AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.15/5 (sur 192 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1936
Biographie :

Jean-Yves Tadié, né en 1936, est professeur d’université à la Sorbonne (Paris IV) et directeur des collections « Folio classique » et « Folio théâtre ».
Ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm (promotion 1956), il est agrégé et docteur ès lettres. Biographe et spécialiste de Marcel Proust, il a dirigé, en 1987, la nouvelle édition d’À la recherche du temps perdu dans la Bibliothèque de la Pléiade, couronnée en 1988 par le prix de l'Académie française. Il a également dirigé et préfacé le premier volume des "Ecrits sur l'art" d'André Malraux dans la Bibliothèque de la Pléiade (Gallimard, 2004). J.-Y. Tadié a été directeur de l'Institut français de Londres.

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Yves Tadié   (61)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Mes soeurs, n'aimez pas les marins de Grégory Nicolas aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/mes-soeurs-n-aimez-pas-les-marins.html • L'Embuscade de Emilie Guillaumin aux éditions HarperCollins Poche https://www.lagriffenoire.com/l-embuscade-1.html • le tour du monde en 80 saveurs de Pierre Bignami et William Navarrete aux éditions Collas https://www.lagriffenoire.com/le-tour-du-monde-en-80-saveurs.html • Monument Valley de Pascal Chapus aux éditions Arléa https://www.lagriffenoire.com/monument-valley.html • L'Age d'or de Renée Rosen et Élisabeth Peellaert aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/l-age-d-or-1.html • Désir noir de Anne-Sophie Jahn aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/desir-noir.html • Afghanistan, la spirale infernale - le cri du coeur d'un chirurgien qui se bat depuis quarante ans à Kaboul de Éric Cheysson et Michel Faure aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/afghanistan-la-spirale-infernale.html • Des lendemains qui chantent de Alexia Stresi aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/des-lendemains-qui-chantent.html • Les frères Holt de Marcia Davenport et F. de Bardy aux éditions le Promeneur https://www.lagriffenoire.com/les-freres-holt.html • le Carnet des rancunes de Jacques Expert aux éditions Livre de Poche https://lagriffenoire.com/le-carnet-des-rancunes-1.html • le jour où ma mère m'a tout raconté de Philippa Motte aux éditions HarperCollins https://www.lagriffenoire.com/le-jour-ou-ma-mere-m-a-tout-raconte-1.html • Presque soi de Martine Delerm aux éditions Seuil https://lagriffenoire.com/presque-soi.html • Lettres de Marcel Proust aux éditions Plon https://lagriffenoire.com/lettres-1879-1922.html • Nouvelles lettres retrouvées de George Sand et Thierry Bodin aux éditions le Passeur https://lagriffenoire.com/nouvelles-lettres-retrouvees.html • Un amour de Swann de Marcel Proust et Jean-Yves Tadié aux éditions Folio Classique https://lagriffenoire.com/un-amour-de-swann.html • Mérit et Ouâti : le Taureau d'Avaris de Christophe Cazenove, Amandine Marshall aux éditions Bamboo • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek

+ Lire la suite
Podcasts (18) Voir tous


Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
Chaque siècle a besoin d’une Comédie humaine (à défaut d’une Divine Comédie). Celle du xxe siècle nous a été donnée par Marcel Proust. Sa vie a coïncidé avec la meilleure époque de la IIIe République française et avec les sources du xxe siècle, y compris la guerre et ses conséquences. Il a tout de suite compris les erreurs du traité de Versailles. Le procès d’Oscar Wilde et celui d’Eulenbourg, le massacre des Arméniens de 1895, l’affaire Dreyfus lui ont fait saisir le drame des minorités écrasées. Il a observé le remplacement d’une société de cour par une société des élites, et la permanence d’un peuple chargé d’histoire.
C’est le regard de Proust sur ce monde extérieur que nous avons voulu analyser ici. Son monde intérieur, avec sa sensibilité et ses passions, nous est bien connu. Il y a aussi dans son œuvre une sociologie, une géographie, une histoire, chacune de ces disciplines se proposant de rendre compte du monde tel qu’il a été, tel qu’il est. Le romancier aurait pu n’être qu’un essayiste, ni les lectures, ni les idées, ni les faits, ni les relations ne lui manquaient. Ses préfaces à Ruskin, ses premiers articles de journaux en témoignent.Allant beaucoup plus loin, il s’agissait pour lui de reconstituer sa vision de l’univers dans un roman. L’imaginaire rend les idées sensibles, donc difficiles à traduire, mais faciles à vivre.
Commenter  J’apprécie          170
Jean-Yves Tadié
L'éternité, elle, est parfois juste dans les pages d'un livre.
Commenter  J’apprécie          130
C'est quand Ruskin est bien loin de nous que nous traduisons ses livres et tâchons de fixer dans une image ressemblante les traits de sa pensée. Aussi ne connaîtrez-vous pas les accents de notre foi ou de notre amour, et c'est notre piété seule que vous apercevrez çà et là, froide et furtive, occupée, comme la Vierge Thébaine, à restaurer un tombeau.
in préface pour La Bible d'Amiens de John Ruskin
(Témoignages et documents, page 102)
Commenter  J’apprécie          100
Là où la vie emmure, l'intelligence perce une issue. (page 97)
Commenter  J’apprécie          100
Tout le monde n’aime pas Proust. Les éditeurs ont été les premiers à soulever les objections qu’on lui fera toujours : longueur, absence d’intrigue, peintures mondaines. Bref, un ennuyeux.
Il a fallu longtemps pour que Proust accède à la gloire. Du côté de chez Swann n’est bien accueilli que par des amis. A l’ombre des jeunes filles en fleurs obtient en revanche le prix Goncourt le 10 décembre 1919.
Commenter  J’apprécie          80
Personnage le plus célèbre de Proust, Charles Swann, fils d’agent de change, est un dandy d’origine israélite, inspiré par un modèle réel, Charles Haas, comme lui membre du club le plus fermé de Pris, le Jockey-club.
Commenter  J’apprécie          80
Il faut penser le roman, tout au long du XIXe siècle, non comme un genre fixé, comme peut l’être la poésie lyrique, la comédie ou le drame, mais comme un processus en continuel développement, un projet collectif dont chaque œuvre représente une avancée, vers un horizon qui recule toujours. Le roman, né de la confusion, ne peut exister que dans le devenir et l’inachèvement.
Commenter  J’apprécie          70
Avant l'intelligence, écrit Proust à Jacques Rivière, je pose l'inconscient. Mon attention, explorant mon inconscient, dit le Narrateur du "Temps retrouvé', allait chercher le livre intérieur de signes inconnus, lecture qui est un acte de création. Elle « allait chercher, heurtait, contournait, comme un plongeur qui sonde ». Ainsi le héros de la Recherche comme les héroïnes des Plaisirs et les Jours, comme Jean Santeuil, exacts contemporains des lettres à Fliess [avec qui Freud a entretenu une abondante correspondance, de 1887 à 1904], tourne-t-il son regard vers lui-même et pratique-t-il, comme leur auteur, l'auto-analyse ; « Ce que nous n'avons pas eu à déchiffrer, à éclaircir par notre effort personnel, écrit Proust, ce qui était avant nous, n'est pas à nous. Ne vient de nous-mêmes que ce que nous tirons de l’obscurité qui est en nous et que ne connaissent pas les autres. » Cette obscurité se trouve, ajoute-t-il un peu plus loin, « aux profondeurs où ce qui a existé réellement gît inconnu de nous. »
Commenter  J’apprécie          60
La littérature moderne, celle qui vise l’exténuation, n’en finit pas d’en finir. Il y a toujours autre chose dont se débarrasser, et le silence essentiel, la fin de la littérature, reste une utopie ou une limite intouchable. La littérature a survécu tout au long du siècle [XXe] à la fois grâce à son idéal et malgré lui, non pas en trichant et dans l’imposture, mais en jouant ou en se jouant.
Commenter  J’apprécie          60
Le privilège exceptionnel de Molière est qu’en sa personne se sont rencontrées toute la sagesse humaniste et la plus formidable aptitude à faire du théâtre : ainsi, comme acteur aussi bien que comme auteur, il avait conscience de faire très exactement du théâtre au second degré. Cette conjonction explique que son œuvre se caractérise par un phénomène de théâtralité généralisée, où le comédien se met à jouer un autre rôle, où une pièce s’inclut dans une autre pièce, où l’acteur devient spectateur d’autres acteurs ; bref, où le théâtre pénètre le théâtre.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jean-Yves Tadié (418)Voir plus

Quiz Voir plus

UN QUIZ BAVARD (titres à compléter)

Nathalie Sarraute : "L'Usage de la ................................"

Parole
Force

15 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , roman , détenteCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..