AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Gil Jourdan - Intégrale tome 1 sur 4
EAN : 9782800144030
240 pages
Dupuis (05/06/2009)
4.44/5   40 notes
Résumé :
Dans des ambiances à la Simenon et avec des dialogues à la Audiard, le détective Gil Jourdan et son assistant, le cambrioleur repenti Libellule, mènent leurs enquêtes. Aidé par l'inspecteur Croûton, un policier efficace et honnête à l'incroyable moustache rousse, ils affrontent tour à tour trafiquants de drogue, fantômes, régimes dictatoriaux ou saboteurs internationaux.

Source : COIN BD
Que lire après Gil Jourdan - Intégrale, tome 1Voir plus
Gil Jourdan, tome 1 : Libellule s'évade par Gos

Gil Jourdan

Gos

3.63★ (1034)

16 tomes

Ric Hochet, tome 1 : Traquenard au Havre par Tibet

Ric Hochet

Tibet

3.27★ (3922)

78 tomes

Le Spirou de..., tome 1 : Les géants pétrifiés par Yann

Le Spirou de...

Yann

3.85★ (4598)

20 tomes

Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
J'ai été attirée par l'élégance un peu désuete de la couverture de cet album, premier tome d'une série 4 regroupant l'intégralité de la série Gil Jourdan. Je découvre donc ce personnage de détective privé, ses acolytes Libellule, Crouton et Queue de cerise, et leur créateur Maurice Tillieux. Une introduction rédigée par Jean-Louis Bocquet, agrémentée d'illustrations d'archives, permet de comprendre les sources et le contexte de la vocation de Tillieux et de son personnage.

Le tome 1 regroupe 4 albums publiés entre 1956 et 1958. C'est donc une plongée dans un monde de l'après-guerre, avec des Dauphines rutilantes, des trains à vapeur et des dialogues "à la Audiard" selon la formule consacrée.
J'ai été totalement emballée par cette série qui m'a souvent fait pouffer de rire tant les dialogues sont rythmés. Niveau action, on est plus proche de Blake et Mortimer que de Tintin, les cases sont déroulées comme sous un oeil cinématographique. Tillieux excelle à rendre graphiquement les péripéties des scènes d'aventures. Ça bastonne, ça crashe, ça brûle, c'est jouissif.

Gil Jourdan est un héros auquel on s'attache, il fait parfois des erreurs et son ambition le rend humain. Quant aux gags liés à ses acolytes, ils sont addictifs. Crouton, le flic gaffeur, est quand même plus efficace que les Dupondt et Libellule, cambrioleur de talent rangé grâce à son jeune patron, apporte sa gouaille et sa rondeur. le personnage féminin de la secrétaire Queue de cerise est un peu en retrait mais participe néanmoins à certaines intrigues, et apporte une contribution décisive. Elle a au moins le mérite d'exister et de ne pas être caricaturée.

Bref j'ai adoré cette bande dessinée et j'ai bien regretté de ne pas l'avoir connue quand j'étais enfant. Les décors, paysages dessinés par Maurice Tillieux m'ont spécialement impressionnée. Qu'il s'agisse de vieux quartiers populeux, d'un cimetière de bateaux, d'un gué sur lequel la marée arrive au galop, le lecteur est plongé dans un monde qui n'a rien d'enfantin, sans pittoresque. Jean-Louis Bocquet compare dans son introduction l'art de Tillieux à rendre un ambiance à celui de Simenon. Je partage ce ressenti.
Hâte de lire la suite des aventures de ce fringant Gilbert !
Commenter  J’apprécie          110
Gamin j'ai totalement ignoré cette série BD. Il m'a fallu du temps pour en apprécier les décors et le sens du cadrage, qui associés à un humour constitué essentiellement de jeux de mots, donnent du rythme à l'oeuvre de Maurice Tillieux.

Relire aujourd'hui, ces BD c'est retrouver le charme désuet d'une époque, liée aux Tontons flingueurs : un privé à l'allure classe avec Gil Jourdan, un ex-taulard pas fufute, mais efficace avec Libellule, l'assistante débrouillarde avec Queue de Cerise, et l'inspecteur Crouton maladroit, mais toujours là pour rattraper les situations.

Ces quatre premiers épisodes jouent avec le trafic de stupéfiants ou le monde des oeuvres d'art. L'épisode La voiture immergée (le troisième de la série) est de loin celui magnifie le plus le sens du polar « à l'ancienne » de Tillieux, avec de magnifiques décors de gois et de châteaux moyenâgeux (toute ressemblance avec celui de l'île d'Yeu n'étant pas un hasard) et des rebondissements en cascades (dans tous les sens du terme).
Commenter  J’apprécie          163
Un « privé » efficace mais pas trop sympa, un ex-cambrioleur à l'humour gras et tonitruant, un inspecteur de police « farfelu mais pas idiot » : tel est le trio légendaire qui fit les beaux jours du journal Spirou dans les années 50-60, en plein âge d'or de la bande dessinée belge. Gil Jourdan, Libellule et l'inspecteur Crouton appartiennent à la galerie de ces personnages mythiques et indémodables qui font la richesse de notre patrimoine BD. Servis par un dessin parfait et des dialogues plus que savoureux, les récits de Maurice Tillieux se dégustent comme un film de Lautner et se redécouvrent avec un bonheur toujours intact depuis plus d'un demi-siècle. Si les dessinateurs talentueux se comptent désormais par milliers, ceux que retiendra l'Histoire n'atteignent sans doute pas la centaine. Tillieux est incontestablement l'un d'eux, et le premier volume de cette intégrale résume à lui seul la quintessence de son oeuvre. Sa lecture n'est donc pas seulement souhaitable : elle est moralement obligatoire !
Commenter  J’apprécie          60
Pour aborder les rives du Jourdan

Etant passé de Pif Gadget à Tintin, j'ai raté Spirou et donc, le Gil Jourdan de Tillieux.
Il n'est jamais trop tard pour bien faire, surtout quand on tombe sur un aussi beau travail d'édition.
Dupuis a mis les petits plats dans les grands à l'occasion de cette intégrale, avec 4 albums : "Libellule s'évade", "Popaïne et Vieux tableaux", "La voiture immergée" et " Les cargos du crépuscule", introduits sur une trentaine de pages par José-Louis Bocquet.
En termes de qualité si on prend aussi en compte le beau et épais papier sur lequel tout ça est couché, c'est un must !

Quant aux aventures de Gil Jourdan, on y retrouve les fondamentaux du genre : le détective privé (Gil), l'associé faire-valoir (Libellule) et le policier maladroit (Crouton). le dessin est d'un dynamisme remarquable, oscillant entre Hergé et Franquin avec un fort tropisme vers ce dernier, les compositions s'éloignant de plus en plus du style semi-réaliste pour tendre vers la caricature plus prononcée.
Les amateurs de Facel Vega, Ford, Dauphine et autres Fregate seront comblés car en la matière, Tillieux était un maître.
Les histoires sont simples mais agréables, l'humour est omniprésent.
De la BD à l'ancienne, ça fait du bien aussi.
Commenter  J’apprécie          30
Cette nouvelle édition de Gil Jourdan en intégrale est une merveille. Elle reprend les couvertures et dos des albums tels qu'on pouvait les trouver lors de leur première édition.
Un très beau travail des Editions Dupuis, qui possède un fond phénoménal de séries-culte ou presque oubliées.
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
- Vous m'avez demandé, chef ?
- Alors le phénomène, c'est vous ! En tout cas, je n'ai pas le choix ! Il faut que je vous prenne tel que vous êtes ! Parlez-vous italien ?
- Je n'en sais rien, chef !
- Vous parlez ou vous ne parlez pas ?
- Je n'en sais rien, chef ! Je n'ai jamais essayé !
Commenter  J’apprécie          100
Une ruelle sombre, un pignon décrépi, une flaque d'eau, un pavé luisant, une lumière dans la nuit suffisent à la plume du dessinateur pour installer un climat, induire une atmosphère. A cet égard, au-delà de son humour, Tillieux s'impose graphiquement comme le Simenon de la bande dessinée. Peut-être parce que « la Belgique est un pays où il pleut beucoup. »
Commenter  J’apprécie          40
Gile Jourdan : - Personne n'a téléphoné ?
Queue-de-cerise : - Si, Crouton ! Il voulait savoir si vous preniez la police pour une succursale de l'agence. Je lui ai dit que je ne connaissais qu'une seule façon de prendre un policier : avec des pincettes !
Commenter  J’apprécie          50
- N'oubliez pas, cher collègue, que le hasard est le Dieu des policiers. Là où l'intelligence défaille, le hasard supplée.
- Alors, je vous en souhaite beaucoup !
Commenter  J’apprécie          30
Avec Gil - pour Gilbert - Jourdan, Libellule et l'inspecteur Crouton, Tillieux réunit en une seule entité la sainte trinité du polar : le détective privé, le truand – repenti -, et l'inspecteur de police.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Maurice Tillieux (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Tillieux
Livre de bord N°77 .Une émission présentée par Nicky & Brice DepasseChroniqueur : Bernard DelcordEntretien : Amanda SthersDestinations : Nietzsche de Michel Onfray & Maximilien le Roy (Le Lombard), Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia (Albin Michel), Firmin de Sam Savage (Actes Sud), Messieurs les hommes et Secrets de polichinelle de San-Antonio (Fleuve noir), San-Antonio et son double de Dominique Jeannerod (Presses universitaires de France), Les fabuleuses poches d?Angélique Brioche de Quentin Blake (Gallimard Jeunesse), Comment te dire, Jette-toi à l?eau, Viens danser et Je pense à toi de Claire Faÿ (Collection « Cause toujours », Casterman), Cahiers de gribouillages pour les parents qui osent Dessiner avec leurs enfants et Cahiers de gribouillages à l?usage des couples presque parfaits de Claire Faÿ (Casterman), Saint-Exupéry, le dernier vol de Hugo Pratt (Casterman), La vengeance des dieux de Christian Jacq (XO), Quitter la monde de Douglas Kennedy (Belfond), Et qu?on n?en parle plus de Michel Sardou (Pocket), Gil Jourdan, l?intégrale 3 de Maurice Tillieux (Dupuis), Dans l?océan, Dans la jungle et Dans la savane de Tatsu Nagata (Seuil Jeunesse), La colère du rhinocéros d'e Christophe Ghislain (Belfond), Les terres saintes d?Amanda Sthers (Stock) La Bar-Mitsva de Samuel de David Fitoussi (Le Livre de Poche).
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (92) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5212 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..