AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
NeuN tome 1 sur 7
EAN : 9782811652111
Pika Edition (18/09/2019)
3.64/5   59 notes
Résumé :
Ils étaient les élus, ils sont maintenant les proies. 
Allemagne, 1940. Pour assurer la pérennité du Troisième Reich, treize enfants ont secrètement hérité de l’ADN d’Hitler. Neun est le neuvième d’entre eux. Mais lorsque le projet est subitement abandonné, il ne peut compter que sur Théo, un soldat allemand qu'il a pour tuteur, pour  espérer survivre…
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,64

sur 59 notes
5
4 avis
4
14 avis
3
3 avis
2
3 avis
1
0 avis

Ils étaient treize, treize orphelins replacés dans des familles d'accueil un peu partout en Allemagne avec une particularité unique : les mêmes gênes qu'Adolf Hitler ! Ils ne se connaissent pas et ne sont d'ailleurs pas destinés à se rencontrer un jour sauf que...

Lors de cette expérience machiavélique conçue par le Führer et ses proches et qui a échoué de moitié, seuls six d'entre eux ont survécu. Les SS sont chargés de les récupérer et de raser tout leur village ainsi que d'anéantir tous les habitants des dits villages afin de ne laisser aucune trace possible sauf que là aussi, il y a un problème : Franz Neun (pour "neuf" le neuvième) en réchappe grâce à l'aide de Théo, son "garde" qui a compris qu'il n'était pas bon d'être au service du Reich au vu des horreurs qui se déroulent sous ses yeux. Décidant de s'allier avec la gardienne de "Acht" (le huitième) d'origine asiatique qui a elle aussi compris qu'elle ne serait plus d'une grande utilité au sein du mouvement en place une fois sa mission terminée ! Une seule alternative : Fuir ! Mais comment ?

Un premier tome extrêmement prometteur et un graphisme à couper le souffle ! Malheureusement, je n'ai pu emprunter que les deux premiers volets que la médiathèque dans laquelle travaille mon mari et j'ai donc dès à présent le sentiment que je vais être frustrée mais c'est une lecture, si vous avez le coeur bien accroché, que je ne peux que vous recommander !

Commenter  J’apprécie          430

Franz Neun est un orphelin en famille d'accueil dans le village de Brausteppe au Sud de l'Allemagne. Sauf que nous sommes en 1940 à l'apogée du IIIe Reich, et que le Führer a décidé de l'éliminer lui et tout ceux qui l'ont connu. Mais l'Histoire a prouvé à maintes reprises que quand tu réalises un massacre, il y a toujours un innocent pour en réchapper. Pas de bol, il s'agit de celui que les SS du Brigade-Führer Gert Clauser devaient tuer, car Franz Neun est le fils naturel d'Adolf Hitler et Theo Becker fanatique de son paternel qui veille sur lui depuis sa naissance refuse de renoncer à sa mission tant que son idole ne lui en aura pas donné l'ordre en personne ! L'enfant et le garde du corps sont en cavale avec toutes les forces du IIIe Reich à leurs trousses, et il ni peuvent aller vers l'Est et la Russie de Staline alliée à l'Allemagne d'Hitler ni vers l'Ouest et l'Empire britannique en guerre contre l'Allemagne d'Hitler… C'est alors qu'ils rencontre Ach et sa garde du corps Naomi Reisinger eux aussi en cavale : Neun fait ainsi la connaissance de son demi-frère !!!

Bien souvent les dictateurs sont aussi tyranniques et monstrueux avec leur famille qu'avec leur peuple. Le cas d'Adolf Hitler est lui très ambivalent : surnommé le cannibale végétarien en raison de son engagement pour les causes vegan et animaliste, il adorait les enfants car il semblerait qu'il ne pouvait en avoir en raison d'une blessure de guerre mal placée (d'autres persuadés qu'un tel personnage ne pouvait être que monstrueux dans tous les aspects de sa vie l'ont qualifié pour cela de « pédophile » sans aucune preuve historique pour étayer leurs idées), et tous les témoignages laissés par son entourage privé parle d'un individu poli, courtois et bienveillant… (Ah ça, on est quand même loin de Mussolini qui fit interner sa femme et assassiner ses maîtresses, de Staline qui sabra le champagne à l'annonce de la mort de son fils et qui n'alla même pas aux funérailles de sa femme qui s'était suicidée, ou bien de Mao qui laissa à leur sort autrement dit à la mort ses familles successives !) Donc on part sur un pitch en contradiction avec la réalité historique, mais après tout on est dans une Série B de naziploitaiton donc on s'en fout…

Nous sommes dans une oeuvre graphique, donc il faut bien parler graphismes. Tsutomu Takahashi a un style personnel très fort et très particulier qu'on ne retrouve sans doute nulle part ailleurs (ce qui rabattra le caquet aux inquisiteurs culturels et aux commissaires littéraires qui continuent de pérorer que les japaniaiseries se ressemblent toutes). Les décors faussement brouillons sont en fait très maîtrisés, le charadesign expressif donc bien travaillé fait la part belle à une impressionnante galerie de sales tronches (Acht et Neun sont-ils des anges parmi les démons ?), et pour ne rien gâcher le découpage est fluide et dynamique pour un résultat aussi intense que rythmé : vite la suite !


Lien : http://www.portesdumultivers..
Commenter  J’apprécie          390

Imaginez un peu qu'Adolf Hitler ait eu des enfants ? Au nombre de 13 en plus...

Les nazis ont imaginé un plan diabolique : assurer la descendance d'Hitler avec des enfants issus d'une expérience scientifique sur le génome humain, « créés » par insémination artificielle. Mais l'expérience n'est apparemment pas concluante et les SS décident d'éliminer ces enfants. Parmi eux, Neun. le jeune garçon, qui ne connait rien de son origine, ne pourra que compter sur son protecteur Théo pour le sauver des griffes de nazis sanguinaires. Une course-poursuite à travers l'Europe commence...

"Neun" est une uchronie bien ficelée où l'auteur nous entraîne dans un récit historico-fantastique, en pleine Allemagne nazie. le trait vif et puissant de l'auteur dépeint à merveille cette époque sombre et violente. Les décors et les costumes sont décrits avec beaucoup de précision, donnant aux lieux et aux personnages un réalisme saisissant. Quelques personnages tristement connus comme Goebbels, Himmler et Hitler lui-même apportent une touche supplémentaire à ce récit à l'action enlevée et à l'ambiance angoissante.

Un bon premier tome, intéressant pour son côté uchronique, et une suite à découvrir.

Commenter  J’apprécie          210

Parmi tous les projets secrets que les nazis ont mis en place, le mangaka Tsutomu Takahashi imagine qu'une opération visant à créer une descendance du Führer a été mise en place. Une fois ces enfants nés, et nommés par leur numéro de naissance, ceux-ci ont été confiés à des familles d'acceuil - et surveiller par un garde du corps SS.

Seulement, le jour où l'idée devient encombrante, ordre est donné d'éliminer toute trace et souvenir potentiel de leur existence. Mais Theo Becker, le garde du corps de Neun, ne compte pas obéir docilement à cet ordre venu des sous-fifres du régime.

L'idée est sans doute basée sur les pouponnières aryennes, donc, pourquoi pas imaginer une descendance d'Hitler "fabriquée". Même si j'avoue que le cadre ultra-réaliste où l'on croise des grands pontes du parti nazi m'a parfois déroutée. Ceci est peut-être dû à ma recente lecture du Frère de Göring. Peut-être est-il trop tôt pour voir des personnages historiques dans une fiction, mais après tout, pourquoi pas!

C'est un manga extrêmement sombre, avec des noirs et des gris (très foncés) presque omniprésents, créant ainsi une atmosphère étouffante et très lourde. Certaines coupes augmentent cette sensation terrifiante. Bref, rien à redire niveau découpage.

Pour amener un contrepoids à cette lourdeur, heureusement, il y a des scènes de combats (certes violentes) qui apportent du dynamisme à l'histoire.

On se laisse facilement embarquer dans l'histoire et impossible de la lâcher avant de l'avoir finie. Mais j'attends quand même de voir la suite pour me prononcer plus franchement sur cette série.

Commenter  J’apprécie          192

Tsutomu Takahashi traitant sur sujet de l'Allemagne Nazi ? Je fonce direct. Et avec l'auteur de Soul Kepper je ne m'inquiète pas. Ce nouveau manga est une petite pépite.

Allemagne 1940, le nazisme est à son apogée. Nous faisons la connaissance de Théo Becker un soldat allemand mais aussi un Wand c'est à dire qui a pour but de chaperonner Franz Neun un des enfants d'Adolf Hitler dont est le but est d'assurer la pérennité du troisième Reich mais le projet fut abandonnée et donc il ne faute laisser aucune traces. Théo et Franz vont être traqués par les SS mais leur rencontre avec Naomi Reisinger, une Wand également risque de changer le cour des choses.

Beaucoup de bandes-dessinée sur le thème de l'Allemagne nazi sortent en librairie et je crois que c'est l'un des premiers manga qui traite du sujet.

Ce premier tome de Neun est bien entendu sombre et dérangeant quelque personnage historiques font leur apparition. Même si Théo est un soldat allemand ont apprécie son héroïsme et sa rébellion face au SS plus impitoyable que jamais, Naomi et Théo forment un duo de choque.

Naomi est sur la couverture du tome 2 avec son fameux sabre. La suite s'annonce donc très forte.

Commenter  J’apprécie          176


critiques presse (2)
LeParisienPresse
15 février 2022
Ce manga s'annonce extrêmement prometteur. Portée par un graphisme sombre et vif, cette uchronie, ancrée dans le réel grâce à la présence de sordides personnages historiques tels que Heinrich Himmler ou Joseph Goebbels, intrigue dès ses premières cases.
Lire la critique sur le site : LeParisienPresse
Sceneario
18 novembre 2019
Il faut donc faire preuve d’un peu d’indulgence pour apprécier pleinement ce seinen dont on est, malgré tout, très désireux d’en savoir plus. La suite sera peut-être plus riche d’intrigue et de suspense ; mieux vaut ne pas se faire une opinion prématurément.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation

- Pourquoi sommes-nous si différents alors que nous partageons le même sang ?

Commenter  J’apprécie          120

- Bon travail,Becker. Mais tout ça prend fin dès maintenant. Ta mission est terminée. Remets-moi le numéro neuf.

- Je crois pas, non. Qui que vous soyez, vous n’avez pas l’autorité pour me relever de ma mission.

- Hmm... on m’avait prévenu que tu étais une forte tête.

Commenter  J’apprécie          10

-Tu crois qu'on ne mérite pas d'exister ?

-Bien sûr que si ! Vous n'avez rien fait de mal. Les seuls responsables, ce sont les nazis. Vous avez parfaitement le droit de vivre.

Commenter  J’apprécie          20

On a pourtant le même sang... Pourquoi est-on si différents ?

Commenter  J’apprécie          40

De l'euthanasie à l'Etat Nazi, il n'y a que quelques lettres d'indifférence !

Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Video de Tsutomu Takahashi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tsutomu Takahashi
NEUN - LECTURE DU CHEF
autres livres classés : nazismeVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1224 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre