AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.72 /5 (sur 315 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Mars-la-Jaille , le 03/03/1921
Mort(e) à : Hyères , le 02/05/2004
Biographie :

Paul Guimard est un écrivain et journaliste français.

Il fait ses études secondaires à Nantes, au collège catholique Saint-Stanislas, puis y débute sa vie professionnelle comme journaliste. Pendant la guerre, il est chroniqueur hippique à L’Écho de la Loire, puis chargé des faits divers à L’Ouest-Éclair.
Il entre ensuite au journal parlé de la radiodiffusion française où il crée la Tribune de Paris dont il dirige les débats pendant quatre ans. En 1945, il écrit une comédie, "Septième ciel", qui sera jouée brièvement.

C'est en 1956 que commence vraiment sa carrière littéraire, avec son premier roman, "Les Faux Frères" qui remporte le grand prix de l'Humour. En 1957, son roman "Rue du Havre" est couronné par le Prix Interallié. En 1960, Paul Guimard écrit avec Antoine Blondin une comédie, "Un garçon d'honneur", créée à Paris. Un an plus tard, il publie "L'Ironie du sort" qui, comme "Rue du Havre", illustre l'immense part du hasard dans le jeu des relations humaines. Ce livre a été adapté au cinéma par Édouard Molinaro en 1974.

En 1967, paraît son roman le plus connu, "Les Choses de la vie". Le film Les Choses de la vie, réalisé par Claude Sautet en 1970, avec Romy Schneider et Michel Piccoli, a reçu le Prix Louis Delluc en 1970.

En 1981, après la victoire de François Mitterrand aux élections présidentielles, il devient chargé de mission auprès du président de la République, poste qu'il occupe jusqu'en août 1982. De 1982 à 1986, il est membre de la Haute autorité de la communication audiovisuelle.

Paul Guimard renoue avec la littérature après 1986. En 1988, il publie "Giraudoux ? Tiens !...", un court essai sur Jean Giraudoux, puis des romans comme "Un concours de circonstances" (1990), "L'Âge de Pierre" (1992), "Les Premiers Venus" (1997). En 1993, il a reçu le prix littéraire de la fondation Prince Pierre de Monaco pour l'ensemble de sa carrière.

Paul Guimard avait épousé, en 1952, la romancière Benoîte Groult (1920-2016) dont il a eu une fille, Constance.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'interview : https://www.web-tv-culture.com/emission/blandine-de-caunes-la-mere-morte-51724.html Si elle-même a publié un roman en 1976, « L'involontaire » qui ressort ces temps-ci chez Phébus, c'est avant tout en tant qu'attachée de presse dans l'édition que Blandine de Caunes s'est fait un nom, voire même un prénom. Quand ses propres parents s'appellent Benoîte Groult et Georges de Caunes, il faut assurer, ce n'est jamais facile de pousser à l'ombre des grands arbres. Sur son père, souvent absent et peu attaché aux contingences familiales, elle reste discrète. S'agissant de son beau-père, en revanche, 3ème époux de sa mère, Paul Guimard, elle ne tarit pas d'éloges. Et là encore, grandir auprès de celui qui a écrit des romans mémorables comme « Les choses de la vie » ou « L'âge de pierre », voilà qui forge une personnalité. C'est avec un ouvrage très personnel que Blandine de Caunes est aujourd'hui dans l'actualité. « La mère morte » paru chez Stock. C'est effectivement sa mère que Blandine de Caunes met au coeur de son livre. Si on garde en mémoire Benoîte Groult, la battante, la féministe, l'intransigeante, l'écrivaine, elle qui a tant milité pour la féminisation des noms de professions, on sait moins ce que furent ses dernières années, elle qui vécut jusqu'à 96 ans. Dans ce beau récit, bouleversant, profondément humain, sa fille Blandine nous raconte la vieillesse, la déchéance, la souffrance des proches quand Alzheimer s'empare de ceux qui ont tant été la vie. Mais le récit prend encore une autre dimension quand Blandine de Caunes révèle le drame qui, dans le même temps, bouleversa son existence. Sa fille unique, Violette, trouve la mort sur une route ensoleillée, à l'âge de 36 ans. Ainsi donc, en 2016, année de ses 70 ans, Blandine de Caunes perd son enfant unique et sa propre mère. Elle écrit « Maman est un mot qui a disparu de ma vie. Je ne le dirai plus, je ne l'entendrai plus ». Avec pudeur, sensibilité, sans voyeurisme ni sans pathos, avec une belle écriture qui emporte le lecteur, entre sourire et larmes, Blandine de Caunes se dévoile, nous raconte, sans rien cacher de ses doutes, de sa tristesse, de sa révolte. Mais son récit est aussi et surtout un formidable témoignage de vie, de joie, d'enthousiasme où l'amour et l'amitié tiennent un rôle essentiel. Dans ce récit au jour le jour, quand les épreuves s'accumulent, chaque petit bonheur prend un sens inattendu, chaque mot tendre devient un baume réparateur. Les lieux se révèlent être des havres de paix où les souvenirs heureux affluent et par un mot, une photo, un objet, les chers disparus s'invitent pour aider à porter le fardeau et continuer l'histoire familiale. Hommage à sa fille, hommage à sa mère, le livre de Blandine de Caunes est une pépite triste mais lumineuse dont la lecture est indispensable. « La mère morte » de Blandine de Caunes est publié aux éditions Stock.

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (136) Voir plus Ajouter une citation
Paul Guimard
Nowowak   05 février 2020
Paul Guimard
- Que feriez-vous si vous appreniez qu'il vous reste seulement un quart d'heure à vivre ?

- Je jetterais ma montre.
Commenter  J’apprécie          406
Paul Guimard
isajulia   02 janvier 2014
Paul Guimard
L'ironie du sort, c'est la face cachée de notre destin.

Commenter  J’apprécie          400
cicou45   09 juillet 2015
Le Mauvais temps de Paul Guimard
"Vivre n'est pas une science exacte, mais au contraire essentiellement une entreprise poétique : une association d'idées."
Commenter  J’apprécie          310
marina53   22 octobre 2012
Les choses de la vie de Paul Guimard
J'ai commencé à m'occuper de la mort. Aussitôt, la mort s'est occupée de moi. J'ai eu la faiblesse d'envisager, d'admettre et c'est le commencement de la fin. Je vais payer cette lâcheté inévitable, tant pis pour moi. On ne meurt que par fatigue et par résignation.
Commenter  J’apprécie          220
cicou45   09 juillet 2015
Le Mauvais temps de Paul Guimard
"Mais pour qu'un rêve soit beau, il faudrait ne pas s'éveiller."
Commenter  J’apprécie          232
marina53   18 octobre 2012
Les choses de la vie de Paul Guimard
Tout s'est joué en deux secondes, je voudrais savoir lesquelles.
Commenter  J’apprécie          220
Yantchik   25 avril 2012
Rue du Havre de Paul Guimard
La femme que j’aimerai n’aura pas achevé sa création du monde. Elle ne sera pas clouée au sol par les brodequins de plomb de la certitude. Elle hésitera souvent au bord des attitudes à prendre, des gestes à faire. Elle ne verra pas le monde en blanc et noir. Elle sera perméable et vulnérable aussi. Elle connaîtra le goût des solitudes où l’on s’égare. Nous avancerons côte à côte comme deux funambules sur un fil incertain et nous ne trouverons notre équilibre qu’en nous donnant la main.
Commenter  J’apprécie          180
lecassin   19 janvier 2017
Le Mauvais temps de Paul Guimard
Quand je ne dors pas, je vois la nuit en noir. La malveillance des choses me submerge. Les vastes zones dépressionnaires de l'insomnie dirigent vers moi un flux humide et froid accompagné de bourrasques.
Commenter  J’apprécie          170
marina53   21 octobre 2012
Les choses de la vie de Paul Guimard
Cet acharnement à me connaître et à connaître, j'aurais dû l'avoir plus tôt. Si je m'y étais pris à temps, peut-être serais-je arrivé à quelque chose. (...) Quel temps perdu, quel gaspillage, je croyais que j'avais tout mon temps. Maintenant, cela presse, ce sont les derniers moments, et cette hâte n'est pas favorable à la recherche.

Ionesco
Commenter  J’apprécie          160
marina53   23 octobre 2012
Les choses de la vie de Paul Guimard
En vérité, je suis moins hypocrite qu'incertain, et moins incertain que divisé entre deux certitudes contradictoires.
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur



.. ..