AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2878271300
Éditeur : Rackham (17/04/2010)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Judas est un personnage muet, inexpressif et mystérieux qui ressemble en tout et pour tout à un écureuil : de lui on sait seulement qu’il aime beaucoup dessiner. Au fil des ses péripéties, on découvre les multiples facettes de sa personnalité, ses dépendances (aux psychotropes et au travail), ses chutes et ses renaissances. Dans son parcours existentiel en zigzag, il rencontre l’ami Vernel, le Gran Maître qui tout connaît, Micael le moineau fantôme, Christian le cra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
chartel
  28 juillet 2011
Tout commence par un magnifique habillage. Un bel ouvrage de collection plutôt qu'une simple bande dessinée à feuilleter. Des enchevêtrements floraux aux couleurs d'or, d'émeraude et de pourpre entourant un médaillon à l'encre de Chine représentant un sympathique écureuil portant un crucifix et avançant sur le dos d'un animal chimérique à tête d'homme et au corps de taureau.
Puis, la première de couverture une fois tournée, on découvre une vieille carte abimée par le temps représentant une île, à la manière des grands navigateurs portugais ou espagnols du XVe siècle.
Et les premières vignettes continuent de surprendre car le petit écureuil change de forme. Il a plutôt la tête d'un panda et est en train de causer, sur la branche d'un arbre avec un petit oiseau. Causer est un bien grand mot! L'écureuil n'ouvre jamais la bouche mis à part pour vomir ses tripes ou avaler quelques champignons hallucinogènes.
Et au fur et à mesure de la lecture, il semble que cet écureuil marginal, complexé et catholique ressemble à son créateur. Il dessine pour des fanzines et cherche un éditeur pour publier ses oeuvres. Mais l'innocence de Judas (c'est son nom) lui procure de nombreuses déceptions. Son monde est à l'image du nôtre, dur pour les pauvres et bon pour les riches…
C'est beau et intelligent, recherché et ironique, iconoclaste mais plein de références.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeCombatOculaire
  11 mai 2016
On a envie d'en voir plus, de suivre encore plus loin tous ces personnages à la personnalité très humaine, surtout ceux qu'il croise dans le labyrinthe du faux-bonheur en allant rendre visite à l'éditeur de bande-dessinée très prisé... Jésus Christ. Qui est d'ailleurs un éditeur assez caricatural mais authentique : après lui avoir fait miroiter un avenir radieux, il l'écrabouille au profit d'un autre auteur plus bankable, qui raconte des histoires de juifs junkies au temps de la Seconde Guerre Mondiale.
C'est aussi drôle que c'est triste à crever, et c'est surtout très beau. On a l'impression de tenir la Bible du Dimanche dans ses mains, et ça se lit avec du thé bien noir un jour de pluie bien dégueulasse. En plus après, ça fait bien dans le salon, avec toutes ces dorures.
(voir la critique intégrale sur le blog)
Lien : http://lecombatoculaire.blog..
Commenter  J’apprécie          10
JulieJuz
  03 novembre 2017
J'avoue que je ne m'attendais pas à suivre la vie d'un écureuil drogué (en « cure » une partie de l'histoire), assez dépressif, pas très social, qui s'appelle Judas. Rien de très joyeux chez les autres personnages croisés – tous semblent souffrir de quelques problèmes psychologiques (je suppose que c'est un peu comme nous tous ? Non, je ne pense pas).
Bref, j'ai eu énormément de mal. Mais, je dois avouer qu'ici encore, parmi les lignes très cyniques, on pouvait tomber sur de petites merveilles de réflexions qui font du bien. Comme je le disais donc plus haut, je n'ai pas tout jeté. Je garde du bon de ma lecture, même si je ne sais pas encore trop à qui la conseiller pour avoir quelqu'un emballé par ce récit.
Lien : https://juliejuz.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
chartelchartel   28 juillet 2011
Attention aux êtres creux.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Alberto Vazquez (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
632 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre