AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

David Fauquemberg (Traducteur)
ISBN : 2843375789
Éditeur : Anne Carrière (06/01/2011)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 87 notes)
Résumé :
Présentation de l'éditeur :

1929, Sibérie. Le jeune commissaire Kirov vient chercher un homme pour le sortir du goulag. L’ordre en a été donné par le camarade Staline en personne : le prisonnier 4745-P doit être immédiatement « réactivé ». Alors qu’il extirpe de l’enfer un homme à moitié mort, Kirov ne se doute pas qu’il vient de rendre à la vie une légende : l’inspecteur Pekkala, que toute la Russie connaissait sous le surnom de « l’Oeil d’émeraude »... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Chouqueette
  13 janvier 2013
1939 en Sibérie. A l'heure où le monde entre en guerre, Pekkala est prisonnier politique dans un camp isolé. Cela fait 7 ans qu'il vit dans la solitude, dans l'attente de la mort jusqu'au jour où Staline va le rappeler à ses côtés. Alors qu'il était au service du dernier Tsar, Pekkala redevient celui que l'on peut qualifier d'homme invisible. Personne ne sait vraiment qui il est, personne à part lui et Staline qui peut décider à tout moment de l'exécuter ou de le renvoyer en Sibérie. C'est ainsi que Pekkala se retrouve à enquêter sur la disparition des dépouilles des Romanov, famille dont il a été au service jusqu'à son exil. Et tout au long de cette enquête, il ne sera jamais au bout de ses surprises..
L'oeil du tsar rouge est un thriller haletant qui vous fait découvrir un personnage, une intrigue mais aussi l'histoire d'un pays. En effet, en dehors du récit en lui-même, nous avons aussi le droit à des moments de la vie de Pekkala qui nous rappelle comment était la vie à l'époque du dernier Tsar comme un regard amer sur la vie d'aujourd'hui en Russie. Malgré tout, l'oeil d'Emeraude comme on le surnomme, ne peut pas refuser de reprendre du service et surtout pas si cela peut prouver qu'il existe encore un Romanov en vie quelque part…
Pekkala est un personnage assez mystérieux. Non pas à cause de son statut mais simplement parce qu'on ne sait que très peu de choses sur lui. Tout juste son prénom, des détails sur son exil et sa vie auprès du Tsar mais très peu de choses personnelles. C'est un personnage énigmatique mais pourtant attachant. C'est aussi quelqu'un de très fort mentalement pour avoir survécu 7 ans seul en Sibérie. C'est sa mystériosité autour du personnage qui nous donne envie de le connaître le mieux, de tourner les pages pour lire ses souvenirs tout en étant avide de suivre l'enquête.
L'enquête, c'est le gros point fort de ce roman. En effet, pour un premier roman, elle tape fort, commence bien et est surtout bien placé chronologiquement tant de par l'histoire de la Russie mais aussi de par la suite des aventures de Pekkala. Rien n'est anodin ou laisser au hasard semble-t-il. Pourtant, le tout est réaliste et on se croirait presque aux côtés de Pekkala en train d'enquêter sur cette affaire.
Ce sentiment est d'autant plus renforcé que le style de l'auteur est fluide, les pages se tournent toutes seules et quand on a finit, on en veut encore ! Certaines personnes n'aimeront probablement pas ce style mais pour ceux qui aiment, une fois plongés dans ce livre, il sera difficile d'en sortir avant la fin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MarieC
  29 avril 2012
Une lecture peu enthousiasmante. L'écriture, très neutre, n'a rien qui retienne l'attention, l'intrigue est fort peu convaincante. le personnage principal, supposé être une légende vivante, car enquêteur spécial du tsar Nicolas II, qui lui aurait donné des pouvoirs exorbitants, n'est guère crédible et n'a aucune présence. L'intrigue est cousue de fil blanc, et un post-scriptum historique, en fin de volume vient confirmer ce que le lecteur avait déjà pressenti : il n'y a aucune réalité derrière tout cela. Reste donc, en milieu de volume, quelques passages dans lesquels le suspense fonctionne... Peut-être les amateurs de policiers historiques (dont je ne suis pas) y trouveront-ils leur compte ? Car la suite est déjà parue.
Commenter  J’apprécie          100
Villebard
  17 juin 2019
Une occasion de revivre la visite à Ekaterinbourg et à Ganina Yama où ont été découverts les restes de la famille impériale. Plusieurs églises ou chapelles se dressent dans les bois, de hauts pins au milieu desquels elles ont été construites.
Des pèlerins s'éparpillent dans les allées vers des lieux de culte ou de souvenirs qu'ils connaissent, pour nous, ce sera plus “expérimental” et exhaustif. Non loin de l'entrée, à la croisée de chemins, se dresse le buste de Nicolas II sur un piédestal où est gravé le caractère saint de sa personne. Un peu à l'écart, une passerelle de bois entoure l'endroit où ont été retrouvés les restes de la famille impériale, un parcours de mémoire dans le recueillement. On poursuit vers l'extrémité du site, vers d'autres églises. Au sous-sol de l'une d'entre elles, une exposition consacrée aux derniers moments des Romanov constitue un cours d'histoire parfaitement pédagogique, hagiographique juste ce qu'il faut, avec un rappel de tout le règne du dernier tsar, ses ministres, les événements marquants. Sont également présentées tous ceux qui ont été exécutés en même temps que la famille impériale, les gardes, le personnel de maison, les militaires fidèles… On y voit aussi les séjours qui ont précédé le dernier transfert à Ekaterinbourg : Tobolsk, anticipation de la suite du voyage. Et voici que survient une procession, précédée par une vingtaine de popes, beaucoup de noir vêtus, une foule de fidèles stationne au pied des marches de l'église chantant sous le soleil avant de suivre les ministres du culte à l'intérieur. D'autres religieux sont habillés de chasubles rouges et portent des oriflammes noires brodées de motifs blancs, ça me rappelle quand j'étais enfant de choeur, sous d'autres cieux et d'autres latitudes ! Au fond du parc, les toilettes témoignent du passé soviétique… de retour vers l'entrée du site, la foule se fait plus dense. Des dames coiffées de fichus posent de chaque côté du buste de Nicolas, impérial souvenir.
Et de replonger dans le mystère du destin de la tsarine, des filles du couple et du tsarévitch. Marc Ferro a écrit sur le sujet un livre qui laisse ouvertes toutes les hypothèses, il n'est pas le seul à avoir relevé des bizarreries dans le discours officiel de l'état et de l'église, bizarrement (presque) unis dans ce domaine !
Le site de la maison Ipatiev rasée par Eltsine sur ordre du pouvoir central est maintenant occupée par une cathédrale dédiée à la famille impériale (photos, bustes, icônes…) lieu de ferveur populaire….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
blogconstellations
  06 juillet 2019
Donc le livre se passe dans l'URSS de 1929, et nous livre d'un côté une enquête sur la mort où la survivance de membre de la famille du tsar et de l'autre on découvre le personnage à travers des flashbacks. Comment est-il devenu l'enquêteur du tsar, sa carrière et sa relation avec ce dernier alors la révolution gronde ? Cette enquête est très personnelle pour Pekkala, car Nicolas et Alexeï l'appréciaient sincèrement et le considéraient comme un ami.
Alexeï serait toujours vivant, donc Pekkala accepte de travailler pour le régime communiste qui lui promet une amnistie. L'inspecteur se retrouve à devoir enquêter au côté de son frère, qui lui a rejoint les communistes dès le début de la guerre. Les deux frères ont un lourd ressentiment l'un envers l'autre et pas forcément pour les bonnes raisons. En parallèle l'assassin supposé de la famille impériale semble vouloir faire dérailler l'enquête coûte que coûte. D'autres semblent s'intéresser au légendaire trésor du tsar.
On a donc un roman court, dense, sans temps mort qui se lit facilement et qui semble bien documenté. La vie en URSS y est décrite comme difficile et parfois miséreuses, mais on sent que l'auteur bien qu'américain n'est pas là pour régler des comptes ou verser dans l'anticommunisme primaire, juste raconter une histoire. On a vraiment l'impression d'y être. Il y a un chapitre ou Kirov, Pekkala et son frère Anton traversent une ville interdite qui ne figure pas sur les cartes. Cette ville est l'une des rares ouverte aux visiteurs et journalistes étrangers pour leur montrer la grandeur du modèle soviétique. En réalité tout y est factice, les citoyens sont des comédiens. Dès que les visiteurs quittent la région, la ville est désertée.
Le seul spoiler que je vais vous livrer sur la fin (car il est évident vu que la série compte 6 livres et le titre est explicite) c'est que Pekkala, qui est la justice et l'honnête incarné va donc poursuivre sa carrière au service des communistes. Ces mêmes communistes qui l'ont laissé plus de 10 ans au goulag.
L'auteur a le bon goût de conclure son livre par quelques pages explicatives où il rétablit la vérité historique, car évidemment le livre — relevant de l'histoire secrète — déforme certains faits ou les racontes totalement autrement. C'est appréciable, car certains livres sont pris pour des réalités historiques ou se font passer pour tels alors qu'ils sont totalement fantaisistes. Je pense notamment au Da Vinci Code.
C'est donc un thriller intéressant, prenant, divertissant, dense et bien écrit qui a l'originalité de se dérouler en URSS des années 1930/1940.
Lien : https://blogconstellations.h..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Le_Stuff
  29 novembre 2012
Étant amateur de thrillers et encore plus de thrillers historiques, je me suis lancé dans ce livre avec un intérêt particulier. Malheureusement j'ai rapidement déchanté...
Soyons clair, pour tous les amateurs de thrillers à suspens, d'intrigues passionnantes, de personnages marquants, etc.: un conseil, passez votre chemin!
Rarement j'ai autant lutté contre l'envie d'arrêter définitivement de lire ce livre. Je regrette maintenant d'avoir été aussi perspicace...
Ce livre est d'une pauvreté scénaristique ahurissante:
- les personnages sont inintéressants au possible, et le héros, censé avoir été l'homme le plus puissant de Russie n'est absolument pas crédible.
- l'intrigue est cousue de fil blanc, les moments de suspens sont inexistants et finalement on ne retient pas grand chose de cette histoire puisqu'il ne se passe quasiment rien.
- le contexte historique n'est vraiment pas bien exploité.
- la plupart des éléments clés de l'intrigue viennent comme un cheveu sur la soupe et les rebondissements ne sont pas crédibles du tout.
- le rythme du livre n'est pas adapté à ce style de roman (on se croirait dans un épisode de Derrick).
Bref, comme vous l'aurez compris, ce livre ne m'a pas plu et je ne peux que le déconseiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
YassleoYassleo   02 juillet 2016
Certains hommes désirent la gloire plus que tout. Ils seraient prêts à tout pour l'atteindre. Ils trahiraient n'importe qui. Ils s'humilieraient eux-mêmes et ceux qui les entourent. Qu'ils soient aimés ou haïs, peu importe. Tout ce qu'ils désirent, c'est être connu. C'est un penchant bien triste, dans lequel ils se vautrent toute leur vie, comme des porcs dans les immondices.
Commenter  J’apprécie          120
pilou62200pilou62200   10 juin 2015
« Il me faut une réponse, Pekkala. »
Pekkala se leva lentement.
« Très bien, dit-il. Je retourne au travail immédiatement. »
Staline se leva à son tour. Il tendit le bras au-dessus du bureau et serra la main de Pekkala.
« Et que dois-je dire au major Kirov?
-Dites lui, répondit Pekkala, que deux yeux valent mieux qu'un. »
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Paul Watkins (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Watkins
Sam Eastland, pen-name of the author Paul Watkins, here discusses Pekkala, the hero of his Stalin-era Soviet thriller series, first introduced in Eye of the Red Tsar.
autres livres classés : stalineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1784 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..