AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Béatrice Gartenberg (Autre)
EAN : 9782234019263
150 pages
Stock (26/02/1986)
3.25/5   12 notes
Résumé :

Quatre personnes se retrouvent sur une île déserte après un accident d'avion, quatre rescapés qui vont devoir, vaille que vaille, cohabiter : une jolie et fragile jeune fille, un repris de justice, un antipathique millionnaire et un savant à qui la violence répugne plus que tout.Mais, Sous la lune et les étoiles, c'est précisément la violence qui s'installe tandis que les heures d'attente vont devenir des jours... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
lecassin
  28 août 2012
Un avion s'écrase sur une île perdue du Pacifique…
Les quatre rescapés vont devoir, vaille que vaille, cohabiter dans l'attente d'hypothétiques secours : une jeune et jolie femme, un repris de justice, un millionnaire et un savant pacifiste et non violent… Belle brochette !
Bien sûr, on peut penser que le thème n'est pas neuf : quatre rescapés que tout ou presque oppose et qui devront malgré tout cohabiter et s'entraider ; le salut est à ce prix. A moins que l'instinct de survie des uns et des autres ne réveille les vieux démons de la nature humaine et que finalement la violence ne finisse par l'emporter.
Dans cet environnement hostile ou chacun se verra confronté à la faim, la chaleur, la maladie, la solitude, qui s'en sortira ? Ruth enfermée dans un délire mystique, le malfrat Richards débrouillard et unique détenteur de la science du feu, le milliardaire désespéré ou le savant non violent qui devra admettre que la violence est consubstantielle à la nature humaine et qu'elle n'attend que des conditions favorables pour éclater…
Dans le style concis qu'on lui connaît, Fred Uhlman nous livre ici quatre variations sur la solitude qui rend fou. Bien sûr, on pense à Defoe, Tournier, Golding qui se sont frottés au thème de l'île déserte, et à d'autres…
Un petit ouvrage, certes moins poignant que « L'ami retrouvé » mais qui pose néanmoins une question intéressante : « si j'avais été confronté à ce problème, aurais-je été meilleur ou pire que ces gens ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ZeroJanvier79
  02 septembre 2018
Je poursuis ma découverte de l'oeuvre littéraire de Fred Uhlman avec ce roman très différent des livres que j'ai lus jusque là de cet auteur. Là où ses romans précédents, que ce soit Reunion, La lettre à Conrad, Pas de résurrection, ou son autobiographie Il fait beau à Paris aujourd'hui parlaient tous de la montée du nazisme en Allemagne et de la Seconde Guerre Mondiale, nous avons ici un récit plus contemporain (en tout cas à l'époque de sa parution en 1986) :
Quatre personnes se retrouvent sur une île déserte après un accident d'avion, quatre rescapés qui vont devoir, vaille que vaille, cohabiter : une jolie et fragile jeune fille, un repris de justice, un antipathique millionnaire et un savant à qui la violence répugne plus que tout.
Mais, Sous la lune et les étoiles, c'est précisément la violence qui s'installe tandis que les heures d'attente vont devenir des jours, et les jours des semaines. Un semblant de vie s'organise au fur et à mesure que l'espoir, si tenace au début, disparaît peu à peu - un semblant de vie où chacun ne se soucie que de soi. Parce que la survie, est à ce prix.
C'est avec l'oeil du peintre exercé qu'il était que Fred Uhlman décrit la splendeur de la nature indifférente autour des quatre individus gagnés par le désespoir, chacun muré dans une solitude que rien ne vient briser. Et il n'y aura finalement qu'un seul survivant.
Le récit ne perd pas de temps : dès les premières pages, l'avion s'écrase et nous retrouvons les quatre naufragés sur une île déserte. Ces quatre personnages sont quatre stéréotypes : l'intellectuel qui refuse la violence, qui est aussi le narrateur ; l'homme d'affaires cupide obsédé par ses contrats juteux ; la jeune fille naïve et apparement sans défense ; et le repris de justice antipathique et solitaire. Difficile de s'attacher véritablement à eux, mais on sent qu'ils sont le reflet de personnalités différentes et censées représenter les multiples facettes de l'esprit humain.
Face à la solitude imposée, à la perte de repères, à la mort annoncée, chacun réagit différemment mais la folie guette chacun des quatre naufragés, car il semble impossible de réaliser de façon normale à une situation qui ne l'est pas. Coupés de leurs proches et de leur vie d'avant, sans espoir de revenir, les quatre personnages vont prendre de nouvelles habitudes, créer de nouveaux rituels et inventer une nouvelle vie, ou ce qui peut s'en approcher.
Les privations sont permanentes et la violence est latente. La mort rôde et va frapper les naufragés, dans un ordre ou dans l'ordre. Car la seule question qui se pose rapidement dans le récit, c'est : qui sera le seul survivant ?
J'ai aimé cette façon d'aborder le thème de la violence des rapports humains dans cette communauté réduite et libérée des artifices de la société moderne. le récit n'est pas toujours passionnant, mais le roman est court (cent cinquante pages dans l'édition brochée que j'ai lu) et globalement bien rythmé. de façon générale, j'ai bien aimé ce roman même s'il n'est pas parfait. C'est en tout cas une facette de l'oeuvre de Fred Uhlman que je n'avais pas encore eu l'occasion de découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MarieC
  06 février 2013
Une variation sur le thème de la robinsonnade : 4 personnages se retrouvent seuls sur une île déserte, doivent survivre et apprendre à vivre ensemble... Mission impossible dans cet ouvrage, entre la jeune fille mystique, le gros dur, le milliardaire américain égocentrice et l'intellectuel suisse, aucune estime n'est possible.
Un petit livre très vite lu, l'auteur parvient, avec une belle économie de moyens à camper d'un style limpide et concis quatre personnages bien typiques. Ce roman, agréable à lire, reste bien au dessous de l''Ami retrouvé ", seul ouvrage de cet auteur que j'avais lu, et je pense très vite l'oublier.
Commenter  J’apprécie          70
espritlivres
  24 juin 2014
Quatre rescapés d'un accident d'avion se retrouvent sur une île déserte. Ils vont devoir cohabiter dans l'espoir d'être retrouvés. Mais les jours et les semaines s'écoulent et l'arrivée des secours devient de plus en plus improbable… Un semblant de vie s'organise et, au fur et à mesure que l'espoir disparaît, chacun ne se soucie que de soi et se mure dans une solitude que rien ne vient plus briser. La survie est-elle à ce prix ?…
Plus connu pour son roman, L'ami retrouvé publié en 1971, Fred Uhlman a pourtant signé ici un magnifique récit qui ne sera publié qu'après sa mort. En plaçant les personnages sur une île coupée du monde, le texte ouvre une vraie réflexion sur l'Homme. Eloignés de toute forme de civilisation, séparés des leurs et de leur rassurante vie quotidienne, ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Leur nature profonde ressurgit alors et des questions fondamentales se posent à eux, et au lecteur : doivent-ils privilégier l'entraide ou le règne du « chacun pour soi » ? Peuvent-ils espérer être sauvés ? Y a-t-il un dieu vers qui se tourner ? Quelles sont les capacités et les limites de chacun ?
Une fin inattendue.
Un roman haletant à découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
feanora
  27 janvier 2012
Quatre personnes se retrouvent sur une île déserte après un accident d'avion, quatre rescapés qui vont devoir, vaille que vaille,cohabiter:une jeune et jolie jeune fille, un repris de justice, un antipathique millionnaire et un savant à qui la violence répugne plus que tout.
Mais, Sous la lune et les étoiles, c'est précisément la violence qui s'installe tandis que les heures d'attente vont devenir des jours et des semaines. Un semblant de vie s'organise au fur et que l'espoir, si tenace au début,disparaît peu à peu, un semblant de vie où chacun ne se soucie que de soi. Parce que la survie est à ce prix.
C'est avec l'oeil du peintre exercé qu'il était que Fred Uhlman décrit la splendeur de la nature indifférente autour des quatre individus gagnés par le désespoir, chacun muré dans une solitude que rien ne vient briser.
Et il n'y aura finalement qu'un seul survivant.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
lecassinlecassin   30 août 2012
Incapable de trouver le sommeil, il regardait les étoiles et les météorites qui, à chaque instant, surgissaient et disparaissaient dans l'obscurité, déchirant le ciel sombre.
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Fred Uhlman (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fred Uhlman
(La petite littéraire) proposera de beaux petits livres illustrés. Elle publiera une sélection de courts romans classiques ou contemporains, dans leur texte intégral. Respectant l'oeuvre initiale, ces textes seront présentés dans un format de page très lisible (19,2 cm x 26,3 cm), avec une typographie soignée pour une lisibilité maximale et un prix accessible. Des illustrations en pleines pages ou en doubles pages viendront ponctuer le texte.
Les plus grands dessinateurs contemporains seront invités à contribuer, en choisissant leurs textes fétiches. Les deux premiers titres sont des titres étrangers, puisés dans les traductions de notre maison-mère Gallimard. Andrea Serio a choisi d'illustrer le Poids du papillon, d'Erri de Luca, et Manuele Fior propose ses illustrations de L'Ami retrouvé de Fred Uhlman.
+ Lire la suite
autres livres classés : pacifiqueVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

L'ami retrouvé de Fred Uhlman

Fred Uhlman a publié ce bref récit en...

1945
1958
1971

10 questions
1052 lecteurs ont répondu
Thème : L'ami retrouvé de Fred UhlmanCréer un quiz sur ce livre