AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782764803684
Éditeur : Libre Expression (01/01/2011)
4.05/5   10 notes
Résumé :
Le cadavre d'un gardien de prison est repêché dans le fleuve. Fanette suspecte son futur époux, Alistair Gilmour, d'être le meurtrier. Bien que très amoureuse, elle remet son mariage en question.

Au Nouveau-Brunswick, sa soeur, Amanda, toujours en fuite, recherche ses frères, Sean et Arthur, dans l'espoir qu'ils soient encore vivants. Fanette accepte d'aider Marguerite à retrouver sa fille, Rosalie, qui s'est enfuie à Montréal avec un poète. Sa tante... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2014
À défaut d’être aimée de lui, elle pourrait être près de lui, respirer le même air que lui, l’aimer tout à son aise, sans rien attendre en retour que la joie de le savoir près d’elle.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2014
Autrefois… Ces moments heureux, cette joie de vivre sans crainte du lendemain lui semblaient lointains, comme une fanfare qui disparaît au tournant d’une rue.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2014
Rosalie, assise à sa coiffeuse, regardait son reflet dans le miroir, scrutant ses traits avec une sévérité impitoyable, notant la faiblesse de son menton, un creux sous ses joues qui donnait à son visage une austérité qu’elle n’éprouvait pas dans son cœur. Elle songea à l’injustice de la nature qui l’avait ainsi faite. Sans être laide, elle n’était pas jolie; du moins, c’était le jugement qu’elle portait sur elle-même. Elle songea à Fanette, qui était si belle. Elle n’en éprouvait pas la moindre jalousie mais aurait voulu tout de même lui emprunter ne serait-ce qu’une once de sa beauté, un peu de l’éclat de ses yeux, ses pommettes hautes, son menton bien dessiné. Elle détourna les yeux du miroir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2014
Ils s’embrassèrent de nouveau avec passion, comme deux assoiffés qui ont marché longtemps dans le désert et ont enfin trouvé une oasis.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2014
Quand on aime quelqu’un, on le sait tout de suite, sans se poser de questions.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : immigrantsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1215 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre