AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.33 /5 (sur 91 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Rennes , le 26/03/1976
Biographie :

Nicolas Bidet, alias Nicoby, est un auteur de bande dessinée.

Ses premiers dessins édités paraissent dans des fanzines (Le Parano, Tentacules, Korkidü, Keskonsmar le dimanche à Orléans, Zizi et Aisselle).
Parallèlement, il fait des études de dessin. Diplômé des Beaux-Arts (Orléans), il rentre à Rennes et travaille en atelier collectif à Bécherel avec le dessinateur de presse Pépito et le dessinateur Marc Le Grand dit Joub.

Durant les années 2000, il participe à des projets collectifs et publie plusieurs albums de bande dessinée : la série comique "Les Zélus", scénarisée par Ferru (Vents d'Ouest, 3 tomes, 2001-2003) ; les one-shots "Chronique Layette et excursion coréenne" (6 Pieds sous terre, 2006) ; pour les tout-petits, "La chasse aux papillons" (Éditions Carabas, 2008) ; puis le diptyque "Les ensembles contraires", récit biographique basé sur les vies de Kris et Éric T. (Futuropolis, 2008-2009), qui le fait passer à un registre plus dramatique.

Sous le pseudonyme de Korkydü, il dessine "La voix" (2003), texte de Pascal Bertho (2 tomes parus) et "Patte de velours" (2005), texte de Pascal Bertho.

Durant les années 2010, il signe, seul, plusieurs romans graphiques à veine semi-autobiographique dont "Vacances..." (Drugstore, 2010), puis "À Ouessant dans les choux" (6 Pieds sous terre, 2010). En 2012, il sort "20 ans ferme, un récit pour témoigner de l'indignité d'un système", avec Sylvain Ricard au scénario.

Il collabore plusieurs avec Joub, notamment dans "Mes années bêtes et méchantes" (2010), "Dans l'atelier de Fournier" (2013) ou encore dans "Manuel de la Jungle" (2015). À partir de 2016, il se spécialise surtout dans un registre humoristique : il dessine l'album "Les friend doctors", sur un scénario de Sophie Zuber.

Il entame aussi une collaboration avec Tronchet : ensemble, ils signent "Le meilleur ami de l'homme" (Dupuis, 2017) puis "Tête de gondole" (Dupuis, 2019).

Nicoby a illustré de nombreux livres jeunesse pour les éditions Rageot et fait partie du comité d'organisation du salon Quai des Bulles à St Malo.

page Facebook : https://www.facebook.com/Nicoby-652159124851859/

+ Voir plus
Ajouter des informations

Entretien de Joub et Nicoby pour leur BD Manuel de la jungle

Manuel de la jungle raconte votre découverte de l`"enfer vert", c`est à dire la forêt amazonienne. Avant de participer à cette aventure, quelle image aviez-vous de la jungle ? Rêviez-vous, enfants, d`y vivre quelques aventures ?

Joub : Pas du tout. Aucune attirance particulière pour cette forêt. Mais habitant depuis 3 ans en Guyane il m`est arrivé souvent de m`y promener. Force est de constater quelle est beaucoup plus dangereuse dans les livres que dans la réalité bien qu`assez impénétrable.
Nicoby : Pareil pour moi, jamais je n`aurais imaginé aller passer des vacances là bas. Et pourtant, quand on me l`a proposé, j`ai revu ma position et ne le regrette pas, même si en effet, une fois en forêt, on ne contrôle plus grand chose.


C`est Olivier Copin, un professeur habitant la Guyanne qui vous invite à découvrir la forêt pour vous en montrer toutes la richesse, loin des stéréotypes habituels. Lorsque votre éditeur vous a proposé de dessiner vos propres aventures dans cette jungle en compagnie du "guide" Olivier Copin, avez-vous tout de suite été d`accord ? Qu`est-ce qui vous intéressait de votre côté ?

Joub : L`idée première était de réaliser un livre jeunesse. C`est l`éditeur qui nous a proposé cette forme de reportage. Nous avons réalisé des livres qui parlaient de la BD. Pour nous le lien n`était pas si évident, d`où l`idée d`emmener notre éditeur avec nous. Ensuite le projet a évolué et nous avons vécu une belle aventure. Avoir la possibilité de passer quelques jours dans ces conditions était une opportunité à ne pas rater.
Nicoby : C`est important de souligner le flair de l`éditeur sur ce livre, il l`a complètement réorienté et a su y voir ce que nous ne pensions même pas y mettre. Olivier Copin était à la base là uniquement pour nous renseigner sur la forêt, ce n`est qu`après qu`il est devenu le personnage central de cette aventure. De la même manière, les orpailleurs clandestins ne devaient pas avoir un si grand rôle dans l`histoire. C`est le charme des histoires qui s`écrivent en même temps qu`elles se vivent. On a été tout de suite d`accord justement parce qu`on ne savait pas bien où on mettait les pieds, on ne pensait avoir à se mesurer qu`à des espèces animales.


Dans une telle forêt, s`habitue-t-on assez vite à l`absence du confort moderne ?

Joub : On ne s`attend pas à trouver ce type de confort, heureusement. La forêt guyanaise ne se pratique pas vraiment avec un confort moderne c`est ce qui en fait un de ces grand intérêts !
Nicoby : C`est le jeu de tous les dépaysements, on ne peut pas aller en forêt, dormir dans un hamac sous une bâche et s`étonner que les rafraîchissements ne soit pas au frigidaire. On s`y habitue très bien, tant que tout va bien.


Vous montrez dans la BD que ce ne sont pas les animaux sauvages qui sont les plus dangereux dans cet environnement mais les êtres humains eux-mêmes. Vous faites en effet la rencontre de mystérieux orpailleurs. Qui sont-ils et d`où viennent-ils ?

Joub : C`est un grand problème de la Guyane. Le territoire regorge d`or et nous avons des lois en France qui font que l`on ne peut pas tirer sur les gens comme ça. Beaucoup d`orpailleurs sont des clandestins qui viennent des pays limitrophes. Beaucoup sont des brésiliens. De pauvres gens qui peinent à survivre de cette exploitation. Il y a toujours un système de chefs qui exploitent ces gars. Il y a toute une organisation avec des camps, des villages, des commerces, de la prostitution , de la violence etc…


La forêt amazonienne est-elle menacée par cette activité illégale ?

Joub : Je ne suis pas spécialiste mais le mercure pose un véritable problème . Ce sont les populations locales qui en souffrent le plus. Par exemple il est recommandé aux gens du fleuve de ne pas manger de poisson plus d`une fois par semaine je crois.


Les dessins et aquarelles sont superbes. Avez-vous essayé de restituer le plus fidèlement possible les paysages de la jungle ? Ou bien vous êtes-vous autorisés quelques libertés ?

Joub : Il n`y a pas que des image de la foret. Mais l`idée était de faire ressentir le plus fidèlement les ambiances que nous avons vécu. Forêt, routes, lac, bord de mer etc…
Nicoby : Avoir été sur place donne du relief au récit, je pense qu`on le sent dans les dessins. Aucune liberté n`a été prise par rapport au décor. Le souvenir a pu modifier les choses, mais ne les a pas trahies.


Qu`avez-vous appris de cette expérience ? Seriez-vous prêt à la refaire, peut-être dans une autre jungle pour un deuxième tome de ce manuel ? Et cette fois-ci seuls, c`est à dire sans guide ?

Joub : Ce que j`en retiens c`est que même quand Nicoby est totalement paniqué, il ne peut pas s`empêcher de sortir des conneries. On a franchement bien rigolé. Quand à retourner dans des endroits que je ne maîtrise pas il est hors de question d`y aller sans être accompagné. J`aime les expériences collectives. Je ne suis pas un solitaire.


Nicoby et ses lectures


Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

Plein, entre autre Broussaille, Tome 3 : La nuit du chat de Frank et Bom.


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Il y en a eu 2 simultanément, Les Aventures de Sherlock Holmes de Arthur Conan Doyle et Je vieillis bien de Jackie Berroyer.


Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Tout Spirou et Fantasio de André Franquin.


Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

Plein, j`ai commencé tard.


Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

La colère dans l`eau de David De Thuin.


Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

Elle est chouette, ma gueule de Sim.


Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

« Bonne technique du français Roubieux » (de Daniel Goossens, bien sûr) même si on ne peut pas la placer à tout bout de champs...



Découvrez Manuel de la jungle de Joub et Nicoby aux éditions Dupuis :




étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Nicoby en interview sur planetebd.com


Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Pavlik   17 mars 2015
Poète à Djibouti de Nicoby
Les cailloux ne sont pas la seule richesse de Djibouti, y'a aussi le khat ! Quand tu vois le business qu'il y a avec les feuilles de cannabis, je pense qu'il y a un potentiel. Tryo pourrait vous faire une chanson !
Commenter  J’apprécie          160
Ziliz   05 novembre 2015
Poète à Djibouti de Nicoby
- C'est bizarre ce gardien qui insiste pour porter ma valise. C'est un boy ou quoi ?

- Bof. C'est clair qu'il y a encore un gros héritage colonial dans les esprits. Les blancs sont considérés comme pleins de pognon, ce qui n'est pas exactement faux. Du coup, les Djiboutiens se positionnent en demandeurs.

(p. 21)
Commenter  J’apprécie          130
Erik_   25 novembre 2020
Vacances... de Nicoby
Je pensais que les vacances me videraient la tête.
Commenter  J’apprécie          00
Ladydede   25 juin 2015
Manuel de la jungle de Nicoby
Le pain, c'est ce que je fais en premier en arrivant au carbet, ça fait une base. Mais comme vous êtes là, j'ai aussi apporté des pâtes. Mais de toute façon il n'y a rien d'aussi nourrissant qu'une bonne bière.
Commenter  J’apprécie          100
Ziliz   18 décembre 2019
Une vie de papa ! de Nicoby
[ début de grossesse, courses en couple à l'hypermarché ]

- Ah ben tiens, ça tombe bien qu'on soit là... Je voulais acheter un livre...

- Un livre ? T'es sûre ? Tu préfères pas des fraises ?

- T'es un marrant, toi... Ah ! Le voilà !

- C'est quoi ce truc ? Laurence Pernoud 'J'attends un enfant' ? Tu plaisantes ? On va quand même pas acheter ce genre de bouquins... En plus, je suis sûr que ma mère l'a déjà.

- L'édition de 1965, probablement.

- Et alors ? A priori la technique reste la même.

- Je vais le prendre quand même, comme ça on pourra comparer.

- Pfff.

- Oh ben ça alors ! Y a aussi 'J'élève mon enfant' dans la même collection !

- En l'occurrence ce serait plutôt 'J'élève TON enfant' ! Qu'elle élève le sien comme elle veut et qu'elle nous fasse pas chier avec le nôtre. On les connaît, les conseilleurs d'éducation. Si on les écoute, on se retrouve avec des 'Carlos'... Et sors ton bide, on va passer à la caisse prioritaire.

(p. 12-13)
Commenter  J’apprécie          73
kanarmor   23 septembre 2013
Nu de Nicoby
- Allons allons... t'emballe pas. C'est avant tout un exercice destiné à mieux appréhender l'anatomie humaine, comprendre la morphologie, les muscles, le squelette, le...

- ... les fesses, les seins ?

- Et bien... euh.. Oui.. Il se peut que certains modèles en aient 1 ou 2...
Commenter  J’apprécie          50
Ladydede   25 juin 2015
Manuel de la jungle de Nicoby
- On est vraiment épatés par votre courage face à cet univers.

- Courage...

- Quel courage ? C'est pas ça le courage.

On n'est jamais que des profs, on est dans nos classes toute la semaine.

À la fin du mois, on touche notre paye.

- C'est vous les vrais héros ! Ne pas savoir si vous aurez du boulot le mois suivant.

Nous on n'osérait jamais faire ça...

- Ah ouais.

- Pas faux.
Commenter  J’apprécie          40
Gregor   26 février 2012
Nu de Nicoby
- Alors ? T'es toujours décidé à prendre des cours de modèle vivant ?

- Ben... Oui... Je dis pas que je dessinerai pas une corbeille de fruits à l'occasion, mais je pourrais faire ça ici à la maison...

- Alors que tes femmes à poil...

- C'est surtout que c'est important si je peux rester au top niveau des dessinateurs de BD.
Commenter  J’apprécie          40
christinebeausson   06 février 2014
À Ouessant dans les choux de Nicoby
Eh ben ! Faut être courageux pour sortir sous cette pluie !

Ça ? Pas d'la pluie... Il pleut pas à Ouessant. C'est de la bruine.

De la bruine ? Et c'est quoi la différence ?

C'est qu'avec la bruine, tu crois qu'il pleut pas . Mais il pleut quand même !
Commenter  J’apprécie          40
christinebeausson   06 février 2014
À Ouessant dans les choux de Nicoby
T'as pris des notes aussi ? C'est quoi tous ces calculs ?

Ça, c'est le nombre de crottes de lapin trouvées sur 1 mètre carré. J'en déduis le nombre de lapins présents sur l'île et les ressources qu'ils représentent ....

Soit 4732,83 terrines de lapin à raison de 2 terrines et demie par lapin !

Houla ! Il est temps que tu repartes ...
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-50398

La poursuite diabolique

La ferme infernale
Le piège fantastique
La réunion éternelle

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinéeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..