AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782909240848
159 pages
Ecriture (19/11/2008)
3.5/5   12 notes
Résumé :

Saviez-vous que la voiture de sport nuit gravement à la longévité des écrivains ? Que les experts se querellent encore sur l'origine du pseudonyme de Voltaire ? Que l'on ne peut démissionner de l'Académie française ? Avez-vous une idée du nombre : de personnages qui composent La Comédie humaine ? d'exemplaires vendus d'En attendant Godot de Beckett en 1952, l'année de sa parution ? de prix Goncourt attribu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
jcjc352
  13 février 2022
C'est mauve , à peine, c'est élastique et insignifiant et ça a la consistance d'un marshmallow synthétique (pléonasme) Qu'est-ce donc cela ?
Après le quatrième état de la matière Vebret a (re)découvert ou (re)inventé le cinquième état : l'inconsistance littéraire intitulé pompeusement « friandises littéraires »
De deux choses l'une soit il ne sait pas ce qu'est la littérature soit il ne sait pas ce qu'est une friandise
Soit les deux ! Me direz-vous. Certes ! Mais ce n'est pas le propos le problème est ailleurs
Je vois une troisième possibilité le cher homme dès 2008, bien avant la COVID, est frappé, par un virus éditorial , d'hyposmie (diminution de l'odorat) dégénérant ensuite en anosmie (perte totale de l'odorat) provoquant chez lui une chémoréception par les papilles gustatives de la bouche et le rendant définitivement agueusique!

Parmi les friandises goûtées en voici quelques unes
- Sarah comtesse GUIDOBONI-VISCONTI née Lovell en 1804 maîtresse de Balzac Nom de diou ça vous en bouche un coin ?Là je mâchouille impossible d'identifier la base olfactive de cette friandise !
- La nausée J.P.Sarte en 1938 titre original Mélancholia. Nom de diou Ryû Murakami l'a échappé bel il n'aurait pas pu utiliser le titre et continuer sa trilogie "Monologues sur le plaisir, la lassitude et la mort".Je plaisante c'est d'indigestion !
- khroumir ! Ku Klux Klan : insultes façon Cap'tain Haddock
AH AH AH je me régale
Pourtant il aurait pu citer celles de Jean Nau dans « Force ennemie » autrement plus plaisantes et gustatives telles chiffouillards », « bragouillons », « patouillauds » « ribougnâfres », « balouchards », « fignamboucs » ainsi que celles de F. Céline "Empetrouillé", "Taratabule", "Troufignolisé"
Pas beaucoup d'imagination le Vebret!
Allez si ! une sympa :
« Quand je n'aurai plus qu'une paire de fesses pour penser, j'irai l'asseoir à l'académie française  George Bernanos»

Peut-être qu' en fait il existe en plus de l'umami une saveur spéciale littérature et que le commun des mortels étant privé du récepteur adéquat est incapable de la saisir
Curieux ce bouquin dont la seule originalité et intérêt est la mise en page (le typo moderne si ça existe encore a du rigoler)
Curieux aussi ce Vebret qui semble bien éclectique mais bon il ne faut rien se cacher ce bouquin est une grosse bouse superficielle à peine utile pour jouer à un quiz !

A-t-il sa place dans une bibliothèque même a titre de documentaire? Pas sur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
colimasson
  01 août 2012
Ce livre sait à qui il s'adresse… Qui d'autres que les afficionados de lecture que nous sommes auraient pu considérer chacune des anecdotes littéraires de cet ouvrage comme des friandises… ?
En effet, il faut avoir un goût pour la lecture bien développé, ainsi que quelques connaissances de base dans le domaine, pour apprécier à leur juste valeur les curiosités ou les statistiques qui remplissent ce livre. D'ailleurs, ces curiosités n'en sont pas vraiment en elles-mêmes : il s'agit de chiffres, de noms, de dates…toutes sortes de valeurs qui n'ont rien de parlant, prises en elles-mêmes, mais qui deviennent très éloquentes dès lors que le lecteur fournit un travail d'interprétation et de mise en référence avec ses propres connaissances et intérêts. Il est plus intéressant de savoir quelles maladies ont touché quels auteurs lorsqu'on connaît leurs ouvrages ou leurs pensées ; plus drôle de voir répertoriées les injures du capitaine Haddock lorsqu'on se souvient de leur contexte d'émission ; plus incongru de prendre connaissance des noms dont les auteurs ont pu affubler leurs chats lorsque l'on connaît leur manière de traiter leurs personnages de romans ; plus nostalgique de relire les 20 meilleurs débuts ou fins de grands romans lorsqu'on les a soi-même déjà lus…
Sans cela, les friandises littéraires répertoriées par Joseph Vebret perdent quelque peu de leur saveur… Savoir quelle est l'occurrence de chaque personnage d'A la recherche du temps perdu de Proust n'apprendra rien à celui qui a déjà lu le roman, et n'impressionnera pas celui pour qui les chiffres ne veulent rien dire.
Malgré tout, force est d'admettre qu'on trouve de tout dans cette petite boîte à bonbons… le livre est excitant et jamais lassant en ceci qu'on ne sait jamais quelle surprise va se présenter au lecteur gourmand, qui pioche de bonnes anecdotes comme autant de délices aptes à réjouir son appétit littéraire…

Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OhOceane
  23 mars 2017
Un recueil de petites histoires et d'anecdotes autour de la littérature qui nourrira le lecteur le plus curieux. Navrée pour la métaphore apéritive, mais c'est comme un plateau dans lequel on peut picorer un peu de tout : la liste des interprètes d'Hercule Poirot, les auteurs suicidés, des échanges peu amènes d'un auteur à l'autre, la première femme a avoir remporté le Goncourt, la liste des livres les plus célèbres maintes fois refusés avant publication, l'intégrale des insultes du Capitaine Haddock, les chats d'écrivains etc.
Difficile et inutile de résumer un tel livre : il faut picorer vous dis-je, et avec 220 entrées, de la plus insolite à la plus effrayante, incongrue, drôle ou mignonne, il y en a pour tous les goûts.
C'est le genre de savoir inutile et pourtant indispensable, dont je suis friande. Et pour citer Oscar Wilde : c'est une bien triste chose qu'il y ait de nos jours si peu d'informations inutiles.
Je suis très bon public pour ce genre : je suis la plus grande fan du monde Ben Schott et de ces différents volumes de Miscellanées.
C'est un joli cadeau à faire à un lecteur compulsif, ou simplement curieux d'un peu d'histoire et d'insolite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
colimassoncolimasson   13 août 2012
On vit un jour, paraît-il, Gérard de Nerval traînant au bout d’un ruban bleu un homard vivant dans les galeries du jardin du Palais-Royal. L’histoire fit le tour de Paris. « En quoi, expliquait-il, un homard est-il plus ridicule qu’un chien, qu’un chat, qu’une gazelle, qu’un lion ou toute autre bête dont on se fait suivre ? J’ai le goût des homards, qui sont tranquilles, sérieux, savent les secrets de la mer, n’aboient pas… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
colimassoncolimasson   01 août 2012
C’est ainsi que l’histoire de la littérature pourrait tout aussi bien se résumer à une longue litanie de carences, défaillances et autres travers des auteurs que l’éditeur se doit de gérer à vue : retards, « pertes » d’inspiration, doutes à 3 heures du matin, manuscrits qui partent en vrille, dipsomanie et autres addictions illicites, problèmes de couple, d’argent, d’huissiers, de susceptibilité, d’ego… Sans oublier l’insondable génie créatif des excuses bidon de l’auteur en retard ! Combien d’éditeurs ont l’étrange sensation d’être des psys, des banquiers, des confesseurs, des redresseurs de torts, avant d’être tout simplement des intermédiaires entre l’auteur et le lecteur ?

-Joseph Verbet, Avant-propos-
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
colimassoncolimasson   05 août 2012
« Pourriez-vous citer de mémoire toutes les insultes du capitaine Haddock, la liste des étudiants de Poudlard, les identités derrière lesquelles se cache Arsène Lupin, les noms et prénoms des détectives les plus célèbres, l’emplacement des tombes des littérateurs, les coups bas et autres chausse-trapes des prix littéraires, les plagiats les plus connus, ceux qui se cachent derrière un pseudo, les maîtresses « officielles », les écrivains emprisonnés, guillotinés, fusillés, déportés, suicidés ? »

-Joseph Verbet, Avant-propos-
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
colimassoncolimasson   11 août 2012
Selon Pierre Bornecque, dans La France et sa littérature (Editions de Lyon, 1953), la littérature française est […] ANCIENNE : née en 881, avec la Cantilène de Sainte-Eulalie, elle existe depuis 1072 ans, soit une durée égale à 1/6e environ des temps historiques (6181 ans). Et, parmi les 35 principales littératures connues dans le monde, elle se place au 11e rang dans l’ordre des naissances, après la Grèce (XIIe s. av. J.-C.), le Japon et Rome (VIIe s.), l’Inde et la Perse (VIe s.), l’Arabie (Ve s.), la Chine (IVe s.), l’Allemagne (IVe s. ap. J.-C.), Byzance (VIe s.) et l’Angleterre (VIIe s.).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
colimassoncolimasson   03 août 2012
Selon la légende, c’est en voyant fonctionner un pressoir à vin à Strasbourg que Gutenberg eut l’idée d’inventer un nouveau procédé d’impression qui permit de produire 180 Bibles en l’espace de trois ans, alors qu’un moine recopiait une Bible dans le même temps.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : miscellanéesVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18102 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre