AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811622403
Éditeur : Pika Edition (07/01/2015)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 67 notes)
Résumé :
Aoi vit seule dans son appartement et son nouveau voisin n'est autre que Shûsei, le prince du lycée. Mais ce dernier est également son pire ennemi depuis qu'il a envoyé balader sa meilleure amie !
A la suite d'un événement inattendu, les deux lycéens se retrouvent obligés de cohabiter en secret sous le même toit ...
Comment va réagir Aoi face aux provocations incessantes de Shûsei ?

Les cœurs s'emballent dans cette histoire d'amour née d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
yanndallex
  25 mars 2015
L'auteur joue sur une histoire qui peut paraître banale au premier abord. Cependant la manière de traiter cette histoire, en se focalisant particulièrement sur les traits de caractère de l'héroïne et en dévoilant peu à peu ceux du héros, enjolive et égaie le récit.
En effet, Ayu Watanabe use de cet aspect psychologique, nous montrant peu à peu la transformation des sentiments de l'héroïne face aux qualités cachées du héros (elles aussi dévoilées progressivement).
Mais le plus exceptionnel reste la manière dont ces qualités se dévoilent et ces émotions changent, dépendantes de situations particulièrement accrocheuses, un brin sexy et surtout cocasses.

Le dessin :
Le dessin met bien en valeur la féminité des personnages avec un trait simple, fin et épuré mais efficace à la façon Mangaka. Même le héros a évidemment quelques traits « féminins », ce qui le rend aussi beau.
Certaines émotions sont bien sur exagérées comme dans tout manga digne de ce nom.
Les trames de finition sont peut-être un peu trop présentes dans cette oeuvre (il y a presque une trame à chaque dessin), par contre certaines sont particulièrement bien placées et mettent bien en relief le dessin.
Mais le surnombre de trame donne plutôt un rendu kitsch, allant bien avec le manga humoristique, mais dans le cas de cette romance, je le trouve plutôt exagéré.
A noter tout de même que les motifs de ces trames sont très « girly », et donnent cette sensibilité naïve et innocente très représentative du Shojo drama.
Les effets par contre, sont eux très réussis, comme par exemple un effet de flou/brouillé pour illustrer des souvenirs, ou bien un effet d'isolement des personnages comme s'ils étaient seuls au monde, ou bien cet effet où le temps semble s'être arrêté.
Très convaincant !
Enfin l'héroïne est souvent dessinée aussi de manière sexy et peut nourrir ainsi nombre de fantasmes (vu de mon côté macho…) ?? ;-) ??
Pour finir je constate un petit défaut, selon moi, où je trouve que les bulles prennent beaucoup trop de place, mais je pense que cela vient du manga en version originelle, et donc que sa traduction ne comblerait pas la surface allouée.
Le scénario et le découpage :
Cette oeuvre est une romance, mais une romance où l'on ne s'ennuie pas.
Le scénario de ce tome 1, de la fille se retrouvant à cohabiter avec un garçon qu'elle déteste parce qu'il a refusé les avances de sa meilleure amie, parait basique pour les moeurs américano-européennes, mais certainement très coquin et tabou pour la discipline japonaise.
L'auteure illustre parfaitement la psychologie féminine en mettant en avant la pseudo loyauté amicale ou bien la jalousie accrue oeuvrant en tant que catalyseur de méchanceté ou encore le besoin d'intimité propre à ces demoiselles… Mais à cela elle répond très bien aussi en illustrant la psychologie masculine avec des « je m'en foutisme », des jeux de taquins et de la provocation etc...
Le tout est donc très bien amené et le scénario avance de manière plutôt surprenante. Les situations mises en scène sont parfois très marrantes et permettent par-dessus tout de faire évoluer progressivement les sentiments des personnages au cours de l'histoire… exercice particulièrement difficile pour les auteurs de BD.
Quand à la fin de ce tome... encore une déception. Celle-ci était courue d'avance mais elle présage d'une suite certainement truculente.
Enfin pour finir, et comme dans de nombreux mangas, j'ai beaucoup apprécié aussi les quelques pages de supplément explicatif sur la manière de créer son manga.
En résumé, ce tome met bien en place des éléments clés pour la suite de la série.
Il est très bien illustré avec quelques exagérations par moment, mais toujours avec beaucoup d'humour.
Ciao,
Yann
Lien : http://www.7bd.fr/2015/03/l-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
garrytopper9
  13 juin 2017
Je ne m'étais pas encore penché sur ce titre car il y beaucoup de tomes parus, et parfois ça me fait un peu peur. Mais bon, d'un autre coté, je suis content car si la série me plait, je sais que je m'engage sur de nombreuses heures de lectures…donc je cède facilement^^
L-DK est un shôjo tout ce qu'il y'a de plus classique, avec ses situations parfois capillotractées mais très drôle. On retrouve un genre déjà-vu maintes et maintes fois dans les shôjo : une relation entre un homme et une femme que tout oppose.
Et ici il est vraiment question de cohabitation car nos deux protagonistes se retrouvent vraiment colocataires, pour une raison qui est la moins crédible du monde.
Alors, vous vous demandez sans doute pourquoi vous vous intéresseriez à ce manga qui n'a pourtant rien de plus que les autres ? Et bien parce qu'il n'a également rien de moins et que si vous avez laissé leur chance aux autre, alors celui-ci devrait vous plaire.
Et puis, à titre personnel je l'ai trouvé un peu plus adulte que les autres shôjo. Bon on n'est pas dans un josei non plus, mais si on le compare à des shôjo plus mignons, je dirais que L-DK est un peu plus mature. Il y a quelques scènes qui dégagent une petite atmosphère érotique, des petits sous-entendus et des situations cocasses qui font que ce titre est un cran au dessus.
Alors ne vous attendez pas non plus à quelque chose de révolutionnaire, c'est du archi-classique, mais cela a le mérite d'être très bien fait. C'est une constante dans les titres de Pika. Par rapport à d'autres maisons d'éditions ils choisissent souvent de titres forts qui ont ce truc en plus. Il n'y a qu'a voir L'attaque des titans, Seven Deadly Sins, ou encore La maison du soleil (qui lui est dans la même veine que L-DK d'ailleurs).
Du coté des dessins c'est très fluide, parfaitement bien découpé, la lecture se fait agréablement et on s'attache rapidement aux quelques personnages, qu'il soient principaux ou secondaires. Ce n'est certes qu'un premier tome, mais je pense que si la série reste constante, on tient là un très bon shôjo. À l'heure ou j'ai écris ces lignes je n'avais lu que le tome 1, depuis, j'ai lu cinq tomes supplémentaires, et je confirme que c'est un très bon titre.
Un dernier mot sur édition de Pika, qui pour une fois est correcte. Je dis bien pour une fois car vous savez que je joue souvent de malchance avec leurs titres dans lesquels je trouve tout le temps des coquilles ou erreur d'impression. Cette fois-ci il n'y en avait pas, alors je tiens à le souligner 😉

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AnkhaSoune
  23 juin 2015
Aujourd'hui, je me décide enfin à vous parler d'un de mes manga préféré. Quoi ? Vous ne me trouvez pas du tout objective ? Attendez au moins d'avoir lu la chronique !
Ce n'est pas mon premier manga d'Ayu Watanabe. Dès le départ, j'avais tout aimer de son univers. Qu'il s'agisse de ses histoires, ses dessins, les mimiques qu'elle arrive très bien à faire apparaître sur ses personnages... Bref, vous l'aurez compris, j'ai succombé !
Si L♥DK fait parti de mes favoris c'est aussi parce que les personnages sont frais, on a envie d'en apprendre plus sur eux et ils sont très drôles. Surtout lorsqu'ils affichent des expressions qui donne un air d'un tout autre charme... Oui, parce que nos deux héros, Shûsei et Aoi, sont tout deux charmants.
C'est un shojo, qui je l'avoue, ne sort pas du tout du lot tant par son originalité que par l'amour que l'on perçoit assez vite entre les deux héros ; néanmoins, j'ai trouvé très sympa la manière dont la mangaka a su emmener Aoi et Shûsei à se rapprocher malgré eux.
Je ne me suis pas ennuyer une seule fois et j'ai dévoré ce premier tome en un rien de temps ! Les personnages sont très attachants, y compris ceux qui se trouve au second plan. J'ai trouvé intéressant qu'ils ne soient pas là uniquement en coup de vent.
Le beau Shûsei n'arrête pas de taquiner notre pauvre Aoi qui n'a pas l'air de détester ça ! Au fil du tome, nous découvrons qu'elle en pince pour "le prince" de l'école. Comme sa meilleure amie, Moe, est amoureuse de ce dernier, Aoi ne veut pas s'avouer qu'elle commence à ressentir quelque chose pour lui. Mais Moe, en chic fille va laisser Aoi assumer ses sentiments et laisser les siens de côté. C'est vraiment dommage qu'elle ne se batte pas plus pour son amour, même si Shûsei l'avait déjà rejeté. C'est une belle preuve d'amitié, si on peu dire, elle préfère voir son amie heureuse qui laisse enfin parler ses sentiments envers un garçon et l'encourager dans cette voie, et c'est plus que gentil de sa part.
Il y a beaucoup de scènes amusantes qui font que l'on ne s'ennuie jamais. Nous découvrons la complicité naître entre nos deux personnages principaux. Les sentiments qui évoluent au cours de ce premier tome, sont surtout ceux de la jolie Aoi.
L♥DK est pour moi un manga qui aura un fort succès. D'ailleurs j'attends le second tome avec impatience (il sort en mars).
Alors, j'étais quand même un peu objective, non ? ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Vidia
  11 janvier 2015
J'ai découvert ce manga sur le net et j'avais adoré... Je l'avais cherché partout en magasin pour apprendre qu'il n'était pas édité mais SI enfin et je dois dire que c'est un vrai plaisir de le redécouvrir.
Je suis vraiment fan ! J'aime le personnage de Aoi. Elle est réfléchit et pas en admiration devant ce prince comme les autres nanas. Elle a une pointe de caractère et elle ne se laisse pas faire. Elle est très attachée à sa meilleure amie au point de prendre sa " défense " face au prince qui ne va pas se laisser impressionner.
Shûsei est le beau gosse parfait bien entendu mais j'ai comme l'impression qu'il cache quelque chose sous ses airs taquins. Il est lassé par toutes ses nanas autour de lui qui bavent et pourtant il va se rapprocher suite a un incident de sa voisine ce qui va entraîner de sacrée situation. Il ne va pas hésiter à s'imposer là ou on ne l'attend pas mais aussi savoir se mettre en retrait...
C'est pas enfantin, des notes sexy sont placées judicieusement et c'est dessiné à merveille. Je suis tombée sous le charme du coup de crayon de la mangaka. J'aime son style, l'humour est au rendez-vous, l'amour aussi et ces petites notes de charmes font plaisir.
Le dernier chapitre entre eux est assez drôle mais aussi sexy surtout le moment dans la cabine. ça rappelle la baignoire... Je vous le conseille ! J'ai vraiment hâte de relire les chapitres que j'avais trouvé sur le net et c'est avec bonheur qu'il rejoint ma collection dans ma Bibliothèque et une série que je vais attendre avec impatience pour sauter dessus en magasin dès sa sortie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Rosehip31
  22 mai 2014
L'histoire commence de façon assez banale: l'héroïne se retrouve à devoir partager son appartement avec le garçon le plus beau du lycée sur lequel toutes les filles craquent - sauf l'héroïne, bien entendu. Mais l'auteur aura su développer le caractère de ses personnages et leur donner plus de profondeur qu'on aurait pu le croire au début.
On découvre au fil de l'histoire que, malgré les apparences, chacun des personnages renferme une part d'ombre au fond de lui.
L'auteur aurait pu faire prendre bien des directions à l'histoire. Elle a choisi cependant de se concentrer sur les personnages principaux et de les mettre en scène dans différentes situations plus ou moins cocasses.
On voit peu à peu l'aversion qu'éprouve Aoi envers Shûsei se changer en amour.
Mais au lieu de s'arrêter sur ce seul point, on comprend petit à petit que derrière les sourires et les taquineries de Shûsei, se cache un garçon profondément blessé et devenu complètement hermétique à l'amour.
Aoi, quant à elle, malgré ses grands airs, est une grande romantique et une fois qu'elle sera tombée amoureuse de Shûsei, elle ne pourra plus faire marche arrière, et ce, même si celui-ci se montre cruel envers elle.
J'ajouterai cependant que le côté négatif de cette histoire est le fait que l'auteur ait complètement changé la dynamique de l'histoire en cours de route. En effet, l'espèce de jeu qui s'était instauré entre eux avec d'un côté Shûsei qui passait son temps à taquiner Aoi (laissant le lecteur dans le flou concernant ses sentiments réels) et de l'autre côté Aoi qui refusait catégoriquement de se laisser manipuler par lui, a complètement disparu dans les derniers volumes.
L'histoire prend alors une direction complètement différente ce qui pourrait décevoir certains lecteurs mais ravir les adeptes des triangles amoureux et des héroïnes acharnées.
Conclusion:
Sur un fond de comédie, Watanabe Ayu nous montre comment, malgré les multiples blessures qu'il peut subir, l'être humain peut continuer à aimer et à aller de l'avant grâce à cela.

Lien : http://sumire-chroniques.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
Sceneario   27 avril 2015
L’ensemble reste agréable si l’on cherche quelque chose de léger.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Koneko-ChanKoneko-Chan   21 novembre 2014
Propriétaire : Comment tu vas vivre en attendant ?
Shûsei : Je vais dormir chez mon amie.
Aoi : Tu... Tu es sûr ?!
Shûsei : Oui. Si tu es d'accord.
Aoi : Euh... Quand tu dis... "Chez mon amie", tu veux dire...
Shûsei : Chez toi.
Commenter  J’apprécie          40
boumabouma   11 avril 2016
Tu es différent !
Différent de ce qu'on peut imaginer !
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Video de Ayu Watanabe (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ayu Watanabe
L-DK Trailer du film
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
824 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre