë et sa compagne Jane, ont une fille rebelle , aux cheveux violets , Ruby. Cet été , tout ce petit monde va faire sa crise ou sa "mue" , bousculé par un passé qui revient sous la forme d'un Biopic consacré à leur ex copine.
Donnera les droits / donnera pas ?
C'est gentiment distrayant tout en hésitant entre plusieurs genres littéraires . Le tout aurait mérité d'être un peu plus relevé, plus épicé : soit par l'écriture avec un peu plus d'humour , ( car il y avait de la matière avec ces trois couples) , soit par plus de profondeur, plus de psychologie .
Bien que Modern Lovers se situe de nos jours, j'ai eu l'impression que les personnages vivaient à l'époque des années 70. [ Andrew qui pousse la porte d'une maison [ bleue] et se met au yoga ...
Il y avait matière à faire quelque chose de plus puissant , de plus croustillant.
La vie de quartier est très bien rendue , on est passé à deux doigts des Chroniques de Brooklyn ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
stokely
  25 octobre 2017
J'ai été un tantinet déçue par cette lecture je m'attendais plutôt à de la chick lit mais il n'en est rien. Cependant si vous aimez les histoire de familles vous serez servi.
Je n'ai pas cependant éprouvé d'empathie pour les personnages de ce livre et je suis clairement passé à côté de cette lecture.
Je pense avoir trouvé un côté trop routine du quotidien avec cette lecture qui du coup ne m'a procuré d'émotions ni de surprises.
Commenter  J’apprécie          100
LesLecturesdHatchi
  25 février 2018
Je tiens avant tout à remercier encore une fois les édition Presse de la Cité pour cette découverte bien sympathique.
Modern Lovers raconte l'histoire d'Elisabeth, Zoe, Andrew, Jane et leurs enfants Ruby et Harry. Si ces 4 meilleurs amis ont tout qui leur réussi, la quarantaine est bien là et ils vont devoir faire face aux aléas de la vie. Une séparation ? Une redécouverte de soi ? Une nouvelle famille ? Des amours cachés ? Ce qui est sûrement c'est que la crise de la quarantaine est bien présente et elle peut faire de lourds dégâts…
Zoë est mariée à Jane depuis des années, elles filaient le parfait amour jusqu'à cette crise soudaine de la quarantaine. Celle qui vous change. Celle qui vous rend bête. Celle qui vous fait maudire d'être un.e quadra. Et puis il y aussi leur fille Ruby, elle aussi en pleine crise existentielle. Celle de l'adolescence. Zoë n'arrive plus à se retrouver; Les jours sont devenus tous les mêmes après ces dizaine et dizaine d'années de vie commune. Alors elle va tout faire pour se sortir de ce quotidien un peu chiant. Quitte à m'être son couple au bord de l'implosion. Zoë est très certainement l'un des personnage qui a attiré le plus mon attention dans ce roman. C'est une femme forte qui a dû faire des pieds et des mains dans la vie pour réussir. Mais une fois la quarantaine installée, elle va vouloir troquet son quotidien contre de l'action, de la folie, de la vie pétillante. Et ça, j'adore !
Ruby, la fille de Zoë et Jane, est en plein crise d'adolescence. À 18 ans, il était temps ! Depuis l'obetention de son diplôme elle ne sait pas ce qu'elle veut faire, ni qui elle veut réellement être. Alors elle découvre, elle profite, elle vit. Sa relation avec Harry a toujours été plutôt fraternelle et puis il y a l'adolescence, ces hauts et ses bas, ces moments de bonheurs, ces instants où elle se découvre. Aux cotés d'Harry elle va se sentir vivante, pleine d'assurance. Ruby est le personnage typique qui ne se laisse pas facilement faire et c'est aussi pour cela que je l'ai bien apprécié. Elle est forte et a un caractère qui l'a rend sûre d'elle. Sa relation avec Harry est à la fois adorable et sensuelle. Bienvenue dans le monde des adultes !
Elisabeth et Andrew sont considérés comme LE couple parfait à qui tout réussi. Une famille sans aucun défaut (ou presque). Ils ont un fils adorable, travailleur et intelligent. Pour couronner le tout, ils ont également un chat au nom rock n'roll. Quoi de mieux ! Mais derrière toute cette petite perfection se cache en réalité un mal-être grandissant de jour en jour. Eh oui ! La quarantaine est bien là et le couple n'a plus les même envies qu'auparavant. La crise est bien présente et elle va remettre en question toutes ces années d'amour et de joie. Ces crises existentielles vont chambouler tout ces quotidien soudainement et semer la terreur un peu partout dans le quartier. En bref, la famille va mal ! Si Elisabeth m'a beaucoup plu, j'ai bien moins accroché au personnel d'Andrew qui est un peu…trop. Trop papa poule, trop sérieux, trop quoi.
Harry est lui aussi un adolescent, mais loin de la crise d'adolescence. du genre plutôt calme, Harry est le fils parfait dont tout le monde rêve. Peut-être un peu trop parfait d'ailleurs. Tellement, qu'il cache à ses parents la personne qu'il peut réellement être. En se rapprochant de Ruby il va alors se découvrir et se sentir plus vivant que jamais. En essayant de se détacher de son image d'adolescent propret et lisse, il va notamment découvrir l'amour et l'amitié. Deux choses qui lui étaient, jusqu'ici, pour le moins inconnu. Harry est un personnage agréable et intelligent. Lorsqu'il commence à fréquenter Ruby, il sait dans quoi il se lance et il sait que la vie vaut amplement le coup d'être vécue.
Modern Lovers est un roman contemporain sur la famille, l'amour et l'amitié. Un roman pétillant, parfait pour la saison estivale. Ces six personnages sont liés. de loin ou de près, ils n'ont eu de cesse, au fil du roman, de se rapprocher et de s'abandonner. C'est plus que l'amitié, c'est comme une famille soudée qui se chamaille sans cesse. J'ai vraiment beaucoup aimé la plume de l'auteure qui est d'une simplicité mordante et addictive. La question de la crise de la quarantaine est abordée avec beaucoup de sincérité et d'humour. J'ai un vrai bon moment !
Lien : https://leslecturesdhatchi.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
abookcatcher
  07 août 2017
Modern Lovers nous plonge au coeur d'un quartier de Brooklyn, où l'on va suivre des quadragénaires, Zoë et Jane d'un côté avec leur fille Ruby, Elizabeth et Andrew de l'autre avec leur fils Harry. Tous ces personnages sont liés par un passé qui les mène jusqu'à leurs années de fac durant lesquelles ils se sont rencontrés et ont formé un groupe de rock. Seulement, si cette période de leur vie était pour le moins rock-n-roll, aujourd'hui la routine s'est installée dans ce quartier tranquille où ils vivent depuis des années. Ils ont maintenant une famille dont il faut s'occuper, un mari/une femme, un boulot qu'ils aiment plus ou moins mais dont ils ont besoin, les frasques adolescentes de leurs enfants à gérer… bref, la vie. Mais la crise de la quarantaine guette, et dans ces foyers où tout semblait presque parfait, des fissures vont apparaître, des remises en question vont avoir lieu. Les souvenirs du passé vont ressurgir et amener nos personnages à se questionner sur la vie qu'ils mènent aujourd'hui. Encore une fois, la vie.
Je ne connaissais pas Emma Straub, mais j'ai aimé cette façon qu'elle avait de nous plonger avec une plume simple et édulcorée dans le quotidien de personnages « normaux » auxquels on peut donc facilement s'identifier. Ici, il n'y a pas de fioritures, pas de personnages parfaits et clichés. L'auteur nous décrit simplement la vie telle qu'elle est ou pourrait l'être pour nous tous, avec ses hauts et ses bas.
Modern Lovers est une histoire simple et très fraîche ce qui en fait une lecture estivale parfaite. Si le rythme peut paraître un peu lent, ce n'est pourtant pas un défaut à mes yeux car j'ai tout de suite accroché à l'histoire, grâce à des personnages parfois hauts en couleur, et très attachants.
D'abord, Zoe et Jane, mariées et mères d'une adolescente de 18 ans, Ruby, dont le caractère est explosif, à l'image du couple formé par ses parents. J'ai adoré Zoë, personnage un peu « baba cool », qui a su préserver ce côté insouciant et un peu fou de la jeunesse. J'ai aussi trouvé le couple Jane/Zoe très réaliste. Traversés par cette crise de la quarantaine, nos personnages sont tourmentés, et doivent faire face à des changements inéluctables. Ils n'ont plus vingt ans. Emma Straub décrit parfaitement ce tournant où l'on se rend compte que les personnalités ont changé, la passion n'est plus celle des débuts, et le couple s'est transformé en une sorte de collocation.
Ces tourments vont aussi franchir la porte du foyer d'Elizabeth et Andrew, qui pourrait sembler presque parfait : en couple depuis la fac, parents d'un fils Henry auquel on ne peut rien reprocher, une bonne situation. Toutefois, l'équilibre va basculer et Elizabeth va se rendre compte que son couple n'est pas si parfait que cela, ce qui va l'amener à repenser avec nostalgie à ce passé qui les lie tous les uns aux autres. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Elizabeth, très touchante, alors que j'ai beaucoup moins accroché avec Andrew que j'ai trouvé un peu trop lisse et parfois même un peu immature et égoïste.
Mon coup de coeur revient au duo formé par Ruby et Harry, qui est absolument décapant. S'ils se côtoient depuis qu'ils sont nés, ils vont réapprendre à se connaître durant cet été qu'ils ont décidé de vivre à fond. J'ai adoré les suivre dans leurs aventures, assister à la transformation d'Harry, les observer en faire voir de toutes les couleurs à leurs parents.
Au final, ce roman traite des relations entre les êtres, qu'il s'agisse d'amour ou d'amitié. On ne peut qu'accrocher à l'écriture d'Emma Straub qui est pétillante, parfois ponctuée de répliques cinglantes, le tout avec beaucoup d'humour. Ce livre se lit très vite, et fait du bien. Véritable roman « feel good », je ne peux que le conseiller pour une lecture d'été, pour quelqu'un qui n'a pas envie de se prendre la tête et qui veut simplement passer un bon moment, au bord de la plage par exemple.
Lien : https://abookcatcher.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MademoiselleMaeve
  19 octobre 2017
Emma Straub auteure d'un premier roman Les Vacanciers revient avec Modern Lovers, un roman à la jolie couverture pétillante et qui promettait de passer un bon moment avec les habitants d'une rue plutôt calme – du moins en apparence – d'un quartier de New York.
J'aime les romans dans lesquels les personnages se croisent, où l'on apprend à connaître leurs secrets parce que le vernis craquelle. J'aime ces romans parce qu'ils rappellent aussi la vie, qui n'est pas toujours parfaite et lisse et aussi parce que l'on fait souvent connaissance avec des personnages attachants. J'ai donc commencé Modern Lovers dans les meilleures conditions, imaginant un peu retrouver l'ambiance d'A nous d'Elin Hinderbrand et de Je ferai de toi un homme heureux d'Anne B. Radge.
Je vais commencer par évacuer la petite déception que j'ai pu avoir, comme ça ce sera fait : je pensais faire connaissance avec plus de personnages. Au final, le roman tourne autour de deux couples et de leurs enfants, donc de six personnes. Je pensais que j'entrerai dans plus de maisons de la rue. Mais passé ce petit désagrément, que l'on peut aussi voir comme un point positif car l'auteure ne s'éparpille pas, je n'ai trouvé que des points positifs à cette lecture.
J'ai, en effet, eu ce que je voulais : rencontrer des personnages attachants et complexes, qui m'ont en effet rappelé ceux de A nous, un roman que j'avais adoré. On suit donc six personnages : deux familles. Celle de Zoë et Jane et de leur fille Ruby et celle d'Elizabeth et Andrew et de leur fils Harry. Elizabeth et Zoë se connaissent depuis longtemps, sont amies, voisines et ont eu temps un groupe de rock avec Andrew. Zoë a épousé Jane, cheffe de leur restaurant, mais elle se demande si elle ne va pas demander le divorce. Ruby va sans doute prendre une année sabbatique car elle n'a été acceptée dans aucune fac. Elizabeth a écrit un tube, , devenu une référence des années 90, qui a propulsé quelqu'un d'autre sur le devant de la scène et elle est aujourd'hui agent immobilier. Son mari se cherche et semble avoir envie de se perdre dans un groupe de yoga-relaxation-mais-surtout-une-arnaque et leur fils Harry se meurt d'amour pour Ruby.
J'ai dévoré ce roman, que l'on peut aussi voir comme une sorte de Desperate Housewives, mais version new-yorkaise et j'ai eu un petit pincement au coeur en le terminant, ce qui est toujours le signe que l'on a passé un bon moment et que l'on ne veut pas partir. Bref, je conseille ce joli roman à ceux qui aiment les histoires de gens qui se cherchent, se trouvent, s'interrogent et s'aiment.
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   07 janvier 2018
Elizabeth n'avait pas vu Iggy Pop de tout l'après-midi. Elle n'avait pas arrêté de courir - entre le bureau, les courses, le café - et Iggy changeait régulièrement de coin pour dormir dans la journée ; alors ça ne lui avait pas semblé bizarre avant qu'elle se rende compte qu'une journée était passée. (...)
- Tu n'as pas vu le chat ?
Commenter  J’apprécie          193
iris29iris29   07 janvier 2018
Le Dr Amelia, la psychologue qu'elles voyaient depuis des années, disait que tous les couples traversaient des moments difficiles, sans que ça remette en cause la solidité de leur union. Il suffisait de regarder ce qu'il y avait sous le capot, de resserrer quelques écrous ou de régler le carburateur.
Commenter  J’apprécie          184
iris29iris29   06 janvier 2018
Les ados veulent partir. Ils savent qu'ils ont l'âge - c'est un instinct préhistorique. Il n'y a que leurs parents pour les voir comme des enfants. Le reste du monde - l'industrie du tabac, les bureaux de vote, les sex-shops - n'est pas de cet avis.
Commenter  J’apprécie          210
iris29iris29   08 janvier 2018
L'été était la seule vraie saison qui vaille le coup - la seule raison d'être de l'hiver était d'augmenter la gratitude qu'Andrew ressentait chaque année à l'arrivée du mois de juin.
Commenter  J’apprécie          150
iris29iris29   08 janvier 2018
Etre adulte, ça ne veut pas dire avoir toutes les réponses .
Commenter  J’apprécie          301
Videos de Emma Straub (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emma Straub
Stephen King with Peter Straub, Emma Straub & Owen King - A Roundtable Discussion
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox