AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Babelio défie la rentrée littéraire


Avez-vous déjà lu... toute la rentrée littéraire ?

Impossible, dites-vous ? Pas si sûr...

Cette année encore, Babelio vous propose de mettre la main à la pâte pour participer à un grand défi collectif : critiquer l'intégralité de la rentrée littéraire.

Le principe est simple : vous trouverez sur cette page la liste de tous les livres qui paraissent à l'occasion de la rentrée 2018, classés par état : ceux déjà critiqués sur Babelio et ceux qui ne le sont pas encore. Ensuite, il s'agit simplement de vous faire plaisir en critiquant les ouvrages de votre choix, tout en essayant de vous concentrer sur ceux qui n'ont pas encore été critiqués.

Que vous en lisiez un, deux, ou trente, chaque critique compte. L’an dernier, nous avions critiqué 85% de la rentrée. Tous ensemble, nous parviendrons peut-être à faire mieux cette année !

Pour échanger sur vos choix d'ouvrages, partager vos avis et plus généralement parler ensemble du défi, n'hésitez pas à rejoindre le groupe de discussion dédié.

Parés pour l'aventure ?

NB : Certains de ces livres seront présents dans l’opération Masse Critique de rentrée, mais pour le reste, on compte sur vos lectures personnelles !


LES TITRES DE LA RENTREE DÉJÀ CHRONIQUÉS (458) Voir plus

ILS ATTENDENT LEUR PREMIERE CRITIQUE (106) Voir plus

Critiques et avis
La vraie vie
  22 janvier 2019
La vraie vie de Adeline Dieudonné
La narratrice vit avec son père, sa mère et son petit frère Gilles. Un couple, 2 enfants ; classique me direz-vous. Eh bien pas du tout. Le père travaille dans un parc d’attraction et passe ses loisirs à chasser. C’est sa passion. La pièce maîtresse de sa collection est une défense d’éléphant. La mère ne travaille pas. Elle s’occupe plus et mieux de ses chevreaux que de ses enfants. Elle est l’amibe pour sa fille. Violent, son mari la bat régulièrement, quand il trouve sa viande trop cuite ou uniquement pour passer ses nerfs. Et malheureusement pour son entourage, il est souvent de mauvaise humeur. Dans ces moments-là, les deux enfants se blottissent l’un contre l’autre en attendant que le calme revienne. Consciente que l’ambiance à la maison est détestable, la grande sœur protège son petit frère jusqu’au jour où, à la suite d’un terrible drame, elle se rend compte qu’il lui échappe.

Au fil des pages, la tension monte jusqu’au dénuement final que je vous laisserai le soin de découvrir par vous-même. J’ai admiré la manière dont Adeline Dieudonné nous fait vivre l’enfer familial. J’ai détesté le père. J’ai souffert avec la mère transparente soumise aux sautes d’humeur de son bourreau de mari. Si elle subit sa vie, elle encourage sa fille à gagner de l’argent pour quitter la maison le plus vite possible. En attendant, sa force de vie incite cette dernière à tout mettre en œuvre pour que tout s’arrange. Elle puisera du réconfort dans son goût pour les sciences, domaine où elle excelle, bercée par son rêve de devenir la prochaine Marie Curie.

Roman très court, au ton percutant, glaçant de bout en bout et terriblement prenant. J'ai été captivée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Leurs enfants après eux
  22 janvier 2019
Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu
Excellent livre, très bien écrit, de belles trouvailles de style (qui me font parfois penser à Céline), qui raconte toute une époque (les années 90) et qui a agi pour moi, par moments, comme une madeleine de Proust. L’auteur parvient merveilleusement à retranscrire cette époque, et on y replonge avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          00
Le sillon
  22 janvier 2019
Le sillon de Valérie Manteau
Voilà un livre qui ne se laisse pas appréhender aisément. Et c'est cela, parfois, que je recherche dans un prix littéraire.

Le style est quelque peu haché, apparemment brouillon parfois, apparemment. Car il en émane finalement une sorte de poésie, de transcription de la pensée comme elle vient. Il faut un peu s'accrocher, comme pour suivre le fil de la pensée, de la vie stambouliote de l'auteure/narratrice.

La Turquie je n'y connais strictement rien, alors sa politique... Au début j'étais frustrée, j'avais l'impression de ne rien comprendre, je voulais savoir qui était chaque personnage, je m'y perdais. Puis j'ai lâché prise. J'ai accepté de ne pas les connaître, de me contenter de ce que me livrait l'auteure. Et là j'ai pu profiter des mots, des sensations, des impressions, et tant pis si je passais à côté de moments historiques capitaux. Les échos à l'actualité, relatée dans les médias français, m'ont donné des repères supplémentaires.

Un style qu'il faut apprivoiser, mais qui vaut le détour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Un bonheur que je ne souhaite à personne
  22 janvier 2019
Un bonheur que je ne souhaite à personne de Samuel Le Bihan
C'est les yeux mouillés que je viens vous parler de la lecture que je termine à l'instant.

Mais quel beau livre ! Et dire que c'est un premier roman pour cet auteur ! Chapeau bas.

Comment une mère déplace des montagnes pour son enfant "différent". Une maman comme nous toutes, avec ses craintes, ses rêves, ses envies, son amour, sa rage, son coeur de lionne.

Et tout ça, cerise sur le gâteau, écrit par un homme. Bravo Mr Le Bihan d'avoir si bien compris et retranscrit la psychologie féminine. J'aurais lu votre livre sans en connaître l'auteur, j'aurais été persuadée à 300% qu'il avait été écrit par une femme. Merci, merci, merci.
Commenter  J’apprécie          10
Le discours
  22 janvier 2019
Le discours de Fabrice Caro
Un livre qui fait du bien. Alors, oui, ça se lit vite, à l'image de Zai Zai Zai et tutti quanti qu'on achève généralement (enfin, de mon côté mais je suppose que ça peut aussi se savourer) à vitesse grand V tellement le rythme est dingue, mais on se marre un peu plus qu'à l'accoutumée (la grande littérature sérieuse) et puis on "entend" la voix d'Adrien à la perfection et il nous est proche. L'intrigue n'est pas folle, je ne crois pas que ce soit le but d'ailleurs, mais on passe un bon moment et c'est tout ce qu'il faut demander à la littérature. J'imagine que si je "sortais" d'une rupture, ce livre aurait une saveur encore bien plus forte mais ça réveille forcément des souvenirs en chacun de nous !
Commenter  J’apprécie          00
Faune et flore du dedans
  22 janvier 2019
Faune et flore du dedans de Blandine Fauré
Louise est une jeune artiste photographe qui obtient de se joindre à une expédition scientifique en Amazonie.

Récit de voyage, entrecoupé de flash-backs permettant de saisir peu à peu les raisons de ce choix, « Faune et flore du dedans » entremêle l'introspection intérieure et l'exploration de la jungle.

Un joli premier roman à l'écriture sensuelle et envoûtante...
Commenter  J’apprécie          130
Frère d’âme
  22 janvier 2019
Frère d’âme de David Diop
Lorsqu’Alfa Ndiaye voit mourir dans ses bras son ami Mademba, comme lui enrôlé sous les drapeaux français, sa raison vacille. Plus que les mois dans les tranchées, plus que les ordres donnés par des soldats blancs qui voient dans les “chocolats” des sauvages propres à intimider l’ennemi, ce dernier drame le fait basculer. Tandis qu’il se met à collectionner les mains des allemands abattus, qu’il leur arrache à coups de machette, son esprit divague de plus en plus souvent vers son Sénégal natal, symbole d’un état du monde à jamais perdu.

A la confluence des deux machines à broyer les hommes que sont le colonialisme et la guerre, David Diop explore avec une radicalité visionnaire la psyché fragmentée de son héros. Porté par une langue intensément poétique et luxuriante qui donne à ressentir la suffocation intérieure d’Alfa Ndiaye, Frère d’âme est à la fois un des romans les plus puissants de cette rentrée et une des plus effarantes descriptions de la guerre des tranchées dans la littérature récente.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
La douce indifférence du monde
  22 janvier 2019
La douce indifférence du monde de Peter Stamm
Lorsque le narrateur aperçoit la silhouette de Lena, il reconnaît en elle son amour de jeunesse, Magdalena, quittée vingt ans plus tôt. Plus tard, leur rendez-vous au cimetière de Stockholm attise encore davantage l’étrange ressemblance entre les deux jeunes femmes, Léna étant en couple avec Chris, qui semble être à son tour le propre double du narrateur. Les identités sont-elles en train de vaciller ? Les réalités pourrait-elles se superposer ? En diffractant le monde et nos certitudes, Peter Stamm explore les histoires qui nous constituent, dont la mémoire a rendu la vérité insaisissable. Mélancolique, fantasmé, ciselé, La douce indifférence du monde - qui emprunte son titre aux mots d’Albert Camus - est une expérience intime qui se joue magnifiquement de nos instabilités, la plus belle sans doute écrite par Peter Stamm.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          10
Swing Time
  22 janvier 2019
Swing Time de Zadie Smith
J'ai failli laisser tomber Swing time de Zadie Smith et j'aurais eu tort. L'histoire parallèle des deux petites filles me faisait peur pour avoir été trop souvent lue.

Et puis, il y a eu la danse (j'ai même appris le moonwalk et visionné Jeny Legon), la Gambie, le sentiment d'être noir dans un monde de blancs, le contraste entre pays développés et Afrique, la montée de l'islamisme, tout cela à touches feutrées, et ce livre m'a passionnée.

C'est un très beau livre dans lequel il faut se laisser guider en lâchant prise sur ce qu'on attendrait, sur la chronologie (qui n'est pas si difficile à saisir); juste écouter l'histoire que nous raconte l'auteur sans impatience.

Reprenez-le si vous l'avez laissé !
Lien : https://www.lesmotsjustes.org
Commenter  J’apprécie          20
Manuel de survie à l'usage des jeunes filles
  22 janvier 2019
Manuel de survie à l'usage des jeunes filles de Mick Kitson
Un premier roman très réussi.



Je suis ravie d'avoir pris le temps de le lire. Il me faisait de l’œil depuis sa sortie et ce fut une belle découverte.



L'auteur aborde des sujets difficiles comme la pauvreté, la violence, l'alcoolisme et les abus sexuels.



Le lecteur plonge dans un univers un peu glauque...Et pourtant, il se dégage de ce roman, une force incroyable, une puissance effarante et une beauté prodigieuse.



Comment ne pas s'attacher à cette gamine de 13 ans, Sal, qui n'a qu'un seul but, protéger sa petite sœur de 10 ans, Peppa, du compagnon de sa mère !



Et pour cela, elles doivent fuir et se cacher...



C'est la voix d'une adolescente qui nous happe complètement.

Je me suis laissée emporter par cette odyssée, un chouia romanesque mais vite oublié, tant l'histoire m'embarque dans un monde passionnant.



Un plongeon dans une aventure hors du commun, originale, touchante et rythmée du début jusqu'à la fin.



Des personnages extrêmement touchants que je vous laisse découvrir !



C'est une histoire qui m'a tenue en haleine, sans faiblir un instant.



Un drame poignant et cruel, d'une fraîcheur surprenante grâce à l'écriture envoûtante de cet auteur talentueux.



J'ai hâte de lire son prochain roman.



Pour certains lecteurs, ce roman leur a fait penser au roman de Gabriel Tallent, My absolute darling (gros coup de cœur), c'est vrai que nous sommes aussi sur des thématiques similaires et cette notion d'urgence de fuir, de se défendre et de se protéger...



Mais pour ma part, il m'a fait penser au roman de Jean-Baptise Andrea, Ma reine pour sa fraîcheur, sa candeur, son innocence et son originalité.



Si vous voulez lire mes chroniques sur ces deux romans



My absolute darling : My absolute darling



Ma reine : Ma reine


Lien : https://leslecturesdeclaudia..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10