AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2017007889
Éditeur : BMR (07/04/2017)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Parce qu'aucun homme ne semble s'intéresser à elle, Abigael se sent quelconque et tente en vain d'attirer le regard des garçons, quitte à passer pour une fille facile. L'arrivée dans son BTS de Ciaràn Mordret et son étrange proposition vont changer la donne. « Ça t'intéressera », lui assure-t-il. À raison? Abigael pénètre alors dans l'inquiétant manoir des Mordret. Cependant le manoir n'est pas la seule chose bizarre dans cette famille. À mesure que ses sentiments g... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  25 juin 2017
Ce roman confirme un peu plus mon addiction à la plume d'Angel Arekin. Je pense que je suis abonnée au coup de coeur avec cette auteure parce que ses récits me transportent toujours autant à mesure que je découvre son talent. Avec ma collègue #Tissiana on est d'accord pour dire qu'Angel sait s'approprier chaque genre qu'elle explore et elle excelle pour pousser ses lecteurs à lire des histoires qui sortent totalement des sentiers battus.
Ici, attention, cette saga s'adresse à un public adulte et averti. Si vous cherchez un univers romantique et dégoulinant de bons sentiments je vous conseille de passer votre chemin. Avec [Sans Coeur], on plonge dans un univers sombre et déroutant où l'auteure casse les codes la romance classique. [Sans Coeur] c'est une romance qui rime avec violence, séduction avec soumission, et certaines scènes peuvent surprendre les lectrices non averties.
Revenons un peu sur l'histoire, Abigael est une jeune femme qui ne sait pas rester seule, elle a besoin d'attirer l'attention, quitte à avoir mauvaise réputation. Abigael n'est pas un canon de beauté mais elle a ce petit quelque chose qui la rend unique. Et c'est cette facette qui va attirer Ciaràn.
Ciaràn Mordret débarque dans le lycée d'Abigael, attirant sur lui toute l'attention qu'il mérite, il est riche, d'une beauté froide et ravageuse et toutes les rumeurs vont bon train à son sujet. Notre héroïne ne sera pas insensible à son charme. Et contre toute attente, il va proposer un étrange marché à Abigael.
On entre très vite dans le vif du sujet, et c'est ce que j'aime avec cette auteure, elle ne s'encombre pas de détails inutiles, elle va droit au but. On comprend très vite où elle veut en venir en ce qui concerne la relation de Ciaràn et Abigael, mais qu'elle ne fut pas ma surprise que de découvrir l'ampleur du dénouement de l'histoire. Vous voyez ce que j'aime quand je commence un roman d'Angel Arekin, c'est la petite appréhension qui amplifie l'addictivité du récit, je sais qu'elle est capable de tout, de pousser très loin ses lecteurs à ressentir des sentiments contradictoires. Ici, j'aurai dû détester Ciaràn, c'est vraiment un être froid et dénué de toute sensibilité, il est calculateur, hautain et exigeant. Rien que cela, ça aurait dû me refroidir mais Ciaràn c'est aussi un homme qui a un charisme absolument envoûtant, il est tel un aimant, on ne peut lutter contre son magnétisme, c'est impossible et au fil des pages je me suis sentie terriblement attirée par lui, de la même façon qu'Abigael tombe amoureuse de lui. Son intelligence le rend encore plus dangereux. Mais que cache-t-il ? Mais que faire face à un homme qui n'éprouve rien comme les autres ? Abigael pourra-t-elle se contenter d'une relation à sens unique ? Abigael, quant à elle, est une héroïne que j'ai adoré, la suivre fut un véritable plaisir, elle m'a fait ressentir énormément d'émotions, j'ai ressenti aussi beaucoup d'empathie pour elle, parce que Ciaràn n'y va pas de main morte avec elle, et parfois j'ai été submergée par la tristesse, la joie, le désir et l'excitation. Tout un panel d'émotions qui se sont mélangées tout au long de ce premier tome.
Ce roman je l'ai littéralement dévoré d'une seule traite. Complètement absorbée par l'intérêt que j'ai développé pour les personnages atypiques et l'histoire sombre, addictive et je dois vous l'avouer assez perverse. Une fois de plus j'ai été envoûtée, complètement sous la coupe de Ciaràn et de l'ambiance du manoir de la famille Mordret. On est plongés dans un univers sombre, on fait connaissance avec les autres membres de la famille de Ciaràn. Je peux vous que les personnages secondaires sont tout aussi intéressants, je dois dire que Declan, un des frères de Ciaràn, m'a bien plu. Il apporte énormément de dynamisme à l'histoire, relance l'intrigue avec des rebondissements totalement ahurissants. Il faut dire que vous verrez que l'on a l'impression de tomber dans une famille complètement cinglée.
En ce qui concerne l'intrigue, je ne savais vraiment pas où j'allais, je me suis simplement laissée guider par le fait que l'histoire est addictive au possible. J'ai rarement lu un roman aussi vite tellement j'étais scotchée par ce que je lisais. L'aspect érotique est déterminant dans l'histoire, il accentue la noirceur du récit, personnellement j'ai été totalement grisée par les scènes érotiques d'une précision effarante, le contexte est psychologiquement intense, si vous ne mettez pas vous préférences de côté vous risquez de passer à côté de l'essence même du livre. Ciaràn n'est pas homme à séduire une femme, il est celui qui la soumettra à tout ses désirs, quels qu'ils soient. J'ai été fascinée par son personnage, par la façon dont il traite Abigael, et vous verrez que l'auteure est sadique jusqu'au bout ! Cependant, et c'est pour cela que ce roman est un coup de coeur, Angel Arekin ne dévie jamais de sa ligne de conduite, elle assume jusqu'au bout sa différence et le dénouement de l'histoire m'a juste fait exulter de plaisir.
La plume de l'auteure se façonne au genre qu'elle écrit, ici son style exprime la noirceur de son personnage masculin, il contamine son entourage, séduit, fait ployer les gens qui l'entourent. L'érotisme est poussé à son paroxysme, il pourrait vous paraître dérangeant si vous n'êtes pas assez séduit par l'aspect psychologique de l'histoire. Je ne suis pas langue de bois, et pour ma part ce fut un délice de percer les secrets de Ciaràn, de voir Abigael se soumettre de la plus belle des façons. Mais attention, n'ayez pas peur, c'est tellement bien écrit que l'on se laisse facilement prendre dans le contexte de l'histoire.
Angel Arekin nous démontre aussi que l'on peut se permettre beaucoup de chose du moment que c'est bien écrit, ici à mes yeux c'est un sans faute, et ce final me donne plus qu'envie de poursuivre l'histoire avec [Sans âme].
En bref, [Sans Coeur] ne plaira pas à tout le monde. On est dans une romance très sombre où la perversité de Ciaràn est sans limites. Angel Arekin nous plonge dans un récit rythmé et addictif. Laissez vos a priori de côté, laissez-vous séduire par l'aspect psychologique et érotique de cette romance qui sort des sentiers battus. Pour ma part, je vais attendre avec impatience de pouvoir retrouver Abigael et Ciaràn dans la suite de leur histoire qui s'annonce tout aussi dangereuse et sombre.
Lien : https://lmedml.com/2017/06/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
audrey1704
  03 mai 2017
Vous connaissez sans doute le syndrome de la page blanche pour les auteurs, il existe aussi pour les blogueuses et en l'occurrence pour moi.
C'est simple j'ai lu cette romance atypique il y a déjà une semaine mais impossible de décrire mon ressenti, aucun mot n'est à mes yeux assez puissant pour parler de « Sans Coeur ». Angel Arekin m'a conseillé de laisser parler mon coeur alors on va essayer. Oui C'est une aventurière; même pas peur !!
Donc voilà…
Il a une semaine j'ai littéralement dévoré cette oeuvre d'Angel Arekin. Je l'ai englouti en quelques heures au point de me retrouver dans le rôle de la mère indigne quand mon fils est venu me dire qu'il avait faim. Je lui répond, innocemment sans quitter des yeux ma liseuse, qu'il n'est pas l'heure et lui me rétorque » maman il est 20h « . Quoi ??? 20h ?? Omg !!! Je n'ai pas fait à manger pour mes enfants !!! Ils se couchent habituellement à 20h15. Panique à bord !!! Mais mon livre !!! Non les enfants !!! Heureusement C'est les vacances. Ouf !!
Je plaide coupable « mère indigne par envoûtement littéraire ». Pour vous rassurer mes enfants ont quand même été nourris. Un super plateau repas dont ils raffolent devant un dessin animé pour me faire pardonner (et pour reprendre ma lecture tranquillement).

Donc j'ai lu, j'ai dévoré ce roman signé A. Arekin. Je me suis laissée transporter, happer par son histoire insolite et boulversante. Je me suis laisser envoûter par sa plume chatoyante et additive.
Après la mère indigne, je me fais l'effet d'une toxico accro à la plume magique et à l'univers magnétique de cette auteur de grand talent.
Les mots coulent comme de l'or liquide. le vocabulaire est éloquent, riche. Et j'ai apprécié les références littéraires et artistiques. Enfin l'ancienne étudiante en lettres et histoire de l'art a raffolé de toutes ses comparaisons, renvois artistiques, détails… La finesse et la volupté de l'écriture donne un effet de fluidité déconcertante. D'un autre côté la plume est suave et délicate puis obscure. Les scènes érotiques sont divines, les scènes psychologiques sont traitées de manière spectaculaire. Une écriture multi-facette que l'on découvre au fil des pages et devant laquelle on ne peut que s'émerveiller. C'est une véritable prouesse littéraire ! Bravo !! J'ai lu de bons textes, des textes excellents même mais celui-ci est indéfinissable.

Parlons un peu des personnages quand même. Abigael sous ses airs de petits anges est une force de la nature. C'est une jeune femme intelligente, avec qui la vie n'a pas été tendre et pourtant elle est d'une grande gentillesse. Elle fait énormément attention aux regards que les autres posent sur elles, les apparences ont une place prépondérante dans son quotidien. Elle recherche la compagnie d'autrui comme-ci la solitude l'effrayait. Mais attention, elle a un sacré tempérament et de la répartie. Qui si forte si pique et même pas peur des Mordret.
Quand Ciaràn Mordret lui propose un pacte, elle saute sur l'occasion. Il sera ce qu'elle attend de lui en public et elle sera à lui en privé. Abi va entrer dans l'entre du diable. le manoir Mordret lui ouvre ses portes et elle fera la connaissance de la famille la plus déjantée qui soit. La famille Adams à côté c'est de la gnognotte, un doux euphémisme.
Ciaràn Mordret… Ciaràn, Ciaràn, Ciaràn. Ce mec est plutôt beau gosse mais il a un gros défaut. Arrogance ? Possessivité? Associal ? Impulsivité ? Connard-attitude?
Un peu de tout ça mais pire encore. Je vous laisse découvrir lequel …
Ciaràn Mordret est un être complexe et démoniaque même carrément machiavélique. Mais … Je l'adore !!! Il m'a envoûtée malgré toute sa complexité. Sa complexité, son machiavélisme est envoûtant. Oui, je dois être maso. Mère indigne, accro et masochiste, quel palmarès !!! Je suis addict au chocolat aussi. Cas irrécupérable !!
Attention j'ai eu envie de le baffer le vilain garçon et de le mordre aussi…. Non plus sérieusement, Angel Arekin a créé un personnage encore jamais vu. du coup la lecture se fait psychologique, captivante et rafraîchissante. Ciaràn est un peu comme un cobaye que l'on veut tester, le nouveau joujou des accros à la romance tordue comme moi.

J'ai plongé coeur, corps et âme dans ce récit à la cadence infernale. le titre est « Sans Coeur » mais moi il m'aura fallu 100 coeurs pour absorber ce trop-plein d'émotions phénomènales qui m'ont poignardées de toute part. Cette romance est une débauche émotionnelle.
Je suis subjuguée par la plume, par l'imaginaire, par l'univers de madame Angel Arekin qui me prouve encore une fois qu'elle a un talent indéniable et incommensurable.
Angel Arekin est une artiste qui a mis en scène une oeuvre obscure, atypique, profonde et intense. Vivement » Sans Âme » 😍
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bulle39
  13 avril 2017
Cela faisait longtemps que je n'avais pas été aussi captivée (oui le mot est fort) par un roman de ce genre.
Un récit qui sort des sentiers battus, une originalité basée sur le profil psychologique peu commun de Ciaràn, un jeune homme au comportement troublant.
Abigael est une lycéenne qui a besoin d'exister aux yeux des autres et par les autres, elle passe un peu pour la fille facile et naïve.
Ciaràn, quant à lui, est une personne égoïste, narcissique, manipulatrice et effectivement sans coeur, qui joue la comédie à la perfection mais il est incroyablement intelligent. Il pourrait être détestable...je l'ai adoré ! J'aurais tellement voulu savoir ce qu'il pensait !
Ciaràn passe un marché avec abigael, un marché qui pourrait ressembler à ce que l'on trouve dans d'autres romances, sauf que là, et c'est tout l'intérêt de l'histoire, Abigael devra faire face à la maladie de Ciaràn...je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher l'envie de le découvrir par vous même....
Entre eux s'établit alors une relation déconcertante, Ciaràn tisse sa toile autour de sa proie, mais Abi se révèle être intelligente et un peu têtue. Elle se rend tout à fait compte de ce que Ciaràn met en oeuvre pour la tenir dans ses filets, mais elle arrive à réagir en conséquence.
Evidemment, les scènes érotiques sont présentes pour pimenter le tout mais je n'ai pas eu l'impression que c'était à outrance parce que ce n'est pas l'élément sur lequel on focalise. Certes cela fait partie des besoins des personnages mais mon intérêt s'est vraiment porté sur la personnalité de Ciaràn, sa façon de réagir et pourquoi.
J'ai beaucoup aimé leurs échanges, le questionnement autour de la maladie de Ciaràn, la franchise avec laquelle ils parlent, sans faux semblants, car Ciaràn veut tout connaître des émotions d'Abigael et inversement.
Je n'ai pas parlé du reste de la famille, qui m'a donné l'impression de faire partie d'un autre monde, ils ont l'air tous déconnectés...On finit également par apprécier Declan qui a son importance aussi et on ne se rend pas compte à quel point il souffre.
La plume de l'auteur est travaillée, sombre et addictive, qui nous offre un personnage avec une psychologie troublante mais tellement attrayante.
Plongez dans cette histoire, laissez vous prendre dans les filets de Ciaràn...
Pour moi, c'est un coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          47
ludi33
  17 avril 2017
Un livre avec une très belle écriture, mais une histoire d'une platitude affligeante. Un beau jeune homme très riche jette son dévolu sur une jeune femme naïve et lui propose un contrat par lequel il va totalement dominer sa vie. Évidemment, le garçon cache une faille et un lourd secret, mais la jeune femme l'aime quand même, même s'il la fait souffrir. du déjà lu et relu.
Reste que l'auteur a du talent et que l'écriture est très agréable, le tout permettant une lecture très fluide et addictive (à condition d'aimer le genre).
J'aurais aimé plus d'originalité dans l'histoire.
Commenter  J’apprécie          110
LiliMatoline
  05 avril 2017
Après la sublime lecture de Play with me, comment ne pas se jeter sur ce roman. Cette nouvelle lecture fut excellente, le tout est réuni pour vous emporter dans cette époustouflante histoire. Nous retrouvons le côté sombre de l'écriture de l'auteure, mais aussi le côté malsain et dangereux. C'est excellent pour passer un moment extra. Attention mention PUBLIC AVERTI !
Depuis l'arrivée de Ciaràn Mordret dans sa classe au lycée public Frémont, Abigael se sent attirée par ce jeune homme tout en sachant qu'il cache quelque chose, qu'il joue à un jeu dont elle aimerait malgré tout découvrir. Alors quand celui-ci, lui propose de tout lui raconter lors d'une rencontre chez lui, elle se lance.
Le marché que va lui proposer Ciaràn est exactement ce que recherche Abigael. En acceptant, elle ne s'attendait pas à tant de secret et à ce que tout cela bouleverse sa vie.
Abigael, 19 ans, étudiante, est une jeune femme qui a peur de la solitude. Elle vit avec ses parents qui l'ignorent totalement. Malgré son côté mi-soumise, elle possède un sacré caractère et reste très têtue. Un personnages très appréciable, par son caractère et son intelligence.
Elle est la seule à comprendre Ciaràn, sans jamais le craindre, bien au contraire ses sentiments grandissent et s'installent intensément. Elle découvre une facette d'elle qu'elle ne connaissait pas, masochiste ou perverse ? À découvrir !
Ciaràn Mordret, 21 ans est un jeune homme qui joue de sa maladie avec beaucoup de génie. Il est brillant, très intelligent et prépare tout méticuleusement. Il sait jouer la comédie à l'aide de mensonge, de manipulation,... mais face à Abigael qui l'a percé à jour il se retrouve perdu. Elle l'intrigue, et il veut la comprendre, l'apprivoiser. Tout est question de pouvoir et de possession. C'est un personnage très narcissique, indéfinissable, mystérieux,... À découvrir !
Ce sont deux protagonistes très opposés mais qui se complètent parfaitement. Que se soit dans leurs fantasmes, leurs désirs, leurs buts, ils arrivent tous les deux à se construire leur monde. Et bien à découvrir !
La narration est seulement du point de vue d'Abigael, ce qui laisse encore plus de mystère et d'intrigue sur le personnage de Ciaràn. L'écriture reste autour d'un thème très sombre et difficile, néanmoins la plume de l'auteure allège le tout, et nous emporte dans cette histoire addictive. le secret autour de Ciaràn est porteur et innovant, le sujet est peu utilisé dans ce genre de roman.
L'intrigue bouscule les convenances, c'est très attrayant et surtout émotionnel. Vos nerfs vont être mis à rude épreuve, c'est ce qu'apprécie le plus les lecteurs. Tout est dosé à la perfection, et minutieusement placé dans le contexte, les détails, les sentiments, les secrets,... chacun a sa place et un but.
de nombreuses questions philosophiques sont introduites sur différents thèmes, bien recherché. La découverte d'une maladie connue mais pas particulièrement approfondie dans la vie, est une originalité appréciée au sein de cette romance. Elle apporte énormément dans certaines scènes où le lecteur recherche au fur et à mesure ce qui est vrai, ce qui est faux, le spectacle et les marionnettes, la vérité et les mensonges, tout est un jeu et suspense.
La fin est parfaitement travaillée. J'apprécie lorsque celle-ci est tout particulièrement façonnée. L'auteure joue avec nos nerfs jusqu'à la dernière ligne, et j'adore. le pardon facile est peu attrayant dans une lecture. Ici, c'est parfait et surtout le deux derniers petits mot : « À suivre».
Petite note, pour apprécier le prologue, relisez-le après avoir fini ce roman.
Pour ne pas trop en dévoiler, ma conclusion et simple : une sublime lecture, l'idée est accrocheuse, les personnages intéressants et l'écriture fluide. Domination, passion, pouvoir, amour,... sont introduits avec brio dans un romance magnifiquement sombre. C'est époustouflant ! Alors n'hésitez surtout pas à découvrir l'histoire d'Abigael et de Ciaràn.
Lien : http://meslivres-monplaisir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
bulle39bulle39   11 avril 2017
Je tourne les talons aussi sec, me demandant où j'ai brusquement trouvé ce courage, et me précipite en direction des toilettes. Mais avant d'avoir pu grimper la volée de marches, une main me saisit brutalement le bras. Ciaran me fait exécuter un demi-tour complet sur mes talons et m'attire contre son torse. Son regard glacial me transperce la poitrine. Je manque de suffoquer. Sa poigne est douloureuse, mais je me contente de le regarder.
- Une fille facile ne m'intéresse pas. Te mettre dans mon lit non plus.
Je le fixe sans comprendre.
- Alors quoi ?
- Hum....Tu comprendras.
- Explique moi, je suis perdue. En quoi je t'intéresse ? parce que suis la fille dont tous les garçons se moquent ? Tu souhaites m'humilier ? Me transformer en l'une de ces poupées qui passent leurs journées à minauder à tes côtés, en espérant un regard de toi ?
- Tu as passé beaucoup de temps à m'observer, remarque-t-il à juste titre. Tu t'intéresses à moi pour une raison que j'ignore, et je m'intéresse à toi pour une raison que tu ignores. Nous sommes à égalité. Tu n'as pas besoin de précipiter les choses, Abigael.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
KateLineKateLine   13 avril 2017
« Tu es comme un tableau de Dalí. De prime abord, tu dégoulines de clichés d’adolescente, romantique, cherchant désespérément le regard des autres et surtout celui des hommes, ne supportant pas la solitude et désirant de grandes aventures à l’eau de rose, comme dans les romans que tu dois lire. Mais sous cette couche grotesque de symboles, il y a cette femme que tu ne connais pas, que tu dissimules parce que tu penses qu’elle effraierait les gamins de ton âge. Il y a la beauté dissimulée dans les ombres et les lumières poussiéreuses. Je te la montrerai. Parce que c’est cette femme-là qui m’intéresse. Celle que tu affiches pour l’instant ne m’attire pas vraiment. »
Je n’arrive pas à déterminer s’il m’adresse un compliment ou s’il m’insulte. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KateLineKateLine   13 avril 2017
« — Alors pour quelle raison m’évites-tu depuis des semaines si ce n’est pour me punir de t’avoir avoué que je t’aimais ? »
Il pousse un profond soupir :
« Pourquoi… »
Il me flanque une pichenette sur le front.
« Parce que ma ridicule petite possession est incapable de se concentrer sur un livre dès que je suis dans la même pièce. Tu bayes aux corneilles au lieu de réviser et je n’ai aucune envie de traîner un boulet derrière moi. Si tu ne valides pas ton année, tu risques de foutre en l’air tous mes plans, et je serai agacé contre toi. »
Je sens mes joues devenir aussi rouges que des coquelicots.
« Tu t’es éloigné pour que je révise ? je m’étonne.
— Bien sûr, tu as le niveau de concentration d’une mouette. Ça m’horripile de te voir te comporter de la sorte. Or, si tu n’es pas à la hauteur, non seulement, on aura mon père sur le dos mais Declan n’arrêtera pas de se foutre de notre gueule, à toi comme à moi, parce que je sors avec une idiote. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KateLineKateLine   13 avril 2017
— Pourquoi te compares-tu à moi ? Comparé à toi, je suis un sociopathe. Il y a des comparaisons qui n’ont pas lieu d’être, Abigael. Mon intelligence n’a rien à voir avec la tienne, tu n’as pas à l’envier. Tu sais des choses que j’ignorerai toujours.
— Comme quoi ? 
Il passe sa langue sur ses lèvres.
— Comme savoir aimer, comme souffrir normalement ou ressentir une joie simple, sans complexité, sans manipulation, sans susciter de douleur. Comme apprécier d’être avec toi sans avoir besoin de te posséder. Ce que tu ressens, ta façon d’éprouver des émotions, c’est aussi une forme d’intelligence à mes yeux, ainsi que pour toi, ma faculté à ne rien éprouver te semble digne d’un génie. Tu penses que ma façon de manipuler froidement les autres pour arriver à mes fins est un art, et moi, je pense que ta spontanéité et ton charme sont des moyens aussi subtils pour arriver au même résultat. Alors ne te sous-estime pas, Abigael.  
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KateLineKateLine   13 avril 2017
—  Tu attends quoi pour retourner au manoir ? me demande-t-il finalement après avoir arrêté la voiture sur une place de parking proche de l’appartement.
— Le bon moment. Mais je n’y retournerai que si j’obtiens ce que je souhaite.
— Tu ne l’as pas déjà ? 
J’esquisse un sourire entendu devant sa perspicacité.
— Si, mais ton frère ne le sait pas.
— Tu es machiavélique, Abigael, raille-t-il en descendant du véhicule. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Angel Arekin (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Angel Arekin
Le 17 mars dernier, alors que non loin de là se déroulait Livre Paris, les éditions BMR ont choisi de se différencier en organisant un évènement inédit : La Maison BMR. Louée spécialement pour l'occasion, cette maison dédiée à la new romance lors d'une journée à acceuillit nombreuses lectrices et évènements. Au programme de la journée, un atelier cupcake animé par Chloé Saada, une battle Dark Romance VS Light Romance avec les auteures Pascale Stephens (Not Easy et Speedway) et Pauline Libersart (Jeux de Glace, Nick and Sara, Baltimore..) mais également beaucoup d'autres ateliers et des dédicaces avec Angel Arekin (No Love No Fear, No Love No Pain, Sans Coeur, Sans Âme) et Chrys Galia (Parier mais pas jouer). Un évènement fédérateur, pour une communauté toujours plus grande.
+ Lire la suite
autres livres classés : sociopatheVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3269 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..