AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Laure Valentin (Traducteur)
EAN : 9782496705461
351 pages
Amazon Crossing (20/10/2020)
3.74/5   27 notes
Résumé :
Sept ans après la disparition de sa sœur, Jude se lance à sa recherche. Son but : réunir sa famille brisée et comprendre pourquoi Zoé est partie sans laisser de traces. Pour cela, il doit découvrir ce qu’il s’est passé lorsqu’ils étaient enfants, ce jour où tout a basculé.

C’était une belle journée, la première depuis le divorce de leurs parents. Alors qu’elle venait de faire un tour de manège à la fête foraine avec lui, Zoé a brusquement cessé d’adre... >Voir plus
Que lire après À la poursuite de ZoéVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 27 notes
5
2 avis
4
5 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Jude, aidé par Jessica, sa petite amie, part à la recherche de sa soeur Zoé, disparue plusieurs années auparavant, alors qu'elle venait d'avoir 16 ans.
La construction de ce livre ajoute fortement à son intérêt. On navigue entre passé (les événements ayant mené à la fugue de Zoé) et présent (la quête de celle-ci par son frère), narration de Jude le frère et celle de Mandy la mère. L'auteur aborde beaucoup de sujets dans ce livre, le racisme, l'homosexualité, le Brexit, la pauvreté montante en Angleterre, les relations familiales et l'impact d'une séparation sur les enfants. le problème est que la plupart sont seulement abordés nous laissant un peu sur notre faim.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Mandy, J'ai trouvé que c'était le personnage le plus authentique du livre. Elle sait nous faire partager la difficulté à concilier son rôle de mère et celui d'amoureuse d'un homme plus jeune. J'ai pleinement ressenti ses sentiments, envers Scott et envers ses enfants.
Jude et Jessica m'ont paru bien fades en comparaison et les différentes étapes de leur quête un peu répétitives. Je n'ai pas trouvé très crédible le frère et ses réactions. Ils m'ont semblé vieux avant l'heure ces deux-là.
Je ressors de cette lecture un peu déçue. le résumé m'avait attirée, mais le traitement manque de profondeur : cela n'est que mon avis et d'autres ont beaucoup plus apprécié leur lecture.
Je remercie les éditions Amazon Publishing pour le partage de ce roman #Àlapoursuitedezoé #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          160
Clairement, je ne savais pas trop à quoi m'attendre en me lançant dans cette lecture. Ou, plutôt, j'étais totalement à côté de la plaque ! Avec ce titre, je m'attendais à découvrir un thriller mais j'étais assez loin du compte même si quelques ficelles du genre sont belle et bien présentes dans À la poursuite de Zoé. Au final, je ne saurais dans quoi ranger ce livre mais j'en ai apprécié l'enquête et les questions qu'il nous fait nous poser.

J'ai trouvé l'ambiance de ce livre assez étrange : sans être pour autant étouffante, elle m'a mis mal à l'aise. Il y a beaucoup de silences et d'incompréhensions entre les personnages et cela donne une atmosphère assez lourde. Je ne savais pas trop où me mettre tant les points de vue divergent et nous empêche donc de se faire notre propre idée des évènements. Clairement, ce n'est qu'en rencontrant Zoé (et encore !) que l'on arrive à avoir un peu plus de clarté sur tout ça.
Je pense également que l'environnement y est beaucoup dans cette ambiance dérangeante. En cherchant sa soeur, Jude et sa copine Jessica, nous entraînent dans des endroits peu reluisants et à la rencontre de personnes mal-en-point. Clairement, je ne suis pas à l'aise avec les témoins du passage de Zoé que l'on rencontre : ces personnes sont trop éloignées de mon mode de vie pour que je puisse m'identifier à elles et certains aspects de leur vie me font un peu peur. Sans compter que Jude, avec l'abandon de sa soeur, a développé quelques troubles psychologiques. Je sais que dans la vraie vie, les "gens normaux" n'existent pas, mais là, ça fait beaucoup trop de personnages avec des problèmes pour moi.
De même, je pense que la multitude des combats perçue dans ce livre joue également sur cette étrange atmosphère : LGBT, cause animale, racisme, droit des enfants... Tous sont importants, tous sont intéressants mais tous ensemble, cela donne une impression combative presque agressive au roman. Sans compter que Jude, Zoé et Scott ont beaucoup de colère en eux ce qui a sans doute accentué ce trait.
J'ai vraiment ressenti ce malaise assez profondément en moi et c'est pour ça que j'insiste tant sur cette facette du roman... Et pourtant, je n'imagine pas cette histoire sans cet aspect : au vu des choses qui y sont décrites, cela ne pourrait être autrement. C'est plutôt logique et crédible : quand on fugue à 16 ans, on n'a pas de ressources. Après, j'imagine que c'est également culturel : je peux imaginer ce que je ne connais pas, mais l'inconnu reste toujours inquiétant.

Cependant, j'ai bien aimé cette course poursuite à la recherche de cette soeur perdue et de sa vérité. J'ai trouvé intéressant la façon dont Jude et Jessica arrivent à remonter jusqu'à elle, même si je déplore que Jessica ait dû renoncer à une de ses valeurs pour le faire (encore un point malaisant !).
J'ai vraiment apprécié partir à la rencontre de Mandy - la maman. J'ai pleinement apprécié ses interrogations que j'ai trouvé très crédibles. La place dans laquelle est s'est retrouvée n'était clairement pas facile et je ne vois pas comment cela aurait pu bien se terminer. Au vu des doutes distillés et en l'absence de dialogue, il était impossible d'avoir une relation saine avec Zoé ou Scott. Pour le coup, je suis très heureuse pour Mandy que la fin ait des airs d'Happy End ;)

Autant, j'ai beaucoup apprécié Mandy et sa franchise, autant ses enfants m'ont mise assez mal à l'aise. Zoé et Jude ont quelque chose de cassé en eux et ont des comportements renfermés et somatisés. du coup, je n'ai pas réussi à m'identifier à eux ce qui a assez pesé sur ma lecture. D'autant plus que Jude souffle le chaud et le froid et que cette instabilité à encore joué sur le malaise ressenti.
Comme beaucoup de lecteurs, j'ai apprécié la jovialité et l'assurance qui émane de Scott même si ses potentiels travers nous le font voir d'un oeil méfiant. Bien que j'ai éprouvé de la sympathie pour lui, je ne pouvais m'empêcher de penser que le diable savait lui-aussi être très séduisant...

Malgré le fait que j'ai plusieurs livres d'elle dans ma bibliothèque, c'était la première fois que je lisais un roman de Nick ALEXANDER. Et j'ai plutôt passé un bon moment avec ce livre, notamment grace aux moments partagés avec Mandy. J'ai beaucoup apprécié le discours à deux voix : celle de Jude pour le présent, celle de Mandy pour le passé. Les deux se complètent et nous permettent de nous faire ressenti la disparition de Zoé sous plusieurs aspects. J'ai aimé son écriture fluide, la façon dont elle dévoile les ressentis de chacun et le mystère qu'elle fait durer jusqu'au bout. Je suis curieuse de sortir Quand on a que l'amour et Les Fjords de Santorin de ma PAL ;)
Une lecture différente et agréable.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          10
Zoé, une jeune adolescente a fugué de chez ses parents, sans laisser d'explication. Sept ans plus tard, son frère Jude n'a jamais cessé de la chercher, en vain. Il décide d'essayer de comprendre les réelles motivations de sa fugue.

J'ai aimé l'idée générale du livre ainsi que sa construction qui est assez originale et qui permet de tenir un certain suspense jusqu'à la fin. Par contre, je suis mitigée sur l'histoire en elle-même, l'auteur a décidé de plaider plein de causes en même temps. À mon sens, il aura fallu choisir maximum deux batailles : ici c'était un condensé de LGBT, pauvreté, racisme, cause animale, des crises de paniques, suspicion de pédophilie … Chaque cause est belle à défendre, mais j'ai trouvé lourd d'en avoir autant dans une même histoire. Mis à part ça, le roman traite du divorce, des difficultés à se reconstruire, des troubles alimentaires.

J'ai aimé remonter le fil du temps à la découverte des morceaux d'histoire de cette famille. le roman alterne les différents points de vue d'un côté nous avons celui de Mandy, la mère qui nous permet de découvrir les fondations de cette histoire, de l'autre nous avons celui de Jude vis-à-vis de la disparition de Zoé.

Au niveau des personnages, j'ai beaucoup aimé le développement des personnages. J'ai été touchée par Mandy, par sa franchise ainsi que son rôle de mère épuisant au quotidien. Par contre, j'ai trouvé que les points de vue de Jude et de sa copine étaient parfois ennuyeux et répétitifs.

En conclusion, ce livre avait un réel potentiel, l'histoire d'origine est vraiment intéressante, mais le fait d'avoir voulu plaidé autant de causes en même temps et des points de vue parfois ennuyeux on rendu l'histoire sans accroche par moment. Dommage !

Merci à NetGalley et à Amazon Publishing France pour le SP.
Commenter  J’apprécie          40
Merci à Amazon Publishing qui m'a proposé de découvrir ce roman en avant-première. J'aime beaucoup la plume et les histoires de l'auteur et le résumé m'a vraiment intriguée. J'étais ravie de pouvoir le lire.

Dans ce roman, on suit en alternance la narration de Mandy, la mère de famille, qui débute le jour où elle a surpris son mari dans les bras d'une autre et celle de Jude, à notre époque, qui part, avec l'aide de sa petite amie Jess, à la recherche de sa soeur Zoé, disparue depuis 7 ans.

La construction du récit permet à la fois de connaître les fondements de cette histoire (avec Mandy) et l'enquête sur la disparition de la jeune femme (avec Jude). Mais les deux récits coïncident parfaitement et finissent par se rattraper. La fin est très, très émouvante.

Une fois de plus, j'ai été portée par la plume de l'auteur et totalement immergée dans cette histoire de famille. J'ai eu de la peine pour Mandy, qui a subi des tas de malheurs, la pauvre, mais aussi pour Jude, que le passé a tout de même bien abimé (il a peur de s'attacher). Quant à Zoé… son cas est difficile à analyser. Il faut lire le roman pour comprendre toute l'histoire.

Ce roman traite, entre autre, des difficultés à se reconstruire après un divorce, des troubles alimentaires, mais nous montre également qu'un simple détail, anodin, peut parfois faire basculer toute une famille, en briser tous les membres. le talent de narrateur de l'auteur est incontestable. Je suis en admiration.

Le roman sort le 20 octobre. Je ne doute pas de son succès.
Commenter  J’apprécie          20
C'est l'histoire d'une famille classique qui va finir par se déchirer... mais pourquoi?
Tout commence lorsque Mandy découvre la liaison de son mari avec une autre femme, pour laquelle il va la quitter.
La vie familiale va être bouleversée pour cette mère de famille et ses enfants Jude et Zoé. Cette dernière développe des troubles alimentaires de type anorexie qui se majorent lorsque sa mère retrouve un compagnon, Scott.
La rupture définitive de l'équilibre familial intervient lors d'une sortie familiale dans une fête foraine durant laquelle Zoé disparaît plusieurs heures. A son retour elle n'adressera plus jamais la parole à Scott.
Il s'est passé quelque chose durant cette journée... mais quoi? Mandy est horripilée par le comportement de sa fille mais en même temps s'inquiète, s'interroge, soupçonne...
Zoé a disparu depuis 7 ans... Jude n'a de cesse de la chercher... il veut comprendre les réelles motivations de son départ. A l'aide de sa petit amie, il part sur ses traces et laisse dérouler l'histoire....

J'ai beaucoup aimé le fond et la forme de ce roman. En effet, la construction du récit est très originale mais aussi permet de maintenir le suspens car l'auteur nous distille lentement les éléments de réponse de cette histoire.
On retourne une double narration... d'une part temporelle : on suit l'enquête sur la disparition de Zoé mais aussi les éléments de son histoire qui ont présidé à son départ... et on se retrouve alternativement dans la tête de chacun des personnages, notamment la mère et le fils.
On remonte le fil du temps et on reconstruit peu à peu cette histoire de famille bouleversante.

Merci aux #amazoncrossing et à #netgalleyfrance pour cette découverte.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Le plus drôle, c’était sa réaction s’il la touchait, parce que parce que Scott était très tactile, du genre à vous toucher constamment le bras quand il vous parlait ou à vous ébouriffer les cheveux en passant. Mais quand Scott touchait Zoé, qui avait horreur des contacts physiques, elle poussait un cri perçant, comme s’il lui causait une décharge électrique. Si elle était debout à ce moment-là, elle reculait d’un bon. On en plaisantait souvent, Scott et moi. Il tendait le bras pour me toucher du bout du doigt, et moi, je me jetais contre le mur comme s’il m’avait envoyé un coup de rayon phaser avant de mourir à grand bruit, recroquevillé sur le tapis du salon.
- Tu as été Zoéfier ! me disait-il.
Commenter  J’apprécie          10
Honnêtement, j'aurais préféré qu'ils nous donnent une épave. Quand je loue une voiture, j'aime mieux qu'elle soit tellement mal en point qu'il est impossible de savoir si c'est moi qui ai cabossé la carrosserie ou si elle l'était déjà avant.
Commenter  J’apprécie          40
Les gosses, ils absorbent tant de temps, d’efforts et d’argent. Mais le principal, c’est l’amour. Bien sûr, personne ne vous apprend jamais quoi faire de tout cet amour une fois qu’ils s’en vont. Personne ne vous explique comment vous en sortir en leur présence, quinze heures par jours, se réduit comme peau de chagrin à un coup de fil de dix minutes le dimanche (avec de la chance) et à une visite de deux jours à Noël.
Commenter  J’apprécie          10
En arrivant au bout du rayon, j’ai baissé les yeux sur mon caddie pour constater qu’il ne contenait que deux sachets : pommes de terre et pousses de soja. Je me suis retournée vers les étalages en me disant que quelque chose avait changé, et ce quelque chose, c’était que les phobies de Zoé ne s’équilibraient plus. Maintenant, elles se cumulaient. Sans poisson, viande ni tomates, sans produits laitiers, oignons ni champignons, sans riz ni gluten, je n’avais aucune idée de ce que je pourrais bien lui préparer.
Alors, je suis revenue sur mes pas et j’ai rempli mon caddie d’ingrédients aux couleurs vives, bourrés de vitamines. Elle mangerait ce que je cuisinerais, un point c’est tout. La faim finirait par avoir raison d’elle et on redeviendrait une famille joyeuse et en parfaite santé.
Commenter  J’apprécie          00
Je garde précieusement nos bons moments en mémoire. Même chose avec ton père. Toutes les relations se terminent un jour, que ce soit par une séparation ou la mort. Toutes. Mais elles valent pourtant la peine d’être vécues. Tu ne peux pas ne pas faire quelque chose sous prétexte qu’un jour, ça va se terminer.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : séparationVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (55) Voir plus



Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1415 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

{* *}