AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Philippe Bouquet (Traducteur)
EAN : 9782020662277
274 pages
Éditeur : Seuil (21/10/2005)
3.36/5   104 notes
Résumé :
Depuis plusieurs années, Sibylla vit dans l'ombre, fuyant le souvenir de son enfance, en marge de la société dans laquelle elle ne se reconnaît pas. Mais elle est soudain projetée sur le devant de la scène et fait la " une " des journaux : un homme a été sauvagement assassiné, un homme avec qui elle a justement passé la soirée. Tout le pays la recherche... Bientôt de nouveaux meurtres surviennent tous signés d'un prénom : le sien... Traquée, seule, Sibylla n'a pour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,36

sur 104 notes
5
2 avis
4
8 avis
3
9 avis
2
2 avis
1
1 avis

mesrives
  28 juillet 2017
Direction le Restaurant français du Grand Hôtel de Stockholm où nous allons rencontrer l'héroïne de Recherchée roman de Karin Alvtegen. publié en 2000.
Un auteur dont je n'avais jamais croisé la route.
Pourquoi le Grand Hôtel? Tout simplement car c'est le terrain de prédilection de Sibylla Wilhelmina Beatrice Forsenström (ouf, c'est fini) pour rencontrer ses proies. Proies qui une fois ferrées lui permettent, nous allons vite le découvrir, de se délecter d'un bon repas au près d'hommes en manque d'affection et de passer une bonne nuit dans un vrai lit.
Cette demoiselle de trente deux ans aux pratiques peu catholiques et en rupture de ban vit dans la marginalité, pas de domicile fixe mais des planques, plus d'identité légale mais plusieurs pseudos.
Malheureusement pour Sibylla, son dernier contact ou client est retrouvé mort dans sa chambre le lendemain de leur tête à tête au Restaurant français.
Tout la désigne alors comme la coupable idéale: alors qu 'elle se faisait oubliée, elle devient recherchée et, fait la une de tous les quotidiens. Devant cette injustice, car elle n'a rien à voir avec le meurtre de son client, elle va se battre avec ses moyens pour élucider ce meurtre.
Mais rapidement, elle se rend compte qu'une personne se sert de son identité et revendique le puis les crimes: les cadavres s'ajoutent et le modus operandi est toujours le même!
Dans ce petit thriller, nous découvrons comment l'héroïne issue d'une famille aisée de province devient une SDF dans la capitale suédoise et pourquoi ses rares potes de la rue la surnomme la Reine du Smaland.
Rien d'extraordinaire, une écriture fluide mais pas profonde, une lecture détente à l'occasion.
J'avais débusqué ce titre avec deux autres, Trahie et Honteuse, au coin librairie chez Emmaüs, je pense que je vais les réserver pour des moments de fatigue intense, sûr que je ne vais pas m'y précipiter dessus!
Cette lecture de Karen Alvtegen ne me marquera pas même si il nous est dit qu'elle est la petite-nièce d'Astrid Lindgren, la créatrice de la figure inoubliable de Fifi Brindacier et que Recherchée (Missing) a été adapté en mini-série sur la télé britannique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          592
Crazynath
  04 avril 2016
Une découverte sympathique pour ma part avec ce livre de Karin Alvtegen, auteur suédoise que je ne connaissais absolument pas.
Si j'en crois les infos sur le net, Karin Alvtegen n'est rien d'autre que la petite nièce d'Astrid Lindgren, l'auteur de Pippi Langstrumpf, ( une de mes héroïnes préférées du temps de mon enfance ) ou si vous préférez Fifi Brindacier...
Bon, ici, nous ne sommes pas dans de la littérature jeunesse, mais bien dans du roman noir. Les éditions Points estampillent ce livre comme " policier", ce qui est, je pense, dommage, car ce n'est pas le cas.
Dans Recherchée, le personnage principal, Sybilla, jeune femme qui vit d'expédients et souvent dans la rue, se retrouve mêlée malgré elle à une série de meurtres rituels.
Le fait qu'elle soit SDF et marginalisée est un handicap de taille pour clamer son innocence, car qui va la croire ? Petit à petit, on découvre aussi son parcours de vie et on arrive à comprendre son cheminement.
Seule, sans entourage pour la soutenir, comment cette jeune femme va-t-elle réussir à prouver son innocence ?
J'avoue que sans avoir eu un coup de coeur, j'ai bien apprécié cette lecture...
Challenge ABC 2015/2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
titiseb77
  11 mars 2019
Alors que je suis plutôt adepte de la littérature scandinave, je n'ai pas vraiment accroché sur ce livre, il est assez court, ce qui lui sauve un peu la mise.
Nous suivons Sibylla, marginale, qui est accusée de meurtres, et qui doit prouver son innocence avant que la police ne la retrouve.
L'idée n'est pas mauvaise au contraire, cette histoire me plaisait bien, les personnages sont plaisants, mais ce qui m'a gênée, c'est que l'histoire tourne un peu en rond pendant la première moitié, l'auteure revient régulièrement sur l'enfance de Sibylla pour nous expliquer pourquoi elle en est arrivée là et entre deux, elle vivote en découvrant sur les unes des journaux, les accusations qui lui sont portées.
Ne pouvant pas en dévoiler plus, sous peine de gâcher le suspense, je n'aime pas trop quand les auteurs partent un peu dans tous les sens, enfance malheureuse, fausse accusation... Ce qui l'ont lu comprendront.
Bref, vite lu et très certainement vite oublié.
Commenter  J’apprécie          110
Labibliogirly
  25 juin 2017
Une jeune femme SDF qui se retrouve recherchée par la police, accusée de plusieurs meurtres sanglants. Son tort, avoir été avec la première victime peu de temps avant sa mort.
Sybilla se retrouve impliquée dans une course contre la montre pour tenter d'échapper à ses poursuivants mais personne ne peut l'aider. Elle ne peut faire confiance à personne, elle est seule au monde.
Jusqu'au jour où sa route va croiser celle d'un jeune garçon de 16 ans. Il sera le seul à la croire et à l'aider. Ensemble, ils vont remonter la piste du vrai tueur qui semble avoir fait une histoire personnelle de tout ce qui se passe.
Les questions se bousculent à la lecture de ce livre. Pourquoi ces personnes sont tuées ? Rien ne semble les relier entre elles. Pourquoi les crimes prennent ce caractère quasi religieux ? Et pourquoi Sybilla est-elle la cible de ce tueur qui veut lui faire porter le chapeau ?
L'histoire en elle-même est fascinante mais j'ai très vite été énervée par le personnage de Sybilla. Une fille de bonne famille qui se retrouve à la rue après avoir fauté avec un garçon et mis au monde un bébé. Son errance, ses rencontres, ont forgé son caractère. Mais, alors qu'il peut paraitre fort pour beaucoup de lecteurs, il m'a donné, pour ma part, une sensation plutôt larmoyante.
Pour dire les choses de façon triviale, je l'ai trouvé plutôt lourde et pathétique. Je n'ai pas accroché avec elle, à la différence de cet ado qui va croire en elle. Lui est très attachant et mignon comme tout. Une vraie tête de mule intelligente qui ne va pas lâcher l'affaire, jusqu'au dénouement.
Dans l'ensemble, un très bon roman avec une bonne idée de base, une intrigue bien ficelée mais un personnage féminin plutôt fatiguant et geignard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
crapette
  05 mai 2011
Un roman bien noir, dont le personnage principal, une SDF plus qu'attachante, est poursuivie par toutes les polices suédoises. Ce serait une tueuse en série, as de la débrouille, plus que fêlée. Mais moi, lectrice, je la soutiens de tout coeur Sibylla!
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
LUKE59LUKE59   06 juillet 2011
La faiblesse était toujours une provocation.Cela fichait la trouille aux gens de voir des êtres dépourvus de fierté,se comportant n' importe comment et ne sachant pas ce qu'était la honte.Car on ne pouvait pas devenir ainsi sans l'avoir mérité d'une façon ou d'une autre.On avait le choix,n'est-ce pas?Et si on y tenait,libre à vous de vivre dans la crasse.Si vous êtes gentils,on vous donnera quelques sous prélevés sur nos impôts,mais uniquement pour que vous ne mourriez pas de faim..../......Mais ne venez pas fourrer vos mains sales sous notre nez dans le métro.C'est très déplaisant,vous savez..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
collectifpolarcollectifpolar   28 septembre 2020
Presque tous les après-midi, après ce premier tour en voiture, elle s’arrêta un moment pour voir Micke. Elle resta de plus en plus longtemps et, pour finir, elle renonça à ses promenades et se rendit tout droit à la maison de l’association. Elle fit la connaissance des autres membres, tous des garçons de l’âge de Micke, et, pour la première fois, elle eut l’impression qu’on voulait bien d’elle quelque part. C’était Micke qui l’avait introduite et cela suffisait aux autres, ils n’avaient pas besoin d’en savoir plus sur elle. Ils ne semblaient même pas se soucier qu’elle soit la fille des Forsenström.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   28 septembre 2020
Mais le mieux, c’était quand ils étaient seuls, tous les deux, dans le garage. Micke n’était plus le même, alors, et il lui apprenait tout ce qu’il savait sur les moteurs et les voitures. Parfois, il l’emmenait faire un tour quand il était vraiment de bonne humeur, il la laissait conduire un peu sur une route de forêt. La première fois, elle était assise sur ses genoux. Elle sentit ses cuisses sous les siennes et son ventre contre ses fesses. Cela lui fit un drôle d’effet. C’était à la fois chaud et excitant. Et il avait posé ses mains sur les siennes, sur le volant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   28 septembre 2020
Lorsqu’elle se réveilla, le lendemain matin, elle sentit dans tout son corps que quelque chose n’allait pas. Elle éprouvait un sentiment de claustration, dans cette cabane, et désirait en sortir. Le poêle s’était éteint et elle avait froid. Heureusement, sa gorge allait mieux. La veille au soir, elle avait eu peur d’avoir attrapé une angine. Pour guérir cela, il fallait de la pénicilline. Or, il n’était pas facile de se présenter chez un docteur sans carte de Sécurité sociale. Elle était donc heureuse que ce ne soit pas nécessaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ADAMSYADAMSY   05 octobre 2019
Dieu entend les prières, était-il marqué sur une affiche apposée à l'entrée.
Elle ouvrit les yeux et regarda le grand retable, devant elle. Au cours des siècles, une quantité considérable d'êtres humains avaient remis leur destin entre Ses mains, ils avaient construit ces immenses églises et Lui avaient adressé leurs prières. Elle avait fait de même, en étant petite. Chaque soir la même prière demandant à Dieu de protéger les petits enfants et de ne pas faire mourir leur père et leur mère. Peut-être l'avait-Il entendue, d'ailleurs ? Après tout, elle était encore en vie et en bonne santé. Mais Il ne l'avait guère protégée, pourtant. Peut-être était-Il du côté des autres ?
Les autres. Ceux qui avaient trouvé leur place dans la société.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : littérature suédoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2123 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..