AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

David Fauquemberg (Traducteur)
ISBN : 2226195890
Éditeur : Albin Michel (03/11/2010)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Comme une balade country de Johnny Cash, mélancolique et prenante, Plein nord raconte une histoire américaine par excellence. Entre désespérance et rédemption, la trajectoire d'Allison, une gamine de vingt-deux ans, abîmée par l'alcool et les mauvais hasards, qui décide de rompre avec son passé en quittant Las Vegas pour Reno, après avoir appris qu’elle était enceinte.
De nouvelles rencontres vont l’aider à se reconstruire, mais surtout Paul Newman, dont elle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
caro64
  10 avril 2011
Plein Nord... la route d'une vie. Une route faite de bosses, de montées et de descentes ; de rencontres aussi. de Las Végas à Réno (Nevada), le parcours initiatique d'une jeune femme de vingt deux ans à la recherche de son bonheur avec comme guide spirituel un Paul Newman imaginaire. Johnny Cash n'est jamais très loin lui non plus, sa musique enrobe cette histoire particulièrement touchante.
A 22 ans et enceinte, rongée par l'alcool, empêtrée dans de mauvaises fréquentations et de tristes hasards, Allison quitte Las Vegas et compte rebondir sur quelque chose ou quelqu'un de bien. Une sorte de quête, si possible même, de rédemption. On suit la trajectoire d'Allison avec beaucoup d'empathie, son installation à Reno, on veut croire avec elle que s'effaceront toutes les grosses mochetés et saloperies du passé. Allison doit se reconstruire, quitter la spirale poussiéreuse de la dévalorisation et de l'autodestruction. Apprendre à s'aimer et à envisager d'aimer la vie…
Dans une atmosphère mélancolique, avec justesse, simplicité et un regard aiguisé, sans fioriture, Willy Vlautin nous dépeint une jeunesse en perdition, qui coûte que coûte avance, en encaissant coups après coups, les épreuves de la vie.
Ne pas s'y méprendre, ce livre est un bout d'espoir, car il y a toujours au bout de la route la possibilité d'en suivre de nouvelles, celles que l'on choisi de construire soi-même car même si tout nous échappe, ce tout n'est rien par rapport à ce que l'on peut édifier et découvrir en soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Rhodopsine
  07 octobre 2013
Challenge ABC 2013-2014
Allison a vingt ans. Elle a quitté le lycée avant d'obtenir son diplôme. Elle survit, entre sa mère, sa soeur, son petit ami violent et sa bande, un boulot de serveuse, les films de Paul Newman, et l'alcool, trop d'alcool... Une fête de trop, et elle décide de quitter Las Vegas pour Reno. Partir vers le Nord, pour recommencer,, trouver un nouveau travail, un appartement... W.Vlautin n'épargne rien du cheminement douloureux, ,de la dépendance à l'alcool contre laquelle elle lutte, de sa honte et de son dégoût d'elle-même. Pourtant le roman n'est pas si pessimiste: au plus sombre de sa vie, Allison trouve un réconfort dans ses "dialogues " avec Paul Newman, fait des rencontres bienveillantes et finira, peut-être, par retrouver une existence moins douloureuse, heureuse même,encore que la fin du roman, ouverte, évite un happy end.
Commenter  J’apprécie          70
Electra
  22 août 2017
Willy Vlautin – un nom que je croise depuis fort longtemps. J'ai emprunté l'un de ses romans il y a plus de trois ans, mais faute de temps je l'ai rendu sans le lire (pour les curieux, il s'agit de Cheyenne en automne). Puis ma copinaute Marie-Claude a lu Ballade pour Leroy en avril 2016, un énorme coup de coeur, et un deuxième il y a peu avec Motel Life.
Je n'avais pas attendue son deuxième coup de coeur pour me procurer ses romans, en anglais pour ma part. En sachant qu'ils ont été publiés et traduits en français par Albin Michel – Northline , devenu Plein Nord et The Free, Ballade pour Leroy. Je n'avais pas inscrit ce romancier dans mon programme de lecture, mais suite à une lecture particulièrement éprouvante (rageante), j'avais envie d'une lecture qui allait me réconcilier avec la littérature et au vu des chroniques de mon amie Marie-Claude, je me suis dit qu'il était temps que je m'attaque à cet auteur américain. Originaire de Reno, Nevada. La ville est un personnage phare de Northline.
J'avoue que la pression était forte, et Marie-Claude m'avait prévenue : si je n'aimais pas, la punition est toute trouvée : dormir sous une tente lors de mon voyage à Québec, l'hiver prochain ! (sous 2 mètres de neige et par -20°C !). Qu'elle soit rassurée : Willy m'a aussi séduite ! Même si le tout début m'a fait craindre quelques instants que non. J'ai aussi choisi de ne pas lire la quatrième de couverture, et j'ai ainsi remarqué que j'ignorais le prénom de l'héroïne pendant près de la moitié du livre, et que cela ne me gênait absolument pas.
Difficile de raconter cette histoire sans dénaturer la profonde humanité qui se dégage de ces personnages et en particulier de l'héroïne, jeune femme fragile qui tente de se reconstruire. le roman commence par une scène assez brutale : une soirée qui dégénère, un jeune couple qui finit dans les toilettes – l'homme veut se faire sa copine, mais celle-ci est trop bourrée et se blesse en s'écroulant sur les toilettes. Il la ramène à l'appartement, violemment, et part toute la journée après l'avoir attachée avec des menottes au lit. La voici, notre héroïne. Alcoolique à 22 ans, en couple avec cet homme violent, xénophobe et qui, sans le savoir, l'a mise enceinte. Pourtant Allison a une famille, une mère et une soeur. Elles vivent chichement dans les quartiers pauvres du nord de Las Vegas, mais elles se soutiennent. Des « lowlifes » – des vauriens, des miséreux – cette jeunesse perdue qui se cherche dans la drogue, l'alcool et la haine.
Jimmy, son petit ami, l'aime mais la bat. Il la blâme elle et tous les étrangers (les Mexicains particulièrement) comme étant les seuls responsables de la décadence de la vie américaine, et de sa propre vie. Il n'est pas responsable de ses échecs, de sa violence. Il blâme les autres et fréquente les groupes néo fascistes où il entraine Allison dans ces soirées organisées par ces groupes suprémacistes. Jimmy boit et se lance dans ces grands discours sur la chute de l'empire américain, par la faute de ces Mexicains. Allison fuit dans l'alcool. Une nuit, elle se fait tatouer une croix gammée en ignorant de quoi il s'agit.
Mais cette journée, attachée au lit, a réveillé en elle cet instinct de survie. Elle fuit chez sa mère, et pendant la nuit décide de quitter la ville, de quitter Jimmy. Allison est une jeune femme très fragile. Stressée, elle est victime de crises de panique, des malaises vagales. Elle se déteste d'être aussi faible, de tomber amoureuse de ce genre de type, d'avoir arrêter l'école trop tôt. D'être bête (tout le monde a son bac de nos jours, mais pas elle..). Mais Allison Johnson sait aussi qu'elle est enceinte. Alors, une nuit, elle fuit.
(suite sur mon blog)
Lien : http://www.tombeeduciel.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bvelvet
  09 février 2011
Plein nord est le deuxième roman de Willy Vlautin, après motel life paru en 2009 et qui avait vu les critiques américaines enthousiastes, voyant chez cet illustre inconnu, un digne héritier de Raymond Carver et de John Fante.
Ce livre est une oeuvre mouvementée à la narration simple et limpide, peuplée de personnages attachants, de gens ordinaires.
A travers les pages de Plein nord, on découvre Allison, 22 ans, une jeune fille paumée mais néanmoins coriace, qui relève la tête en s'inventant une route à travers le Nevada, s'éloignant de la décrépitude de Las Vegas et de son copain, s'entichant de Paul Newman, son ange gardien, un soutien dans les moments difficiles.
Vlautin décrit une Amérique condamnée au silence, celle de l'ombre, mais avec une empreinte d'humanité et sans mélo. Une rage tout en tendresse.
Une belle découverte :)
Commenter  J’apprécie          40
Loutre_des_Rivieres
  26 novembre 2012
Un plongée dans les bas fond d'une Amérique oubliée.
Allison a vingt deux ans, des problèmes d'alcool et un petit ami violent qui l'entraîne dans des soirées de plus en plus glauques. Son seul plaisir dans la vie est de regarder des films avec Paul Newman. Alors qu'elle tombe enceinte, elle décide de tout quitter pour tenter de se construire un avenir moins morose et violent. Elle part alors pour Reno où elle va faire de nombreuses rencontres. Une occasion pour l'auteur de dresser de multiples portraits de ces laissés pour compte.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
bvelvetbvelvet   09 février 2011
(...)Elle ferma les yeux et pensa à Paul Newman. Elle se concentra sur son visage et sur ses yeux bleus.
"Alors, gamine, l'eau est bonne?
- Au moins, le chauffe-eau fonctionne correctement, répondit-elle.
- Pas terrible comme endroit, mais je crois que ça va aller."
Il était assis près d'elle, sur les toilettes, une canette à la main.
"Toi, on peut dire que tu aimes la Budweiser.
- C'est la reine des bières.
- Je suis une personne horrible. Je ne comprends pas pourquoi tu daignes me parler.
- Des mauvaises passes, nous en traversons tous. Souviens-toi, dans le Verdict. J'étais un vrai poivrot pendant plus de vingt ans dans ce film.
- Oui, mais tu étais avocat, tu avais fait des études.
- Ecoute, petite, toi aussi tu pourrais aller à l'université. Crois-moi, tu es assez intelligente.
- Tu crois?
- J'en suis persuadé.
- J'ai fait des choses horribles.
- Comme nous tous. Tu as vu Le plus sauvage d'entre tous?
- C'est sûr que dans celui-là, tu étais un beau salopard.
- J'étais méchant. Toi, tu n'es pas méchante. C'est juste que tu as, disons, les nerfs fragiles. ça, ma fille, il va falloir travailler sur toi. Il faut qu'on t'endurcisse. C'est à cause de cela que tu te retrouves dans cette galère.
- J'aimerai tellement qu'on disparaisse ensemble.
- On n'arrête pas de le faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RhodopsineRhodopsine   07 octobre 2013
Elle ferma les yeux et se dit à elle-même:" Je t'en prie, ne le laisse pas me retrouver. Je t'en prie, Je t'en prie, je t'en prie, je t'en prie..."Elle le répéta, encore et encore, jusqu'à ce que Dan lui parle, et alors elle ouvrit les yeux. Elle le prit par la min, lui donna un baiser. Un baiser désespéré. Un baiser rempli de peur, d'espoir et d'incertitudes. Et, par faiblesse, elle s'en remit totalement à lui, en cet instant, à cet endroit, parmi les gens et les vieux immeubles effondrés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
caro64caro64   10 avril 2011
On dirait qu'on ne construit plus que des centres commerciaux sur le Strip de nos jours, et qu'on abat les beaux immeubles en brique, tous les monuments qui rappellent ce qu'était le passé. Je crois bien que personne n'en a plus rien à faire du passé, de nos jours. Si ça se trouve, les seules racines qui restent aux gens, ce sont les grandes chaînes de fast-food et de supermarchés.
Commenter  J’apprécie          50
caro64caro64   10 avril 2011
Tu sais, je crois que les gens ont juste besoin d'un lieu pour vivre, c'est tout. C'est dur de voir changer les choses qu'on connaît bien, de les voir empirer ou devenir différentes, on se rappelle quand ça allait mieux, ou du moins quand on se sentait plus en sécurité, quand tout était calme. C'est comme ça que je voyais Las Vegas. Comme un endroit où tout changeait, et pour le pire.
Commenter  J’apprécie          30
caro64caro64   10 avril 2011
Tu n'es pas pitoyable. Tu as tiré les mauvaises cartes, c'est tout. Et puis je regrette de te le dire, mais tu ne prends pas les meilleures décisions quand une opportunité se présente. Il faudra qu'on travaille sur tes capacités de prise de décision. […] Si tu veux un conseil, mieux vaut repartir de zéro. Prends tes cliques et tes claques, comme on dit, et surtout, ressaisis-toi. Ce n'est pas le moment de craquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Willy Vlautin (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Willy Vlautin
LA ROUTE SAUVAGE Bande Annonce (2018)
autres livres classés : nevadaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1316 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre