AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Les nouvelles aventures de Lapinot tome 4 sur 8

Lewis Trondheim (Autre)
EAN : 9782844147912
48 pages
L'Association (20/08/2020)
3.98/5   23 notes
Résumé :
Quatrième de couverture - Si les livres étaient comestibles, mangerions-nous ceux que nous n'avons pas aimés ?


Lapinot, les mains derrière le dos, observe dans un cadre un strip de quatre cases : une créature se balade en harmonie avec son petit chien avant d’être terrorisée par un monstre qui finit par la prendre en affection.

Un peu d’amour est un recueil de 125 strips dont le premier, placé en couverture de l’album, n’échapp... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
LiliGalipette
  03 septembre 2020
Meilleur gars que Lapinot, on ne fait pas. Il accepte d'emprunter des livres à la bibliothèque, pour Marc, un SDF qui se fait refouler à l'entrée. Évidemment, il faut qu'il explique cette frénésie d'emprunts à une jolie bibliothécaire aux longues oreilles (et au nez en coeur) qui semble plutôt charmée. Mais quand il est question de séduction, notre ami est toujours très maladroit, voire tout à fait bizarre. « Tu vas appeler Camille pour un vrai rencard parce que tu as vu un pigeon !? / Oui... / Je ne suis pas très fort en psychologie féminine mas ne lui raconte jamais ça... » de quiproquos en incompréhensions, le voilà harcelé dans sa boîte aux lettres, puis embringué dans un hasardeux projet d'édition de l'histoire écrite par Marc. Entre deux décisions hasardeuses, il accepte des vacances à la campagne avec sa compagne Cléa et il garde patience, autant que possible face aux conneries de Richard, toujours aussi lourd et aux idées toujours foireuses et/ou de mauvais goût. Branleur, impertinent et cynique, le meilleur ami de Lapinot est complètement accro à son téléphone. Notre héros aussi, un peu, mais il trouve toujours du bonheur à voir virevolter une feuille d'automne.
Après le deuxième album des Nouvelles aventures de Lapinot, dans un format à l'italienne et sans paroles, Lewis Trondheim ose une forme nouvelle, et nous retrouvons le lapin aux grands pinglots dans un format strip. Trois ou quatre cases, pas plus, pour raconter une tranche de vie de Lapinot. Mais chaque morceau s'intègre dans une histoire parfaitement pensée. L'amour s'y décline sous bien des formes : compassionnel, amical, charitable, et évidemment romantique. « Je ne veux pas qu'on s'embrasse pour la première fois avec D.J. Fück en fond sonore... / On va attendre un peu... » Au-delà d'une critique de l'omniprésence des portables et des méfaits des applications douteuses, l'auteur rappelle que ce petit gadget dont on ne sait plus se passer est plus qu'une extension de notre main. C'est parfois notre seul lien avec le monde, en bien ou en mal, et certainement en bien pour ceux qui, comme Marc, sont coupés de tout et rejetés par tous. Oui, le progrès peut faire peur, mais il ne faut pas manquer de souligner ce qu'il offre à l'humanité. Mais bon, quand même, tout n'est pas acceptable, hein... « Oh !! Un hipster en baggy qui fait du one wheel... / Isaac Asimov n'aurait jamais pu anticiper ce futur pour 2020... »
Ce quatrième volume des Nouvelles aventures de Lapinot est un sacré bon cru ! Peuvent en témoigner les voisins qui ont dû m'entendre hurler de rire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Noctenbule
  25 avril 2021
L'infatigable Lewis Trondheim revient avec l'un de ces héros mythique : Lapinot. Il montre que son talent ne prend pas d'âge. En trois/quatre cases il raconte une histoire avec une chute. Un savoir-faire de conteur moderne qui n'est pas donné à tout le monde. Ce lapin pas crétin symbolise l'Homme dans sa complexité et sa bêtise. Tout cela n'est pas forcément dans Lapinot mais dans les histoires en strip. Lapinot tend la main à un sans-abri en l'aidant selon ses besoins jusqu'à devenir un auteur connu. La difficulté avec l'amour qui vient et va. On prend un peu de temps à être ensemble et lors d'un conflit on arrête tout. Puis après on passe à une autre fille sans trop chercher à se projeter. le monde moderne se montre aussi à travers une application mobile fictive qui permet en prenant en photo une femme de savoir si elle a tourné dans un porno. Pour certains c'est un gage de connaissance pratique sur le terrain et d'autres cela montre que la femme est sale. Mais quand un mec regarde un porno (consommateur très majoritaire) c'est pas sale. La notion de la femme qui est soit sainte soit pute se poursuit encore à notre époque. le pouvoir de la phallocratie n'a pas de limite. Surtout que si cette appli venait à exister aucun doute qu'elle aurait un grand succès. Peut-être pas jusqu'au fait que le Vatican investisse pour montrer le visage de ces femmes "impurs". On ne va pas s'attendre à que les religions évoluent. Quand leur texte a été écrit c'était par des hommes qui pensaient que le monde n'allait pas changer. Dans un sens, c'est un peu vrai car le pouvoir de la couille est encore très (trop) présente et partout. L'importance des manifestations contre tous est bien la preuve d'une régression volontaire et choisie. On a le droit d'avoir un regard critique sur la société sur un ton léger. D'ailleurs, ce n'est pas si hasardeux que l'on trouve Richard, l'ami que l'on aimerait pas avoir en vrai. Impertinent, cynique, cruel, profiteur et sans pitié, il n'en rate jamais une pour l'ouvrir ou pour montrer ces fesses. Lui aussi est l'autre visage d'une société qui est prête à avaler des couleuvres qui plus elles sont grosses et plus cela passent mieux.
Lien : https://22h05ruedesdames.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lunalithe
  24 janvier 2021
Une lecture douce et poétique, une vraie bulle de bien être !
Je dois bien avouer que, sans avoir jamais lu les aventures de Lapinot, j'en avais l'image d'une série potache et sans profondeur. Grave et impardonnable erreur ! Une amie m'a laissé cette BD en me disant "Tu devrais aimer", et le mot est faible : Lapinot est un personnage au grand coeur, doux et un peu perché - un gentil idéaliste. le format strip n'empêche pas l'apparition d'une ligne rouge, qui se fédère autour d'un sdf qui veut lire - puis se met à écrire. Autour de cette histoire gravite Lapinot, son meilleur ami chat (globalement incontrôlable), la bibliothécaire au caractère bien trempé, et de nombreuses questions existentielles. C'est poétique, c'est beau et terriblement humain. le tout avec également beaucoup d'humour - et, contrairement à ce que dit le titre avec BEAUCOUP d'amour.
Un vrai coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          20
benoitr
  03 novembre 2020
Bonheur immense à la lecture du nouveau livre de Lewis Trondheim, Un peu d'amour, pour apprécier encore une fois, la manière avec laquelle il parvient à raconter notre époque par l'absurde, avec une lucidité et une légèreté incomparable. Et ce nouveau volet des nouvelles aventures de Lapinot en est encore une démonstration aussi flagrante que réjouissante.
Pour Un peu d'amour, le père de Lapinot utilise le strip (formule en trois ou quatre cases avec un gag au bout) pour raconter comment Lapinot va aider un sans-abri à devenir un écrivain avec l'aide d'une bibliothécaire un peu possessive sur les bords, tout ça sur fond de société ultra-connectée.
Un récit ponctué d'un humour absolument délectable avec des dialogues plus désopilants les uns que les autres qui nous mettent la banane tout au long du livre. Car Lewis maîtrise ici comme jamais l'art du non-sens, perpétuant un savoir-faire dans lequel il est passé maître depuis longtemps mais qui fonctionne toujours aussi bien. Qu'on se le dise, ce Lapinot est un grand cru paru à L'association !
Lien : https://www.hop-blog.fr/les-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
emyrky
  09 février 2021
Comme toujours avec Lewis Trondheim je suis séduite ! Quel plaisir de retrouver lapinot et richard ! L𠆚lbum est plein d’humour, de cynisme, de réalité et un peu d𠆚mour ! En seulement 3 ou 4 cases Lewis Trondheim fait mouche, et à chaque fois ! Je vous le recommande chaudement !
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
BoDoi   16 septembre 2020
La narration est parfaitement maîtrisée, les vannes s’enchaînent avec aisance et le scénario global est plaisant.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   26 août 2020
Avec Lapinot, Lewis Trondheim nous fait un bien fou.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   23 août 2020
- Tu vas appeler Camille pour un vrai rencard parce que tu as vu un pigeon ?
- Oui...
- Je ne suis pas très fort en psychologie féminine mais ne lui raconte jamais ça...
Commenter  J’apprécie          40
LiliGalipetteLiliGalipette   02 septembre 2020
« Je ne veux pas qu’on s’embrasse pour la première fois avec D.J. Fück en fond sonore… / On va attendre un peu… »
Commenter  J’apprécie          50
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   23 août 2020
- Oh !! Un hipster en baggy qui fait du one wheel...
- Isaac Asimov n'aurait jamais pu anticiper ce futur pour 2020...
Commenter  J’apprécie          03

Videos de Lewis Trondheim (76) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lewis Trondheim
Chloé Densité
autres livres classés : téléphone portableVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

lewis trondheim

Quel est le nom de la bande dessinée qui a rendu célèbre Lewis Trondheim ?

Les formidables bavures de Lapinot
Les incroyables aventures de Lapinot
Les formidables aventures de Lapinot
Les formidables aventures de Barbinot

6 questions
90 lecteurs ont répondu
Thème : Lewis TrondheimCréer un quiz sur ce livre