AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070655709
Éditeur : Gallimard Jeunesse (20/10/2016)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 61 notes)
Résumé :
Angelo, jeune apprenti aventurier féru de zoologie, prend la route en famille pour rendre visite à sa mémé géniale qui est très malade. Mais sur l'aire d'autoroute où ils s'arrêtent, ses parents l'oublient et repartent sans lui ! Terrorisé, Angelo décide de couper à travers la forêt, où il se perd tout à fait... Ses rencontres avec de fascinantes créatures ― de la luciole obèse à l'ogre terrifiant ― vont faire de son singulier périple une aventure fantas... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
koalas
  22 janvier 2017
Angelo aime bien les bébêtes
qu'il capture et montre à son débile de frère
qui ne pense qu'à les écrabouiller.
Son rêve, c'est d'être aventurier ou explorateur.
En attendant, ses parents lui annoncent une triste nouvelle,
sa grand-mère adorée est tombée malade.
Toute la famille va lui rendre visite en auto.
Après une halte pause pipi dans les toilettes de l'autoroute,
la voiture pressée repart de plus belle
en oubliant Angelo...
Le jeune héros halluciné et déboussolé
va traverser de nuit une forêt inconnue
pour retrouver la maison de sa mémé alitée.
Un flippant voyage initiatique qui va
le faire blêmir, frémir et grandir
au milieu de créatures extravagantes
comme Fabrice, un écureuil fou volant
un crapeau dégoutant ou un ogre gourmant.
Au final plus de peur que de mal...pour toute la famille.
Une bd fantastique de Winshluss qui se lit tout shuss.
Commenter  J’apprécie          340
LightandSmell
  19 avril 2017
J'avais repéré cet ouvrage à la FNAC notamment attirée par sa luxuriante couverture et la beauté du livre-objet, mais je n'avais pas craqué en raison des illustrations qui ne correspondent pas forcément à ce que j'attends quand j'achète un album. Je recherche en général les beaux coups de crayons et les dessins soignés. Avec Dans la forêt sombre et mystérieuse, ce n'est pas ce genre d'illustrations que vous retrouverez, mais plutôt des dessins simples qui vont à l'essentiel et qui sont mis en valeur par un très beau travail de colorisation.
Si les dessins ne m'ont pas éblouie, je me suis néanmoins plongée dans l'histoire dès les premières pages de l'album. J'ai ainsi fait, avec plaisir et curiosité, la connaissance d'Angelo et de sa famille composée de ses parents, d'un frère « idiot » et d'une petite soeur coincée dans sa condition de bébé. Toute cette famille des plus banales est en route pour rendre visite à la grand-mère gravement malade quand un oubli sur une aire d'autoroute va contraindre Angelo à partir à l'aventure.
Le moins que l'on puisse dire c'est qu'Angelo va être gâté de ce côté-là ! Il va en effet enchaîner les situations périlleuses et les rencontres improbables, certaines amicales comme Fabien un « oiseau » particulier et d'autres parfois franchement désagréables comme un ogre décidé à ne pas laisser filer son repas. Heureusement, le jeune garçon saura se montrer débrouillard surmontant les unes après les autres les situations pleines de danger qui se présentent à lui d'autant qu'il pourra compter sur sa chance et ses amis de fortune.
Ces différentes péripéties fantastiques font incontestablement penser aux contes de notre enfance d'autant que l'auteur glisse, dans son album, quelques franches allusions que je vous laisserai le plaisir de découvrir. Néanmoins, à la différence des contes que nous connaissons tous plus ou moins, Dans la forêt sombre et mystérieuse possède une grosse touche humoristique qui rend la lecture très plaisante et très rapide. Vous vous surprendrez donc à sourire à de multiples reprises devant cette histoire presque effrayante, souvent amusante.
Quant à Angelo, c'est un jeune héros plutôt attachant qui porte bien son nom puisqu'il ne va pas hésiter à porter secours aux personnes ayant besoin de son aide tout en gardant à l'esprit son objectif final : se rendre au chevet de sa grand-mère qu'il semble adorer. Il faut dire que cette dernière a l'air franchement sympa et « cool ». Proche de ma grand-mère, j'ai, pour ma part, beaucoup aimé cette relation grand-mère/petit-fils même si elle n'est pas au centre de l'histoire, mais plutôt en filigrane. Seul petit défaut de notre mini héros, sa légère tendance à geindre dans les situations critiques, mais pour un enfant qui se retrouve seul perdu dans une forêt mystérieuse face à des créatures franchement bizarres voire inquiétantes, il s'en sort quand même très bien. Et puis, ses pleurs et ses craintes ne le rendent que plus crédible.
Si j'ai beaucoup apprécié Angelo, je dois reconnaître que mon coup de coeur va à un personnage secondaire que j'ai trouvé adorable autant dans l'apparence que dans la personnalité. Il s'agit de l'inimitable Fabien que j'aimerais beaucoup voir prendre son envol dans sa propre aventure.
En conclusion, si vous aimez les histoires avec du rythme, de l'humour et des rebondissements, Dans la forêt sombre et mystérieuse devrait vous plaire. Vous ne verrez pas les 160 pages défiler, pris dans le tournant des aventures d'Angelo menées tambour battant. Je vous invite donc à vous laisser tenter par cet univers particulier dans lequel l'auteur arrive à nous plonger rapidement et totalement grâce à un magnifique travail sur les couleurs et à la « simplicité » de son coup de crayon. Je mets des guillemets car je ne doute pas que sous cette apparente simplicité se cache beaucoup de travail.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Franz
  06 octobre 2017
Pas gooud !
Publiée chez Gallimard, Pépite d'or à la téloche, primée dans les salons, la dernière bédé consensuelle de Winshluss, en dépit de son happy-end, laisse sur sa faim le lecteur quelque peu familier avec l'oeuvre de l'artiste. Ciblé vers un lectorat jeunesse, « Dans la forêt sombre et mystérieuse » narre les déambulations d'Angelo, jeune tête à claques affublé de carreaux démesurés, d'une houppette esseulée et d'oreilles décollées évoquant déjà un futur scientifique robotisé. Angelo s'intéresse à tout, expérimente, déduit et avance dans la vie avec la foi du naturaliste patenté. Oublié sur une aire d'autoroute par sa famille, Angelo décide de résoudre son problème par une analyse déductive. Il part à pied retrouver les siens et s'enfonce dans la forêt. Telle Alice, il suit une luciole qui l'éclaire jusqu'à un trou sans fond dans lequel il chute. Commencent les rencontres farfelues, toutes moins drôles les unes que les autres. La double lecture est impossible car les morceaux de contes disséminés dans le potage winshlussien ne disent rien et ne sont que des clins d'oeil sans conséquence. le dessin est souvent bâclé, parfois tout juste crobardé. Les couleurs fades sont à l'avenant. le lecteur se prend à rêver face à un dessin travaillé (l'ogre bleu en costard de banquier est réussi et effrayant) mais l'enchaînement des cases tournant à vide, la lassitude gagne et pèse. On peut regretter la maestria déployée naguère dans quelques planches de Wizz et Buzz et imaginer la tournure qu'aurait pu prendre ce dernier opus raté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jo75
  15 février 2017
Le jour où l'histoire commence, Angelo, biologiste en herbe, se dispute comme d'habitude avec son grand frère, ado acnéique « complètement débile » tout en essayant d'échapper à sa petite soeur, un bébé un peu collant. Un coup de fil interrompt leur course-poursuite : Mémé est malade, c'est très grave, il faut partir tout de suite la voir. Et nous sommes prévenus : « Un monde sans Mémé, ça serait trop nul ! »
A la première pause-pipi dans une station-service, Angelo s'éloigne pour observer la faune locale… et la voiture repart sans lui. Il essaie de ne pas s'affoler, persuadé que sa famille va s'apercevoir de son absence. Il attend vingt minutes en vain et décide de traverser la forêt pour aller chez Mémé. Après tout, pourquoi attendre d'être grand pour devenir aventurier ? Autant commencer tout de suite.
C'est dans la forêt des contes qu'Angelo pénètre, sombre et mystérieuse, comme il se doit. La nuit tombe, sa super lampe d'explorateur n'a plus de piles, heureusement une grosse luciole éclaire le chemin. Un chemin qui sera semé d'embûches, pour un voyage initiatique.
Angelo va rencontrer une armée de fourmis rouges, un écureuil qui rêve d'être un oiseau, une espèce de géant vert moussu, un crapaud qui fume, une chenille, un ogre… On est dans un univers loufoque et inquiétant, tantôt du côté d'Alice au Pays des Merveilles, de Mon voisin Totoro ou de Lucky Luke. le trait caricatural de Winshluss est très expressif, il y a beaucoup de mouvement, des zooms, des tas de détails rigolos ou effrayants.
Aucun risque de s'ennuyer une minute dans cette forêt ! Et l'histoire se termine bien.
Une bande dessinée à lire dès 9 ans (et à emprunter aux enfants).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DOMS
  22 janvier 2017
Dans la famille d'Angelo, les enfants se disputent comme dans toutes les fratries, la vie s'écoule normalement pour un petit garçon, jusqu'au moment où maman tombe en larme, mémé est malade, il faut partir la voir, vite !
Le voyage est long, les parents stressés vont oublier Angelo sur le bord de la route. Alors comment faire ? Rester là ? Les rejoindre ? Angelo, petit garçon courageux décide de les retrouver. Mais pour cela il va devoir s'enfoncer dans la forêt sombre et mystérieuse, plus court chemin apparemment pour aller chez mémé. C'est le début d'un voyage qui aura pour Angelo le gout du parcours initiatique, mystérieux, terrifiant, rassurant aussi, et bourré de rencontres insolites qui sont prétextes pour l'auteur à faire émerger les peurs, mais aussi le courage, la ruse, et à rendre Angelo beaucoup plus fort face à l'adversité. Et si le deuil, la maladie, la peur sont de la partie, le ciel peut parfois malgré tout s'éclaircir à l'arrivée. Une superbe BD jeunesse.

Lien : https://domiclire.wordpress...
Commenter  J’apprécie          70

Les critiques presse (8)
Ricochet   31 mars 2017
Les dessins anguleux et rapides, les mimiques exagérées, les situations dramatisantes continuent à nous propulser dans le monde des grands. Pourtant, l'intrigue et même l'humour sont accessibles dès 8 ou 9 ans. Le livre, épais et cartonné, gagne ainsi une étrangeté frappante, et finit par diablement séduire.
Lire la critique sur le site : Ricochet
LaFabriqueaBulles   24 janvier 2017
On se déplace de cases en cases agilement, au profit de surprises et de rebondissements rythmés. L’album a la taille d’un petit roman graphique de 153 pages, mais se lit rapidement.
Lire la critique sur le site : LaFabriqueaBulles
Bedeo   19 janvier 2017
Surprise : le nouveau Winshluss est une bande dessinée jeunesse ! Cela ne restreint nullement l’imagination débordante de ce grand auteur et tout jeune lecteur de 5 à 105 ans devrait y trouver son compte.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDZoom   30 décembre 2016
Aventure fantastique, humour irrévérencieux, rencontres insolites et morale aléatoire sont les ingrédients de ce conte initiatique moderne.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   06 décembre 2016
Une lecture enthousiasmante et drôle, qui ravira les petits et plaira également aux grands. Un petit bijou de plus dans une carrière où exploration semble être le maître-mot.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   21 novembre 2016
Un album qui nous montre bien que Winshluss est plus que jamais un artiste incontournable pour peu qu'on aime les BD indés et les personnalités très marquées !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Culturebox   16 novembre 2016
Un album vivifiant, que les parents pourront avec joie piquer à leurs enfants.
Lire la critique sur le site : Culturebox
BoDoi   03 novembre 2016
Avec son humour joyeusement cynique qui se joue des conventions, il réussit à composer une histoire à hauteur d’enfant tout en restant dans le registre qu’il affectionne, et en conservant sa liberté de ton.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
CapitaineBaptCapitaineBapt   19 mai 2017
[Franky] : On l'appelle "La vallée du désespoir". Moi, je voulais l'appeler "La vallée sans retour aux milles souffrances". Mais les gens ont dit que c'était trop long... pfff ! Gros nazes !
Commenter  J’apprécie          00
CapitaineBaptCapitaineBapt   19 mai 2017
[Franky] : C'est une longue histoire... oui, trèèès longue !
[Angelo] : Heu... par contre je suis pressé... alors, si je pouvais avoir la version courte...
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Winshluss (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Winshluss
Rencontre Jeunesse : Winshluss "Dans la forêt sombre et mystérieuse" figurait dans la Sélection Jeunesse 2017. (www.bdangouleme.com/1028,selection-jeunesse?id_selection=35)
Programmation et infos sur www.bdangouleme.com ou sur les réseaux avec @actudufauve #partageonslaBD
autres livres classés : aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2759 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
. .