AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bénédicte Mayol (Traducteur)
ISBN : 2253099163
Éditeur : Le Livre de Poche (08/09/2004)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Une jeune artiste, Sweeney, dotée d'un don de prémonition, qui peint des scènes de crime en état de somnambulisme...
Un milliardaire qui s'éprend d'elle...
Une directrice de galerie qui fait chanter ses amants...
Lorsque survient un meurtre dans l'entourage de Sweeney, la police New-Yorkaise en est convaincue: la jeune femme n'a jamais été victime d'hallucinations. La voici, au contraire, au premier rang des suspects...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Bluelune
  12 octobre 2014
Paranormal, amour, suspens, tout y est.
Notre héroïne a froid... depuis qu'elle voit des fantômes. Elle a déménagé dans une grande ville où elle connaît moins de monde et où elle est moins troublée par leur présence, jusqu'au jour où le vieux marchand de hot-dog se fait assassiné et où elle se met à peindre la scène du crime en état de somnambulisme, et alors qu'elle ne peut pas savoir ce qui est arrivé à ce charmant homme.
Attirée par la jeune peintre,Richard, le milliardaire, futur ex mari de la dirigeante de la galerie dans laquelle elle expose, découvre le secret de cette peinture nocturne et la raison de son hypothermie matinale.
Voilà qu'un autre tableau est commencé. La violence des crises d'hypothermie empire. Seul, Richard parvient à réchauffer la jeune femme, ce qui n'est pas pour leur déplaire.
Mais que signifie cette peinture. de quelle femme proche annonce-t'-elle la mort ? Peut-on empêcher le crime ? et qui est le meurtrier ?
Commenter  J’apprécie          50
ninou-lilou
  06 décembre 2011
Sweeney a un prénom pas terrible mais son personnage est très attachant ! La pauvre, un beau jour elle se met à voir des fantômes et depuis un an, en plus de ces visions, les feux de circulation se mettent au vert, les voitures la laisse passer, les places de parking se libèrent à son arrivée et même ses plantes fleurissent plus que de raison toute l'année... Elle en est toute chamboulée et sa rencontre avec Richard va la déstabiliser un peu plus.
Richard est un homme qu'on ne peut pas ne pas remarquer !! Sa femme sait très bien ce qu'elle perd, mais c'est trop tard, elle a dépassé les bornes et Richard a demandé le divorce. Il est très attiré par Sweeney et ne le cache pas. Il sait être patient avec la jeune fille et très protecteur aussi quand il la découvre en état d'hypothermie. J'aime beaucoup sa façon de la réchauffer, c'est super efficace n'empêche...
L'intrigue est bien menée, et la part de paranormal est bien dosée.
Commenter  J’apprécie          20
lespassionsdemeline
  26 mars 2017
Sweeney est une femme âgée d'une trentaine d'année. Alors qu'elle a vécu entourée par l'art à cause de sa mère qui est peintre et de son père qui a une carrière de cinéaste. Elle a du s'éloigner d'une petit ville à cause des fantômes qu'elle voyait. Depuis qu'elle habite New-York, Sweeny en voit toujours mais elle ne les côtoie pas.
En réalité ce roman policier qui y mêle de la romance m'a laissé pantoise une bonne partie du roman et j'étais avide de savoir qui allait mourir - même si on le sait grâce à la quatrième de couverture - mais surtout la façon dont le crime a été commis. Sweeny est un personnage très attachant qui a pas mal de faiblesse. Elle vit ses jours de peintre avec une plénitude totalement irréel. Elle vit dans son monde sans savoir ce dont elle a vraiment besoin. Un personnage fort qui mérite est tempérament.
Linda Howard met en scène des personnages de mondes différents sans se soucier du bien ou du mal. le fait de voir deux classes différentes. L'une riche et l'autre moyenne mais connaissant la pauvreté montre la décadence des deux mondes qui amène le meurtre de Cassandra. Les moyens utilisaient pour arriver à ce meurtre, il faut seulement comprendre que Cassandra est en plein divorce et qu'elle n'a pas l'argent pour éponger ses dettes.
Malgré ce qui entoure ce meurtre, Linda Howard a mis en place un enchaînement d'évènement qui met d'avantage Sweeney en avant pour son talent de peintre mais aussi par la romance qui la liera d'une manière ou d'une autre à la vie de Cassandra. Ce point va mettre les enquêteurs à soupçonné Sweeney mais ils découvriront sans le chercher ce que cache Sweeney.
Alors que ce roman met en avant deux genres différents, j'aurai aussi mis le genre fantastique pour la simple et bonne raison que la part étrange de Sweeney sur les fantômes est primordial. Il faut bien comprendre conscience que c'est grâce à cela que Linda Howard a fait de son personnage un être à part qui liera le passé de Cassandra avec le/la tueur-se.
Les couleurs du crime m'a vraiment plu. J'ai un peu mis de côté le meurtre de Cassandra pour me plonger un peu plus dans la vie de Sweeney afin de la comprendre ainsi que sa perception de l'au-delà même si son côté hypothermique m'a déconcerté et la rendait vulnérable. La romance dont je vous ai évité le nom de l'amant a été appréciant même si tout se passait trop vite. Une écriture fluide de l'auteure m'a permis d'aimer ce que dégagent les personnages.
Lien : https://athousandliveswithbo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Rennath
  21 mars 2016
Un polar roman d'amour fantastique qui se laisse lire. Les personnages sont intéressants, par contre on se doute assez vite du coupable.
Commenter  J’apprécie          20
iarsenea
  26 avril 2010
Ce roman de Linda Howard est comme tous les autres... Mais en même temps différent. Comme d'habitude, suspense, amour et érotisme sont au rendez-vous, mais cette fois l'humour a été légèrement (mais pas complètement) délaissé au profit du surnaturel, qu'on ne retrouve absolument pas dans ses autres romans que j'ai lus jusqu'ici. de plus, l'homme n'est pas un policier. J'aurais cru que ces deux facteurs gâcheraient la sauce, mais ma foi, non c'est très réussi. L'histoire est très accrochante, et même si on se rend compte que c'est parfaitement ridicule, dans le fond, on le lit d'un couvert à l'autre et on se délecte. En tout cas moi. Je ne peux pas parler pour les autres !
Lien : http://lecturesdisabelle.blo..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   09 janvier 2015
Les couples se faisaient et se défaisaient constamment, dans les milieux de l’art. Sweeney se demandait d’ailleurs pourquoi ces gens prenaient la peine de se marier.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2013
La jeune femme n’avait pas conscience de son charme. Ces yeux bleus, cette masse de cheveux auburn…, C’était l’une des femmes les plus attirantes qu’il eût jamais vues. Les hommes se seraient bousculés à sa porte, si elle ne les avait pas considérés comme des êtres asexués. Elle savait fort bien tenir les autres à distance.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2013
Elle connaissait ses appétits charnels. Elle savait aussi que les femmes gravitaient autour de lui comme s’il leur avait envoyé des signaux subliminaux indiquant son goût pour les corps à corps lents – et fréquents.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2013
Le rouge semblait avoir des effets ravageurs sur la gent masculine. Or les hommes n’apportaient que des soucis. Sweeney se savait solitaire, et heureuse de l’être.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2013
Un maquillage léger semblait s’imposer. Elle se limita à du mascara et à du rouge à lèvres – afin de ne pas ressembler à une pute… ou à sa mère, lui souffla son inconscient. Sweeney méprisait et l’apparence et le comportement de celle-ci. Que toutes deux soient artistes instaurait une ressemblance suffisante à son goût.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1727 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre