AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714452272
Éditeur : Belfond (24/01/2013)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :


Ne vous fiez pas aux apparences, Lady L. n’est pas celle que vous croyez. La femme sans histoire de cette petite ville américaine cache bien des secrets.

Ceux d’une princesse anglaise disparue quelques années plus tôt, morte aux yeux du monde et bien décidée à le rester.

Après le succès de Sept mers et treize rivières et de En cuisine, Monica Ali ressuscite Diana, le temps d’un roman plein de mystère, de suspense et de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
traversay
  14 février 2013
De Monica Ali, passée maître dans l'art de raconter de passionnantes histoires sur fond de métissage au Royaume-Uni, on n'attendait certes pas un roman tel que La véritable histoire de Lady L. qui reprend à son compte un genre que le monde anglo saxon désigne sous le terme de What-if ? En l'occurrence, et si la Princesse de Galles n'était pas morte dans un accident de voiture et si elle avait choisi de disparaître en se réfugiant dans une petite ville américaine ? Oh, Diana, désormais appelée Lydia, quelle serait sa vie au quotidien entourée d'amies, d'un chien fidèle et d'un petit ami. Auxquels elle ne livrerait au compte-goutte que de pieux mensonges sur son passé, laissant planer le mystère. Cette partie du livre, la plus consistante, plonge profondément dans la psychologie de cette femme aux nouveaux visage et identité. le portrait est assez subtil bien qu'il n'apprenne rien d'inédit sur sa personnalité. Plus intéressante est le journal intime, écrit dix ans plus tôt, par son confident, celui là même qui l'aurait aidée à s'enfuir. A travers leur relation privilégiée et le retour sur les années de gloire et de dépression mêlées, l'écriture précise de Monica Ali se fait incisive et pertinente. Pour donner un peu de piment, la romancière a cru bon d'ajouter un aspect de thriller à son livre en introduisant un paparazzo qui, par hasard, débusque notre Lady di et la reconnait à la couleur de ses yeux (sic). On aurait pu se passer de cet épisode qui donne cependant une touche paranoïaque et angoissante qui n'est pas déplaisante. Un exercice de style que ce What-if, sans soute une parenthèse dans l'oeuvre de Monica Ali, dont on ne peut nier les qualités de construction mais qui reste toutefois anecdotique et simplement divertissant eu égard aux thématiques habituelles de la romancière britannique depuis Sept mers et treize rivières.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LaBibliodeCaro
  12 mars 2017
L'idée de départ de ce roman me plaisait. Partant du principe « Et si ? », l'auteure invente un tout autre épilogue à la sage royale de Diana. Et si elle n'était pas vraiment morte ? Et si le pont de l'Alma n'avait été qu'un « quasi accident » ? Et si elle était partie vivre cachée loin de tous (un peu comme les mythes entourant Elvis ou toute autre figure devenue mythique) ? Je nourrissais beaucoup d'espoir pour ce livre qui s'annonçait prometteur et très divertissant.
Autant dire que j'ai été globalement déçue. Je me suis beaucoup ennuyée. J'avais l'impression que l'histoire ne décollait jamais, qu'on avançait dans l'intrigue en patinant. Les personnages secondaires m'ont semblé fades et la « réalité » de cette deuxième vie — version Madame Toutelemonde — sans intérêt et très peu attrayante pour celle qui avait vécu au coeur des strass, des paillettes et des privilèges.
Bon, le volet psychologique du livre est quand même intéressant. On entend souvent la « voix » ou les pensées de l'ancienne princesse à travers des lettres ou des monologues intérieurs. Ses doutes, ses craintes, ses regrets/remords en pensant à ses fils, sa façon de gérer un quotidien, un budget, etc. C'est plutôt un atout car elle avait un profil très particulier et une relation ambivalente dangereuse avec cette presse qui était devenue sa drogue.
Je dois tout de même reconnaître que les deux ou trois derniers chapitres ont été plus rythmés et romanesques. Attention, vous allez découvrir une ancienne princesse un chouïa « Bonny & Clyde ». Sauf que ça ne rattrape pas vraiment le reste.
Au bout du compte, on se dit que le « vrai » destin a choisi une fin en adéquation avec cette figure hors norme, si l'on peut dire les choses ainsi malheureusement.
Lien : https://labibliodecaroline.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nnb
  20 août 2013
Hypothèse troublante : si Lady di n'était pas morte le 31 août 1997 mais avait volontairement décidé de disparaître ?... L'auteur du très remarqué « Sept mers et treize rivières » Monica al i construit un récit original et captivant à mi-chemin entre le roman psychologique et le thriller à la rencontre de la princesse de Galles dans une nouvelle vie.... et de nouveaux tourments !
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
Lexpress   21 février 2013
Dommage que le texte pèche souvent par esprit de sérieux là où on attend de la dérision.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LaLibreBelgique   05 février 2013
Elle y campe l’ex-Lady Di avec empathie, justesse et sensibilité, modifiant radicalement le destin de la blonde naïade en maillot turquoise de la jaquette du livre.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   26 janvier 2013
Les milliardaires ne planifient pas leurs vacances comme les simples mortels, dans une brochure. Il était impossible d’être sûr de leur itinéraire exact
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   26 janvier 2013
L’écriture peut être une forme de thérapie, mais c’était une des rares qu’elle n’était pas prête à tenter. Elle avait sa propre méthode pour faire imprimer son histoire, plus spectaculaire que celle que je préconisais
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   26 janvier 2013
En un sens, elle n’a pas été enlevée au peuple mais livrée à lui. Car elle est devenue ce soir-là une figure emblématique, incarnant la bonté et la souffrance. Un peuple peut s’approprier un emblème, bien mieux qu’un être de chair et de sang.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 janvier 2013
Rio est sans doute la capitale mondiale de la chirurgie plastique. Acheter un nouveau nez est aussi simple que de commander une robe neuve sur un catalogue : on peut opter pour le style de son choix à partir d’une série de photos.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 janvier 2013
Pour être franc, personne n’en a rien à foutre du texte. Ce que tout le monde veut, c’est les photos – des images-jamais-vues-jusque-là de la princesse de Galles, prises par l’homme qui la connaissait le mieux.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Monica Ali (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Monica Ali
Immigration Is Good For Britain | Monica Ali
autres livres classés : lady dianaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
306 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre