AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221127633
Éditeur : Robert Laffont (14/11/2013)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 71 notes)
Résumé :
La bataille ultime est proche de son terme, et tout espoir semble s'être envolé : Zoé et ses compagnons de la Résistance battent en retraite après avoir perdu leur base et leur chef. Ils sont écrasés en nombre et en puissance de feu par l'omnipotente corporation qui a asservi le monde. À sa tête, la cruelle Chancelière est à deux doigts d'exécuter un plan à même de détruire la quasi-totalité de l'humanité. La seule option qu'il reste à Zoé, c'est de réaliser son rêv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Xenaddict
  11 décembre 2015
J'ai entamé cette lecture sans grand espoir. Ni enthousiasme. D'ailleurs. Après la déception qu'avait été le Tome 2, je m'attendais à subir ce livre comme on subit une opération des dents de sagesse : nécessaire mais pas franchement réjouissant.
Je dois pourtant avouer qu'Heather Anastasiu m'a agréablement surprise.
Okay, ça c'était le compliment le plus hypocrite de ma life.
En gros, Heather Anastasiu m'a agréablement surprise parce que j'ai découvert le secret ultime pour adorer sa trilogie : prendre mon cerveau et le poser sur ma table de chevet juste à côté de mon esprit critique et sa virulence. (Oui mon esprit critique a une vie propre).
Du coup la lecture s'est super bien passé après l'extinction complète de mes neurones.
Ce Tome 3 a au moins le mérite de démarrer sur les chapeaux de roues. Dieu merci, l'auteure a laissé de côté ses blablatages inutiles pour embarquer son lecteur direct dans l'action, le suspens et l'évolution de l'intrigue. On retrouve les personnages qu'on connaît et qu'on déteste apprécie avec beaucoup de ferveur. Les dialogues sont...Hum...Et bien. Nos personnages parlent entre eux, ce qui semble logique puisque nous parlons ici de livre et leurs relations prennent une toute nouvelle dimension.
Je pense notamment à la relation Adrien/Zoé. Celle que j'avais exécré avec chaque fibre de mon être. Dans ce Tome 3 elle évolue et devient supportable, pour ne pas dire agréable, puisqu'ENFIN, Adrien ne ressemble plus à un Bisounours qui vient de s'enfiler une cargaison de Poppers mais à un être humain normal qui ressent des émotions de temps à autre. Et quel soulagement ! Okay, on a encore le droit à un peu de niaiserie et du cul-cul la praline de première catégorie. Mais en même temps, je ne m'attendais pas à ce qu'Heather Anastasiu découvre sa dignité entre les pages de son manuscrit.
En gros Adrien devient un parfait connard qui m'a fait frissonner de plaisir, alors que Zoé devient encore plus insupportable dans son sentimentalisme à deux francs six sous. A lire ses réactions et ses états d'âme on croirait qu'elle a une gastro émotionnelle. Sauf que ça passe pas avec un Doliprane.
Bref.
J'ai apprécié l'évolution du pouvoir de Zoé. Ca me paraissait crédible même si c'était téléphoné depuis le premier tome. Mais là encore, Heather Anastasiu n'a semble-t-il pas de conscience. Ou de professionnalisme. Ou les deux. J'ai apprécié, certes, mais cette partie là du bouquin était longue. Répétitive. Chiante. Insupportable. du coup j'ai apprécié mais juste pendant 30 secondes.
Mais tout ce Tome 3 promettait de nous offrir une bataille finale hors du commun. Etant la fin de la trilogie, il fallait bien clore cette histoire en beauté.
Bien.
Heather Anastasiu a du prendre des cours avec Ann Aguirre. Je ne vois que ça. Trois tomes que j'attends l'affrontement final entre Zoé et la Chancelière. Trois tomes que j'échafaude d'innombrables hypothèses quant à l'issue de cette trilogie. Trois tomes pour ça.
Remarque, l'avantage, c'est que ça m'a titillé l'égo et l'intelligence comme rarement dans ma vie.
Je veux dire, ça partait bien en soi. le début du combat était même plutôt classe. Et puis, forcément, Heather Anastasiu a du avoir la flemme de lever son cul pour chercher un nouveau BIC parce que ça se finit en une demi-page. Comme ça. Là. D'un coup. Prend-toi ça dans les dents, l'abruti qui a payé 17,50 euros.
Je suis une femme tolérante. Okay, on dirait pas comme ça, je sais. Et je ne suis pas du genre paranoïaque atteinte de la cafetière qui voit des complots gouvernementaux partout. (Mulder si tu m'entends). Mais concrètement, là, il ne peut s'agir que de complot. Elles se passent le mot entre auteures de littérature jeunesse.
"Tiens, la sal*** qui nous crache sur la gueule dès qu'elle peut a encore acheté un de nos bouquins. Vas-y, rien à foutre, on lui bâcle la scène de la bataille finale, ça lui foutera les glandes comme ça."
J'ai dis que j'étais pas paranoïaque. J'ai rien avoué concernant la schizophrénie hein.
Bref. J'avais réussi à passer outre la médiocrité littéraire de Glitch. J'étais même partie pour faire un effort CONSEQUENT ! Je l'ai lu rapidement parce que j'avais vraiment envie de connaître la fin. Et là, on se fout de ma gueule avec une fin bidonnée, expédiée à la vitesse supra sonique, et EN PLUS, on me colle encore un épilogue qui élève La Croisière S'amuse au rang de chef-d'oeuvre scénaristique.
MAIS QUE QUELQU'UN BRÛLE CES TERRORISTES !!!!!

En résumé : Une trilogie qui promettait monts et merveilles et qui avait un potentiel génialissime. C'était sans compter son auteure qui, si elle avait le malheur de croiser ma route, se ferait écrabouiller par ma personne comme une tueuse de poussins. OUI ! ELLE EST AUSSI DETESTABLE QU'UNE TUEUSE DE POUSSINS !
Glitch était une dystopie que j'avais hâte de terminer sauf que mes raisons ont changé en cours de chemin. C'est bien dommage toutefois, puisqu'il y avait vraiment matière à écrire quelque chose de pas mal. Sans pour autant être transcendant, mais assez bien ficelé pour satisfaire le lecteur.

Maintenant, c'est officiel, j'abandonne mes espoirs concernant la littérature jeunesse.

Lien : http://xenaddict.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Colombedelesperance
  06 juillet 2014
Parlons peu (aha, bonne blague) mais bien !
J'ai mis du temps à me décider à lire ce troisième et dernier tome de la saga Glitch. Pourquoi ? Euh… Je crois qu'il n'y a pas de raison. C'est dommage, parce qu'il est vraiment bien ! Heureusement que j'ai fini par me décider !
Nous retrouvons Zoe qui est devenue la dirigeante du secteur de la Résistance dans lequel elle se trouve. La guerre menace, la Chancelière ne cesse de prendre du pouvoir et elle démantèle toujours plus le Réseau, réduisant à chaque fois les chances de Zoe et des glitchers à ses côtés de vaincre et de rendre au monde la paix dont ils rêvent. Adrien est toujours sous traitement, sans émotions, et cela mine énormément notre héroïne qui l'aime toujours. Mais les choses vont se précipiter et Zoe va devoir se décider à agir : elle est la seule à pouvoir détruire la Chancelière. Quel prix devra-t-elle payer pour ce faire ?
Autant vous prévenir, ce troisième tome est juste prenant ! Je savais que je m'embarquais dans un livre qui allait me tenir en haleine et ça s'est clairement avéré ! Les rebondissements vous coupent le souffle et surviennent juste quand vous pensez que tout va s'arranger, ou au moins, qu'il va y avoir une accalmie. C'est bien simple, nos personnages n'ont jamais de quoi se poser. Ils sont toujours sur le qui-vive, en particulier Zoe qui est au centre de tout et en particulier des attaques de la Chancelière. Elle est devenue la cible principale et elle met les autres en danger par ce fait et par son pouvoir qui ne cesse de s'accroître !
En parlant de son pouvoir… *.* J'aime pas trop utiliser de smileys dans mes chroniques, mais vraiment, quoi ! Ce que Zoe peut faire est juste énorme, gigantesque ! C'est aussi exaltant que… désarçonnant. Par moments, j'ai vraiment cru qu'elle était une surhumaine, pour tenir aussi longtemps. En même temps, elle a une volonté si forte ! Je l'ai énormément appréciée pour bien des points, je l'avoue. Ses capacités, son humanité, son réalisme, sa détermination… Zoe est parfois butée et elle fait des erreurs mais elle a beaucoup de qualités qu'il fait bon de retrouver en elle, sincèrement !
En parlant de personnages, je me dois de parler d'Adrien. Il a tellement changé ! Mais j'ai été contente de le découvrir tel qu'il est désormais, et je félicite l'auteure pour avoir réussi à le transformer tout en nous permettant de garder notre attachement à lui.
Sa fin avec Zoe m'a bien plu, j'étais soulagée et même heureuse !
Max est un personnage que j'ai eu du mal à apprécier, et c'est normal, même si j'ai eu vraiment pitié pour lui… Zoe a tellement lutté contre lui et contre le pardon qu'il lui demandait !
Les autres Résistants m'ont aussi bien plu et leur groupe m'a amusée et parfois a réussi à faire émerger des vérités importantes. Leurs discussions n'étaient pas celles d'adolescents mais d'adultes et je les ai trouvées très réalistes.
De même que tous les sentiments évoqués dans ce roman, d'ailleurs. le réalisme était de mise et c'est un gros point fort chez moi ! L'évolution des sentiments de Zoe au fur et à mesure de ses missions ou de ce qu'elle réalise est très bien décrite et vraiment, j'ai énormément apprécié découvrir tout ceci. Pas de fausse note chez moi !
Après, ce n'est pas un coup de coeur. J'ai trouvé que la fin… la résolution, si on veut, avait bien commencé, même si sincèrement, le fait que Zoe traverse ça toute seule et dans cet état me fasse douter du réalisme, justement. WonderZoe, quoi ! C'était pas plausible pour moi et c'est dommage, même si j'étais prise dans mon livre jusqu'à la fin ! Et j'aurais aimé en savoir plus sur Adrien et elle après, c'était à mon avis trop succinct pour que je sois satisfaite.
En dehors de ça, c'est un tome qui clôt très bien la saga et qui saura en emporter encore d'autres ! Je conseille réellement la saga entière ! Ne vous arrêtez pas au premier tome si vous avez peur de la qualité ensuite ! On sent un cheminement, et ça fait aussi partie de la beauté de cette saga !
En conclusion, un très bon troisième et dernier tome, plein d'action, de sentiments très bien décrits, avec un scénario qui pourrait pencher sur le too much quand même, Insurrection est un très bon final à la saga !
Ce sera un 17/20 pour moi !
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Kelith
  23 avril 2014
Après un premier tome franchement pas terrible, c'est finalement la lecture du second tome, plutôt convaincante, qui m'a poussé à terminer cette saga. Une saga que je termine sur une note positive, j'ai donc bien fait.
Dès le début de ce dernier tome, l'action ne traîne pas. Les épreuves que traversent Zoe s'enchaînent sans vraiment lui laisser le temps de respirer. C'est même assez hallucinant le nombres de problèmes qui lui tombe sur la poire ! On ne peut pas dire que l'auteur ait ménagé son héroïne, ça je peux vous le garantir... Zoe en voit de toutes les couleurs. Vous pouvez être sûr que lorsqu'un ennui lui tombe dessus, la page d'après viendra enfoncer le clou. Tant est si bien que j'ai fini par me dire que Zoe avait vraiment une poisse inimaginable. Les ennuis semblent ne jamais pouvoir s'arrêter.
Zoe m'a beaucoup plu dans ce dernier tome. Elle agit de façon censée et responsable. Elle sait quelles sont ses responsabilités et malgré tout ce qui lui tombe dessus, elle ne laisse pas tomber. Elle m'a paru un peu déprimée (elle a bien peu de raison de se réjouir...), mais sans jamais tomber dans le pessimisme et l'inaction.
Concernant la romance entre Zoe et Adrien, au vu de la fin du tome 2, on sait que rien ne peut plus être comme avant. Leur romance, à cause du premier tome, n'avait de toute façon jamais réussi à remporter mon adhésion, du coup, cette sorte de "remise à zéro" ne pouvait être que positive pour moi. Et en effet, j'ai bien plus apprécié leur histoire dans ce dernier tome. C'est moins niais, moins rapide. Ils apprennent un peu plus à se connaître, il y a plus d'obstacles entre eux.
Le seul aspect qui m'a paru peu crédible, c'est l'amour inconditionnel de Zoe. Elle dit se ficher de ce qu'Adrien devient mentalement et qu'elle l'aimera en dépit de tout. Ça ne me semble pas super sain tout ça... En gros, cela revient à aimer juste un corps, plus une personne. Globalement, Zoe est d'ailleurs assez contradictoire à ce sujet, puisqu'elle avoue apprendre encore à le connaître, puis quelques pages après, elle dit l'aimer quoiqu'il devienne. Bref, c'est plutôt ambigüe, et j'aurais aimé que ce soit plus clair que Zoe re-tombe amoureuse d'une certaine manière.
Le petit plus que j'ai adoré, c'est lorsqu'on assiste aux scènes de groupe entre glitchers. C'est dans ces moments-là que je retrouve cette ambiance à la X-Men que je recherchais en commençant cette trilogie. Des moments assez peu présents au final (moins que dans le second tome j'ai eu l'impression), l'intrigue étant quand même très focalisée sur Zoe (et Adrien). L'inconvénient de la narration à la première personne... Je me dis que d'autres points de vue n'auraient pas fait de mal à cette saga (comme j'aurais adoré avoir celui de Cole et Xona !). Tout comme j'aurais aimé que les personnages secondaires soit bien plus présents... dommage. Ça reste pour moi un potentiel peu exploité au final.
Néanmoins, le cheminement de Max dans ce dernier tome a remporté mon adhésion complète (bon, peut-être pas la fin, qui d'un côté m'a plu, mais d'un autre côté, j'ai trouvé que c'était du gâchis). Si l'auteur avait commencé plus tôt à nuancer ce personnage, j'aurais encore une fois bien plus apprécié cette saga. Zoe peut d'ailleurs paraître parfois énervante à le rejeter envers et contre tout, au risque de le voir se retourner contre elle, mais je ne peux que comprendre, j'aurais fait exactement la même chose à sa place.
La fin de cette saga est très crédible. On sent que l'auteur a bien réfléchi aux conséquences réalistes des actions de ses personnages, ce n'est pas tout rose-bonbon, sans être déprimant ou noir. La fin parfaite en somme. Je n'ai rien à redire sur cette excellente conclusion.
Si tous les tomes de cette saga (surtout le premier !) avait été de la qualité de ce dernier tome, j'aurais pu adorer cette trilogie dans son entièreté. Mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais, et ce dernier tome est une belle conclusion. J'aurais aimé n'avoir lu que ce dernier tome d'ailleurs, voire les deux derniers puisque le second n'était pas mauvais du tout. C'est d'ailleurs le tome 2 qui, pour moi, relance la machine qui finit à plein régime dans le tome 3.
Lien : http://lesvictimesdekelith.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ninon16
  20 juillet 2014
Je venais juste de terminer le tome 2 au moment où j'ai entamé ce troisième et dernier tome. Je dois dire que j'appréhendais un peu ma lecture : beaucoup de questions étaient en suspens et la fin du tome 2 s'apparentait à un désastre. Il y a donc des chose que j'ai beaucoup aimé dans ce roman, mais aussi certaines choses qui m'ont déçues.
Au début du roman, nous découvrons une situation désespérante pour le Réseau de résistants. Zoe, a la tête de la Fondation, ne sait plus quoi faire. Elle assiste, impuissante, à l'agonie du Réseau et de ses membres plus si nombreux que ça. La situation se prolonge comme ça durant toute l'histoire. Certes, l'action arrive rapidement et Zoe ainsi qu'Adrien se retrouvent livrés à eux-mêmes dans la nature. Je trouvais déjà le tome 2 assez déprimant, mais ce n'est rien en comparaison de celui-ci : à peine 0, 1 d'espoir, je dirais !
Cependant, cet espoir a payé. La fin est très forte en actions à tel point que j'en ai retenu mon souffle tout du long ! On ne s'ennuie pas et cette fin recèle quelques surprises auxquelles je ne m'attendais pas. Cependant, la Chancelière suprême Bright a été une méchante assez décevante, sur la fin.
Heather Anastasiu nous montre pour finir comment est le monde de Zoe après la destruction des puces et avoir rendu la liberté aux gens. Encore une fois, un petit manque d'espoir. Cependant, avec cette trilogie, l'auteur a su nous montrer que, bien que la vie ne soit pas toujours rose, tant qu'il y a de l'espoir, on peut y arriver ! Et ça valait le coup d'être déprimé le temps de 460 pages.
L'histoire de Zoe et Adrien a beaucoup évolué dans ce récit. On découvre des réflexions, des débats, des espoirs déçus ou non. Je n'aimais pas trop leur histoire d'amour avant mais ici elle s'est révélée plus profonde. En un sens, ce qui est arrivé à Adrien a du bon...
Zoe est un personnage qui a plusieurs côtés différents. Ceux agaçants sont sa façon de culpabiliser tout le temps. Et ses qualités sont indéniablement son courage et sa ténacité, qui la poussent à aller jusqu'au bout des choses. Ici, j'ai enfin appris à connaître Adrien, et ce que j'ai vu m'a plu. J'ai enfin pu m'attacher à lui vraiment.
le roman restant surtout centrés sur eux, on voit peu d'autres personnages ou bien brièvement, mais j'ai bien aimé faire la connaissance de Markan, le frère de Zoe.
L'écriture de l'auteur m'a plu, sauf à certains moments où elle était beaucoup trop déprimante ! Les pages tournaient très vite, j'avais toujours envie de savoir ce qui allait se passer après.
Pour résumer, j'ai bien aimé cette fin de trilogie, qui clôt d'une belle façon cette dystopie. D'après moi, elle s'est améliorée au fil des tomes et m'a réconcilié avec la plume de l'auteur. Les choses se sont révélées peu à peu plus profonde : l'écriture, les personnages... Je suis contente d'avoir lu ce 3ème tome.
Lien : http://livresdecoeur.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
luckita
  11 juin 2014
Les deux premiers tomes de Glitch ne m'avaient pas convaincue : manque d'originalité, un style un peu juste, des personnnages auxquels je n'arrivai pas à m'attacher.
Je serais un peu moins dure avec ce 3e tome. Les personnages prennent de la profondeur, il y a plus d'action et finalement l'histoire est plus intéressante. Cependant, cette série, pour moi, va avoir du mal à s'extirper du lot sans cesse grandissant de trilogies dystopiques.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
iss_vnyiss_vny   06 novembre 2018
A partir du moment où je t'ai laissée, je ne pensais plus qu'à revenir vers toi. Je ne m'imaginais pas vivre dans un monde où tu n'existerais plus.
Commenter  J’apprécie          00
drew2000biblidrew2000bibli   08 avril 2014
en lisant ce livre, vous faite partie de l'histoire et vous ressentez ce qui se passe! c'est la meilleur trilogie de la collection R
Commenter  J’apprécie          00
drew2000biblidrew2000bibli   08 avril 2014
c'est le meilleur livre au monde!!! si vous ne lisez pas ca...autant bien ne pas lire dutout!
Commenter  J’apprécie          00
PauapuPauapu   26 janvier 2014
Il n'y a rien de plus dangereux que quelqu'un qui sait qu'il n'a plus rien à perdre.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Heather Anastasiu (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Heather Anastasiu
Interview Heather Anastasiu (en anglais)
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

trilogie glitch

combien a t-il de livre?

1
3
2
4

4 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Glitch, Tome 1 : L'amour est une arme de Heather AnastasiuCréer un quiz sur ce livre