Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Jean Rosenthal (Autre)

ISBN : 2253032069
Éditeur : Le Livre de Poche (1983)


Note moyenne : 3.62/5 (sur 165 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
En 1942, l'Africakorps du général Rommel vient d'investir Tobrouk. À son tour, l'Égypte est menacée par les Nazis qui disposent au Caire d'une "taupe" chargée de les renseigner sur les défenses britanniques.

Cet espion allemand, Alex Wolff, caché chez So... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (11)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Gwen21, le 10 janvier 2014

    Gwen21
    Ce qui est à la fois caractéristique et très fort avec Ken Follett, il faut bien le reconnaître, c'est qu'il s'appuie sur l'Histoire pour tisser la toile de ses romans d'espionnage au parfum de thriller. Or, normalement, le lecteur a, avec le recul (et la réminiscence de quelques cours d'histoire), une petite idée, même vague, des dénouements historiques des faits traités et cependant l'auteur, par son style très scénaristique, parvient à entretenir un suspense haletant qui le ferait presque douter que le dénouement historique est bien celui qu'il a en tête. Tiens, et si, mine de rien, on allait conforter ses acquis en jetant un œil dans Le Robert 2 ?
    Si, si, la campagne d'Egypte (celle de Rommel, pas celle de Bonaparte) s'est bien terminée par l'échec de l'Afrika Korps et pourtant, le duel implacable qui oppose au Caire, en 1942, les deux protagonistes principaux du « Code Rebecca », l'espion allemand Alex Wolff et le contre-espion britannique William Vandam, est tellement intense qu'elle laisserait planer le doute !
    Dans le « code Rebecca », on retrouve avec plaisir tout le piment de « L'Arme à l'oeil» mais avec, pour décor, non plus l'humidité glaciale d'Aberdeen mais la chaleur méditerranéenne du Caire. Tous les ingrédients habituels de Ken Follett sont là pour plonger le lecteur dans un très bon roman d'aventures : action, espionnage, course contre la montre, romance et suspense.
    Et comme j'ai coutume de le dire, dans quel autre contexte que celui de la Seconde Guerre mondiale la narration manichéenne de Ken Follett peut-elle trouver une plus juste légitimité ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 41         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par philo15, le 25 avril 2012

    philo15
    Ayant particulièrement apprécié "les piliers de la terre", j'ai souhaité mieux connaître cet auteur. J'ai trouvé "Le Code Rebecca" à la bibliothèque. Je ne suis pas forcément amatrice de ce genre de littérature, mais je pense pouvoir dire que ce titre est un bon roman du genre. On y trouve de l'action, du suspense, une romance. L'auteur a encore une fois fait une recherche documentaire fouillée quand au déroulement des évènements historiques.
    Ce que j'ai aussi retrouvé, c'est la vie intérieure très riche des personnages, Ken Follet nous fait suivre leur cheminement, leur évolution. Cela leur donne une réelle existence, une profondeur, qui tout comme dans "les piliers de la terre" apporte un véritable plus à l'histoire.
    Je crois que les amateurs d'espionnage apprécieront.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par chevalierortega33, le 21 septembre 2013

    chevalierortega33
    C'est le 1er roman que j'ai lu de Ken Follett. C'est pour ça qu'il est noté *****. Il m'a laissé un très bon souvenir avec ses ingrédients : suspens, aventure, romance etc ... sur fond historique comme d'habitude avec cet auteur.
    Son intrigue se déroulant pendant la dernière guerre mondiale, il est toujours aussi prenant de le lire de nos jours.
    Il a dû susciter des vocations d'agents secrets en son temps.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par zenzibar, le 22 février 2013

    zenzibar
    Pendant la seconde guerre mondiale l'Afrika Korps de Rommel menace le Caire dans un élan qui semble irrésistible alors qu'en réalité ses forces sont limitées. Dans cette ambiance angoissante une bataille d'espions dans la grande bataille pour des informations qui permettraient de donner un avantage substantiel aux Allemands.
    Se lit d'un trait
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par dupuisjluc, le 20 juillet 2014

    dupuisjluc
    A nouveau un bon Ken Follett mais certainement pas son meilleur, dans la même veine des romans d'espionnage de la seconde guerre mondiale, je préféré de loin "L'Arme à l'oeil".
    Le code Rebecca est néanmoins un bon livre du genre avec tous les ingrédients qui font le succès de Follett: suspens, personnages bien typés, rebondissements savamment distillés...
    Bref un livre idéal pour les vacances, surtout si vous les passez en Égypte, lieu de l'intrigue :-)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par lucile-s, le 14 mai 2012

    Les gens n’aiment pas mon égalité d’humeur…ça les agace toujours. Ceux qui travaillent avec moi, en revanche aiment bien ça. Ils savent que lorsqu’ils sont au bord de l’affolement, quand ils ont le sentiment qu’ils vont craquer, ils peuvent venir me trouver et me parler de leurs problèmes ; et que si l’on ne voit pas de solution, je leur dirai la meilleure chose à faire, parce que je vois que c’est un problème et que je garde mon sang-froid ils repartent rassurés et font ce qu’ils ont à faire. Tout ce que je fais c’est clarifier le problème et de refuser de me laisser effrayer pas son ampleur ; mais c’est tout ce dont ils ont besoin. Toutefois… exactement la même attitude exaspère souvent d’autres gens : mes supérieurs, mes amis, Angela, toi… Je n’ai jamais compris pourquoi.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par dupuisjluc, le 12 juillet 2014

    "Je crois que tu es un de ces hommes qui deviennent plus beaux en vieillissant, dit-elle.
    - Attends que je perde mes dents."
    (p.379)

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par dupuisjluc, le 13 juin 2014

    - Je ne compte sur personne ! fit Rommel. Je suis celui sur qui tous les autres comptent.
    (p.55)

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

> voir toutes (38)

Videos de Ken Follett

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Ken Follett


En route pour l'Histoire avec Ken Follett 8 - Londres
Dernier épisode d'En route pour l'Histoire avec Ken Follett à Londres dans lequel il revient sur son travail d'écriture de la trilogie... 7 années de recherche pour l'écriture de la trilogie,...








Sur Amazon
à partir de :
6,27 € (neuf)
2,15 € (occasion)

   

Faire découvrir Le Code Rebecca par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (371)

> voir plus

Quiz