AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Boris Vian (Autre)
EAN : 9782070373840
216 pages
Gallimard (01/01/1982)
3.75/5   8 notes
Résumé :
Le roman d'un génial musicien de jazz, mort avant trente ans. On reconnaîtra dans Rick Martin un modèle légendaire, le fameux trompette Bix Beiderbecke. À travers la vie tragique de son héros, Dorothy Baker a écrit des pages sur le jazz qui restent inégalées.
Que lire après Le jeune homme à la trompetteVoir plus
Be-Bop par Gailly

Be-Bop

Christian Gailly

3.77★ (221)

Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Boris Vian ne s'y est pas trompé lorsqu'en 1951 il traduisit la biographie romancée de Bix Beiderbecke, cornettiste de jazz américain, l'un des plus émouvants de l'histoire du jazz.
L'histoire d'un autodidacte qui va s'imposer dans les années vingt. Dorothy Baker décrit un jeune homme de Los Angeles orphelin doté d'un sens du rythme rare chez les musiciens blancs. Il étudiera le piano d'abord puis la trompette. Rick/Bix très vite fréquentera des clubs afro-américains, un cotton club à Los Angeles , non pas celui de Harlem/Coppola, plutôt un « boxon », plus tard un orchestre de danse, les Collégiens. le refus de toute possibilité d' improvisation lui pèsera. Repéré, il rejoint New York. A 24 ans il est célèbre en intégrant un orchestre de jazz symphonique.
Un mariage raté, des excès d'alcool, des sautes d'humeur et son départ de l'orchestre eurent raison d'un avenir prometteur. Son exigence trop forte reportée sur son instrument :« Je me demande ce que ce gars se figure qu'une trompette peut faire. Cette note qu'il voulait sortir... ce truc qu'il essayait de faire ... Ça n'existe pas; par sur une trompette ». En 1931, à 28 ans il meurt misérablement d'une pneumonie.
Baker invente une nouvelle vie à l'artiste. Ses remarques sur le jazz alimentent quelques divergences entre fans de jazz. Il reste l'approche d'une amatrice éclairée n'hésitant pas à analyser finement les interprétations de l'artiste.
Si le roman ne décolle pas vraiment il a le grand mérite de rendre hommage à une personnalité hors norme et de lui assurer la notoriété envers un public plus large que les seuls initiés. Un film au malheureux titre « la Femme aux chimères » sera adapté du roman. Kirk Douglas interpréta le rôle de Rick/Bix. Hollywood accorda trop d'importance à un mariage improbable au détriment des parties musicales. On s'éloigne de plus en plus de la vraie vie de Bix.
Quoi qu'il en soit ce texte reste l'un des rares romans rendant hommage à un artiste de jazz tourmenté à la carrière éclair et d'une rare intelligence.
Commenter  J’apprécie          160
Je nourrissais beaucoup d'attentes quant à la lecture de ce roman, car tous les ingrédients étaient réunis pour en faire, selon mes critères, une petite pépite (sans parler de son odeur de vieux livre aux pages jaunies, dont je me suis fait de petits sniffs tout au long de la lecture - car oui, on ne peut plus trouver ce livre QUE d'occasion).

Verdict ? Une opération séduction (réussie) en trois étapes :

1. D'abord, le sujet. Eh oui, quand même. C'est l'histoire de Rick Martin, un virtuose du jazz dans le New-York des années 1920. En fait, il s'agit d'une espèce de biographie romancée du célèbre cornettiste Bix Beiderbecke, et la musique constitue le coeur du roman : je retiendrai d'amples descriptions du jeu de Rick Martin, des émotions et des idées qui le traversent quand il joue sa trompette, et l'évocation de très nombreux titres musicaux (que je m'empressais à chaque fois d'aller écouter sur Spotify tout en continuant à lire). Un livre SWING !

2. J'avais adoré le film hollywoodien de 1950, à cause de Kirk Douglas (je le kiffe) et de toutes les scènes musicales (ambiance jazz Nouvelle-Orléans). Les livres dont j'ai d'abord vu les adaptations m'attirent toujours, parce que ne pas connaître la version originale d'une oeuvre me frustre, et parce que j'aime comparer/analyser les choix d'écriture. Ici, je me suis rendue compte que le film avait choisi plutôt de s'éloigner des clubs de jazz afro-américains, et de forcer le trait quant à la figure du musicien maudit, inadapté, tourmenté, et à son histoire d'amour ratée. le fourmillement permanent de la création musicale y est moins tangible.
La réflexion sur les rapports entre Noirs et Blancs aux USA à cette époque, sur la culture noire du jazz et la place d'un musicien blanc au milieu de tout ça est par ailleurs quasiment ignorée par le film.

3. Enfin, et peut-être surtout, la traduction française est de Boris Vian 𝘩𝘪𝘮𝘴𝘦𝘭𝘧, coiffé de sa double casquette d'écrivain gouailleur ET trompettiste de jazz (inutile de vous rappeler que je kiffe aussi Boris Vian – 𝘩𝘦𝘭𝘭𝘰 absurdité 𝘢𝘯𝘥 ironie 𝘮𝘺 𝘰𝘭𝘥 𝘧𝘳𝘪𝘦𝘯𝘥𝘴). Eh bien sa version est un bijou. Depuis l'introduction jusqu'aux notes de bas de page, en passant par des paragraphes truffés d'argot musicien… j'ai pris beaucoup de plaisir à lire le roman à travers le prisme de la traduction.
Lien : https://fortyfiveweeks.wordp..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Si inséparables à l'origine que puissent être la musique et la danse, seul le profane préfère danser sur du bon jazz plutôt que de l'écouter. Le bon jazz en lui-même est tellement riche que danser dessus, pour tous ceux qui aiment cette musique, c'est une espèce de gaspillage.
Commenter  J’apprécie          50
Je préférerais la trompette plutôt que le piano. Je sais pas, il me semble d'une façon que c'est plus près de la tête. Tu joues du piano, tu joues là en bas, mais avec la trompette, tu l'as juste à côté de toi contre ta bouche, et ça fait comme si tu pouvais en dire plus avec.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : jazzVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus

Autres livres de Dorothy Baker (1) Voir plus

Lecteurs (26) Voir plus



Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
1063 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *}