AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Carl Gustav Jung (Directeur de publication)Marie-Louise von Franz (Directeur de publication)
EAN : 9782221027202
320 pages
Éditeur : Robert Laffont (07/11/2002)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 48 notes)
Résumé :
En 1959, lors d'une interview à la télévision britannique (BBC) réalisée par John Freeman, Jung parla de sa vie, de son oeuvre, de ses idées. Il reçut de très nombreuses lettres écrites par un public non spécialiste, séduit par la qualité de sa présence, par son humour, par sa modestie.

Un peu plus tard Jung rêva « qu'au lieu de parler, assis dans son bureau, avec les grands docteurs et les psychiatres qui venaient le voir du monde entier, il se trouv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Tatooa
  16 août 2020
Sans doute le plus "abordable" de tous les livres où Jung a écrit quelque chose, car il a tenté de "vulgariser" et simplifier ses théories, dans les pages qui lui sont réservées, afin de les rendre accessible au commun des mortels.
Et comme beaucoup de choses à la fin de sa vie, ceci lui avait été "conseillé" par son inconscient dans un rêve très parlant...
Les différents articles par d'autres auteurs apportent chacun une pierre explicative à l'édifice, animus/anima/ombre, symbolisation, archétypes, exemple d'analyse, extension vers "plus grand" encore, car Jung était un esprit ouvert pour qui le travail n'était jamais "fini".
J'ai trouvé tout particulièrement intéressant l'article qui, de prime abord, m'intéressait le moins, à savoir les archétypes dans les arts plastiques... L'éclairage symbolique apporté par l'auteure aux différents courants et ses points particuliers sur les oeuvres de certains artistes "caractéristiques" m'a beaucoup éclairée sur mes "aversions/affections" inconscientes envers l'un ou l'autre, c'est amusant de se découvrir à partir de ses affinités artistiques, lol !
Abondamment illustré, ce très beau livre (que j'ai acheté d'occasion il y a très très longtemps, quand je pratiquais la symbolisation avec ma première "psy" qui était une manipulatrice tarée et qui m'a fait beaucoup grandir malgré elle, mdr, mais je ne l'avais pas "lu" réellement) apporte un très grand soutien à la chercheuse intérieure indécrottable que je suis, et va devenir non pas mon livre de chevet (grand format pas tellement adapté), mais sans aucun doute ma bible sur les "images" de l'inconscient.
Bref, un must have dans le domaine de la psychologie des profondeurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
olololol
  25 juillet 2009
Un livre bien iconographié. Jung n'en a écrit qu'une petite partie, le reste a été écrit par des collaboratuers qu'il avait choisi juste avant sa mort dans le but de vulgariser ses idée malgré sa farouche opposition initiale. Cet ouvrage est donc destiné au "lecteur moyen". Très interessant pour découvrir l'univers jungien, celui du rêve, de l'animus et l'anima.
Commenter  J’apprécie          70
Virg27
  02 février 2020
Pour découvrir l'inconscient humain, Jung est l'homme qu'il nous faut. Ce livre fait appel à plusieurs auteurs pour la rédaction de son contenu. Mention spéciale à Marie-Louise von Frantz pour sa partie sur l'individuation. L'homme et ses symboles est un ouvrage charnière pour commencer à se découvrir au-delà et à créer une alliance avec soi-même. Il faut oser le vouloir, mais écouter son inconscient est probablement le gage de richesse le plus bénéfique pour la compréhension de l'homme. En plus, il nous est accessible toutes les nuits par l'entremise des rêves!
Commenter  J’apprécie          30
lestoile
  29 juin 2012
le plus beau des livres sur Jung
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
PhilippeMauricePhilippeMaurice   19 janvier 2013
A mesure que la connaissance scientifique progressait, le monde s'est déshumanisé. L'homme se sent isolé dans le cosmos, car il n'est plus engagé dans la nature et a perdu sa participation affective inconsciente, avec ses phénomènes. Et les phénomènes naturels ont lentement perdu leurs implications symboliques. Le tonnerre n’est plus la voix irritée d’un dieu, ni l’éclair de son projectile vengeur. La rivière n’abrite plus d’esprits, l’arbre n’est plus le principe de vie d’un homme, et les cavernes ne sont plus habitées par des démons. Les pierres, les plantes, les animaux ne parlent plus à l’homme et l’homme ne s’adresse plus à eux en croyant qu’ils peuvent l’entendre. Son contact avec la nature a été rompu, et avec lui a disparu l’énergie affective profonde qu’engendraient ses relations symboliques.
Les symboles de nos rêves tentent de compenser cette perte énorme. Ils nous révèlent notre nature originelle, ses instincts et sa manière particulière de penser. Malheureusement, ils expriment leur contenu dans le langage de la nature, qui est étrange et incompréhensible pour nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          900
TatooaTatooa   29 juillet 2020
L'homme se sent isolé dans le cosmos, car il n'est plus engagé dans la nature et a perdu sa participation affective inconsciente avec ses phénomènes. Et les phénomènes naturels ont lentement perdu leurs implications symboliques. Le tonnerre n'est plus la voix irritée d'un dieu, ni l'éclair son projectile vengeur. La rivière n'abrite plus d'esprits, l'arbre n'est plus le principe de vie d'un homme, et le cavernes ne sont plus habitées par des démons. Les pierres, les plantes, les animaux ne parlent plus à l'homme et l'homme ne s'adresse plus à eux en croyant qu'ils peuvent l'entendre. Son contact avec la nature a été rompu, et avec lui a disparu l'énergie affective profonde qu'engendraient ses relations symboliques.
Les symboles de nos rêves tentent de compenser cette perte énorme.
(Dans "Essai d'exploration de l'inconscient" par C. G. Jung)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
GODONGODON   19 septembre 2015
(La Science et l'Inconscient par Marie-Louise von Franz)

Ainsi l'inconscient ne peut-il être décrit qu’approximativement (comme les corpuscules en microphysique), par des concepts paradoxaux. Nous ne serons jamais ce qu'il est «en soi», comme nous ne serons jamais ce qu'est la matière «en soi».
Poussons plus loin la comparaison entre la psychologie et la microphysique : ce que Jung appelle les archétypes (schèmes de comportements affectifs et intellectuels de l'homme) pourrait aussi bien être décrit, pour reprendre l'expression de Pauli, comme un ensemble de «probabilités dominantes» dans le psychisme. Comme on l'a fait remarquer dans ce livre, il n'y a pas de loi qui détermine la forme exacte qu'un archétype revêt quand il émerge de l'inconscient. Il n'y a donc que des «tendances» qui, encore une fois, peuvent nous permettre de dire que tel phénomène se produira vraisemblablement dans telle situation psychologique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TatooaTatooa   27 juillet 2020
L'inconscient individuel de celui qui rêve s'adresse au rêveur par le moyen de symboles qui n'ont de sens que pour lui seul.
C'est pourquoi l'interprétation des rêves, que ce soit par l'analyste ou par le rêveur lui-même, est toujours, pour Jung et ses disciples, une affaire totalement personnelle et individuelle, quelquefois empirique et fort longue, qui ne peut en aucun cas être résolue en appliquant des règles mécaniques.
(Introduction de John Freeman).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
olololololololol   25 juillet 2009
Leur méthode ( je rajoute: celle des auteurs) dialectique est-elle même symbolique et procède souvent par détours. Ils persuadent non pas à la lumière étroite du syllogisme, mais par approches successives, par répétitions, en présentant un même sujet, une même situation, sous un angle à chaque fois légèrement différent. Jusqu'au moment où le lecteur, sans avoir à aucun moment pris conscience qu'on lui présentait une preuve évidente, inattaquable, découvre qu'il s'est, sans le savoir, imprégné d'une vérité beaucoup plus vaste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Carl Gustav Jung (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carl Gustav Jung
{Lecture par Anna Mouglalis} Gradiva, fantaisie pompéienne, nouvelle publiée en 1903 par l'écrivain allemand Wilhelm Jensen, a eu une aura importante dans la culture occidentale du XXe siècle. C'est l'histoire de Norbert Hanold, jeune archéologue envoûté par un bas-relief antique d'une "femme qui marche". Cette jeune fille de pierre à la démarche inimitable a fasciné Carl Jung, puis Sigmund Freud qui lui consacre un essai en 1906 (Dérives et rêves dans la Gradiva de W. Jensen). André Breton, Dali et les surréalistes en firent leur effigie. Lecture enregistrée le 11 octobre 2020 à la BnF I François-Mitterrand
+ Lire la suite
>Philosophie et théorie>Systèmes, écoles>Systèmes psychanalitiques (329)
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre