AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221127021
Éditeur : Robert Laffont (05/01/2012)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 286 notes)
Résumé :
Jeremy, jeune homme de 23 ans, est sauvagement assassiné.
En devenant un Ange, il réalise que la lutte pour survivre n'est pas terminée et qu'il peut aussi mourir dans ce nouvel univers.

En effet, pour ne pas disparaître, tout Ange doit se nourrir de sentiments humains. Et Jeremy va bientôt découvrir avec effroi qu'il doit même les provoquer ! Provoquer la haine, l'amour, la joie, la tristesse, la peur, la compassion...

Seules ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (100) Voir plus Ajouter une critique
Archessia
  11 janvier 2012
Jeremy observe, piteusement, sa tête rouler sur le sol, pas très loin de son corps déjà en train de refroidir.
Bon ... Donc, pour résumer, il vient de se faire trancher la tête par un cinglé équipé d'un katana. Voilà qui est original, mais également difficile à avaler. L'information a du mal à passer, et heureusement qu'un ange assistant à la scène va venir en aide à Jeremy pour lui expliquer un peu ce qu'il se passe !
Il lui dire donc que, oui, il est mort, et qu'il est à présent un ange, comme toutes les personnes qui décèdent. Il apprendra vite qu'il faut qu'il se nourrisse de "brume", qui est exaltée par les vivants dès qu'ils éprouvent un sentiment. Brume bleue pour sentiments positifs, et rouge pour négatifs. C'est comme ça que l'on repère les anges "bons" des anges "mauvais", la couleur de leur peau.
Ca fait beaucoup de choses à assimiler pour Jeremy, et après une petite période d'acclimatation, il décide de mener l'enquête pour savoir pourquoi on l'a tué.
Il découvrira un complot incroyable dans lequel est également mêlée, sans le vouloir, Allison.
S'attachant à elle au fil du temps, le jeune Ange va tout faire pour la protéger de la menace qui plane au-dessus d'elle.
Mais comment aider les gens que l'on aime quand on n'a plus aucune influence sur la vie de ceux-ci ?
Paradis ou enfer, la frontière est fine entre les deux, et Jeremy est très loin d'être au bout de ses surprises ...

Au moment où j'écris ces lignes, je me demande encore comment je vais bien pouvoir réussir à parler de ce livre ...
Il est tellement riche, complexe, travaillé et recherché, il aborde tellement de thèmes et son histoire évolue tellement que je ne sais pas par où commencer !
En tout cas, on peut dire que l'auteur ne perd pas de temps, car nous sommes plongé dès les premières lignes dans un mélange de thriller en de fantastique, car nous découvrons, en même temps que Jeremy, ce qu'il se passe après la mort, mais nous commençons également l'enquête sur la mort du jeune homme, donnant cet aspect "polar" et menaçant au livre.
Mais d'abord, la découverte de la vie après la mort.
Tout simplement brillant ! L'univers qu'à créer Sophie Audouin-Mamikonian est tout simplement incroyable, tellement bien travaillé que je n'ai eu absolument aucun mal à y croire, et même maintenant, après ma lecture, j'ai bien envie de laisser vagabonder mon imagination en me disant "Pourquoi pas ?".
On y découvre au fur et à mesure toutes les règles qui le font tourner, ce qu'est la brume, qu'elles sont ses utilités, comment vivent les anges au quotidien, comment ils influencent les vivants depuis la nuit des temps, comment ils peuvent gagner en puissance, ou simplement que font-ils pour passer le temps, alors qu'ils ont l'éternité devant eux.
Tout cela est vraiment extraordinairement riche et détaillé, à croire que l'auteur a été y passer ses vacances ! le rendu est absolument passionnant, et les chapitres sont dévorés goulûment.
J'ai juste trouvé qu'il y a eu un moment, vers le milieu, où on tournait un peu en rond, sans trop savoir vers où l'histoire allait se diriger. Quelques répétitions et tergiversions ont fait ralentir ma lecture, mais ça n'a pas duré trop longtemps, et j'ai dévoré le reste du roman d'une seule traite.

On s'attache rapidement à Jeremy, jeune génie de la finance et de l'analyse qui n'a jamais vraiment eu l'occasion de profiter de sa vie. Quelle déception de devoir si tôt la quitter !
C'est quelqu'un de foncièrement gentil, mais également curieux et débrouillard, qualités qui vont bien entendu beaucoup l'aider dans ses débuts en tant qu'Ange.
D'autres personnages, parfois très connus, colorent cette histoire de leur caractère, ou simplement par le clin d'oeil de leur présence.
Je ne vais pas tous vous les citer, histoire que vous ayez l'entière surprise de leurs découvertes, mais sachez qu'un de mes favoris fut Einstein. le célèbre savant a effectivement son p'tit rôle dans le scénario, et la façon dont il est dépeint est vraiment savoureuse, j'ai adoré !
Le fait d'avoir intégré des personnages historiques dans son livre est, je trouve, un pari assez risqué. Mais ici, tout est parfaitement maîtrisé et leur présence dans le récit est justifiée, tout cela nous parait normal.
Allison, qui prend de plus en plus d'importance au fil des chapitres, est également quelqu'un de très intéressant à suivre. Je vais éviter de trop parler d'elle, je ne voudrais pas dévoiler de spoilers par mégarde, mais je trouve que c'est elle qui a droit au développement le plus marqué et le plus intéressant.
Lorsque nous faisons sa connaissance, c'est une jeune fille un peu réservée, qui aime la simplicité et qui tient à ses valeurs, plus importantes que tout dans sa vie.
Elle devra faire face à des choix cruciaux où ces valeurs seront mises à mal. Acceptera t'elle de les laisser derrière elle pour arriver à ses fins ?

En plus du fantastique et du thriller, il y a également un côté romance très important dans ce livre.
Celle-ci, amenée de façon un peu pataude et pas bien subtile, gagnera cependant en beauté et en complexité au fil du récit, prenant de l'ampleur, gagnant en force, en couleurs, en finesse et en intensité.
Je me suis également rendue compte, pendant ma lecture, que ce titre n'était d'ailleurs pas tout à fait un titre jeunesse, mais bel et bien un Young Adult !
Moi qui m'attendait à lire une romance mignonne et chaste, je ne vous dis pas ma tête quand j'ai lu la première scène légèrement teintée d'érotisme !
Et oui, il y a donc du sexe dans ces pages, mais assez peu, et sachez que rien ne tombe jamais dans la vulgarité ou la facilité.
Belles et très joliment écrites, ces scènes exsudent la sensualité, et je dois bien avouer que certaines d'entre elles peuvent émoustiller le lecteur ...
En tout cas, la "relation" entre Jeremy et Allison est comme l'histoire en elle-même : complexe et très riche, traversant des hauts et des bas, elle devra faire face à de nombreuses épreuves et connaîtra l'amer goût du sacrifice et de la perte. le tout est de savoir si, au final, tout cela en valait-il la peine ?

Je pourrais en parler des heures tellement ce livre possède de facettes différentes, tellement d'éléments incroyables que j'aimerais faire partager.
C'est une magnifique histoire qui nous en mettra plein les yeux et nous fera ressentir mille sentiments différents ! C'est un coup de coeur qu'il m'est impossible de ne pas conseiller, il vous peindra votre coeur et votre tête d'une myriade de couleurs ♥
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
ange77
  18 mars 2018
《 Ah, la vie après la mort ne semblait décidément pas paisible... 》

Résumé :
"Sauvagement assassiné à 23 ans, Jeremy devient un Ange… et réalise avec effroi que l'on peut mourir aussi dans l'au-delà. Pour ne pas disparaître, en effet, tout Ange doit se nourrir des sentiments humains et même… les provoquer !
Invisible et immatériel, Jeremy décide d'enquêter sur sa mort et tombe rapidement amoureux de la ravissante Allison, une vivante de 20 ans, témoin de son meurtre.
Or l'assassin de Jeremy traque la jeune fille…
Jeremy parviendra-t-il à sauver Allison ? Sera-t-il capable de sacrifier ses sentiments et de vivre à jamais séparé d'elle ?
Premier volet de la série événement, La Couleur de l'âme des Anges adresse un magnifique message d'amour à tous les rêveurs à partir de 15 ans."
***
Pour ce qui sera ma centième critique - à défaut d'un vrai coup de coeur, ce qui ne m'empêche pas d'avoir ADORÉ ! - je jette finalement mon dévolu sur "La couleur de l'âme des anges" de Sophie Audouin-Mamikonian (roman destiné aux adolescents et aux jeunes adultes).
> Je pensais avoir passé l'âge de ce genre littéraire... Comme quoi, tout est question d'état d'esprit principalement.
Cela faisait longtemps - depuis sa sortie en 2012 pour être exacte - que je voulais pourtant lire ce titre, mais les années passant et comme je l'ai dit supra ; je ne me voyais plus trop me passionner pour un "jeunesse"... (Même si d'autres lectures de cette catégorie se sont retrouvées entre mes mains depuis, il me semblait que celui-ci y serait "trop" ancré à mon goût...)
'Errare humanum est'.
Est-ce dû au fait qu'adolescente, je ne lisais guère plus de 3 livres par an (à mon grand dam aujourd'hui...) et que, de facto, cela aurait manqué à ma culture littéraire ?
Honnêtement, je ne crois pas. Au fond, je suis convaincue que l'écriture fluide et le style, mêlant presque avec légèreté, enquête policière et fantastique au sein d'un monde angélique parallèle au nôtre, ne pouvait de toute façon que me plaire.

"(..) une atmosphère sensuelle et entêtante qui habitera longtemps le lecteur une fois le livre refermé" - une phrase relevée dans le résumé de l'éditeur - se trouve être d'une justesse rare car en effet, bien que je l'ai lu il y a maintenant plus de deux semaines, je reste encore hantée par le fabuleux souvenir de cette folle histoire.

"La couleur de l'âme des anges" ne m'a pas seulement fait rêver ; j'ai été enivrée, et touchée par la romance entre deux anges que le destin avait réuni par un mauvais coup du sort.
De plus, S.A-M. injecte des notes d'humour dans les pensées ou les réparties de nos héros avec beaucoup de talent, rendant la lecture véritablement amusante alors même que le thriller prend le pas sur le fantastique.

Malgré tout...
Dire de ce roman qu'il est manichéen au possible, et bourré de clichés, est tout aussi vrai, j'avoue.
Mais en ce qui me concerne, j'avais juste besoin d'un livre léger et loin des prises de tête et autres brainstormings qu'engendrent les bouquins que j'affectionne habituellement. De ce point de vue là, je n'ai pas été déçue ; j'ai pris l'histoire comme elle venait et c'est sûrement pour ça que je l'ai tant appréciée - À sa juste valeur.

Annoncée initialement comme une série, du moins une duologie [me faisant probablement exhaler une brume mauve teintée de bleu (comprendra qui lira ^^)] - Cela ne se devine pas spécialement : les événements sont complets et se suffisent à eux-mêmes - , néanmoins je n'ai personnellement rien vu sur le net quant à l'existence d'une suite, malheureusement... [Oups, ma brume vient certainement de virer au marron foncé, avec quelques zones roses, voire carrément rouges...]

***
Pour d'avantage de renseignements :
http://lacouleurdelamedesanges.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          219
Melisende
  24 décembre 2011
Pour sa nouvelle Collection R. consacrée aux romans Young Adult, Robert Laffont frappe fort avec la sortie, le 5 janvier 2012, du premier tome de la nouvelle trilogie de Sophie Audouin-Mamikonian. Je l'ai déjà dit un peu partout, mais je remercie une nouvelle fois Julie, les éditions Robert Laffont et évidemment Sophie Audouin-Mamikonian pour la découverte de cette nouvelle trilogie en avant-première. Merci !
Après les loups-garous l'an dernier avec la sortie du premier tome d'Indiana Teller (qui m'avait beaucoup plu), l'auteure revient en 2012 avec de nouvelles créatures… les anges ! Si l'avis qui va suivre contient un petit bémol - avec la romance qui ne m'a pas complètement convaincue - celui-ci est bien vite oublié, laissant la place à l'immense enthousiasme ressenti à la découverte du monde des anges et de ses codes ! Un univers très riche, particulièrement bien exploité et qui réserve de nombreuses surprises ! Place aux détails…
Le résumé de quatrième de couverture l'annonce clairement, le héros n'est pas un jeune homme ordinaire puisqu'il meurt dès les premières pages, devenant… un ange ! A 23 ans, Jeremy n'était déjà pas un humain lambda puisque, surdoué, il avait quitté la France très jeune pour faire ses études supérieures aux Etats-Unis et faire fortune dans la finance ; mais voilà qu'il révèle également quelques talents dans sa nouvelle condition angélique. Epaulé par d'anciens anges centenaires - voire millénaires ! - il découvre son nouveau quotidien et apprend vite, étrangement vite, à l'apprivoiser. Même si Jeremy est un héros sympathique, je dois avouer que j'ai un peu peiné à m'attacher à lui. Il est certes gentil et brillant mais il se révèle justement un peu trop « lisse ». Heureusement, son humour vient un peu atténué ce côté légèrement « figé » et lui offre un peu plus de charisme.
La vraie bonne surprise de cette lecture est, pour moi, le personnage d'Allison. Jeune étudiante de 20 ans bien comme il faut dans les premières pages du texte, elle connaît une évolution assez impressionnante… et de ce fait, particulièrement intéressante ! Voilà un personnage surprenant, avec du relief. Et si au départ j'avais un peu de mal à la cerner, j'ai beaucoup apprécié sa progression dans l'intrigue et petit à petit, son accession à la seconde place dans le cercle fermé des personnages principaux.
Pour continuer du côté des protagonistes, je félicite Sophie Audouin-Mamikonian pour la force qu'elle insuffle aux personnages secondaires. Je l'avais déjà noté lors de ma lecture d'Indiana Teller, mais ces figures dites »secondaires » sont bien loin de n'être que des potiches décorant le paysage. Non, elles ont une véritable personnalité, une véritable place dans l'histoire et un rôle à jouer. Je pense évidemment à Flint et Lili, mais également à Albert Einstein (oui oui, on rencontre quelques anges célèbres !), très marquant !
Comme je l'ai annoncé en introduction, la seule chose qui m'a chagrinée pendant ma lecture, c'est la relation qui s'instaure entre les deux personnages principaux, la romance entre Allison et Jeremy. Effectivement, c'est assez mignon, mais c'est surtout trop « facile », trop « attendu ». C'est la jeune adulte blasée en moi qui parle, je ne doute pas que les jeunes lecteurs (à partir de 15 ans, comme l'annonce la quatrième de couverture, car il y a effectivement quelques scènes un peu… « osées ») y trouvent parfaitement leur compte et fondent en découvrant cette histoire d'amour.
Mis à part ce tout petit bémol, j'ai apprécié l'intrigue générale. Sophie Audouin-Mamikonian, dans ce premier tome, ne se contente pas d'introduire les éléments importants de sa trilogie tels que l'univers (et quel univers ! J'y reviens juste après !) ou les personnages, mais offre également une (même plusieurs) énigme(s) qu'il faut résoudre. La romance entre Jeremy et Allison n'est donc pas le but de ce premier opus, il y a une vraie enquête (mais qui a tué Jeremy ? Pourquoi ?) avec de nombreuses révélations très bien amenées et souvent très surprenantes.
En outre, ce premier tome possède une vraie fin et se suffit à lui-même. Bien sûr, une suite est annoncée (et attendue impatiemment) mais le lecteur a assez d'éléments de réponse ici pour ne pas être frustré de devoir attendre la suite ; et ça c'est vraiment appréciable !
Venons-en maintenant à ce qui m'a tant enthousiasmée dans cette lecture et qui a entraîné mon coup de coeur : l'univers. L'auteure nous l'explique dans une note dans les dernières pages, c'est en tombant sur le tableau la Vierge à l'enfant entourée d'anges de Jean Fouquet lors d'une exposition en 2002, que l'idée de départ de la Couleur de l'âme des anges naît.
De là, elle construit tout un monde parallèle au nôtre avec son Histoire, ses codes, ses « habitants », sa raison d'être,… Et je dis chapeau parce que c'est non seulement très original mais également parfaitement pensé. On sent que Sophie a réfléchi longuement à chaque élément et tout s'emboîte, tout est cohérent ! de la façon qu'ont les anges de se nourrir, à celles qu'ils ont de se vêtir en passant par l'explication des acouphènes des humains, vous recevrez énormément d'informations dans ce premier tome. Je vous laisse les découvrir par vous-mêmes pour ne pas vous gâcher la surprise !
J'espère qu'à l'instar d'une certaine J.K. Rowling avec son célèbre Harry Potter, Sophie nous réserve d'autres surprises dans les tomes suivants et qu'à la fin, on se rendra compte qu'il faut tout relire depuis le début pour découvrir que plein de petits indices et d'éléments a priori sans intérêt étaient là dès les premières pages… Je veux en apprendre encore plus sur les anges, leurs pouvoirs, leur influence sur les humains… Vivement la suite !
Et pour finir, quelques mots sur la forme du texte et sur le livre en tant qu'objet.
L'ensemble du récit est à la troisième personne ; on suit donc l'histoire par l'intermédiaire d'un point de vue externe ancré sur la figure de Jeremy. Sans découvrir l'univers à travers ses yeux, on le découvre à ses côtés, en même temps que lui. Par contre, j'ai été beaucoup moins douée que lui pour dénouer l'affaire ! Sophie Audouin-Mamikonian a un style personnel assez reconnaissable : beaucoup d'humour et des répliques qui font mouche ! J'ai également apprécié les références placées çà et là, j'ai notamment souri lorsque j'ai découvert que la saga préférée de la petite Angela - la demi-soeur de Jeremy - est Tara Duncan… C'est vraiment très agréable à lire, les chapitres (20, tous nommés du goût de quelque chose : « Le goût de la mort », « Le goût des sentiments »,…) ne sont ni trop courts ni trop longs, offrant ainsi un bon rythme de lecture. Parfait pour les jeunes lecteurs (et les moins jeunes également !) !
Côté objet, je n'ai rien d'autre à dire que ceci : le livre est soigné. A part un mot en double (ou inversé, je ne sais plus), les coquilles sont inexistantes ou presque (en tout cas, elles ne m'ont pas sauté aux yeux) ; le format - légèrement plus petit que les grands formats habituels - permet une bonne prise en main et l'illustration de couverture est particulièrement attrayante. C'est tout bon ! J'ai hâte de découvrir les nouveaux titres de cette Collection R. !
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Tiboux
  22 mars 2012
En flânant sur les réseaux sociaux, que vois-je ? Une nouvelle collection s'adressant aux adolescents, jeunes adultes avec un programme de parutions extrêmement attirant. La cerise sur le gâteaux ? Tous les titres m'intéressent. Et là, mon portefeuille me regarde, et me murmure : Dans tes rêves ! Grâce à l'éditeur, j'ai eu le bonheur de recevoir le premier titre de leur catalogue : La couleur de l'âme des anges, présenté par Sophie Audouin-Mamikonian. Une auteure que je n'ai pas encore lu, mais qui a retenu mon attention, notamment grâce à sa série Tara Duncan.
A titre personnel, cette couverture est juste magnifique. Je ne sais pas qui est l'illustratrice (ou illustrateur), pas faute d'avoir retourné le livre, mais je n'ai rien trouvé. En tout cas, je félicite cette personne pour cette réalisation. Nul doute qu'elle attire, le titre - lui - est intriguant. Il y a une attraction qui s'opère et pousse à l'ouvrir pour comprendre les significations.
Dès les premiers mots, j'ai ressenti que la mayonnaise montée, au bout de quelques chapitres, elle était montée. Très vite, le Coup de Coeur s'est imposée comme une évidence. Cet ouvrage a tous les éléments pour plaire aux lecteurs. C'était si facile d'entrer dans l'histoire, la romancière nous attrape, nous pose au côté de son personnage principal... C'est le début d'un nouvel air. Au côté de Jeremy, je débarque dans cet univers inconnu où il est urgent de trouver des repères afin de se situer. Tout est correctement expliqué, je n'étais pas perdue. Cependant, tout comme le jeune homme, je me posais des questions. Pourquoi a t-il été assassiné ?
Cette nouvelle mythologie angélique est ma bouffée d'oxygène. Dès le départ, j'ai pris beaucoup de plaisir à la rencontre des Anges, et surtout ce qui les caractérisent : la couleur de leur âme. Un mot définissant cet univers qui m'a enchanté : O.R.I.G.I.N.A.L tout simplement. Tout au long de la lecture, j'ai eu l'impression d'évoluer dans un espace parallèle. D'un côté, les personnes vivantes, de l'autre, ceux qui sont morts : les Anges. de prime à bord, on pourrait croire qu'il n'y a pas de grandes différences. C'est là que l'auteure nous offre un univers unique. Même dans l'au-delà, ces êtres doivent se nourrir des sentiments humains pour ne pas disparaître totalement. Cette nourriture détermine la couleur de leur âme d'où l'intitulé du roman.
Je souhaiterai être davantage précise dans mes explications. Cependant, je n'ai pas envie de vous gâcher le plaisir de la découverte. Moi-même, avant de me lancer, j'ai volontairement ignoré tous les avis afin de ne pas me spoiler. Au fil du temps, j'ai remarqué qu'il y a des personnes qui dévoilent trop d'informations sur leurs lectures. Ils se disent sûrement qu'ils ne spoilent pas puisqu'ils ne révèlent rien de l'intrigue principal ou des éléments déterminants. Pourtant, d'après moi, trop de détail tue le plaisir de la découverte... Bref, revenons à nos moutons...
Sophie Audouin-Mamikonian est une merveilleuse conteuse. du début jusqu'à la fin, j'ai été aisément baladée dans l'intrigue. Pourquoi avoir assassiné le jeune Jeremy ? Sincèrement, je crois que les films dans ma tête, étaient très loin de la révélation finale. Il y a une parfaite maîtrise du suspens de la part de l'auteure. Ni vu ni connu, elle libère des brides d'informations, je cogite en me questionnant. Je referme l'ouvrage en pensant qu'une suite n'est pas nécessaire puisqu'au bout du compte, j'ai trouvé toutes mes réponses. Et pourtant, la dernière page me laisse dubitative... et je ressens que quelque chose se prépare... afin de me conduire dans un nouvel opus. Ah la la - Une totale réussite à mes yeux.
Au sujet des protagonistes, j'avoue volontiers que je me suis attachée à notre personnage principal. J'ai adoré que le héros soit de sexe masculin. Globalement, depuis que je lis, j'ai rencontré beaucoup de demoiselles, et très peu de jeunes hommes. Cela me fait plaisir de constater du changement. Curieusement, j'ai réussi à m'identifier à lui sous certains aspects. C'est un fait qui est propre à chaque lecteur. Nous réagissons différemment aux émotions dégagées ou au vécu des êtres rencontrés dans nos lectures. Tout au long de l'histoire, j'ai remarqué que Jeremy éprouvait des remords pour diverses raisons. Cela, je l'ai compris, et j'y pense... Pour moi, l'essentiel est d'avancer sans regretter mes faits et gestes. Ce n'est guère facile lorsqu'on doute. Au cours du récit, le jeune homme évolue de manière positive. J'ai adoré suivre son parcours, son combat en quelque sorte.
La romance entre Jeremy ainsi qu'Allison est mignonne. Comparée à d'autres histoires, celle-ci est sympathique mais ne pas bouleversée. Cependant, elle apporte une touche supplémentaire au récit. Tout comme les protagonistes secondaires, chacun possède un caractère bien défini, et apporte sa patte à l'intrigue, en jouant un rôle plus ou moins important.
Figurez-vous que c'est la première fois que je croise la plume de cette romancière. Entièrement sous le charme, je le suis. L'écriture est fluide, agréable - un véritable plaisir de s'immerger dans son univers angélique. Un roman qui se lit rapidement, rythmé par une dynamique de lecture qui m'a conduite à tourner les pages sans me rendre compte. Difficile de le lâcher lorsqu'on est entré dans le feu de l'action. Ce qui prime, c'est l'envie de comprendre, de trouver les réponses...
Il me faut souligner des détails que j'ai particulièrement apprécié. Tout d'abord, la page explicative de la brume ainsi que la significations des couleurs. Je suis fan de cette idée, de l'univers apporté par l'auteure. J'adore quoi ! Par ailleurs, les intitulés des chapitres, restant en lien avec le thème du bouquin. Un beau travail dans la forme et le fond. La couleur de l'âme des anges est à découvrir... Mise à part, je suis fâchée contre cette attente ultra, méga, hyper longue. Comment vais-je tenir jusqu'en janvier 2013 ? C'est une éternité. Quelle supplice d'infliger cette torture !
Séduite par le premier ouvrage du catalogue, j'ai bien l'impression qu'une nouvelle R débarque dans la littérature jeunesse.
LIEN de ma vidéo : http://youtu.be/yN8Xm7RqI20
Lien : http://book-me-tiboux.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
kllouche
  24 février 2012
Figure de proue de la collection R, la couleur de l'âme des anges connaît un franc succès largement mérité. Aventures angéliques et romance en toile de fond, ce roman a de quoi charmer.
Jeremy, un jeune trader de 23 ans, se fait sauvagement décapité dans une ruelle sombre. Il découvre alors l'existence d'un monde parallèle où les morts sont devenus des anges. En tentant de découvrir son assassin, il va être entrainé dans une aventure bien plus complexe qu'il n'y paraissait au premier abord.
Nous sommes dès le début emportés dans un univers magique au fonctionnement complexe et intriguant. Cet univers créé par l'auteur est vraiment très original. Je n'avais jamais rien lu qui y ressemble. J'ai apprécié de ne pas me dire « Ah, tiens ! J'ai déjà lu ça quelque part… ».
Après une phase d'exploration de ce monde assez longue mais très intéressante, l'intrigue prend une toute autre mesure. Nous suivons Jeremy et Allison dans leurs investigations et nous étonnons tout autant qu'eux des révélations dévoilées. L'intrigue est très bien construite. L'on ne s'attend pas du tout à la fin et aux implications qu'elle engendre. Si bien qu'une fois la lecture terminée, on a très envie de retrouver nos amoureux.
Loin d'user de manichéisme, j'ai trouvé la dualité Rouges/Bleus fascinante. Un Rouge peut se faire passer pour un Bleu certes, mais son véritable fond finit toujours par se dévoiler. le statut de Jeremy vis-à-vis des Archanges permet de sortir du duo Méchants/Gentils et apporte un petit plus à la mythologie de l'histoire.
Pour ce qui est de l'humour (remarquable à mon sens), je l'ai trouvé bien dosé, bien placé, bien drôle. J'ai adoré la répartie de Jeremy, ses réflexions déroutantes par moment, la façon dont il exprime ses sentiments (consciemment ou pas) pour Allison.
J'ai beaucoup aimé la petite référence à la plus célèbre héroïne de l'auteur, Tara Duncan. A la page 232, il est fait mention que la petite Angela suit ses aventures. Cette autopromotion est mignonne et de bon goût.
J'aurai un petit reproche à faire au niveau de la relation qu'entretiennent Allison et Jeremy. Elle va trop vite et paraît aller de soit. le coup de foudre n'est peut-être juste pas ma tasse de thé en ce qui concerne la romance.
Par contre, j'ai été très touchée par les sentiments de Jeremy à l'égard de sa petite soeur. Son regret d'être passé à côté d'un membre de sa famille est très bien retranscrit. Il se rend compte qu'il est même passé à côté des choses essentielles de la vie. Sa peine est palpable et on en est triste pour lui.
Malgré la forte présence de dialogues, j'ai trouvé que la lecture était « gâchée » par des explications sur l'univers des anges mal intégrées au récit. C'est à travers la bouche de Flint et Einstein notamment que nous découvrant les tenants du monde des anges. On se retrouve avec de longues répliques explicatives qui auraient plus leur place dans la narration à proprement parlé. Exposer les explications sous forme de discours était une idée originale mais n'a pas été très bien exploitée. On n'a pas l'impression que Jeremy pose ses questions par curiosité mais plus que l'auteur cherche absolument à caser ces informations sur l'univers pour en être débarrassée et passer à l'intrigue-même.
Cependant, on oublie sans mal ce détail passé la première partie du roman. Notre attention portée à la forme s'évapore pour se laisser porter par le fond. Captivant.
Si ce n'est pas déjà fait, jetez-vous sur ce livre entraînant qui vous rendra bien plus attentifs aux murmures captés par vos oreilles… Sa lecture est un excellent moyen d'agiter encore plus votre imagination !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

critiques presse (1)
Ricochet   03 avril 2012
Pas tout à fait fantastique, cet univers supporte donc aisément une intrigue policière complexe, un vrai thriller avec scandale à la clé.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
liratouva2liratouva2   27 décembre 2011
Une madone à l’Enfant, dont le sein d’une blancheur irréelle tranche sur la robe d’un bleu profond. Elle est accompagnée par des angelots bleus et rouges qui ont l’air d’être en plastique! Au XVe siècle! Je suis complètement fascinée.
Soudain, comme un éclair me frappe l’évidence.
Les deux couleurs de l’âme des anges sont le rouge et le bleu. Le rouge pour les sentiments négatifs, violents, comme la peur ou la haine, le bleu pour les sentiments positifs, comme la joie et l’amour. ...
Je me suis alors demandé: que font les anges de ces sentiments? La réponse était évidente. Ils s’en nourrissent, bien sûr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
ALEXIAAALEXIAA   05 juillet 2012
Ils marchèrent en silence durant le reste du trajet. Jeremy vit les larmes qui coulaient sur les joues d'Allison mais ne fit aucun commentaire. Elle semblait pleurer autant sur ce qui lui était arrivé que sur son chien. Il respectait son chagrin. Il se contenta, à un moment, de lui prendre la main et de la serrer. Elle pressa la sienne avec reconnaissance et la lâcha aussitôt. Il préleva alors un morceau de Brume de son pagne pour lui faire un mouchoir dont elle s'empara avec reconnaissance. Au boit du troisième, elle finit par laisser échapper un petit rire nerveux.
- Si ça continue, vous allez terminer tout nu !
Jeremy lui sourit.
- Si cela peut vous aider, c'est le plus important.
Puis, avec un regarde en coin, il ajouta :
- Vous avez déja la chance unique de profiter de mes somptueux abdominaux et de mes cuisses velues, je ne suis donc pas surpris que vous vouliez en voir un peu plus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
SakiniaSakinia   03 mars 2012
"- Mon Dieu, mon Dieu, comme j'ai eu peur.
- Appelle-moi plutôt Jeremy, plaisanta le jeune homme. Dieu, ça fait un peu trop guindé.
- Idiot !
- Faudrait savoir! Dieu ou idiot?"
Commenter  J’apprécie          640
ange77ange77   14 février 2018
(...) Après un long moment, la porte de la salle se rouvrit, laissant passer un assistant, et il put s’échapper avec soulagement.
Soudain, il fit un bond en arrière. Sorti de nulle part, un chariot venait d’apparaître. Il voulut l’éviter et passa à travers les portes de verre qui se trouvaient derrière lui. Durant quelques secondes, il resta suspendu, ne comprenant pas du tout où il se trouvait. Il regarda sous ses pieds, qui reposaient… Horreur, qui ne reposaient sur rien !
Totalement paniqué, il agita les jambes comme un personnage de Tex Avery et, exactement comme ledit personnage, eut juste le temps de crier « oh non ! » avant de plonger dans le gouffre de la cage d’ascenseur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
SophielisSophielis   04 juin 2012
Lorsqu'il se réveilla, il mit un certain temps à comprendre où il se trouvait.
Pas dans son appartement. Pourquoi était-il dans cette cham... ?
Soudain, tout lui revint en mémoire et il se redressa d'un coup.
Il était mort.
Totalement, définitivement mort.
Bon sang, combien de fois cela allait-il le frapper, comme une claque dans la figure!
Il n'arrivait pas à s'y habituer. Il était mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Videos de Sophie Audouin-Mamikonian (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Audouin-Mamikonian
la saga de tara Duncan n'est pas finie interview par de jeunes lecteurs
autres livres classés : angesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Tara Duncan : T. 1 : Les Sortceliers, de Sophie Audouin-Mamikonian

Comment se nomme la grand-mère de Tara ?

Isabella
Angélica
Déria

10 questions
297 lecteurs ont répondu
Thème : Tara Duncan, tome 1 : Les sortceliers de Sophie Audouin-MamikonianCréer un quiz sur ce livre
.. ..