AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782072874611
Éditeur : Gallimard (12/03/2020)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 131 notes)
Résumé :
Jim agite doucement la main en refermant la porte derrière sa femme Annie qu’il a envoyée faire des courses. Il enroule alors soigneusement son pardessus dans le sens de la longueur et le pose au pied de cette même porte. À son retour, c’est un miracle si Annie ne fait pas sauter la maison entière en craquant une allumette dans l’appartement rempli de gaz.
Les chevilles enflées après une journée à faire l’aumône, sœur Saint-Sauveur prend la relève des pompie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  11 septembre 2018
Brooklyn, début 1900 dans la communauté irlandaise.
Annie, jeune femme enceinte depuis peu, part faire une course.
A peine la porte de son appartement refermée, Jim, qui vient de perdre son emploi, se suicide au gaz.
Non loin de là vit une communauté de petites soeurs des pauvres et soeur Saint-Sauveur revient d'une journée de récolte d'aumônes. Elle appellera soeur Jeanne à la rescousse et la communauté prendra l'enterrement en charge ainsi que l'avenir de la maman, Annie et de sa petite fille Sally.
La première partie du roman est plutôt joyeuse avec la petite Sally qui grandit dans la buanderie en compagnie de soeur Illuminata qui lui raconte les enseignements de son enfance sur un ton joyeux, avec sa mère, Annie qui reprise les vêtements. Sally va à l'école et s'y débrouille très bien. Annie, de son côté, vit une vie personnelle et adore sa fille. Elle devient même un peu trop possessive avec les années mais Sally a une sacrée personnalité.
L'amitié est bien présente avec une autre famille remplie d'enfants.
Les soeurs sont très attachantes et sont utiles avant tout. Certaines se posent des questions sur ce qui a bien pu prendre au bon Dieu de créer des injustices pareilles.
Soeur Jeanne se demande même si elle ne serait pas un peu païenne.
La deuxième partie où Sally, de sa propre initiative, commence à participer aux soins aux malades est un peu trop réaliste. Rien ne nous est épargné quant aux humeurs, liquides et plaies. Brrr!
J'ai moins aimé.
Alice McDermott a une écriture très originale, très belle, très humoristique à certains moments.
Ses descriptions des personnages, des situations, valent le détour sauf quand elle aborde les maladies et souffrances. Elle y va fort.
Je ne regrette pas un seul instant d'avoir fait la connaissance d'Alice McDermott à l'occasion de cette rentrée littéraire.
La couverture du livre est très belle. Dommage que l'illustration ne soit qu'une jaquette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          630
Annette55
  29 décembre 2018
Nous voici transportés au début du vingtième siècle , au sein de la communauté irlandaise à Brooklyn .
L'auteur décrit la congrégation de Marie, une entité religieuse : "LesPetites Soeurs Soignantes des Pauvres Malades ", efficaces et compétentes, présentes et bienveillantes , chacune avec son tempérament, son petit caractère , ses secrets et son histoire...
Ce sont ces religieuses les véritables protagonistes de ce roman, où le lecteur a l'impression de plonger dans une odeur de sainteté ....
Sainteté , solitude, sacrifice, bonnes oeuvres tel est le destin de soeur Jeanne douce, sérieuse , qui s'occupe des bébés et des orphelins malades, elle croyait avec la certitude d'un témoin oculaire que toute perte humaine serait réparée ....
Ou encore soeur Illuminata énergique et travailleuse, infatigable, qui accueille Annie à la blanchisserie avec sa petite fìlle Sally, après le suicide de son mari ......C'est soeur Saint- Sauveur se trouvant dans la rue de l'immeuble qui prendra en main l'avenir de la jeune veuve...
Soeur Lucy aurait préféré le silence et la beauté de la vie contemplative mais savait soigner les âmes et les corps ....elle affrontait avec sérénité les aspects violents, parfois sordides , crus, de la maladie et de la mort....
Soeur Saint- Joseph s'occupait de la petite bibliothéque du couvent.
L'auteur cite les différents ordres contemplatifs,et cloîtres, enseignants aussi, les soeurs du Bon Berger, ces femmes d'exception dirigeaient des hôpitaux, des écoles, des sanatoriums au nord de l'Etat.
Elle décrit la misère régnant au sein de ces quartiers déshérités , elle fait prendre conscience au lecteur non seulement de la trajectoire de Sally, cette orpheline de Brooklyn dont les religieuses dévouées ont changé le destin mais s'interroge sur la foi et la rigueur de l'église catholique .
A l'aide d'une écriture vive,sensible elle nous introduit dans cet univers féminin fait de rigueur et de prières, de cantiques, de menace de damnation éternelle, où l'entraide, la générosité, le renoncement n'étaient pas de vains mots .
Il y a quelque chose de suranné dans ce livre , un genre de roman réaliste , façon dix - neuvième siècle.....pas désagréable à lire, surprenant à la fois tonique et mélancolique ...
" Si j'étais Dieu , avait coutume de dire soeur Saint- Sauveur , je ferais les choses autrement . "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
fertiti65
  20 avril 2020
J'ai enfin fini ce roman qui à la fois me plaisait et me pesait. C'est assez contradictoire comme ressenti mais c'est mon sentiment. Je voulais lire ce roman car j'en avais entendu beaucoup de bien. Je connaissais absolument pas le résumé et j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans. ..J'ai même faillit abandonné mais en voyant les nombreuses bonnes critiques je me suis dit qu'il fallait poursuivre. Je pense que j'ai bien fait. Un récit original puisqu'il se passe à Brooklyn dans un quartier de New-York au début du 20e siècle. Pour la date qui n'est pas mentionné dans le roman je l'ai surtout vu dans les critiques des Babeliotes précédentes. Alice McDermott, l'auteure, écrit extrêmement bien. Elle m'a fait penser à Zola, un roman social qui montre la misère des pauvres et du monde ecclésiastique notamment ces bonnes soeurs si charitables et prêtes à tout pour aider son prochain.
Le récit commence par le suicide de Jim, un jeune homme qui n'a pas de travail et qui vit chichement. Il propose à sa femme d'aller faire des courses et en profite pour se suicider au gaz. Lorsque son épouse, Annie, revient, elle est bien sûr catastrophée. Enceinte d'une petite fille, elle se demande comment elle va s'en sortir. Soeur Saint-Sauveur aide la jeune femme pour l'enterrement et lui trouve un travail à la blanchisserie du couvent . Quelques mois passent et on fait la connaissance de Sally, la fille d'Annie. Tout au long du roman on voit l'évolution de la mère et la fille. de beaux portraits des deux femmes mais aussi des soeurs qui sont magnifiquement croquées. On apprend beaucoup de leur organisation, des aides qu'elles apportent aux indigents et leurs bienfaits à la population du quartier.
Ce qui m'a plu : l'originalité de l'histoire, l'écriture très agréable, une dose d'humour malgré certaines scènes un peu sordides.
Ce qui ne m'a pas plu : certains chapitres où je ne savais pas qui parlait, j'avais l'impression d'être dans une autre histoire. Je ne l'ai compris qu'à la fin. ..c'est dommage.
Contente de l'avoir fini et de pouvoir passer à autre chose. Ceci dit c'est un roman que je n'oublierai pas de sitôt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
spleen
  05 octobre 2018
Le ton du roman est donné très rapidement, car lorsque Jim ouvre le gaz dans son appartement pour se donner la mort, laissant seule sa femme Annie enceinte de leur premier enfant, Soeur Saint- Sauveur se trouvant dans la rue de l'immeuble au moment du drame prend en main l'avenir de la jeune veuve et tente de contourner les interdits de l'église pour faire enterrer Jim en terre consacrée .
On pourrait être hésitant à lire cette histoire qui se passe en bonne partie dans le couvent des Petites Soeurs soignantes des Pauvres Malades dans le quartier de Brooklyn au début du vingtième siècle mais on aurait bien tort car Alice Mc Dermott sait, avec une écriture pleine de fantaisie et de sensibilité nous faire apprécier chacune des religieuses , Soeur Saint-Sauveur, donc, Soeur Illuminata qui accueille Annie à la blanchisserie avec sa petite Sally , Soeur Lucy plus revêche mais qui sait si bien soigner les corps et les âmes et Soeur Jeanne, qui a l'art de s'occuper des bébés et des coeurs ; elles ont chacune un caractère bien affirmé, un passé à raconter, et souvent un humour contagieux . Malgré leurs cornettes qui doivent les empêcher de regarder dans les coins , leur esprit est bien loin d'être étroit et borné .
Cette première moitié du roman est très plaisante et même gaie . L'enfance de Sally au couvent est heureuse .
Lorsque la jeune fille veut suivre la voie de celles qui ont si bien aidé sa mère à l'élever , la plongée dans le monde en dehors des murs bien clos du couvent va être plutôt rude pour elle et la réalité de la vie , brutale . Là aussi on ne peut qu'admirer l'abnégation parfois brusque des soeurs qui donne une autre opinion de ces ordres de religieuses dévouées mais pas rigides, prenant souvent quelques libertés avec les dogmes de l'Eglise et traitant avec Dieu en direct .
Un bel hommage que leur rend l'auteur .
Avec de grands remerciements à Masse Critique et aux Editions Quai Voltaire pour cette belle lecture .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
tynn
  21 novembre 2018
Les Petites Soeurs Soignantes de New York.
S'appuyant sur des souvenirs familiaux, Alice McDermott donne des visages à une époque et aux habitants de Brooklyn du début du 20e siècle, un quartier à majorité catholique, peuplé de petits métiers, de femmes encombrées de marmailles, de personnes âgées ou malades...
Une Amérique d'émigrants peu argentés, confrontés aux difficultés économiques et personnelles.
Les ordres religieux et les bonnes oeuvres constituaient une béquille indispensable pour aider, assister, éduquer, tel le couvent des Petites Soeurs Soignantes où Annie est embauchée comme blanchisseuse après son veuvage, élevant ainsi sa fille Sally entre lessiveuses et fers à repasser.

Petite enfant de couvent très protégée, Sally grandit dans un univers féminin fait de rigueur et de prières, dans une atmosphère propice à la vocation, dans un esprit d'entraide, de générosité, de renoncement. La jeune fille y est sensible, imagine un engagement spirituel mais devra faire face aux réalités de la société: maladie, misère, relations conjugales de tous états...
Thématique originale pour une fiction littéraire, de faire plonger le lecteur dans cette odeur de sainteté. L'identité catholique y est parfaitement restituée. J'avoue avoir lu avec un certain plaisir mais sans passion, trouvant quelques longueurs au récit, et une plume assez banale, un peu fade et sans relief. Il y a quelque chose de suranné dans ce livre et pas seulement par sa temporalité, mais aussi par cet aspect de roman réaliste proche de la littérature sociale du 19e.
Une lecture en demi-teinte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304


critiques presse (6)
LeDevoir   31 décembre 2018
La neuvième heure […] nous entraîne avec finesse et équilibre à travers les méandres de conflits moraux.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
Lexpress   03 décembre 2018
Alice McDermott ne se paie pas de mots : plaies ouvertes, corps décharnés, vieillards impotents, le tableau est sombre... Et pourtant, l'humour affleurant des nonnes, qui ne cessent de se jouer de l'hypocrisie de l'Eglise, irradie le roman d'une lumière éclatante. Et cette Neuvième heure, variation sur le don de soi et le sacrifice, de remuer nos petits individualismes.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LeMonde   19 novembre 2018
On sort du roman avec un sentiment mitigé, comme d’un stabat mater à la fois tonique et mélancolique, où rien n’est vraiment réglé après trois générations.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LeFigaro   28 septembre 2018
Dans les années 1960, Alice McDermott croisait tous les jours dans Brooklyn des sœurs catholiques. Ces femmes d'exception lui ont inspiré un beau roman.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LaCroix   07 septembre 2018
Toujours virtuose, l’écrivaine américaine Alice McDermott relate la trajectoire d’une orpheline de Brooklyn dont des religieuses dévouées ont changé le destin.
Lire la critique sur le site : LaCroix
LeFigaro   03 septembre 2018
Souvent décrite comme un écrivain catholique, Alice McDermott signe un nouveau roman haletant, situé au cœur de la Grosse Pomme et peuplé de... religieuses au grand coeur.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
armand7000armand7000   11 juillet 2020
Le ciel était dépourvu de couleur, tout comme le trottoir et la rue. L'odeur de fumée imprégnait encore la brise froide, à moins qu'elle ne s'attardât seulement dans les narines. Il y avait quelques flocons de neige dans l'air.
Commenter  J’apprécie          40
armand7000armand7000   11 juillet 2020
Peut-être pas une beauté, mais possédant de beaux cheveux bruns qui étaient mouillés et plaqués en rubans noirs ici et là sur son front pâle et sa gorge blanche. Malgré le bruit de la pluie dehors, il entendait les voix douces des religieuses dans la chapelle. Elles chantaient « O Salutaris Hostia », un cantique qu’il connaissait depuis l’enfance.
Commenter  J’apprécie          10
fertiti65fertiti65   17 avril 2020
Aucune des soeurs, à cette époque, ne parlait de sa vie avant le couvent, dans ce qu'elles appelaient dédaigneusement le monde. Prononcer ses voeux signifiait laisser tout le reste derrière soi : la jeunesse, la famille et les amis, tout l'amour qui n'était qu'individuel, tout ce qui dans l'existence nécessitait un regard en arrière. La coiffe blanche qu'elles portaient comme des oeillères faisait plus que limiter leur vision périphérique. Elle rappelait aux soeurs qu'elles devaient regarder uniquement leur tâche en cours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
jeunejanejeunejane   11 septembre 2018
Au cours des trente-sept ans qu'elle avait passés dans cette ville, sœur Saint-Sauveur s'était constitué un réseau de gens capables de contourner les nombreuses règles et règlementations - les règles de l'Eglise , les règlements municipaux...
Elle ferait enterrer le mari de cette femme à Calvary. Si tout se passait bien, elle réussirait.
Commenter  J’apprécie          270
Cristal18Cristal18   07 juin 2019
Elle raconta à la jeune fille que sa propre vocation ne lui avait pas été dictée par le sacrifice, le sacrifice de la vie, de la famille et du monde – « renoncer à ceci et à cela et à que sais-je encore », selon ses mots dédaigneux –, mais par l'idée que le Christ Lui-même l'avait appelée, dans un monde épouvantable, à devenir l'antidote pur et propre à la saleté et à la douleur.
C'est vers cela que tend toute chose humaine, lui dit sœur Illuminata. Elles étaient seules dans la cave lors de ces après-midi finissants. À cause du péché originel, dit-elle à la jeune fille, toute chose humaine tend vers la saleté, la décrépitude, la puanteur, le sordide. Elle montra du doigt les hautes fenêtres de la cave. « Regarde là-dehors, si tu as des yeux pour voir. »
Toute chose mortelle tend vers la ruine, disait la sœur, c’est-à-dire vers la douleur, la souffrance. Le diable, disait-elle, a toujours voulu convaincre les êtres humains qu’ils n’étaient rien de plus que des animaux, et jamais des anges. C’est pourquoi il n’y rien comme la douleur pour transformer une personne en bête hurlante. Rien comme la maladie pour user une âme jusqu’à la corde. Comme la puanteur pour nous décourager. Comme la crasse pour nous tirer vers le bas.
La vie d’une sœur soignante est l’antidote aux ambitions du diable. Une vie pure et immaculée.
Une sœur fait en sorte de rester pure, dit sœur Illuminata, immaculée et pure, non pas pour mettre son sacrifice – son renoncement au monde – au crédit de son âme, mais pour devenir le doux et propre antidote à la douleur, à la souffrance.
« Tu n’appliquerais pas un linge sale sur une plaie ouverte, n’est-ce pas ? » demande sœur Illuminata.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Alice McDermott (49) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alice McDermott
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
La Neuvième Heure de Alice McDermott et Cécile Arnaud aux éditions Quai Voltaire https://www.lagriffenoire.com/121709-divers-litterature-quai-voltaire---la-neuvieme-heure.html
Les inséparables de Julie Cohen et Josette Chicheportiche aux éditions Mercure de France https://www.lagriffenoire.com/111473-divers-litterature-les-inseparables.html
Taxi Curaçao de Stefan Brijs et Daniel Cunin aux éditions Héloïse d?Ormesson https://www.lagriffenoire.com/121437-divers-litterature-taxi-curacao.html
Le sillon - Prix Renaudot 2018 de Valérie Manteau aux éditions le Tripode https://www.lagriffenoire.com/122541-divers-litterature-le-sillon.html
Tombée des nues de Violaine Bérot aux éditions Buchet Chastel https://www.lagriffenoire.com/103773-divers-litterature-tombee-des-nues.html
Le Mars Club - Prix Médicis étranger 2018 de Rachel Kushner aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/121620-divers-litterature-le-mars-club.html
Les fureurs invisibles du coeur de John Boyne aux éditions JC Lattès https://www.lagriffenoire.com/103773-divers-litterature-tombee-des-nues.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : brooklynVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1282 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

.. ..