AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2200257708
Éditeur : Armand Colin (19/10/2011)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Les rentrées apportent leur lot de déclarations ministérielles déclinées dans une langue déconcertante. Pour présenter et faire advenir ses réformes, le pouvoir conjugue langue de bois et langue de caoutchouc, complexité bureaucratique et flexibilité managériale… Les nouveaux maîtres de l’école néolibérale ont dû mal à s’exprimer en bon français…
Cette novlangue qui envahit et formate le champ éducatif de manière subreptice jusqu'à prétendre normer et contra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
de
  31 janvier 2012
Les mots trompeurs masquent les maux dont souffre réellement l'école et brouillent la perception des enjeux
Voici un livre réjouissant. Francis Vergne nous propose un lexique de novlangue. « Une des ambitions de ce lexique est de comprendre la grammaire commune des réformes, d'en éclairer les intentions véritables et d'en évaluer aussi, puisque le mot est à la mode, à la fois le degré de dangerosité pour le service public d'éducation et le degré de complexité bureaucratique. Proposer une lecture critique sera une façon lucide de prolonger l'indignation ressentie face au gâchis des suppressions de postes et des fermetures de classes ». Avec un humour dévastateur, il nous indique les sens en contresens, les constructions sociales déguisées en liberté individuelle, l'idéologie masquée en évidence, en bon sens, bref le mensonge comme vérité et le néolibéralisme comme comme inculture et suffisance « conjuguer l'enflure et le modernisme des mots (d'où les néologismes, les acronymes et l'emprunt immodéré au verbe anglo-saxon) avec le simplisme de la non-pensée, user délibérément de l'un pour cacher l'autre et le faire passer pour ce qu'il n'est pas ». A savourer pour en conscience, refuser d'obéir.
Sur le fond les tendances à l'oeuvre, mis en oeuvre, par les pouvoirs publics « génèrent d'ores et déjà des dispositifs de contrôle et de régulation qui font apparaître la valeur économique comme le critère ultime de légitimation de toute activité d'enseignement et de recherche ».
Une réalité, la réforme, est établie sans contestation possible puisque rien d'autre ne serait concevable. Un futur bloqué et rabougri, mettant en concurrence non faussée les un-e-s contre les autres, mais garantissant les intérêts bien matériels des possédants.
« En miroir de ces apories se dessinent en creux de possibles retournements et de souhaitables alliances. Place aux indignations joyeuses et aux résistances porteuses d'espoir. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
quentindvr
  15 octobre 2013
Compétences, excellence, autonomie, e-learning, masterisation, base-élèves, laïcité, décrochage... ou encore CLAIR, LRU, PISA, DIMA, ECTS et autres PRES... Plus d'une centaine de termes, expressions et sigles à la mode, serinés partout mais souvent mal compris, sont disséqués dans Mots et maux de l'école en quelques paragraphes explorant leur rôle, leur finalité, et leurs dangers cachés derrière les grands mots et les imposantes majuscules.
Sans langue de bois, Francis Vergne, chercheur associé à l'Institut de recherches de la FSU, s'attaque ainsi au vocabulaire déroutant qui prolifère dans les déclarations ministérielles sur l'éducation. Sur un mode parodique, il s'amuse à démontrer le manque de pertinence de ces énoncés. L'auteur parle de "novlangue", en clin d'oeil à 1984 de George Orwell ("Ne voyez-vous pas que le véritable but de la novlangue est de restreindre les limites de la pensée ?").
Le propos reste sérieux, et rappelle que derrière ces mots trompeurs se cachent les véritables maux de l'école. En conclusion de chaque définition, Francis Vergne n'oublie pas d'attribuer à chaque concept des notes, de complexité bureaucratique et de dangerosité.
Lien : http://www.vousnousils.fr/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
dede   23 décembre 2011
En miroir de ces apories se dessinent en creux de possibles retournements et de souhaitables alliances. Place aux indignations joyeuses et aux résistances porteuses d’espoir.
Commenter  J’apprécie          30
dede   23 décembre 2011
Une des ambitions de ce lexique est de comprendre la grammaire commune des réformes, d’en éclairer les intentions véritables et d’en évaluer aussi, puisque le mot est à la mode, à la fois le degré de dangerosité pour le service public d’éducation et le degré de complexité bureaucratique. Proposer une lecture critique sera une façon lucide de prolonger l’indignation ressentie face au gâchis des suppressions de postes et des fermetures de classes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
dede   23 décembre 2011
Le procédé peut sembler éculé : conjuguer l’enflure et le modernisme des mots (d’où les néologismes, les acronymes et l’emprunt immodéré au verbe anglo-saxon) avec le simplisme de la non-pensée, user délibérément de l’un pour cacher l’autre et le faire passer pour ce qu’il n’est pas
Commenter  J’apprécie          00
dede   23 décembre 2011
Elles génèrent d’ores et déjà des dispositifs de contrôle et de régulation qui font apparaître la valeur économique comme le critère ultime de légitimation de toute activité d’enseignement et de recherche
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : néo-libéralismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Francis Vergne (1) Voir plus

Lecteurs (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre