AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1250186927
Éditeur : Tor Books (08/05/2018)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
It has a dark past—one in which a number of humans were killed. A past that caused it to christen itself “Murderbot”. But it has only vague memories of the massacre that spawned that title, and it wants to know more.

Teaming up with a Research Transport vessel named ART (you don’t want to know what the “A” stands for), Murderbot heads to the mining facility where it went rogue.

What it discovers will forever change the way it thinks…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
jainas
  15 mai 2018
Notre robot asocial préféré reprend du service dans ce second tome des Murderbot Diaries, nouvelle novella qui fait la suite presque directe de All System Red.
Désormais en cavale, Murderbot a un objectif : revenir sur son passé et découvrir ce qui s'est passé lors de cette mission dans un complexe minier, où il a massacré un grand nombre d'humains sous sa protection, et dont la mémoire a été effacée des ses composants électroniques... mais dont les parties organiques se souviennent.
Cet opus est l'occasion d'un certain nombre de premières fois et de bouleversements pour Murderbot, qui quitte les règles familières de l'entreprise dont il a été affranchi et qui n'est guère préparé aux défis qui l'attendent : devoir voyager seul, se faire passer pour un humain augmenté... voir même accepter un emploi et travailler avec des humains pour se rapprocher de son objectif ! Heureusement pour lui, Murderbot va rapidement trouver un allié scénaristique puissant -et un ami- en l'Ai d'un vaisseau de recherche automatisé sur lequel il s'est introduit en tant que passager clandestin.
Artificial Condition est à la lecture le même plaisir sans complications que All System Red : la narration de Murderbot reste directe, sarcastique, déprimée mais aussi attachante, et les deux fils scénaristiques cohabitent pluôt bien. Les questionnements de Murderbot sur sa nature et ses motivations sont encore embryonnaires, mais on sent une évolution dans son autonomie, ses désirs, et la série prend définitivement la voix d'un parcours initiatique....
J'ai toutefois trouvé beaucoup plus de facilités scénaristiques à cet opus et quelques poins que j'aurais voulu voir approfondir tombent en fait assez à plat : la révélation de son passé, mais aussi le traitement du ConfortBot... Autant d'élisions qui ont un certain sens du point de vu très subjectif et autocentré de Murderbot, mais qui donnent un goût d'inachevé à la novella... et que j'espère bien voir explorés plus en profondeur dans les prochains tomes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lianne
  27 juillet 2018
Cette suite à All System Red était vraiment totalement dans le même esprit, avec le même humour sarcastique mais plus d'action et une intrigue bien plus intéressante et centrale que dans le précédent.
Murderbot retourne sur les lieux de la catastrophe qui a tout débuté pour lui. le lieu ou il a hacké son programme la première fois et celui ou il c'est donné ce surnom. Il essaye de savoir ce qu'il c'est vraiment passé à l'époque de l'évènement. Sur son chemin il va bien sur se mettre dans encore plus de problèmes que précédemment parce qu'il fait la rencontre d'une AI de vaisseau bien trop intelligente pour son propre bien (ART) et décide de se fondre dans la masse en faisant semblant d'être l'agent de sécurité d'un groupe de chercheurs en conflit avec leur ancien employeur ...
Comme pour le précédent je désigne Murderbot par le pronom "il" mais en fait ça n'est pas représentatif du personnage qui ne se donne aucun genre en particulier.
En fait le but de Murderbot à se moment la est de déterminer si c'est la folie meurtrière qui c'est déclenché à se moment la qui l'a obligé à se hacker pour résister, ou si c'est l'inverse, le fait de s'être hacké qui l'a rendu fou et provoqué le désastre. Parce que si il a une vision très flou des événements eux mêmes vu qu'on a effacé sa mémoire, il sait qu'il en est le seul survivant.
Avant de pouvoir enfin commencer une vie normale ou essayer d'en avoir une, il doit savoir si il est dangereux sans même sans rendre compte ou pas.
Les évènements du tome précédent l'ont rendu un peu moins asocial, enfin surtout de donner l'impression qu'il l'est moins, d'autant plus qu'il passe pas mal de temps à essayer d'imiter les humains pour se cacher car il est en fuite, ce qui lui fait prendre conscience de tout un tas de détails les concernant. Bien sur il est toujours aussi sarcastique, il analyse tout et se sent toujours aussi déplacé au milieu d'une foule. Décidément, j'adore toujours autant ce personnage.
Au niveau de l'intrigue ce tome est à mon avis bien meilleur que le précédent, ce qui tombe bien vu que c'était le point faible de celui ci. En fait quand on y pense en comparaison de ce qu'il se passe ici, All System Red était vraiment l'introduction, l'élément déclencheur, et fait pâle figure en terme d'intrigue finalement une fois que les évènements se mettent en place.
Le rythme est aussi mieux maitrisé, on n'a moins de moments (trop) calmes, les évènements importants s'enchaînent de façon très rythmée tout du long de la novella.
L'amitié avec ART est aussi très touchante, l'AI devenant vraiment un personnage à part entière avec une vrai personnalité et tout aussi inconfortable en position sociale que Murderbot. Il a aussi un esprit bien plus analytique et logique que lui et va l'aider dans sa mission autant qu'il le peut en lui donnant parfois des conseils (bien marrants d'ailleurs).
En fait si je lui met la même note que le premier alors que je viens de dire que pour moi c'était même mieux c'est juste parce que le premier bénéficiait de l'effet de surprise qui m'a fait me dire "waou" et qui a bien entendu disparu ici vu que c'est vraiment le même schéma.
En fait on reprend vraiment les éléments qui faisaient la réussite du premier, avec son personnage touchant et asocial qui se pose des tonnes de questions sur les humains et son propre passé. le tout dans une intrigue plus rythmée et plus importante pour la suite que celle du premier tome. Pour moi c'est vraiment une réussite, j'adore toujours autant cette série.
17/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : vaisseau spatialVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2618 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre