AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782205061710
84 pages
Dargaud (09/10/2009)
3.75/5   10 notes
Résumé :
Un homme a écrit, il y a longtemps, un best-seller érotique où il popularisait l'existence du point G. Trente ans plus tard, le même auteur harcelé par une jeune et jolie journaliste, accablé par des problèmes de prostate, et poursuivi par les huissiers, va devoir se replonger dans les affres d'une sexualité qu'il croyait derrière lui. Martin Veyron signe une suite inattendue à l'Amour Propre avec cette fausse biographie, éblouissante mise en abîme, et surtout hilar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ziliz
  22 juillet 2018
Depuis le succès de 'L'amour propre... ne le reste jamais très longtemps' au début des 80's, où il est visiblement question de point G, cet auteur de BD peine à trouver l'inspiration pour relancer sa carrière déclinante.
Il se pourrait que la visite d'une journaliste-santé d'un magazine féminin le remette à flot. Tandis que le bonhomme vieillissant, de moins en moins porté sur le sexe, rêve plutôt d'arroser et d'ensemencer en se recyclant dans le jardinage...
Comme la Cécile du livre, j'ai cru que je n'y arriverais pas.
Elle, à localiser cette source qui produit des 'flitchflitchflitch' et 'HAHAHAAA !!!'
Moi, à aimer cet album.
Encore une histoire d'auteur de BD en mal d'inspiration.
Oui mais cette fois, ça décolle avec une vraie intrigue, au-delà de considérations nombrilistes sans fin sur l'angoisse de la page blanche. Et les aventures de ce faux loser, pleines de rebondissements, s'avèrent aussi drôles que touchantes.
Le ton est cru mais pas vulgaire, le dessin explicite mais pas porno (n'attendez ni te-cha ni teub pour vous rincer l'oeil) et sous ses airs de galéjade, l'album, parsemé de métaphores botaniques (n!que n!que n!que ♪♫) soulève pertinemment les questions du sexe sans amour, du désir et du plaisir féminins.
Et bien sûr, du vieillissement :
« Je croyais que tu t'en foutais de vieillir ?
- Je m'en foutais quand j'étais jeune. »
Triste et tellement vrai...
• Après ces préliminaires, la découverte de 'L'amour propre... ne le reste jamais très longtemps' me semble incontournable. 😋
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Apikrus
  22 juillet 2018
Un auteur de BD (nommé Martin Veyron, comme l'auteur de l'album) est en panne d'inspiration depuis plus de vingt ans, mais reste célèbre suite au succès de son album phare consacré au point G - ce point 'trouvé' dans les années 1950 par le gynécologue Ernst Gräfenberg, mais encore recherché par beaucoup...
Lorsqu'une jeune et jolie journaliste contacte Martin en tant qu'expert sur le sujet, le vieil auteur est de marbre.
Le sujet est glissant pour une BD qui n'est ni érotique ni pornographique.
Le vrai Martin Veyron s'en sort sans dérapage : si certains passages sont un peu crus et certaines situations improbables, le propos n'est jamais vulgaire et les dialogues sont savoureux et pleins d'humour.
Et finalement la morale est sauve - pour ceux qui craignent qu'elle ait été menacée…
Commenter  J’apprécie          140
MonsieurHyacinthe
  03 décembre 2017
Voilà typiquement le genre d'ouvrage avec lequel je me bats, mais d'une rixe gentillette, de ces échauffourées qu'on souhaite interminables, une chiffonnade d'amoureux. Parce que j'y prends un plaisir raide. Tout simplement. Alors je fais mon possible pour ralentir ma lecture - ce n'est pas facile, faut flâner un peu, roupiller pas mal, diluer le temps à la petite cuiller - pour que s'éternisent les heures, les jours, en compagnie du bonbon coquin entre mes mains.
Parce qu'à force de lectures, c'est devenu un copain, Martin Veyron. Je ne l'appelle même plus Veyron. Je dis Martin. Marty parfois. Mon pote souvent. Puis au bout de deux bières, je l'appelle facilement Ducon ou Caroline, de toute façon, il est cool Caroline, il ne me tient jamais rigueur de rien, c'est un ami imaginaire.
Et c'est bien d'imaginaire dont il est question dans "Blessure d'amour-propre", malgré le ton réaliste de la mise en scène. Caroline nous emmène dans une autofiction jubilatoire à laquelle on a envie de croire : le corps vieillissant et la prostate en alerte, le double de Martin Veyron connaît la panne de plume et de lit. Il court à l'opération alors que tout le monde à l'entour - éditeur, famille, journalistes - lui met la pression pour qu'il écrive "L'amour propre 2", réduisant encore et toujours son oeuvre à ce seul ouvrage traitant du point G. dont on fait le spécialiste. Et quand une tripotée de femmes se bouscule à la porte pour qu'il les révèle, ça se complique sérieusement pour son grade (même son voisin s'en plaint, un auteur aux allures de François Weyergans).
Humour, sexisme, cocasseries et coquetteries inondent ce livre. La chronique sociale du vieux désabusé est remarquable, faite avec doigté, la chute bien menée, on en redemande : dis donc Caroline, à quand "Blessure d'amour-propre 2" ? :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   25 juillet 2018
[ au square, une jeune mère s'adresse à un 'vieux' ]
- Ça ne vous gêne pas de faire des enfants à votre âge ?
- Si ! D'autant plus que je me suis fait vasectomiser.
- Votre femme le sait ?
- Elle n'était pas née !
- Ah ? Elle est beaucoup plus jeune que vous, alors !
- Pour pondre des chiards, c'est mieux d'être jeune !
- Attendez, si vous vous êtes fait stériliser, c'est que vous n'en vouliez plus... Alors pourquoi une jeune ?
- C'est appétissant !
- Vous êtes cocu, bien fait ! Ce môme n'est pas de vous !
- Je ne savais pas comment vous le dire !
- Et vous gardez le merdeux d'un rival ? Vous êtes cool !
- Super cool ! Mais en réalité, il s'agit de mon petit-fils.
- Vous ne pouviez pas le dire tout de suite ?
- Vous aviez tellement envie de voir un vieux fier de sa semence !
(p. 65-66)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
ZilizZiliz   22 juillet 2018
- Vous essayez de me dire que vous voulez remettre ça avec votre point G, maintenant que je suis totalement inoffensif ?
- C'est très important pour moi !
- Plus pour moi. Pire, maintenant, tout ça me dégoûte !
- Je vous dégoûte ? Vous êtes un mufle !
- Pas vous ! « Ça » ! Et vous, quand vous disiez que vous ne me désiriez pas, c'était quoi ?
- Oui, je ne vous désirais pas, mais je n'ai jamais dit que vous me dégoûtiez, c'est pas pareil.
- Oui, bon, ça va. Parlons d'autre chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          114
ZilizZiliz   23 juillet 2018
- Il y a 'voyeur' pour ceux qui matent, comment nommer ceux qui
écoutent ?
- 'Ecouteur' ? Non ! 'Auditeur' ? Non plus ! 'Oyeur' ? C'est pas mal, 'oyeur', c'est bien.
(p. 70)
Commenter  J’apprécie          201
ZilizZiliz   24 juillet 2018
- ... Fais [l'album] 'L'amour propre 2', ça te rapportera des sous, au lieu d'en coûter !
- Décidément, vous ne pensez qu'au pognon, vous, les bonnes femmes !
- Comme vous, les mecs, vous ne pensez qu'au cul, les deux moitiés de l'humanité entretiennent chacune les deux moteurs du monde.
(p. 34)
Commenter  J’apprécie          111
MonsieurHyacintheMonsieurHyacinthe   30 novembre 2017
"J'ai perdu mon temps,
la seule chose importante dans la vie
c'est le jardinage"

Citation de Sigmund FREUD, mise en exergue par Martin VEYRON dans Blessure d'amour-propre, 2009, Dargaud (p. 2).
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Martin Veyron (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin Veyron
Martin Veyron en interview pour PlaneteBD .Martin Veyron, pour son dernier album, présente une adaptation d'une nouvelle de Léon Tolstoï, "Ce qu'il faut de terre à l'homme". Il donne ainsi une version sobre mais très expressive d'une leçon de vie dont la morale à tirer de cette histoire prend une dimension presque philosophique. L'auteur nous fait la joie d'une interview brève mais intense lors de son passage au festival de la bande dessinée d'Angoulême dont il rafle au passage le prix Tournesol pour cet album...Bravo !
autres livres classés : autofictionVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18121 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre