AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081243431
Éditeur : Flammarion (14/03/2012)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Erwin, Gisèle, Walter, Christiane ont aujourd’hui près de 70 ans. Ces Français, marqués à jamais par le sceau de leur étrange origine, sont nés dans une maternité SS. Leur secret renvoie à l’un des projets nazis les plus terrifiants entrepris entre 1935 et 1945 : créer une « race supérieure », future élite du IIIe Reich. Ce livre raconte la création de nurseries spéciales, les Lebensborn, par la SS. Les deux parents étaient sélectionnés selon leur « pureté raciale a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Sanguine
  21 août 2014
J'ai une prédilection pour la période de la Seconde Guerre Mondiale. J'aime me documenter sur cette période et en apprendre toujours plus. Il y a quelques années, j'avais vu un reportage sur les Lebensborn. Ces "fontaines de vie" qui devaient produire les futurs dirigeants du Reich d'une race aryenne pure. Depuis, je n'ai de cesse de rechercher des informations dessus ...

Erwin, Gisèle, Walter, Christiane ont aujourd'hui près de 70 ans. Ces Français, marqués à jamais parle sceau de leur étrange origine, sont nés dans une maternité SS. Leur secret renvoie à l'un des projets nazis les plus terrifiants entrepris entre 1935 et 1945: créer une "race supérieure", future élite du Ille Reich. Ce livre raconte la création de nurseries spéciales, les Lebensborn, par la SS. Les deux parents étaient sélectionnés selon leur "pureté raciale aryenne" : grands, blonds, les yeux bleus. Les nourrissons y étaient abandonnés, puis adoptés par des familles modèles. Leur véritable identité était alors falsifiée. Ces enfants devenus adultes dévoilent pour la première fois leur histoire, depuis leur naissance dans un établissement du Lebensborn jusqu'à la maison-mère de l'organisation, ainsi que leur quête vertigineuse pour retrouver, des décennies plus tard, la trace de leurs parents.
Une enquête inédite qui met au jour une part sombre de l'histoire de France.

Nous sommes ici en présence d'un document, ce n'est en rien un roman. Nous suivons l'auteur, Boris Thioley, dans son enquête auprès d'enfants nés dans des établissements Lebensborn en France et en Belgique. Je ne savais même pas qu'il y avait eu une maternité nazie dans notre pays. Les explications sur le fonctionnement des Lebensborn font parfois froid dans le dos. L'organisation nazie était vraiment très performante en ce qui concerne la "création" des enfants parfaits.

J'ai aimé ce document avec les différents témoignages, c'est touchant et on se retrouve avec une foule d'informations à digérer. le livre comporte aussi quelques photos, elles me font presque peur. Ces grandes maternités complétement aseptisées, froides et blanches ... Je trouve ça flippant en fait.

En tous cas, j'ai beaucoup aimé ce livre. J'ai appris beaucoup de choses et je suis contente d'avoir pu mettre la main dessus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mpierre76
  23 juillet 2012
Travail très approfondi de l'auteur qui nous offre une description précise du Lebensborn dont ont a entendu parler dans des articles mais sans vraiment le connaitre et pour cause ,,,Les témoignages et le travail de fourmis nous donne un tableau assez précis de ce mouvement mais aussi de la vie de la population (parents et enfants) dans une Europe à feu et à sang.Merci à tous ceux et celles qui ont accepté de se dévoiler.
Commenter  J’apprécie          70
zabilou
  04 novembre 2013
Un livre documentaire très fourni en détail, parfois un peu confus pour cause d'allers et retours dans le temps mais instructif et intéressant pour qui comme moi avait vaguement entendu parler de ces maternités allemandes et de cette sélection des enfants avant même leur naissance. A lire, entre deux romans plus légers certes, mais à lire tout de même
Commenter  J’apprécie          50
elimax
  14 septembre 2012
merci à l'auteur d'avoir écrit ce livre et merci à toutes ces personnes qui ont accepté de parler et de partager leur histoire si difficile. Un livre qui éclaire enfin sur ces Libensborns dont on a si peu parlé.
Commenter  J’apprécie          60
Acr0
  30 août 2014
« Lebensborn » de Boris Thiolay met en évidence toute l'horreur qui se cachait derrière cette fabrique d'enfants parfaits. L'horreur mais aussi les vies fracturées de ces enfants français devenus adultes et pour qui, « se construire » prend une toute autre dimension. Avec beaucoup de tact et une écriture concise, l'auteur nous livre leur vie.
(chronique complète sur le blog)
Lien : http://livrement.com/2014/08..
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (2)
Liberation   23 avril 2012
Ainsi suit-on l’histoire collective (parfois de façon un peu confuse, moins d’allers retours dans le temps aurait facilité le confort de lecture) et individuelle d’Erwin, Gisèle, Georges, Christiane, souvent séparés de leurs mères, élevés en groupe, dispatchés ensuite au hasard des adoptions, à l’identité falsifiée.
Lire la critique sur le site : Liberation
Lexpress   15 mars 2012
Le journaliste Boris Thiolay lève le voile sur ces bambins oubliés.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   15 août 2012
En août 1941, à Minsk, Himmler assiste à l'exécution par balles d'une centaine de Juifs - hommes, femmes, enfants - opérée par un détachement de l'Einsatzgruppe B. Ce jour-là, devant le spectacle, il montre des signes de nervosité. A chaque salve, son regard s'échappe vers le sol. Le général SS von dem Bach-Zelewski lui fait remarquer qu'il n'y a là que cent Juifs. "Mais regardez les yeux de nos hommes... Ils sont traumatisés pour le reste de leur vie", lui dit en substance, l'officier supérieur. Quelque temps plus tard, Himmler donne des instructions pour que l'on organise des conditions de travail plus humaines pour les tueurs. Le recours au camion à gaz va se généraliser, en attendant la construction de "véritables" camps d'extermination. (p. 23)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ZilizZiliz   15 août 2012
Depuis 1946, le [service international de recherches de la Croix-Rouge] est établi à Bad Arolsen (...). A l'intérieur de six bâtiments quasi anonymes, qui abritaient auparavant une caserne de la Gestapo, est conservé le plus gros fonds documentaire au monde concernant les victimes du régime nazi : déportés, prisonniers politiques, travailleurs esclaves, familles séparées, enfants déplacés, etc. Au total, 50 millions de références, qui concernent 17,5 millions de personnes. (...) Avec une maniaquerie administrative glaçante, les nazis notaient tout : le nombre de poux sur chaque détenu ou le décompte de plusieurs dizaines de déportés fusillés, à deux minutes d'intervalles, au camp de Mauthausen, le 20 avril 1942, pour célébrer l'anniversaire de Hitler... (p. 11)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ZilizZiliz   15 août 2012
Les témoins sont parfois gênants. Les historiens s'en méfient, car, souvent, les témoins se trompent. Ils reconstruisent peu à peu ce qu'ils ont vécu : ils mélangent ce qu'ils ont réellement vu à ce qu'ils en ont appris par la suite... C'est humain. Les témoins sont pourtant indispensables. Ils sont la preuve de ce qui s'est passé. Ils incarnent l'histoire, lui donnent un visage. Ils racontent ce que nous voulons savoir, et parfois ce que nous voulons entendre. C'est tellement humain. (p. 25)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
gean25gean25   12 avril 2014
J'ai alors constaté qu'il m'était impossible de ne pas relever chaque détail, ou chaque lieu, rappelant que Munich, splendide capitale de la Bavière, avait aussi été le berceau du nazisme.
Commenter  J’apprécie          60
gean25gean25   05 avril 2014
Les maternités devaient donner le jour à des enfants "parfaits", grands, blonds, aux yeux bleus.
Commenter  J’apprécie          60
Video de Boris Thiolay (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Boris Thiolay
La grande librairie 03/05/2012 sur France 5 de François Busnel, Boris Thiolay parle de son nouveau livre "Lebensborn"
Boris Thiolay est journaliste d'investigation à L'Express.
autres livres classés : eugénismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1828 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre