AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290105430
Éditeur : J'ai Lu (15/04/2015)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Gwendoline, Lady Muir, a déjà eu son lot de malheurs pour une vie, plus spécialement depuis qu'un accident lui a pris son mari bien trop tôt. Menant une vie tranquille avec ses amis et sa famille, la jeune veuve n'a pas le désir de se remarier. Mais quand Hugo, Lord Trentham, la rattrape dans ses bras après une chute, elle ressent une sensation qui la choque et l'enhardit à la fois.

Hugo n'avait jamais eu l'intention d'embrasser Lady Muir. Et pour êtr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Laviniaa
  15 juillet 2015
Alors qu'elle visite une vieille amie, lady Muir est victime d'une chute qui l'oblige à rester au repos au domaine de Penderris, un endroit où sont accueillis les vétérans blessés des récentes guerres qui ont fait tant de victimes. Lord Trentham est un homme du peuple, humble et simple, anobli récemment à cause d'un fait d'armes plutôt impressionnant. La relation que vont entretenir lady Muir et lord Trentham va être très rapidement compliquée, Hugo étant totalement bloqué sur ses préjugés envers l'aristocratie. Petit à petit, cette veuve blessée va essayer de se faire une place dans sa vie..

Je ne connais pas particulièrement Mary Balogh, contrairement à beaucoup d'amatrices de romances. Si j'ai lu un ou deux de ses romans, j'avoue avoir manqué les grosses sagas qui l'ont rendue plutôt célèbre, si j'ose dire. Aussi suis-je partie sans attentes particulières bien que cette histoire de domaine réparateur avait titillé ma curiosité. Si j'ai aimé le couple en lui-même, je regrette que le thème de base n'ait pas été plus exploité. Hugo fait partie du Club des survivants après tout, ce qui est censé être le début de tout et j'ai trouvé qu'il n'était pas assez blessé (j'ai l'air horrible en disant ça) pour être vraiment crédible, et je parle physiquement mais surtout mentalement. Enfin, comme ce n'est que le premier tome et qu'il s'agit justement de la base de la saga, peut-être l'auteure a-t-elle voulu commencer doucement pour nous présenter tous ses futurs personnages principaux, les autres anciens habitants de Penderris, cet endroit où tous ont trouvé leur salut. Je laisse le bénéfice du doute sur ce point-là en attendant car ceux qu'on a eu l'occasion de croiser m'ont eu l'air très prometteurs et j'ai hâte de découvrir leurs histoires.
Gwendoline est une lady somme toute classique, un peu coincée dans son éducation même si très vite on se rend compte qu'elle n'est pas que ça, elle a vécu des épreuves qui ont fait d'elle une femme forte et courageuse et qui n'hésite pas à voir plus loin que le bout de son nez, comme elle le fait avec Hugo.. Hugo, le gros nounours un peu balourd et tellement bourré de préjugés! Il passe son temps à dénigrer le monde de Gwen alors qu'il en fait aussi partie, seulement à sa manière un peu particulière.. J'avoue, cette grosse armoire à glace m'a fait craquer aussi même si parfois l'auteure use de clichés un peu trop clichés. (A un moment il donne le biberon à un agneau quoi, ça dégoulinait un peu trop de mièvrerie, même pour moi.) Leur relation est très amusante à regarder, mignonne aussi. Les voir se tourner autour et essayer de résister aux sentiments qui les submergent était rigolo mais j'ai pu en profiter surtout grâce à la justesse avec laquelle c'est fait. Ni trop rapide ni trop lent, juste comme il faut.
Comme je le disais plus haut, j'ai apprécié voir de loin les compères d'Hugo qui ont tous beaucoup d'humour et de second degré ce qui apporte énormément de légèreté au récit. On les croise peu, au final, mais suffisamment assez pour qu'on ne s'englue pas uniquement dans l'histoire de nos deux héros.
Bref, une lecture en demi-teinte mais qui m'a tout de même donné très envie de lire la suite. Vivement!
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
monparadisdeslivres
  31 mai 2015
J'ai connu Mary Balogh grâce à la série Les demoiselles de Bath ou encore la saga des Bedwyn que j'ai beaucoup apprécié. du coup j'ai été curieuse de savoir ce que l'auteure nous a réservé dans cette série le club des survivants. Et je ne fus pas déçue. Ce premier opus « Une demande en mariage » est très prometteur. Quand il s'agit de roman de l'époque de Régence, Mary Balogh a un don à part et exceptionnel !
Gwendoline, Lady Muir soeur de Neville Wyatt (Héros du livre « Une nuit pour s'aimer » préquel de la saga des Bedwyn) profite de son veuvage depuis sept ans et n'envisage pas de se remarier un jour. Mais cela va changer le jour où elle rencontre Hugo Emes, Lord Threntham, un ancien militaire célèbre pour qui elle ressent une forte attirance. Hugo est issu de la classe ouvrière et n'apprécie guère les classes supérieures, car s'il a gagné son titre de noblesse c'est grâce à ses exploits militaires. Pour lui, Lady Muir n'est qu'une personne frivole mais c'était jusqu'à ce qu'il comprenne sa véritable personnalité.
Gwen est une soeur, fille, cousine, tante et amie aimante. On s'attache à elle très facilement. Et pourtant sa vie a été marquée par deux tragédies. Une jambe qui boite suite à un accident de cheval où elle fait une fausse couche et par la suite la perte de son mari. Suite à cela elle a décidé de se contenter de ce la vie lui offre.
Hugo est un personnage assez sombre, dur et aux airs renfrognés. Héros de guerre il a été marqué psychologiquement et il se sent indigne du titre de noblesse qu'on lui a donné. Mais sa rencontre avec la fougueuse Lady Muir va l'intriguer et changer sa vision de la vie.
Voici une délicieuse histoire d'amour. La relation entre Gwendoline et Hugo est rafraîchissante et sincère. Une charmante rencontre entre deux personnes blessées à la fois psychologiquement et physiquement qui vont apprendre à surmonter leurs passés et leurs différences sociales, à guérir leurs blessures, à reconnaître leur affinité et finalement à s'aimer.
Nos deux héros sont entourés de personnes très attachantes et sympathiques. Nous retrouverons Neville et Lily toujours aussi amoureux. Nous feront connaissance de la famille de Gwen et d'Hugo, des membres du « club des survivants ». Et ce qui est vraiment admirable c'est ce lien profond entre ces sept membres. Tous sont des survivants et je suis impatiente de lire le second opus « Un mariage surprise » l'histoire de Vincent Hunt, Lord de Darleigh.
Lien : http://wp.me/p5AuT9-yc
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mara
  05 mars 2017
Première découverte de la plume de Mary Balogh avec ce tome 1.
Cette série met en scène un groupe d'ami qui sont d'anciens blessés de guerre (ou des proches) et c'est Hugo Emes, lord Trentham qui ouvre le bal. Hugo est issu du monde des affaires et n'a été anobli que suite à un acte de bravoure à la guerre. Autant dire qu'il ne se sent pas à l'aise parmi les aristocrates. Pourtant sa rencontre avec Gwen, lady Muir, va ébranler ses convictions. Deux mondes différents qui vont se rencontrer, s'affronter et au final se completer.
Lecture très plaisante que j'ai beaucoup apprécié. Nous avons deux personnages blessés par la vie qui doivent apprendre à guérir avant de pouvoir aller de l'avant. Leur relation est touchante et m'a beaucoup plu. Il me tarde d'ailleurs de voir comment seront traitées les autres membres du club des survivants.
Très bonne première impression avec ce tome 1, en espérant que la suite soit à la hauteur!
Lien : http://lemondedemara2.canalb..
Commenter  J’apprécie          10
Moonshine
  19 mai 2015
Voilà un premier tome que j'ai failli ne jamais lire. Je ne suis pas une fan incontestable de Mary Balogh : soit j'aime beaucoup ses livres, soit je m'ennuie, c'est tout ou rien. Et quand ce roman est sorti, j'ai vu passer sous mes yeux quelques avis négatifs et j'ai sérieusement hésité avant d'entamer ma lecture. Deux choses ont fait que finalement je l'ai lu : la curiosité parce que le thème « club des survivants » me tentait beaucoup beaucoup et je me suis retrouvée en week-end sans autre livre à lire dans mes bagages …
Et finalement, je ne regrette pas du tout ma lecture. Je me suis régalée, surtout dans la première partie du livre. C'était tout doux, tout léger, frais, drôle, une guimauve toute douce qui me faisait me sentir bien. Un vrai régal. Par contre, j'ai trouvé la deuxième partie un tout petit peu plus longue, j'ai été moins passionnée, moins embarquée, ce qui est un peu dommage. (suite sur le blog
Lien : http://lune-et-plume.fr/une-..
Commenter  J’apprécie          10
Tachan
  23 janvier 2018
J'ai beaucoup aimé le début de cette nouvelle série où M. Balogh choisit de parler de personnages qui ont été blessés par la guerre. La première histoire, consacrée à Hugo et Gwen (Lady Muir), est superbe, pleine de passion, de souffrance et de pardon. La 1e partie, à Penderris, est drôle et passionnée. La 2e est plus dure car ils doivent apprendre à se reconstruire. Superbe !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2015
Lorsqu’on mène une existence tranquille, on a parfois l’impression de rester immobile. Les autres avancent, et on se retrouve seul en arrière.
Commenter  J’apprécie          31
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2015
De toute façon, il faut que je me marie. Je ne suis pas fait pour mener l’existence d’un moine.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2015
Les gens comprennent le langage du cœur, même si cela échappe parfois à la raison.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2015
Certaines personnes ont l’air de sombres brutes alors qu’elles ne sont pas plus solides que de délicates plantes de serre.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2015
En dépit du bleu extraordinaire de ses yeux et du fait qu’il semblait la regarder… lord Darleigh était aveugle.
Il s’agissait peut-être de la pire des infirmités. Qu’y avait-il de plus désolant que de perdre la vue ? Et pourtant, il souriait…
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : régenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1664 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre