AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Edith Soonckindt (Traducteur)
EAN : 9782266298261
208 pages
Éditeur : Pocket (16/01/2020)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 23 notes)
Résumé :
La suite événement et magistrale des Cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut.

Il y a quinze ans, Eddie, un vétéran de guerre devenu mécanicien dans un parc d’attractions, est mort en sauvant la vie de la jeune Annie. L’accident a laissé une trace indélébile sur la fillette. Blessée, marquée et incapable de se rappeler pourquoi, Annie lutte pour trouver son équilibre à mesure qu’elle grandit. Quand, jeune femme, elle retrouve Paulo, son amour d’enf... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
WhiteRose
  20 février 2019
Mitch Albom est l'un de mes auteurs préférés. J'ai lu presque tous ses romans et pour le moment je n'ai encore jamais été déçue. J'avais donc vraiment hâte de découvrir celui-ci, qui est une suite directe des «cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut», premier livre que j'avais lu de l'auteur et pour lequel j'avais eu un véritable coup de coeur !
Alors certes rien de vraiment nouveau cette fois-ci, sur le fond comme sur la forme. C'est un peu le même livre, mais avec d'autres personnages, d'autres rencontres, d'autres instants de vies. On perd donc peut-être un petit peu de la magie du premier, le côté original, le charme de la découverte. Mais cela ne m'a pas du tout dérangée personnellement, car comme d'habitude l'histoire est magnifique et je me suis laissée transporter ! C'est écrit simplement, avec beaucoup de poésie et d'imagination, et j'aime beaucoup cet univers fantasmagorique dans lequel évoluent les personnages dans l'au-delà.
C'est un beau voyage émotionnel, qui nous amène à la réflexion, à l'introspection, qui nous fait porter un autre regard sur le monde qui nous entoure, sur nos rapports aux autres, sur la vie, sur la mort... Un roman émouvant et plein d'amour...
Je remercie Babelio et les Éditions Kero pour cet agréable moment de lecture via l'opération Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ERSKINE
  19 février 2019
Le roman est la suite de "Les 5 personnes que j'ai rencontrées là-haut", très gros succès de Mitch Albom. L'un des personnages secondaires devient ici le personnage principal et le titre du livre répond au premier. Ceci dit on peut tout à fait lire le roman sans avoir lu le précédent, car le récit est tout à fait autonome. le clin d'oeil est sympa car apparaît à nouveau Eddy, le chargé d'entretien du parc d'attraction de Ruby Pear, mort en sauvant la vie d'une petite fille suite à un accident de manège. La petite fille a grandi, elle s'appelle Annie et nous suivons son parcours en ce monde et dans l'autre.
L'originalité du premier roman est ici dissipée, mais j'ai retrouvé avec plaisir la simplicité d'écriture de Mitch Albom (auquel on doit aussi Leçon de vie, dont je conseille en passant l'adaptation télé réussie avec l'excellent Jack Lemon dans le rôle-titre), simplicité d'écriture qui n'exclut pas une densité du récit et des personnages bien campés. La première partie est assez dramatique et j'ai parfois trouvé le trait un peu grossier (l'enfance de la petite Annie est bien triste…), mais le rythme de la narration est très bon, notamment lors du mariage d'Annie et de Paulo, qui conduira à un nouvel accident vraiment mektoub… Et oui, le thème du roman reste le destin et la mort, il faut donc passer le rideau de l'au-delà à un moment ou un autre. Malgré tout, l'auteur parvient à ménager un bon suspense (Paulo, le mari d'Annie a-t-il survécu ?) et la description des différentes rencontres au Ciel s'intercalent de manière fluide avec des flashbacks de la vie terrestre d'Annie. On retrouve alors les élans du premier roman précédemment cité, où la mise en abyme due à la mort permet de faire jaillir de très belles réflexions sur la vie, sur les rapports entre les personnes (ici en l'occurrence entre Annie et sa mère), sur les leçons que l'on tire de nos expériences vécues. A ce titre le roman est dans la même veine que le premier et ne sent pas le « réchauffé ». 15 années se sont écoulées entre les deux publications et Mitch Albom a pris le temps de mûrir son histoire. Au final, je pense que ceux qui ont aimé le premier roman goûteront sans doute leur plaisir dans cette suite et les nouveaux lecteurs trouveront matière à réflexion sur l'après-vie. Pour ma part, je vais offrir ce roman à ma collègue de bureau qui ne croit qu'au néant et qui trouvera sans doute ce livre trop naïf, mais il fera aussi naître des questionnements en son esprit… Des questionnements que la vie de tous les jours parvient trop souvent à nous faire occulter. Merci à Babelio et à l'éditeur via Masse Critique qui aura fait deux heureux (le geste va lui faire plaisir je n'en doute pas, même pour une nihiliste comme elle.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bouquinovore
  28 août 2019
Il y a longtemps, que je n'avais pas lu un roman de Mitch Albom, le dernier étant « la guitare magique de Frankie Presto » en 2016. Mais cet auteur à une place toute particulière dans mon coeur, pour la poésie de ces textes et pour son roman « le vieil homme qui m'a appris la vie », car je découvrais ce roman à l'une des périodes les plus dure de ma vie, la disparition de ma petite Maman.
Le jour des funérailles, j'ai d'ailleurs lu l'un des textes qui apparaît dans ce roman. Ce livre est pleins d'émotions et d'espoir, je ne serais que dire de plus à part peut-être que ce livre fut à mes yeux une lecture extraordinaire.
*****
Extrait du sermon du Rabin, 1975
Un homme cherche du travail dans une ferme. II tend sa lettre de recommandation à son nouvel employeur. Il y est simplement écrit : "Dort en dépit de la tempête."
Ayant désespérément besoin d'aide, l'agriculteur embauche l'homme en question.
Plusieurs semaines passent et tout à coup au milieu de la nuit, une puissante tempête déferle sur la vallée.
Réveillé par la pluie battante et le vent rugissant, l'agriculteur saute de son lit. Il appelle son nouvel ouvrier, mais ce dernier dort à poings fermés.
Il se précipite vers la grange. Á sa grande surprise, il voit que les animaux sont à l'abri et approvisionnés en fourrages.
Il se précipite vers le silo. Les portes sont très bien fermées et le grain est sec. C'est alors qu'il comprend les mots « Dort en dépit de la tempête ».
Mes amis, si dans la vie nous nous occupons des choses importantes, si nous sommes dans le juste avec ceux que nous aimons et si nous nous comportons en adéquation avec notre foi, nos vies ne seront pas alourdies par la douleur lancinante du devoir inaccompli. Nos paroles seront toujours sincères, et nos actes aussi. Nous ne nous perdrons jamais dans les affres d'un « ah ! Si j'avais su ». Nous pourrons alors dormir en dépit de la tempête.« Et le moment venu, nos adieux seront dénis de regrets »
*****

Vous comprendrez alors que lorsque j'ai découvert par hasard qu'un des autres romans de l'auteur « Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut » avait une suite, je n'ai pu faire autrement que me plonger dans sa lecture.
Bien que l'on puisse considérer ce roman comme une suite, il n'est pas nécessaire d'avoir lu le premier pour pouvoir apprécier « l'autre personne que j'ai rencontrée là-haut ». Annie sauvée in extremis, dans le premier opus, après une chute de manège, par Eddie, chargé de l'entretien, qui lui, oui fini par mourir. Cette fois-ci Annie, n'échappe pas à la grande faucheuse et est victime d'un accident aussi tragique qu'improbable a l'instar de sa chute de manège. Eddie également de retour dans ce nouveau titre.
Je suis une personne bien loin d'être mystique ni même croyant, mais l'auteur nous réconcilie avec la mort, la présentant comme un voyage initiatique avec soit même, moment où l'Homme peut enfin réfléchir sur sa vie passée.
On reste totalement dans la thématique proposée dans le premier tome et la poésie est encore une fois au rendez-vous.
Comme vous pouvez l'imaginer, c'est encore un très beau et bon moment de lecture que je viens de passer avec Mitch Albom, si vous n'avez pas encore lu « l'autre personne que j'ai rencontrée là-haut », je ne peux faire autrement que de vous inviter à découvrir ce très beau roman.
Lien : https://www.bouquinovore.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
naiis
  18 février 2019
Je remercie Babelio et la Masse Critique pour m'avoir permis de faire la connaissance de cet auteur.
Une lecture fascinante, déroutante et qui permet la réflexion sur nous-même.
L'histoire débute par la fin : Annie est morte. Elle va débuter un voyage vers l'au-delà, mais surtout vers elle-même.
Nous suivons donc Annie qui va faire la rencontre de 5 personnes qu'elle a connu dans sa vie et qui vont lui permettre d'avancer dans sa recherche de « son » au-delà.
Elle sera invitée dans l'au-delà de chacun, pour voir leur ciel, et apprendre quelque chose pour elle.
L'auteur nous fait revivre les dernières heures de l'héroïne, avant sa mort. J'ai eu la sensation que tout dans le monde était connecté, entrelacé ; bien illustré par le proverbe « On dit que le battement d'ailes d'un papillon peut engendrer un typhon à l'autre bout de la terre ». le moindre changement modifie la suite des évènements.
Puis son voyage initiatique débute dans l'au-delà, avec des flashbacks dans son enfance et le reste de sa vie. Chaque personne rencontrée lui apporte une nouvelle réflexion sur les « erreurs » du passé.
Finalement, Mitch Albom nous démontre que chaque vie est importante : elle apporte une pierre à quelque chose de plus grand que nous, qui nous dépasse, dans une autre dimension. Il n'y a pas d'erreur mais un début d'autre chose.
De même pour une même histoire, il y a autant de ressenti différents que de personnages qui la vivent : on ne sait pas comment vont les autres personnages si on ne leur demande pas, s'il n'y a pas de communication, ni d'échanges.
C'est avec plein de sagesse qu'on comprend qu'il faut profiter des personnes que l'on aime lorsqu'elles sont à côté de nous. Profiter c'est aussi s'intéresser avec empathie aux autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
culturevsnews
  03 mars 2019
Peut-être aimerions-nous tous croire, et probablement mieux le savoir, à l'existence d'une vie après la mort, où nos joies seraient sans fin et où nos peines et nos erreurs seraient laissées pour compte. C'est l'endroit que Mitch Albom a créé pour une fille nommée Annie et il nous emmène à travers sa vie avec sa tristesse et ses malentendus, ses blessures et ses récriminations. En Annie, on pourrait peut-être voir notre propre vie. Nous avons tous fait des erreurs, des péchés dont nous préférerions ne pas nous souvenir, mais ils sont là et, parfois, nous nous sommes infligés des blessures en pensant à quel point nous étions horribles.
Comme Annie l'apprend, nous pouvons être pardonnés. Il y a des raisons pour lesquelles nous sommes ici et auxquelles nous n'avons peut-être jamais vraiment pensé. Il y a des gens que nous avons rencontrés pendant seulement une minute et que nous avons touchés de la manière la plus positive qui soit, et tout comme Annie, nous devons nous pardonner. Bien que nous ayons pu faire de mauvaises choses, nous avons aussi pu faire des choses vraiment merveilleuses.
J'apprécie ce livre très édifiant. Parfois, un livre peut être ce dont vous avez besoin et dans ce cas, avec toute la haine et la cruauté qui semblent nous entourer aujourd'hui, ce livre m'a offert, avec quelques larmes, un port dans une tempête. Il n'y a jamais rien de mal à un livre qui donne de l'espoir.
Note : 9,5/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   23 avril 2019
Mitch Albom démontre une grande empathie, une curiosité pour la condition humaine, et une grande compassion à travers ce nouveau roman.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
naiisnaiis   18 février 2019
Les gens se lamentent en disant que si ceux qu'ils aimaient étaient nés cinquante ans plus tard, ils auraient survécu à ce qui les a tués. Mais il se peut aussi que ce qui les a tués ait aidé quelqu'un à trouver un remède aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          10
MissIsMissIs   07 juin 2019
On était jeunes, je sentais que j'avais perdu quelqu’un de précieux. Je suis rentrée en Amérique en espérant bien te revoir un jour. Et puis, sortie de nulle part, voilà que tu réapparais à l'hôpital. Et je me suis rendu compte que lorsqu'on aime vraiment quelqu'un, il y a toujours moyen de le retrouver.

I wish...
Commenter  J’apprécie          00
ddreambookineddreambookine   20 mars 2019
On se souvient du jour précis où on a eu mal, mais qui se rappelle le jour où la blessure a disparu ?
Commenter  J’apprécie          20
naiisnaiis   18 février 2019
Tu as déjà réfléchi à combien de choses vivantes il existe sur Terre ? lui a demandé Cleo. Gens. Animaux. Oiseaux. Poissons. Arbres. Franchement, on ne comprend pas comment quelque'un peut se sentir seul. Et pourtant, c'est le cas des humains. C'est dommage.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Mitch Albom (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mitch Albom
Chanteurs, compositeurs, producteurs - ils l?ont tous rencontré, et ils s?en souviennent : Paul Stanley (KISS), Tony Bennett, Ingrid Michaelson, Burt Bacharach, Wynton Marsalis, Roger McGuinn, Darlene Love, Phredley Brown, Jon Avnet et Mike Binder parlent de Frankie Presto, le plus grand guitariste de tous les temps, et personnage fictif du roman "La guitare magique de Frankie Presto" de Mitch Albom.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut - Mitch Albom

Dans quel pays se passe l'action ?

Canada
Etats-Unis
Australie
Angleterre

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut de Mitch AlbomCréer un quiz sur ce livre

.. ..