AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bruno Mallart (Illustrateur)
ISBN : 2070335534
Éditeur : Gallimard (26/09/1989)

Note moyenne : 2.1/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Quatorze histoires, des histoires à rire et à pleurer, à boire et à manger lors d'un médianoche.
Quatrième de couverture

Les contes du médianoche

Qu'est-ce qu'un médianoche ? D'abord, c'est un joli mot, sympathique et appétissant, qui rime avec brioche. C'est un repas fait au milieu de la nuit. Une fête nocturne et amicale, en somme, où on se raconte des histoires en se régalant.

Des histoires, en voilà quatorze ju... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
deidamie
  06 novembre 2018
« Bonjour les Babélionautes ! Aujourd'hui, nostalgie, avec un recueil de Michel Tournier, Les contes du médianoche.
-Michel Tournier… c'est pas un Académicien, lui ?
-Si fait, mais côté Goncourt. Et « c'était », le monsieur a rejoint les dieux en 2016. Pourquoi ?
-Rien, rien, rien du tout. Arrête de me regarder comme ça ! Je te dis qu'il n'y a rien.
-Tu ne vas pas saboter cette critique, quand même ?
-Je jure que je ne dirai rien de plus que d'habitude.
-Moué. Or donc… attends un peu, je connais ce regard : tu vas utiliser cette critique pour dénigrer nos institutions littéraires !
-Non. Pas du tout. *auréole au-dessus de la tête*
-Attention, hein ! Je ne te laisserai pas faire ! On reste polie avec les grands !
-Il mesurait combien ?
-Un peu de respect, péronnelle ! Et promets-moi de ne pas traiter les Académiciens de quoi que ce soit !
-Même pas de ramassis, comme dans Astérix* ?
-Même pas de ramassis, comme dans Astérix !
-D'accord. Je vais pourrir ta critique sans insulter qui que ce soit, je le jure.
-Bon, ça va, ça va ! Hum. Or donc, impossible de vous faire un résumé, puisque ce livre constitue un recueil de contes, aux thématiques et décors variés. Si vous êtes familier du Coq de Bruyère et des deux Vendredi, vous reconnaîtrez sans peine les jeux préférés de l'écrivain : ses réécritures de mythes, son interprétation de la fête de Noël…
-Ses nains pervers…
-Quoi ?
-Ben oui. le nain tueur existe aussi dans le Coq de bruyère. C'est quoi son problème avec les personnes de petite taille ? Tyrion est l'un des meilleurs persos de Game of Thrones ! Discrimination, moi je dis !
-Mais non, c'est juste un motif… qui… euuuh… revient… comme… euuuh… les réécritures de la Bible… bon, bref, plusieurs de ces contes sont tout à fait charmants…
-Et d'autres sexistes…
-Hein ? Où ça, du sexisme ?
-Dans le conte du Président. Une petite chatte met bas et son maître laisse entendre qu'elle avait une vie sexuelle bien remplie, cette dévergondée. Sexisme ! Surtout quand tu sais comment ça se passe, l'accouplement chez les chats : ça n'a rien d'une partie de plaisir pour la femelle !
-Ce conte prône cependant la liberté d'accoucher pour les femmes dans les conditions qu'elles choisissent. En ces temps où l'on dénonce la maltraitance gynécologique, un tel discours rafraîchit !
-Oui ! Dans le but de fabriquer des citoyens sains et inspirés pour renforcer la nation. Ce discours met sur le même plan accouchement humain et accouchement animal, comme si nous étions comparables aux vaches et aux chattes. Charmant, en effet.
-Oui, bon… et il y a le conte sur les échecs !
-Ah il m'a déçue, celui-là. J'attendais autre chose qu'une conclusion purement mathématique.
-Les objets-vampires ?
-Décevant ! de quoi se nourrissent-ils ?
-La légende des parfums…
-Placement de produit !
-La légende des pains…
-Trop… ah, oui. Celui-là, il était bien. Drôle, amusant, appétissant.

-Le chevalier au Moyen Age, quelle ambiance !
-Ca va pas, non ? le début de l'histoire est incompréhensible sans un peu de bagage historico-littéraire. Quant à la suite, quel môme va la lire sans se sentir traumatisé ? Et quelle victime ? Et quel prof va lire cette histoire à ses élèves ? Comment tu en parles, quand tu es parent ? Tu lis le bouquin, tu as huit ou dix ans, et tu apprends le mot « viol », que ça peut te mettre un enfant dans le ventre et te tuer dans d'affreuses souffrances. Tu imagines lire cette histoire aux enfants le soir ?
-Non, mais les contes traditionnels ne sont pas exempts de violence sexuelle, regarde Peau d'Ane.
-La menace ne se concrétise pas dans Peau d'Ane, elle prend la fuite avant. Et personne ne se souvient de la version originale de la Belle au bois dormant.
-Moui, bon, peut-être que ces contes ne sont pas destinés à la jeunesse ? regardons l'édition… Folio Junior. Ah quand même. Voyons le bon côté des choses : on ne s'est pas ennuyées.
-J'avais pas le temps, je râlais trop. Tu faisais quoi, toi, d'ailleurs ?
-Moi, j'admirais. Ca n'a donc pas changé depuis le coq de bruyère. Michel Tournier nous produisait déjà cet effet : d'un côté j'admire ses textes élégants et sobres. Il possède une patte bien à lui qui rend ses textes plaisants à lire…
-Et d'un autre côté, je m'agace de ce que je lis, tout en me demandant où l'auteur veut en venir. »

*In Les douze travaux d'Astérix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1811
Cielvariable
  16 mars 2016
14 histoires d'un ennui mortel qui nous laissent sur notre faim et dont on perd rapidement le fil (tellement c'est endormant). Aucune n'a su attirer mon attention ou susciter ne serait-ce qu'une vague envie de connaître la fin (qui de toute façon est systématiquement décevante).
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   04 avril 2018
Une semaine passa, et toute la cour se retrouva autour de la même table pour goûter le chef-d'œuvre du second cuisinier. L'impatience était vive, mais le souvenir délectable du festin précédent créait une prévention contre lui. Grande fut la surprise générale quand le premier plat arriva sur la table : c'était le même que le premier plat du premier banquet. Aussi fin, original, riche et succulent, mais identique. Il y eut des rires et des murmures quand le deuxième plat s'avéra à son tour reproduire fidèlement le deuxième plat du premier banquet. Mais ensuite un silence consterné pesa sur les convives, lorsqu'il apparut que les plats suivants étaient eux aussi les mêmes que ceux du dimanche précédent. Il fallait se rendre à l'évidence : le second cuisinier imitait point par point son concurrent.
Or chacun savait que le calife était un tyran ombrageux, et ne tolérait pas que quiconque se moquât de lui, un cuisinier moins qu'aucun autre, et la cour tout entière attendait épouvantée, en jetant vers lui des regards furtifs, la colère dont il allait foudroyer d'un instant à l'autre le fauteur de cette misérable farce.
Mais le calife mangeait imperturbablement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   04 avril 2018
Il était une fois un calife d'Ispahan qui avait perdu son cuisinier. Il ordonna donc à son intendant de se mettre en quête d'un nouveau chef digne de remplir les fonctions de chef des cuisines du palais. Les jours passèrent. Le calife s'impatienta et convoqua son intendant.
– Alors? As-tu trouvé l'homme qu'il nous faut?
– Seigneur, je suis bien embarrassé, répondit l'intendant. Car je n'ai pas trouvé un cuisinier, mais deux tout à fait dignes de remplir ces hautes fonctions, et je ne sais comment les départager.
– Qu'à cela ne tienne, dit le calife, je m'en charge. Dimanche prochain, l'un de ces deux hommes désigné par le sort nous fera festoyer, la cour et moi-même. Le dimanche suivant, ce sera au tour de l'autre. À la fin de ce second repas, je désignerai moi-même le vainqueur de cette plaisante compétition.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
deidamiedeidamie   06 novembre 2018
Il faut écrire debout, jamais à genoux.
Commenter  J’apprécie          90
CielvariableCielvariable   04 avril 2018
Tout le monde attendait avec la plus gourmande curiosité ce qui allait être servi.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Michel Tournier (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Tournier
Enseignante à l'Institut Universitaire Tous Âge d'Amiens, Micheline Foré avait invité Michel Tournier à présenter une conférence dans ce lieu. En raison de problèmes de santé, celui-ci lui proposa plutôt une rencontre chez lui au Presbytère de Choisel. S'en suivirent des échanges amicaux entre l'écrivain et l'enseignante. Leur rencontre eut lieu en mai 2008 en compagnie de sa fille Blandine et de deux amis, Françoise et Jean-Claude Leleux qui filma l?entretien. La librairie du Labyrinthe les remercie tous de lui avoir confié ces images afin de les monter et de les diffuser pour le plaisir de tous.
+ Lire la suite
autres livres classés : contes et legendesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

vendredi ou la vie sauvage

qui est le personnage principal

vendredi
robinsson
dimanche
samedi

4 questions
297 lecteurs ont répondu
Thème : Vendredi ou La Vie sauvage de Michel TournierCréer un quiz sur ce livre