AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782211239981
320 pages
Éditeur : École Des Loisirs * (13/02/2019)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 34 notes)
Résumé :
D'aussi loin que les souvenirs d'Isabella remontent, Andrew a été là. La présence d'Andrew à ses côtés est aussi naturelle que l'air qui entre dans ses poumons lorsqu'elle respire. Elle n'y a jamais vraiment réfléchi. Pourquoi le ferait-elle ? Andrew, héritier de la famille Chapel, lui appartient puisqu'elle est l'héritière de la famille White. C'est ainsi que les choses se passent dans son minuscule univers, limité à ce qui se trouve entre les quatre murs de l'appa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Athanase45
  15 juillet 2019
Deux enfants dans le Blitz.
Quand on entame la lecture d'un roman qui s'apprête à traverser la Seconde guerre mondiale, on évalue plus ou moins consciemment la probabilité que ses principaux protagonistes ont de lui survivre. Qui sera encore là au dernier mot du livre ?
Dans le cas de Dix battements de coeur, le roman de N. M. Zimmermann paru en février dernier à l'école des loisirs, la question se pose d'emblée avec les deux enfants qui ouvrent le récit. Isabella White est la fille d'un riche avocat londonien. Andrew Chapel est le fils de l'associé de son père. du plus loin que se souvienne Isabella, Andrew a toujours été à ses côtés, en compagnon de jeu mais aussi, plus étrangement, en serviteur dévoué de tous ses instants. Et cela a toujours paru naturel à Isabella, comme il était naturel que Mr Chapel fût le dévoué associé de Mr White. Un pacte très ancien de plusieurs siècles lie une famille à l'autre. La logique même – cruelle, de classe, de destin – voudrait qu'Isabella survécût à Andrew. Prenons les paris.
En 1932, Isabella a 6 ans, tout va bien. Jamais elle sans lui ni lui sans elle. A la vie à la mort. C'est d'ailleurs au péril de sa vie qu'Andrew sauve Isabella à un carrefour. Mais cet ordre des choses va-t-il pouvoir résister à l'entrée en guerre, dans le Londres des années 39-40 ? En quelques mois, la vie des deux enfants au seuil de l'adolescence, et, avec la leur, celles de toute la jeunesse anglaise, vont être bouleversées.
Les pères sont mobilisés. Au confort de la grande maison de Fleet Street, au pied de la cathédrale Saint-Paul, succède le froid et les privations dans la rude campagne d'Oxford, où les mères envoient Isabella et son inséparable Andrew pour les mettre à l'abri chez une tante, Mrs Cole. Ils vont y faire connaissance d'autres gamins, recueillis eux aussi, dont Winter et Rosie. Winter n'a qu'une idée : fuguer avec sa petite soeur et revenir à Londres. En arrivant à ses fins, au prix d'un drame, il va provoquer le retour d'Isabella et Andrew à Londres.
Cette première rupture préludait à un nouvel effondrement, plus grave. A partir de septembre 1940, Hitler a lancé ses bombardiers à l'assaut de Londres. La mère d'Andrew est grièvement blessée et supplie Mrs White de quitter l'Angleterre avec les deux enfants. Abigail, enceinte, décide d'émigrer au Canada en emmenant sa fille et Andrew, malgré les risques que les U-boot allemands font courir aux navires alliés. Mais Andrew ne veut pas abandonner sa propre mère. Les deux adolescents, soudés par leur pacte, vont s'entendre pour fausser compagnie à Mrs White au moment de l'embarquement et rester à Londres, malgré le danger.
Zimmermann décrit des enfants livrés à leur instinct de survie dans une capitale régulièrement bombardée de nuit. C'est le Blitz. Isabella et Andrew vont retrouver Winter à la tête d'une bande de petits orphelins qui vivent, dans un squatt, de rapines dans les maisons détruites. Ils n'ont pas beaucoup d'autre choix que de s'agréger au petit phalanstère. Londres est devenue une jungle. On se croirait au temps de Dickens et d'Oliver Twist, où Winter aurait joué les Fagin.
Zimmermann brosse avec une grande force narrative le tableau hallucinant de Londres sous les bombes et la résilience étonnante des enfants dont les mondes familiers s'évanouissent pourtant les uns après les autres. Au fil des chapitres la situation se tend pour les deux adolescents comme elle se dramatise pour le pays. Andrew s'efforce de protéger Isabella qui, elle-même, craint que si elle meurt, Andrew ne disparaisse lui aussi en raison de leur intime alliance. Lors d'une énième alerte, ils se réfugient dans une station de métro qui va être frappée de plein fouet…
Lien : https://littejeune.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Biancabiblio
  27 mars 2019
Depuis toujours, Isabelle White est à l'abri de tout. Fille d'un avocat prospère, elle vit dans les beaux quartiers de Londres. Surtout, elle a Andrew Chapel, le fils de l'assistant de son père, qui la protège et qui la sert, qui veille auprès d'elle en toutes circonstances.
Qu'ils le veuillent ou non, un lien ancien et mystérieux unit les White et les Chapel face à tous les obstacles de la vie. Un lien que rien, jusqu'à présent, n'a pu dissoudre. Un lien qui les tient comme enchaînés. Et cela pourrait bien durer toujours.
Mais c'est 1939, la guerre arrive et les bombardements allemands menacent Londres. Isabella et Andrew doivent fuir, alors que le monde qu'ils connaissent, s'effondre peu à peu.
J'avais beaucoup aimé il y a près de trois ans de cela le précédent roman de N.M. Zimmermann, par ailleurs soeur de Lorris Murail et Marie-Aude Murail, Les ombres de Kerohan, qui était déjà un roman historique aux accents fantastiques. Changement d'époque et de lieu pour Dix battements de coeur puisqu'on délaisse la Bretagne pour la capitale anglaise et le 19è siècle pour le 20è.
Ce roman destiné aux adolescents m'a beaucoup plu pour son aspect historique que je trouve très bien documenté et développé ici. On tremble avec nos deux héros pendant le Blitz où à chaque attaque, c'est la ruée vers les abris, et dans leur exil à la campagne chez Mrs Cole, la tante de Isabella, qui recueille les enfants contre monnaie sonnante et trébuchante.
Pris dans la tourmente de la guerre, ils doivent faire face à des situations très dures, entrer de plein fouet dans le monde des adultes et c'est très bien développé. Isabella, qui a une véritable affection pour Andrew, va aussi voir leur complicité vaciller. Andrew connaît mal les tenants et les aboutissants qui unissent les White et les Chapel et vit très mal le fait de devoir obéir à la jeune fille et de ne pouvoir mener sa vie comme il l'entend puisque si il lui désobéit ou s'éloigne d'elle plus de vingt-quatre heures, il est en danger de mort.
Isabella veut de toutes ses forces que ce pacte s'arrête mais son père l'a prévenu, c'est impossible. C'est cet aspect fantastique que j'ai trouvé le moins réussi. Ce pacte n'est pas sans rappeler le portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde mais ici ce n'est pas un tableau qui vieillit mais les membres de la famille Chapel qui accusent les ans prématurément et collectionnent les maladies, les blessures alors que les White sont resplendissants de santé.
Ce volet fantastique m'a laissé sur ma faim car je l'ai trouvé mal exploité : le pacte est expliqué de façon très succincte et aurait mérité d'être davantage creusé. Et surtout, les problématiques de ce pacte sont sans cesse ressassées par nos héros qui voudraient s'en détacher mais ne savent pas comment, ce que j'ai trouvé trop répétitif.
Les personnages de Andrew et Isabelle sont plutôt attachants, les autres enfants qui traversent le récit nous font prendre conscience des difficultés auxquelles ils sont confrontés tout au long de la guerre.
lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lectures2thalie
  13 février 2019
Depuis sa naissance, Isabella ne peut se passer de la présence d'Andrew. C'est son repère, son complice, son roc. Il ne la quitte pas un instant. Isabella est une White et les Chapel, dont Andrew est l'héritié, ont toujours été au service de White.
Un jour, un accident fait prendre conscience à Isabella que le lien qui l'unit à Andrew est beaucoup plus complexe qu'avec un simple employé. Andrew ne peut pas aller à l'encontre des ordres d'Isabella. Il est sous son emprise d'une façon étrange.
Arrive la seconde guerre mondiale, Isabella est envoyée chez sa tante avec son fidèle Andrew. Peu à peu, Isabella entrevoit un autre visage de son compagnon. Se pourrait-il qu'il ne soit pas pleinement heureux à ses côtés? Ce séjour à la campagne va également ouvrir le yeux de la jeune fille sur le"contrat" qui la lie à Andrew et ce qu'elle va découvrir risque bien de fragiliser leur relation à tout jamais...
Un très beau roman teinté de surnaturel.
J'ai adoré cette lecture.
J'ai aimé l'histoire, la façon dont peu à peu la lumière se fait sur l'étrange lien qui lie les deux héros. On est à la fois dans un roman historique et dans une lecture légèrement fantastique. Isabella est une enfant issue d'un milieu aisé, elle est, au début du roman, quelque peu capricieuse et apprend aux dépends d'Andrew que ses actes ont des conséquences. Peu à peu, elle évolue, commence à regarder plus loin que le bout de son nez et à observer le monde dans lequel elle évolue.
Isabella nous apprend que son père entretient le même lien avec M. Chapel, le père d'Andrew. C'est en les observant qu'elle comprend une terrible vérité. Isabella nourrit une tendresse particulière pour Andrew et elle se préoccupe sincèrement de son bien être même si elle est maladroite et ne sait pas trop comment faire. Andrew a toujours été son autre, a toujours fait parti de sa vie, peut-elle vraiment se passer de lui? Ont-ils le choix?
Autour d'eux la guerre s'installe, les allemands lancent des attaquent, Londres est à feu et à sang.
Les deux jeunes gens grandissent et le malaise entre eux grandit. Cette relation atypique est bien rendue par l'auteure dont l'écriture est envoûtante.
J'ai passé un excellent moment de lecture!
Lien : http://parfumsdelivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Virgule-Magazine
  11 mai 2020
« D'aussi loin que les souvenirs d'Isabella remontaient, Andrew avait été là. » Isabella White, jeune fille choyée, est la fille d'un riche avocat londonien, qui a pour assistant dévoué Mr Chapel, le père d'Andrew. Et Andrew est à la fois le compagnon de jeu et le serviteur fidèle d'Isabelle. Les deux familles habitent dans la même maison, située dans les beaux quartiers de Londres, et elles sont liées par un pacte mystérieux très ancien… La Seconde Guerre mondiale, qui éclate en 1939, va bouleverser la vie et les habitudes d'Isabella et d'Andrew.
L'avis de Chloé, 12 ans : J'ai bien aimé le concept de mêler féerie et histoire, notamment en cette période dure qu'est la Seconde Guerre mondiale. 
L'avis de la rédaction : L'idée du pacte entre les deux familles est intéressante, mais aurait pu être plus développée et aboutie. Cependant, ce roman historique teinté de fantastique m'a plu, notamment grâce à Andrew et Isabella, des personnages attachants.
Commenter  J’apprécie          40
itzamna
  31 juillet 2019
Ce récit est d'abord celui de la seconde guerre mondiale vue de Londres, du Blitz qui a ravagé l'Angleterre entre le 7 septembre 1940 et 21 mai 1941. J'y ai découvert un pan de l'histoire que je n'avais pas (plus) vraiment en tête et les destructions de plus d'un million de maisons, la mort de plus de 40 000 personnes, à Londres mais également à Coventry, Loverpool, Birmingham ou Plymouth... J'ai également appris l'évacuation de près d'un million d'enfants vers des régions d'Angleterre jugées plus sûres, vers des familles qui les accueillaient dans les villages et campagnes.
Au coeur de cette tempête, nous suivons le quotidien des familles White et Chapel, et particulièrement de Isabella et Andrew, unis par un lien que l'on imagine bien vite un peu surnaturel. Car ce lien est une fatalité, pour les deux familles, un contrat venu du fond des âges et que subissent les White comme les Chapel. Il y a forcément un peu de magie, de fantastique, dans ce roman de N.M.Zimmermann, car c'est la marque de fabrique de l'auteure, ce qu'elle aime faire avant tout. Pour autant, cet aspect du roman apporte une vraie profondeur aux personnages. Il permet à l'auteure de s'attacher aux états d'âmes et aux sentiments de ses héros. Cet élément de fantasy n'occulte en rien le quotidien des londoniens au début des années 1940, la souffrance de ses habitants, et des enfants particulièrement, sujet principal du roman.
Je suis enchantée d'avoir rencontré cette auteure et d'avoir découvert ses livres.
Lien : https://itzamna-librairie.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
Ricochet   19 juillet 2019
A la fois sobre dans son écriture et puissant dans ses sentiments, le livre invite tout simplement à réfléchir sur les relations humaines et le don de soi qu’elles nécessitent pour atteindre une vérité.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   25 février 2019
Tu crois que c'est à ça que ressemblera notre vie, maintenant que c'est la guerre?
Andrew prit le temps de réfléchir avant de répondre. Il savait qu'elle ne parlait pas seulement de voyages en train interminables, mais aussi de la faim, du froid et de la terrible incertitude.
- La guerre ne durera pas toujours, répondit-il.
Commenter  J’apprécie          10
phenixidalfphenixidalf   17 février 2019
-Il suffirait que les Allemands rencontrent deux ou trois Warren pour qu'ils renoncent à nous envahir, affirma-t-elle à une Miss Harvey scandalisée. On devrait en poster quelques-un le long de nos côtes.
Commenter  J’apprécie          20
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   25 février 2019
Tout se salissait si vite avec les incendies et les explosions dans toute la ville. Une poussière grise se faufilait sous les portes, par les fenêtres, et collait aux chaussures, comme l'empreinte omniprésente du malheur qui frappait Londres...
Commenter  J’apprécie          10
phenixidalfphenixidalf   17 février 2019
Mue par un instinct aussi ancien que la vie, elle se redressa et vomit de l'eau tiède au goût putride de mort.
Commenter  J’apprécie          20
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   25 février 2019
A eux deux, il n' y avait rien qu'ils ne puissent affronter...
Commenter  J’apprécie          30

Videos de N. M. Zimmermann (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de N. M. Zimmermann
Dans les petits papiers de... Naïma Murail Zimmermann
autres livres classés : guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Edencity:Bienvenue en Enfer

Qui est l'héroine de l'histoire?

Saralyn
Judith
Kat

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Edencity, tome 1 : Bienvenue en enfer de N. M. ZimmermannCréer un quiz sur ce livre