AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782258118508
360 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (19/05/2016)
3.58/5   6 notes
Résumé :
Lui, Ettore, a connu très jeune la douleur, l'exil et les séparations : il a quitté la Slovénie puis Trieste, devenue italienne. En 1928, son chemin s'arrête dans les Vosges où, talentueux violoniste, il joue aux thermes pendant la saison.

Elle, Lucie, née en 1912, parvient à s'extraire de sa misérable condition auprès d'un père violent. A seize ans, elle devient une vendeuse pleine de charme et d'assurance dans le magasin de luxe des Chardin, " Vitte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Annette55
  09 avril 2019
Cet ouvrage commence en 2003, lorsque Ettore , né en 1911, d'origine hongroise, le coeur fatigué , écartelé entre la Slovénie et l'Italie, entre l'Europe latine et l'Europe slave , pris dans l'étau géopolitique du XX ° siècle , violoniste mais tapissier , travailleur du bois ..silencieux et introverti ne se sentira vraiment chez lui nulle part ...

Arrivé au bout de sa vie : Il a une dernière volonté : revoir sa petite fille chérie Ange, partie vivre à Moscou....et reconstituer l'histoire de sa famille morcelée...
Toutes ces choses à lui dire avant qu'il ne soit trop tard ...
C'est un roman de la collection «  Terres de France » entre Faits Historiques et secrets familiaux .
L'auteur conte le déroulement de la vie d'Ettore, de la bataille de Gorizia, en août 1916, la guerre entre l'Italie et l'Empire Austro- Hongrois , Trieste , annexée par l'Italie en1918, la fuite en France ,
l'exil, son violon sous le Bras......le passage au camp de Watten , dans le Nord , où étaient déportés les étrangers, essentiellement des yougoslaves, Italiens et Russes....
Ettore participe à la construction du blockhaus d'Eperlecque dans des conditions terribles....
Dans ce livre très romanesque : Frédérique Volot , l'auteur déroule la vie de son grand- père Ettore / Hector et de ses arrière- grand- méres Pierina et Marthe .auxquels elle rend hommage au début de l'ouvrage ...
Entre horreur et douceur le lecteur accompagne Ettore,( il a assisté à la décapitation du laitier par un obus , celui - ci l'accompagnait dans sa carriole à l'âge de 6 ans lors de sa tournée, traumatisé , il en perdra la parole un moment ...) épris de liberté , obligé de fuir puis de s'évader, qui connaîtra la guerre , les restrictions, la peur, le fascisme et le communisme, l'éloignement forcé , la dénonciation , la fuite, le sort réservé aux étrangers ....les camps de travail , la douleur mais aussi l'amour auprès de Lucie , rencontrée en 1930, serveuse dans une pâtisserie lorsqu'il exerçait son talent de musicien , à Nancy, en jouant dans un orchestre ....N'en disons pas plus,..
Un beau livre sans prétention ,à la fois intime et universel emprunté par hasard à la médiathèque , émouvant, prenant qui déroule la géopolitique du XX° siècle tout en reconstituant l'histoire d'une vie ....
Frédérique Volot est née en Lorraine, à Vittel .
Elle a publié d'autres ouvrages aux Presses de la Cité ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          514
YvPol
  04 juin 2016
A priori, ce genre de livres n'est pas mon truc. Mais j'ai bien aimé les romans policiers de Frédérique Volot (La Vierge-Folle, 59, passage Sainte-Anne), et comme elle a eu la gentillesse de m'écrire un mot rien qu'à moi sur mon exemplaire, je me suis penché dessus. Ce qui semble être un récit très personnel -même s'il est noté que c'est un roman-, puisqu'il est dédicacé "A Ettore/Hector, mon grand-père. A Lucie, ma grand-mère. A Pierina et Marthe, mes arrière-grands-mères" est finalement assez universel. Les personnages vivants sont très romanesques et même lorsque les vies semblent -malheureusement- plus banales comme celles de Marthe et Lucie, mère et fille frappées par un mari et père violent, Frédérique Volot sait les faire résonner au même titre que le parcours chaotique, difficile et mouvementé d'Ettore.
Je ne vais pas en faire des tonnes, certains aspects du genre ne me plaisent pas : la saga, les anecdotes familiales et villageoises, les très nombreux dialogues, mais le contexte que décrit l'auteure est très bien rendu et une découverte pour moi. Certains paragraphes résonnent fortement aujourd'hui, les situations sont semblables et les réactions, malheureusement aussi, lorsque Ettore arrive en France fuyant le fascisme : "Depuis peu, les conditions d'accueil avaient changé. La Ligue cherchait à limiter l'afflux de nouveaux arrivants, lançait même des avertissements aux allures de menaces à tous les étrangers tentés par l'installation en France. (...) de leur côté, les politiques expliquaient que la France n'était plus la terre d'asile rêvée, que le nombre de chômeurs y était déjà trop élevé, que l'on devait d'abord se préoccuper du sort des nationaux." (p.195). J'avoue ma grande inculture en ce qui concerne la guerre entre l'Italie et l'empire austro-hongrois et les exactions inhérentes aux conflits, je ne connaissais pas non plus l'existence du camp de Watten (dans le Nord) dans lequel étaient déportés les étrangers, essentiellement des Yougoslaves, des Italiens et des Russes, c'est donc une découverte, et m'instruire en lisant un roman, ça me plaît. Ettore a participé à la construction du blockaus d'Eperlecques dans des conditions terribles.
Si vous passez par la collection Terres de France des éditions Presses de la cité, arrêtez-vous un moment auprès d'Ettore et Lucie, qui au travers de leur petite-fille, vous raconteront leurs histoires. Un bel hommage. Un exercice pas toujours facile, qui, malgré mes réserves, se lit avec plaisir.
Lien : http://www.lyvres.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mimi5751
  07 avril 2017
Je viens de le terminer et vraiment je ne suis pas été déçue. Moi je le prends comme un livre hommage que l'auteur a écrit pour son grand père (peut être que je me trompe) mais aussi c'est l'histoire de sa famille qui a beaucoup souffert à cause de leur origine Slave. A l'époque de l'empire Austro hongrois tout le monde s'arrangeait mais du moment ou ils sont devenus italiens alors c'était une vrai catastrophe les facistes s'en prenaient même aux tombes, quelle honte.
Obligé de fuir comme un voleur en France, soit disant pays de la liberté, mais là rencontre de gens très bien mais aussi bête à souhait et quand Pétain vient au pouvoir c'est la catastrophe. Il se retrouve en camp de travail dans le nord ou on les fait mourir alors il arrive à se sauver grace à un ami russe, rencontre de bonnes gens sur son chemin et arrive se cacher.
Je ne vous en dirais pas plus mais c'est vraiment un très beau livre et qui décrit très bien cette folie qu'était les 2 guerres que nous avons eu en Europe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bebi
  02 août 2016
Ettore est arrivé au bout de sa vie. Mais avant de quitter le monde, il veut libérer son coeur de secrets si lourds qu'il a porté toute sa vie.
Mais il ne veut le faire qu'avec une seule personne: sa petite-fille, Ange. En attendant qu'elle revienne de Russie, Ettore rêve, sur son lit d'hôpital, et se remémore les évènements qui ont parsemé son existence.
La guerre, les restrictions, la peur, le communisme, la fuite, la France, les camps de travail, et tout le reste... Ettore en a vécu des choses, dont il n'a jamais parlé avec personne, parfois même pas avec son épouse. Pourtant, tout cela l'a façonné, et il ne peut partir sans transmettre son vécu.
J'ai suivi Ettore depuis son enfance heureuse, qui va être changée à jamais par un évènement désastreux qui le marquera à jamais. Je l'ai vu partir en Italie, attendre la fin de la guerre. J'ai voyagé à ses côtés quand il s'est installé en France en espérant rester assez discret pour survivre.
Entre horreur et douceur, ce roman est bien rythmé. On se laisse facilement emporté par le récit d'Ettore, et je dois dire que, comme lui, j'aurais vraiment voulu connaître ses origines paternelles. Un secret sous-jacent qui tient en haleine jusqu'au bout.
J'ai lu ce livre très rapidement, je ne me suis pas lassée, et je n'ai pas vu le temps passer. Ce qui veut dire que le voyage est entièrement réussi.!
Sans être un coup de coeur, Toutes ces choses à te dire s'est acquit une bonne place dans ma bibliothèque.
Points attribués: 7/10
Lien : http://au-fil-des-pages477.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MediathequeFayl
  15 juin 2017
Roman qui oscille entre L Histoire et les secrets familiaux. D'origine hongroise, le personnage principal est violoniste et il va se confier à sa petite-fille par rapport aux événements qu'il a vécus dans sa vie. Livre très intéressant et bouleversant.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Annette55Annette55   08 avril 2019
——« Et moi, tu crois que je n'en ai pas marre?
L’Autrichien, le Rital, le Macaroni, le Spaghetti et compagnie....
J’ai pas demandé à devenir italien en1916.
Heureusement que personne ne connaît mes origines, ça serait le bouquet!
En vérité , où est ta place, notre place aujourd’hui , hein?
Nulle part !
Et moi , en plus, je ne sais même pas qui est mon père ..
——Mais toi, tu as Lucie.
——-Oui, j’ai Lucie. Et mes deux filles .
——-Ça change tout .
——-C’est vrai, ça change tout ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ETOILEEETOILEE   02 août 2016
Les anges aussi peuvent avoir du chagrin, balbutia-t-elle entre deux sanglots. Ils peuvent éprouver des sentiments. Sinon, comment soutiendraient-ils ceux qui sont dans la peine ?
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Frédérique Volot (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédérique Volot
Frédérique Volot, « La Vierge-Folle » - Faits divers & Polars N°3
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La Cité des Ténèbres, Tome 3

Pourquoi Jace ne veut-il pas que Clary aille à Idris ?

Car il a peur
Car il veut la 'protéger'
Car Isabelle ne le veut pas
Car Harry Potter n'est pas d'accord

10 questions
113 lecteurs ont répondu
Thème : The Mortal Instruments, tome 3 : La cité de verre de Cassandra ClareCréer un quiz sur ce livre