AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782843376931
372 pages
Éditeur : Anne Carrière (06/02/2014)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 17 notes)
Résumé :
A l’heure où les forces hitlériennes s’engouffrent sur le territoire soviétique, annihilant sur leur passage les bataillons de l’Armée rouge, un avion de reconnaissance allemand, égaré et pris pour cible par l’ennemi, est contraint de se poser derrière les lignes russes. Dans la mallette de son passager, les soldats russes découvrent une peinture représentant un hyalophora cecropia, papillon de nuit aux teintes rouges plus connu sous le nom de Saturnie. Les agents d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Torellion
  28 octobre 2016
Dans le dernier opus de cette série, l'inspecteur Pekkala retourne à Tsarkoie Selo afin d'empêcher les nazis de mettre la main sur la célèbre chambre d'ambre. Secondé par son ami le major Kirov, il devra échapper à ses ennemis toujours plus déterminé à l'assassiner.
Le roman de Sam Eastland fonctionne plutôt bien. Les flashback sont toujours présents comme l'auteur nous en a donné l'habitude. Nous replongeons avec plaisir dans le souvenir de l'époque tsariste. L'intrigue est bien menée et apporte quelques éclaircissements sur la personnalité de l'inspecteur. D'ailleurs, la fin du roman sera le point d'orgue de ces évolutions.
J'avoue être assez curieux de la suite. Et c'est déjà une réussite pour l'auteur.
Commenter  J’apprécie          220
umezzu
  18 mai 2015
Août 1941, les forces armées soviétiques battent en retraite face à l'avancée des troupes allemandes. Un tableau représentant un papillon est découvert accompagnant un officier nazi qui a préféré se donner la mort plutôt que d'être capturé. Pourquoi ce simple tableau semble avoir tant d'importance pour les Allemands ?
Staline met sur la piste de ce mystère Pekkala, l'ancien oeil d'émeraude du tsar, enquêteur légendaire d'origine finnoise, sorti de son bagne sibérien dans le premier tome de cette série : l'oeil du tsar rouge.
Ce quatrième tome va vite entraîner Pekkala et le commissaire politique qui lui est attaché, Kirov, entre les spécialistes de l'art et ceux de la cryptographie, entre le front qui s'écroule dans un désordre total et les cellules de la Loubianka.
Le principal intérêt de ce petit roman d'aventure réside dans son arrière fond : l'URSS recule face à l'avancée allemande, le front se rapproche de Léningrad, le Palais de Tsarskoïe Selo se vide de ces oeuvres d'art. Pekkala se démène dans ce contexte de privations, d'horreurs humaines liés au régime politique et à ses prisons, et finit par s'intéresser à la fameuse chambre d'ambre de Tsarskoïe Selo, objet des convoitises nazies. Cet ouvrage unique au monde mettant en avant la luminosité des plaques d'ambre sur la marqueterie du Palais a fait rêver les tsars et leurs visiteurs et reste l'objet de fantasmes.
L'auteur se base sur ce que l'on sait des tentatives soviétiques pour la cacher des nazis en 1941 et de son transport attesté vers Königsberg (Kaliningrad), d'où les chercheurs d'arts perdent sa trace fin 1944.
Une lecture de distraction sans grande prétention, mais avec une trame historique méritoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
blogconstellations
  18 juillet 2019
Alors que l'opération Barbarossa voit les Allemands culbuter les lignes soviétiques, un avion s'écrase avec à son bord un mystérieux tableau d'une saturnie cécropia (un papillon rouge et noir). Avec ce genre d'intro, j'étais « moyen chaud ». Toutefois le tableau, en lui-même cache un mystère qui cache l'objectif des Allemands. Un objectif qui n'a rien de militaire, mais d'une valeur inestimable. Là mon petit niveau de culture générale m'a permis de vite comprendre quel incroyable trésor était concerné.
Staline est prêt à tout pour que ce trésor ne tombe pas entre les mains des Allemands quitte à le détruire. Mais Pekkala et Staline comprennent vite qu'il y a un traitre dans leur camp. Ainsi pendant que l'inspecteur monte en direction du front et vie quelques péripéties haletantes pour s'infiltrer derrière les lignes ennemies avec l'aide du GRU, le Major Kirov enquête pour trouver le traitre.
Ce qui est intéressant dans ce tome c'est qu'en plus de l'enquête principale, on a le droit à l'histoire d'un soldat sur le front précisément dans la zone où Pekkala va devoir se rendre. Une histoire bien racontée et assez tragique. Dans la deuxième partie du livre, alors que Pekkala tente de rejoindre Tsarskoïe Selo (Le palais Catherine) derrière les lignes ennemies, Kirov enquête pour trouver le traitre. Et là aussi on a le droit à un récit, court et haletant. Au final les trois fils s'imbriquent parfaitement. le soldat perdu derrière les lignes ennemies (Stefanov) va assister Pekkala ; pendant ce temps Kirov identifie le traitre, mais ne peut prévenir Pekkala.
En fait je me demande si ce n'est pas le meilleur tome de la série jusqu'à présent. L'URSS et son histoire est toujours aussi bien décrite (gros travail de recherche de la part de l'auteur) les scènes et ambiances en zone de guerre sont très bien rendues. On a un peu moins de flashbacks que dans les tomes précédents, ce qui fluidifie encore le récit. de plus – et c'est rare —, je n'ai pas identifié le traitre aussi rapidement que d'habitude dans ce genre de récit. Plus précisément, je l'ai identifier seulement quelques lignes avant que Kirov ne le fasse lui-même. J'ai même fait fausse route pendant un bon moment. le rapport entre Staline et Pekkala est assez fascinant, même si ce n'est clairement pas la partie la plus détaillée du livre. Et en fin, la fin du livre m'a laissé sur le cul.
Une histoire qui est rondement menée, avec une fin qui surprend. Probablement, le meilleur livre de la série jusque-là.
Lien : https://blogconstellations.h..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Fredo_4decouv
  04 mars 2014
Sam Eastland est de ces rares romanciers qui parviennent à rendre captivants chacun des opus de leur série récurrente.
Le Papillon rouge est le quatrième roman mettant en scène Pekkala et c'est un plaisir de le retrouver dans une nouvelle aventure qui mêle encore une fois faits historiques et fiction.
Et l'un des atouts majeur du romancier, c'est sa faculté à distiller des informations sur le héros. On peut imaginer la vie de Pekkala comme une immense frise que Sam Eastland prend patiemment le temps de compléter à l'occasion de l'écriture d'un nouveau chapitre.
Son dernier livre peut facilement se lire sans avoir lu le reste de la série, l'auteur prenant une nouvelle fois le temps de commencer son livre en revenant brièvement sur les faits contés dans les trois précédents tomes : L'oeil du Tsar Rouge, le Cercueil Rouge, Rouge Sibérie.
Et la fin de ce tome, hmmmm, il va falloir attendre un an pour connaitre la suite...
Frédéric Fontès, 4decouv.com
Lien : http://www.4decouv.com/2014/..
Commenter  J’apprécie          60
Villebard
  14 juin 2019
Les chapitres entrelacés font revoir l'immeuble du KGB de Moscou (le plus haut de la ville, car des caves on voit la Sibérie, disaient les Soviétiques) et surtout revisiter l'endroit magique de Tsarskoïe Selo. Les splendeurs de la reconstruction-restauration vues récemment ne font pas oublier que les palais ont été complètement détruits pendant la “Grande Guerre patriotique”. Il me souvient le sinistre état d'il y a à peine trente ans.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
babe83babe83   29 juin 2014
Nous devons être prêts à tout sacrifier. Ou ce sera notre perte. Notre seule chance de survie, désormais c'est de ne rien tenir pour sacré.
Commenter  J’apprécie          91
babe83babe83   29 juin 2014
Les trois audacieux progressaient rapidement dans l'obscurité, chacun seul avec ses pensées, et le bruit de leurs bottes à crampons martelaient un rythme semblable à un battement cardiaque sur la vieille piste de terre
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Paul Watkins (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Watkins
Sam Eastland, pen-name of the author Paul Watkins, here discusses Pekkala, the hero of his Stalin-era Soviet thriller series, first introduced in Eye of the Red Tsar.
autres livres classés : cryptologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1944 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre