AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782253103981
480 pages
Le Livre de Poche (10/03/2021)
3.89/5   613 notes
Résumé :
VICTIMES.  SURVIVANTS. RAVISSEURS. CRIMINELS. VOUS SEREZ TOUT CELA À LA FOIS.
Le téléphone sonne. Un inconnu a  kidnappé votre enfant. Pour qu’il soit libéré, vous devez enlever l’enfant de quelqu’un d’autre. Votre enfant sera relâché quand les parents de votre victime auront à leur tour enlevé un enfant. Si un chaînon manque : votre enfant sera tué. VOUS FAITES DÉSORMAIS PARTIE DE LA CHAINE. VOUS N’ÊTES PAS LES PREMIERS. VOUS NE SEREZ CERTAINEMENT PAS LES DE... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (230) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 613 notes

Ladybirdy
  03 mai 2020
Une rançon, un enfant à enlever, voilà le prix à payer quand vous êtes pris au piège de la chaîne. Rachel mère célibataire voit sa vie basculer quand une femme lui annonce au téléphone que sa fille Kylie vient d'être enlevée. Si elle veut la revoir en vie, elle doit verser une somme conséquente et kidnapper à son tour un enfant.
Pas de temps de mort pour ce thriller. du moins pour la première partie. On se plonge dans les pensées tortueuses de Rachel partagée entre l'urgence de revoir sa fille en vie et sa honte de devenir à son tour un monstre qui enlève un enfant.
Ce thriller se montre de prime abord efficace car au-delà de l'intrigue qui tient en haleine, nous avons une belle brochette de sentiments et confusions humains.
La situation fermée de cette chaîne est crédible laissant planer un état anxiogène lié à l'impuissance de la rébellion. L'auteur ne s'est pas contenté d'un gentil suspens mais il dresse un portrait réaliste de la condition humaine devant la disparition de son enfant. Tout en maintenant une emprise sur les personnages pris au piège de cette chaîne que rien n'arrête. Vous échouez à la mission, votre enfant est mort. Votre successeur échoue, la chaîne remonte à vous.
Un échiquier où le maillon faible est éliminé.
La seconde partie m'a par contre beaucoup moins accroché. Beaucoup de longueurs mais surtout une suite d'invraisemblances où les difficultés sont dépassées avec une simplicité déconcertante, rendant de ce fait ce thriller moins efficace qu'escompté et assez superficiel en fin de compte.
Dommage car c'était vraiment bien parti, mais tout ce que j'ai aimé en première partie se perd au fur et à mesure.
#Lachaîne #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          993
Jeanfrancoislemoine
  08 avril 2021
Erreur stratégique de ma part , j'ai lu " la chaine " juste après avoir terminé" les cicatrices " de Claire Favan ... et je me suis retrouvé à nouveau kidnappé et attaché au poignet par une chaine scellée dans le mur d'une cave .!!!! Vous avouerez que , comme choix , il y a tout de même mieux , surtout que , comme la plupart d'entre vous , ma PAL offre tout de même des alternatives, mais bon , j'espère simplement que ce choix récurrent n'annonce pas les prémices d'une ...vocation !
Revenons à nos moutons . Kylie , la fille de Rachel est enlevée et ne sera libérée qu'en échange d'une rançon et du rapt d'un autre enfant . C'est ça , la chaine , un enfant capturé, un enfant libéré.... Ça fait un peu offre de supermarché , non , " un acheté, un offert " , en cette période de télétravail où les enfants , justement , hum , il y aurait des choses à dire.....
...Retrouvons un minimum de sérieux . Un " deal " odieux auquel il est impossible de se soustraire . de " grands malades " contrôlant la situation et Rachel , la mère de Kyle , déjà affectée par un divorce et un cancer du sein jetant toutes ses forces pour délivrer sa fille et mettre fin aux nuisances particulièrement perverses de personnes qui ont vraiment , mais vraiment pensé à tout . Si l'aide de son beau - frère, Pete, lui sera utile , pourra- t-elle se reposer entièrement sur un ancien militaire poursuivi par des vieux démons et dépendant à des drogues dures?..
Vous le voyez , quel tableau apocalyptique mais quel livre aussi . Personnellement, j'ai été " saisi " par l'intrigue et porté par les événements ( vous voyez que j'ai raison de m'interroger sur mon addiction naissante , hélas ) . le thème, le style , le vocabulaire , les dialogues font avancer le récit, monter la tension , l'envie de savoir , les pages se tournent vite et la " linéarité " du récit le rend très facile à suivre . le nombre assez restreint de personnages nous permet de les " suivre " mais seul le personnage de Rachel émergera vraiment , en raison de sa volonté , de son opiniâtreté , de son courage , de son amour.
Sans doute l'auteur a- t - il " forcé un peu le trait " mais loin de moi l'idée de lui en faire grief tant l'ensemble est percutant . le rythme s'accélérera dans la seconde partie du roman , créant une " ambiance nouvelle " non dénuée d'intérêt, tournant un peu plus au thriller jusqu'au dénouement .
Vraiment , certains auteurs possèdent une imagination fertile et leurs " dérives intellectuelles " ne cessent de nous étonner. Peut - être serait - il bon de leur faire savoir que les caves peuvent servir à autre chose qu'à assouvir de bas instincts , y garder de bonnes bouteilles , par exemple ...mais ça, c'est une autre affaire ...
Je ne connaissais pas Adrian McKinty mais j'avoue avoir passé un bon moment en sa compagnie . Il faut reconnaître que , dans le contexte , le statut de lecteur n'est pas le plus inconfortable . Malgré tout , je vais , pour un temps , essayer de trouver un univers plus calme dans mon prochain choix ...
Mais j'y pense , notre petit - fils arrive : à moi Mini- Loup , Thimoté, Pat-Patrouille ....à moi les lectures du soir , pleines de calme et de sérénité . Un beau programme , reposant , en perspective ...sauf s'il faut visiter la cave !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8511
Sylviegeo
  24 avril 2020
Gros gros merci aux Éditions Fayard/Mazarine via NetGalley pour cette lecture qui ne nous laisse pas indifférent.
Un (des) enlèvement(s) mais pas que !
Un enlèvement où est demandé une rançon en $ mais pas que !
Un enlèvement où, bien sûr, la vie bascule mais plus que !
C'est l'enfer, l'horreur. Adrian McKinty a réussi a nous faire vivre l'épouvante , la monstruosité jusqu'à la nausée sans verser le sang des enfants. La Chaîne est cette toile collante dans laquelle sont englués les protagonistes sans jamais trouver un chemin de travers pour s'en sortir.
Tout au long de la lecture on sent, on vit l'angoisse de cette mère, Rachel, dont l'ado a été enlevée. Et là, on est cuit. Jusqu'où sommes-nous prêts à aller pour sauver nos enfants? Que sommes-nous prêts à devenir pour la vie de nos enfants ?
La Chaîne c'est machiavélique, démoniaque, fourbe et mortel pour l'âme. Une lecture terrifiante qui chamboule plusieurs de nos convictions et qui met à mal notre morale.
Commenter  J’apprécie          710
tutesvuquandtaslu
  25 juin 2021
L'humain est capable de tout, du pire. L'humain n'a aucune morale.
Lorsqu'il est dos au mur, il peut s'abaisser au plus vil des méfaits, se confondre dans la déchéance la plus abjecte.
Voilà ce qui ressort, pour moi, de ce livre qui avait fait grand bruit à sa parution.
Si on enlève votre enfant et que la seule condition pour le récupérer est de verser une rançon et d'enlever vous-même un enfant, que faites-vous ?
Apparemment, l'instinct de chaque parent est de faire subir à d'autres parents le même enfer sur terre qu eux même connaissent.
Tout pour retrouver leurs chères têtes blondes.
C'est la chaine. Ceux qui ont créé cette chaîne sont d'affreuses personnes, nous sommes d'accord. Mais ils sont surtout très intelligentS et intuitifs d'avoir su deviner que l'instinct primaire de l'Homme était, avant toute chose, de protéger sa génétique.
L'héroïne du livre est une mère courage qui va subir et agir exactement comme les précédents et comme ceux qui la suivront.
Les trois-quarts du livre, tous subissent. La fin est pour moi un peu grosse et surtout très pratique pour conclure l'histoire.
Une lecture très rapide et addictive mais dont je ne me souviendrais sans doute pas longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          642
Pecosa
  13 juillet 2022
Lectrice enthousiaste de Adrian McKinty depuis À l'automne, je serai peut-être mort, j'ai dévoré la trilogie Michael Forsythe, et plus encore celle consacrée à Sean Duffy et à la guerre civile irlandaise.
Trainant des pieds à l'idée de lire La Chaîne, j'arrive 219 critiques après la bataille. Ce n'est pas le McKinty que je préfère, l'auteur de roman noir qui affectionne la géopolitique, mais le roman se lit avec plaisir. L'auteur nord-irlandais maitrise tous les codes du suspens et des rebondissements, on pourrait illico adapter le roman en série haletante.
Rachel élève seule son enfant de 13 ans. En rémission d'un cancer, elle tente de donner un nouveau souffle à son existence. Sa vie bascule lorsqu'un inconnu la contacte: sa fille vient d'être kidnappée. Si elle veut la récupérer, elle doit très rapidement payer une rançon, et enlever à son tour un autre enfant. A son corps défendant, Rachel fait désormais partie (et pour toujours, quelque soit l'issue de cette affaire), de la mystérieuse Chaîne. « C'est l'Uber du kidnappping. », dit l'un des instigateurs. « Avec les clients qui font eux-mêmes l'essentiel du boulot ».
Tout l'intérêt du roman repose donc sur deux éléments. Rachel la timide pourra t-elle sauver sa fille en commettant à son tour l'innommable? Et surtout, qui se cache derrière cette chaîne macabre?
Je dois dire que le lecteur cavale aux côtés de Rachel comme si elle était Jack Bauer. le thème de « Je joue sinon je meurs » est suffisamment anxiogène pour générer la tension, et McKinty sait écrire. le principe m'a rappelé la nouvelle de Matheson, "Le Jeu du bouton", et surtout un film très étrange des années 90, Simple Mortel, dans lequel un linguiste recevait des messages d'extra-terrestres qui lui confiaient des missions dangereuses afin de garantir la survie de la Terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          606


critiques presse (1)
LePoint   28 juin 2022
Plébiscité par Stephen King, l’auteur irlandais du thriller fou « La Chaîne » nous emmène sur une île sauvage, en huis clos, à la merci de ses habitants…
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   02 mai 2020
Mourir n’est pas la pire chose qui puisse vous arriver. Le pire qui puisse vous arriver, c’est qu’il arrive du mal à votre enfant. Avoir un enfant, c’est se transformer instantanément en grande personne. L’absurdité, c’est la disparité ontologique entre notre désir de donner du sens aux choses et notre incapacité à trouver du sens dans ce monde. L’absurdité est un luxe que les parents d’enfants disparus ne peuvent s’offrir. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
TempsdelectureTempsdelecture   25 août 2021
« Je n’arrive pas à croire que je fais ce truc » , se dit-elle à voix haute. En même temps, bien sûr, rien ne l’oblige à faire quoi que ce soit. Elle pourrait appeler la police ou le FBI.

Elle prend un moment pour y réfléchir. Pour envisager sérieusement cette option. Les agents du FBI sont des pros, mais la femme qui séquestre sa fille n’a pas peur du système judiciaire ; elle a peur de La Chaîne. Une autre personne, au-dessus d’elle dans La Chaîne, détient son fils. Et si Rachel devait donner l’impression de se rebeller contre le système, cette femme recevrait l’ordre d’assassiner Kylie et de sélectionner une nouvelle cible. Cette femme qui lui donne l’impression d’être de plus en plus sur les nerfs. Rachel ne doute pas qu’elle soit prête à tout pour récupérer son fils…

Non, pas de FBI. Qui plus est, lorsqu’elle passera le coup de fil qu’elle a elle-même reçu de la kidnappeuse de Kylie, elle devra donner l’impression d’être aussi déterminée et dangereuse que cette femme.

Elle revoit les notes qu’elles a prises sur ses diverses cibles. Son tout premier choix paraît vraiment très bien. Denny Patterson. Douze ans. Vit avec sa maman, Wendy, à Rowley. Mère célibataire, père sorti du tableau, mais elle n’est pas fauchée. Elle a même l’air assez friquée.

Rachel s’interroge sur cette composante financière. Les opérateurs de La Chaîne, que veulent-ils ? L’essentiel est que La Chaîne perdure. Certaines des personnes qu’elle vise sont plus riches que d’autres, mais, plus important que leur aisance financière, ces personnes doivent être à la fois assez futées et assez discrètes pour ajouter chacune un nouveau maillon à La Chaîne et perpétuer tout le système. Dans cette optique, tous les maillons de La Chaîne ont la même valeur. Les cibles doivent avoir un minimum d’argent, mais elles doivent aussi et surtout être compétentes, dociles et effrayées. Comme elle l’est elle-même à l’instant. Un maillon fort qui n’a que quelques centaines de dollars à la banque est préférable à un maillon faible millionaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GabylarvaireGabylarvaire   12 mai 2022
George Orwell se trompait, pense-t-elle. Dans le futur, ce ne sera pas l'Etat qui aura l'œil sur chaque individu avec de gros systèmes de surveillance. Les gens se chargeront de ça eux-mêmes. Ils mâcheront le travail à l'Etat en mettant sans cesse en ligne les lieux où ils se trouvent, leurs centres d'intérêt, leurs goûts culinaires, leurs restaurants préférés, leurs idées politiques et leurs loisirs. Tout ça sur Facebook, Twitter, Instagram et les autres réseaux sociaux. Nous sommes notre propre police politique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Jean-DanielJean-Daniel   15 mars 2020
Assise à l’arrêt de bus, elle regarde ses likes sur Instagram et ne remarque même pas l’homme armé d’un pistolet qui approche – jusqu’à ce qu’il soit presque à côté d’elle.
Elle aurait pu lâcher son sac de cours et s’enfuir à travers les marais. Elle a treize ans, elle est vive et agile, elle connaît tous les marécages, tous les sables mouvants de Plum Island. Il y a un peu de brouillard marin ce matin, l’homme est en surpoids et il a l’air empoté. Il aurait hésité à se lancer à sa poursuite, et il aurait forcément été obligé de renoncer à l’arrivée du bus de l’école à 8 heures.
Tout cela lui traverse l’esprit en une seconde.
Maintenant l’homme se tient juste devant elle. Il porte une cagoule noire sur la tête. Il pointe une arme vers sa poitrine. Elle pousse un gémissement, lâche son téléphone qui tombe à ses pieds. C’est clair qu’il ne s’agit pas d’une plaisanterie ou d’un canular. On est en novembre. Halloween, c’était la semaine dernière.
« Tu sais ce que c’est, ça ? demande l’homme.
— C’est un pistolet, dit Kylie.
— Un pistolet braqué sur ton cœur. Si tu cries, si tu résistes ou si tu essaies de t’enfuir, je tire. Me comprends-tu ? »
Elle hoche la tête.
« D’accord. Bien. Reste calme. Mets ce bandeau sur tes yeux. Le comportement de ta mère dans les prochaines vingt-quatre heures décidera si tu dois vivre ou mourir. Et quand… Et si nous te relâchons effectivement, il ne faudra pas que tu puisses nous identifier. »
Tremblante, Kylie passe le bandeau matelassé élastique autour de sa tête
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LadybirdyLadybirdy   03 mai 2020
La vie est une cascade de moments présents qui dégringolent les uns sur les autres sans raison ni but. De tous les philosophes, Schopenhauer est le seul à avoir tout compris.
Commenter  J’apprécie          230

Videos de Adrian McKinty (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adrian McKinty
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Mahmoud ou la montée des eaux - Prix Wepler 2021 de Antoine Wauters aux éditions Verdier https://www.lagriffenoire.com/mahmoud-ou-la-montee-des-eaux.html • Nom de Constance Debré aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/nom.html • le Festin de Margaret Kennedy et Denise van Moppès aux éditions Table Ronde https://www.lagriffenoire.com/le-festin.html • le meurtre de Harriet Monckton de Elizabeth Haynes et Pierre Marchant aux éditions le Beau Jardin https://www.lagriffenoire.com/le-meurtre-de-harriet-monckton.html • Autobiographie d'une Courgette de Gilles Paris, Marie-Luce Raillard aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/autobiographie-d-une-courgette.html • le bal des cendres de Gilles Paris aux éditions Plon https://www.lagriffenoire.com/le-bal-des-cendres.html • Karmas de Pierre-Olivier Lacroix aux éditions le mot et le reste https://www.lagriffenoire.com/karmas.html • La Maison de Bretagne de Marie Sizun aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/la-maison-de-bretagne-1.html • Clovis et Oups : Marins d'eau douce de Aurélie Valognes et François Ravard aux éditions Flammarion Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/clovis-et-oups-t02-marins-d-eau-douce.html • L'anomalie de Hervé le Tellier aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/l-anomalie-1.html • Traqués de Adrian McKinty aux éditions Mazarine https://www.lagriffenoire.com/traques.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsverdier éditionsflammarion #editionstableronde #editionslebeaujardin #editionsjailu #editionsplon #editionslemotetlereste #editionsfolio #editionsflammarionjeunesse #editionsmazarine
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2417 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre