AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330048907
380 pages
Éditeur : Actes Sud (01/04/2015)
3.53/5   18 notes
Résumé :
Damas, Syrie, 1980. Une voiture piégée explose, tuant la femme qui venait d’y monter. L’espion américain visé par l’attaque assiste au drame du haut d’un balcon. Il tient dans ses bras sa petite fille qu’il va être contraint d’abandonner. Toute sa vie durant, il éprouvera une terrible culpabilité dont il tentera désespérément de se défaire en se lançant à corps perdu dans des missions au Liban, en Afghanistan et en Irak.
Et en nageant sans relâche.
Tr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
christinebeausson
  21 juin 2019
Tout commence avec un homme sans nom, sans apparence, il a des contours flous même si son noyau est dur, un homme sans lien .... mais il s'est laissé piéger par les liens du sang. Cet homme n'a pas de nom, il n'existe pas. Il ne fait que tenir des rôles qu'on lui assigne .... il est celui que d'autres veuillent qu'il soit !
Ce n'est pas une vie me direz vous, je suis bien d'accord avec vous, et même lui s'il pouvait parler, partagerait notre avis.
L'intrigue suit le parcours de son auteur, un peu de Suède, mais aussi un peu de Syrie, d'États Unis, nous entrons au parlement européen, nous visitons la commission européenne à Bruxelles .... je ne sais pas si tout est plausible, et je l'avoue ... je m'en fous, j'ai apprécié cette lecture, que j'ai enchaîné très rapidement avec un retour des que possible pour découvrir la suite de l'histoire.
Un nouvel auteur à suivre, et on a de la chance ... son deuxième roman vient d'être traduit en français !
Commenter  J’apprécie          60
murielB34
  14 mars 2017
Ce roman débute en 1980 en Syrie avec l'explosion d'une voiture pour se terminer de nos jours sur une ile suédoise dans la fureur et le sang, avec en fil rouge l'histoire d'un homme qui a dû abandonner sa fille pour la sauver et s'en veut de ses choix.
Joakim Zander va nous proposer une montée progressive en tension, avec un début assez lent mais qui va permettre de faire connaissance avec les protagonistes et d'installer le récit. Un récit qui peu à peu va s'emballer pour finir par nous embarquer dans une course folle à travers l'Europe, à la suite des personnages principaux, qui fuient pour sauver leur vie.
Mais il n'est pas question que d'action et de rebondissements dans le livre ; c'est aussi le portrait d'un homme qui nous est proposé, un homme profondément seul et marqué par la mort de sa compagne et l'abandon de son bébé. Un homme qui nage durant des heures pour tenter d'oublier ses doutes quant à son métier et ses choix (ou ses non choix parfois), un homme qui s'ennuie lorsqu'il se trouve loin du terrain, mais qui y étouffe dès qu'il y retourne.
Les autres personnages sont, pour moi, la partie la moins aboutie du roman, l'auteur se contentant de stéréotypes assez flagrants : la jeune cadre dynamique, le chercheur curieux, l'avocat d'affaire peu scrupuleux, les espions en tout genre (celui qui dirige, les gros bras, la tueuse, ..).
C'est certainement là que Zander aurait d'après moi à gagner en intérêt, dans la complexité et l'épaisseur de ses personnages, car pour le reste, son roman décrit un sujet certes classique mais maitrisé d'un bout à l'autre, et particulièrement réussi dans son tempo et ses descriptions. Par ces aspects là, le titre est tout à fait mérité, il traduit bien cette sensation d'essoufflement que l'ont ressent dès le premier tiers du livre, et je verrais très bien un réalisateur s'y intéresser pour en faire un bon film d'action ! Alors si vous aimez le genre, n'hésitez pas, plongez vous dans Apnée, vous passerez, comme moi, un très bon moment de lecture

Lien : http://desmotssurunepage.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tiguidou
  17 avril 2019
Je ne résumerai pas ce roman, la quatrième de couverture le fait très bien et sûrement mieux que je ne le pourrais.
J'ai beaucoup aimé ce roman d'espionnage rempli d'action et de rebondissements parfois surprenants. Les personnages sont intéressants et fait étonnant on ne connaît jamais le nom d'un des personnages principaux.Les héros ne sont pas ceux qu'on attend et ne sont pas des James Bond. le rythme est plaisant, les temps morts peu nombreux. Seule ombre au tableau, la division des chapitres qui est à mon sens souvent inutile si ce n'est pour donner du rythme à la narration.
Au final, un bon moment de lecture même si ce roman ne révolutionne rien. Voyons voir ce que le deuxième roman de cet donnera.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar
  14 novembre 2019
Doctorant en droit à l'université d'Uppsala, Mahmoud Shammosh s'intéresse aux conflits armés et aux droits de l'homme. Un informateur lui confie des données sensibles qui, selon lui, pourraient déclencher un scandale international. En quelques heures, la situation dégénère. Il peut heureusement compter sur l'aide de Klara, son ancienne compagne, employée au Parlement européen.
Une histoire forte, un grand roman d'espionnage. Une plongée dans l'espionnage d'aujourd'hui, dans différents endroits du monde, de Damas à Stockholm, en passant par les Etats-Unis et l'Irak. Des personnages surprenants, troubles.
Ce roman chorale vous happe. Les quatre personnages se donnent la parole dans des chapitres qui se succèdent et qui ne nous laisse pas souffler. On est trimbalé entre présent et passé. Happé par une tension permanente qui restitue parfaitement le contexte international actuel.
On tremble pour Klara. On a peur pour elle quand elle est poursuivi.
Joakim Zander maîtrisé admirablement cette histoire sombre. Son intrigue, menée d'une main de maître, nous tient en apnée. Il y est question de mensonge et de rédemption, de culpabilité et de violence. du grand art.
Si j'osais, je dirai que ce polar m'a tenu en apnée..
Lien : https://collectifpolar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cyba
  14 novembre 2016
Damas, Syrie, 1980. Une voiture piégée explose, tuant la femme qui vient d'y monter. L'espion américain vise par l'attaque assiste au drame. Il tient dans ses bras sa petite fille qu'il va être contraint d'abandonner.
2013, Suède et Belgique. Mahmoud Shammosh, doctorant de l'université d'Uppsala, et Klara Walldéen, employée au Parlement européen à Bruxelles et ex-compagne de Mahmoud, s'en mêlent malgré eux à une affaire mal menée par la CIA en Afghanistan. le sang commence à couler.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
boummamaboummama   02 avril 2015
Je sais que le mensonge est partout. Mais ma vérité est fragile. Sans mensonges, elle menacerait de s'effondrer. Les mensonges sont les pylônes qui soutiennent le pont qui permet d'aller d'une rive à l'autre. La vérité n'existe pas toute seule.
Commenter  J’apprécie          21
collectifpolarcollectifpolar   14 novembre 2019
À contrecœur, j’attrape les clés de la voiture dans la poche de mon pantalon. Déséquilibré par l’enfant sur mon épaule, je les fais tomber, elles atterrissent sur le sol en marbre de l’entrée, dans un bref cliquetis. Je me fais la réflexion que la chaleur amortit aussi les sons. Elle les retarde, les étouffe. Nous nous penchons en avant pour les ramasser. Tous les deux en même temps. L’espace d’une seconde, nos doigts s’effleurent. Un regard. Puis tu t’empares des clés, tu te redresses et tu disparais dans la cage d’escalier, ne laissant derrière toi que le bruit sourd de notre porte d’entrée qui se referme dans un claquement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   14 novembre 2019
Dehors, l’air est brûlant. Après deux mois de sécheresse infernale, la ville fume comme une coulée de lave. Lorsque le soir tombe enfin, elle n’est plus grise ni beige mais transparente, épuisée, desséchée et tremblante. Comme gélifiée. Ici, plus personne n’a les pensées claires. Tout sent les poubelles. Les poubelles, les gaz d’échappement, l’ail et le cumin. Mais moi, je ne sens que l’odeur de l’enfant. Je ferme les yeux, je colle mon nez sur le sommet de son crâne presque chauve et j’inspire profondément. L’enfant est toujours chaud. Bien trop chaud. Sa fièvre ne veut pas tomber.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   14 novembre 2019
Je connais chaque propriétaire moustachu de chaque magasin d’antiquités avec ses contacts douteux, chaque vendeur de tapis à la langue bien pendue et le jeune vendeur de thé avec son énorme samovar sur le dos. J’ai bu du whisky d’importation avec le président dans des pièces enfumées, en compagnie de dirigeants d’organisations qu’officiellement il faisait semblant de rejeter. Le président connaît mon nom. L’un de mes noms. J’ai tenu de l’argent entre mes mains. J’ai fait en sorte que cet argent atterrisse dans les mains qui serviraient au mieux les intérêts que je servais. S
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   14 novembre 2019
L’enfant gémissait dans le berceau. Tu t’es levée mais je suis arrivé avant toi et je l’ai pris dans mes bras. Je le tiens serré contre ma poitrine. Je sens sa respiration, son petit cœur qui bat vite à travers la fine couverture bleu clair que ta mère lui a tricotée. Ce cœur, c’est mon cœur. Rien ne peut justifier le fait d’abandonner son propre sang, la chair de sa chair. Aucune excuse, aucune raison. On ne peut que se cacher derrière des masques. Derrière différents degrés de mensonge. Si quelqu’un maîtrise cet art-là, c’est bien moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Joakim Zander (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
123 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre