AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266258982
Éditeur : Pocket (10/03/2016)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 85 notes)
Résumé :
2205. C'est le débarquement. Les troupes de l'Empire Chrétien Moderne se déploient dans les plaines arides d'Akya du Centaure.À l'arrière, Albéric Villejust organise la rébellion qui gronde parmi les inermes.De leur côté, Tancrède de Tarente et Clorinde ont retrouvé l'amour, une foi inébranlable, et comptent mener à bien leur mission, au nom du tout-puissant Pape Urbain IX. En tant que méta-guerriers, la prise de l'ultime tombeau du Christ repose en grande partie su... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Millencolin
  02 août 2018
C'est du bon, du très très bon !
Une fantastique et incroyable épopée avec tout ce qu'il faut là où il faut.
Le vaisseau s'est enfin posé sur Akya et la ville servant de camp de base géant a été montée. Peut donc, dès lors, débuter la guerre sainte en direction du fameux tombeau du Christ.
Mais, bien évidemment, les nombreux personnages, tous charismatiques à leur façon, décident de poursuivre leur propre destinée, celle-ci les amenant à souvent se séparer, pour mieux se retrouver, avec des circonstances quelque peu modifées au fil du récit.
Oui je reste vague, mais c'est volontaire. Il s'agit d'un tome 2, et je ne voudrai aucunement gâcher des surprises à des personnes n'ayant pas encore découvert le livre précédent.
Alors, comme je le disais en introduction, ce roman est excellent. Un subtil mélange des genres : aventure, planet opera, premier contact, SF militaire, avec une vraie critique sur les jeux de pouvoirs politiques, la manipulation des masses par l'outil religieux, la lutte des classes également, et aussi une belle morale sur l'acceptation des autres et la discrimination raciale.

Malgré ses 800 pages, on ne s'ennuie absolument jamais. Les effets de narration, les changements perpétuels de protagonistes, les différentes intrigues qui se déroulent en parallèle pour parfois se recouper participent à offrir un rythme de lecture soutenu me convenant parfaitement. On retrouve également ce petit côté héroïque naïf propre à certains ouvrages de Fantasy avec son grand et musculeux super guerrier qui a du mal à exprimer ses sentiments, le petit informaticien tout frêle qui doute de lui et l'infâme seigneur méchant et sans pitié prêt à tout tant que c'est dans son propre intérêt.
Et enfin, j'ai adoré ce petit parallèle au cycle d'Hypérion qui arrive dans la dernière partie.
L'auteur nous offre ici un véritable coup de maitre. Il regorge d'imagination et possède une plume fluide et agréable.
Je ne peux que vous conseiller ce cycle si vous aimez les épopées SF, et que vous avez envie de voyager sans trop vous prendre la tête...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
sandrine57
  09 juin 2014
Voilà trois semaines que le Saint-Michel s'est posé sur Akya du Centaure, le camp militaire baptisé ''Nouvelle-Jérusalem'' monté, les soldats du Nouvel Empire Chrétien se préparent à délivrer le tombeau du Christ et à affronter les Atamides. Les premiers combats se déroulent à la perfection pour les croisés, supérieurs numériquement et technologiquement. Tancrède de Tarente, revenu dans le droit chemin après avoir été déchu de son grade et de ses décorations, s'illustre sur le champ de bataille et remporte victoire sur victoire. Pourtant, les doutes reviennent l'assaillir. Pourquoi massacrer tous ces civils atas sans même leur laisser la possibilité de fuir ? Pourquoi continuer à obéir aux ordres de supérieurs incompétents qui se moquent de la vie de leurs troupes ? Lorsque, pour sauver ses hommes, il ordonne un repli, son sort est scellé. Robert de Montgoméry, son ennemi juré au pouvoir grandissant, saisit l'occasion de le traduire en cour martiale. Acculé, Tancrède n'a d'autre choix que de déserter, suivi de près par son ami Liétaud. Même son amour pour Clorinde, la belle amazone italienne ne peut le retenir. Persuadé qu'il peut sauver les Atamides, il rejoint Albéric, l'inerme dont il avait renié l'amitié, qui a fui le camp depuis belle lurette avec une centaines de ses collègues. Pourront-ils éviter le génocide programmé ? Découvriront-ils le grand secret qui entoure le Saint-Sépulcre et pour lequel le pape Urbain et ses sbires sont prêts au pire ?

Après un premier tome riche en rebondissements et en mystères consacré au voyage spatial des croisés à bord du Saint-Michel, cette suite explore Akya du Centaure, planète aride, crevassée, aux températures suffocantes. A la découverte de ce nouveau monde, s'ajoute, grâce à Tancrède, la découverte de ses habitants, leur façon de voir, de penser et d'agir, leur philosophie, leur histoire. Cette rencontre est le prétexte pour dénoncer l'intolérance, l'intégrisme et le racisme. La foi, prétexte à tous les abus, aveugle celui qui ne remet pas les dogmes en question, et permet aux puissants de manipuler les foules sans obligation de fournir des explications cohérentes. La foi, aveuglante, hypocrite, lève des armées, excuse les pires exactions, rassemble dans l'ignorance, l'obscurantisme et le déni de la différence. Les hommes aussi sont montrés du doigt, au service de leurs ambitions personnelles, n'apprenant jamais de leurs erreurs, faisant table rase du passé pour le réécrire à leur convenance et ne pas tirer les leçons de l'Histoire. Destruction de la nature, extermination des peuples, guerre, colonisation, etc....tant de fléaux dont les hommes sont capables, au nom de Dieu, d'une prétendue supériorité ou par goût du sang. Heureusement, certains s'élèvent contre l'infamie et choisissent la communication, la compréhension, le dialogue. Ces résistants comprennent que la liberté et la paix passent par un rapprochement entre les peuples, aussi différents soient-ils. Prêts à se battre pour leurs idéaux, tenus parfois de se retourner contre leur camp, ils sont la preuve que l'humanité peut sortir de la voie de l'hostilité et de la violence.
Ce monde nouveau, source de convoitises mais aussi d'espoirs, nous est rendu proche par l'écriture très imagée de François BARANGER. Il a su créer un univers et des personnages attachants et ménager des moments de sérénité ou d'humour au milieu des épisodes guerriers de feu et de sang, chaque lecteur peut donc y trouver son compte. Un livre passionnant, riche et divertissant. Une très belle réussite.

Un grand merci à Babelio et aux éditions Critic.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Bubu-le-bourguignon
  10 mai 2014
Enfin le très attendu "Dominium Mundi" tome 2 est arrivé dans ma boite aux lettres.
Avec beaucoup d'impatience, j'ai commencé à dévorer ce tome (il n'y a pas d'autres mots).
Les troupes de l'ECM sont arrivés sur Akya. Pour rappel, une mission terrienne aurait découvert sur la planète, le tombeau du Christ. Une nouvelle incroyable qui a fait la Une des médias chrétiens. le pape Urbain IX envoie une mission militaire pour reprendre le tombeau qui appartient de droit au Vatican et à ses pratiquants. Mais cette guerre cache bien autre choses.
Les troupes chrétienne débarque donc sur Akya et créé une ville à l'échelle humaine : La nouvelle Jérusalem.
Les combats contre les Atamides ne se font pas de suite. L'armée a largement le temps de s'installer, de s'acclimater et de préparer les défenses et les plans tactiques.
Cette guerre est meurtrière, violente et ne laisse aucune chance aux Atamides qui combattent avec "des flèches et des lances". Les civils ne sont pas épargnés, les soldats tuent sans aucune distinction, sans réfléchir. le sang coule à flots.
Mais cette guerre fait prendre conscience à Tancrède de tarente toute l'ignominie de l'être humain. Et celui ci après le mort de trop, se révolte et déserte.
Sa désertion arrange Robert de Montgomery, son ennemi. Celui ci va enfin pouvoir détruire la famille de Tancrède et récupérer le territoire tant convoiter situé en Normandie.
Pierre l'ermite a été destitué de son titre de "Praetor peregrini". Il ne peut plus supporter ces morts et lui sait pourquoi les terriens sont en guerre.
La désertion de Tarente de Tancrède a fait des ravages : Clorinde, son amour, ne comprends pas les idéaux de Tarente ; Liétaud a aussi déserté au grand désarroi de son frère, et les soldats qui glorifiaient Tarente se sentent trahis. Mais Tarente se sent investie par une autre mission. Et je ne dirais pas laquelle.
Ce tome 2 offre (comme le T1) de nombreux rebondissements et des surprises scénaristiques assez incroyables. Je m'attendais à certains évènements concernant la révélation et la présence du Christ sur une lointaine planète.... mais j'ai été bluffé. Décidément François Baranger a très bien construit son roman et on ne peut que l'en féliciter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Kittiwake
  30 novembre 2014
Ce long et lointain voyage dans l'espace et dans le temps est finalement une belle excursion. J'avais pourtant juré,, au milieu du tome 1 que je ne lirai sûrement pas la suite : la mise en place des personnages était fastidieuse, il ne se passait pas grand chose, hormis cette traversée des espaces intergalactiques….seulement voilà, la dernière page se terminait sur l'arrivée du vaisseau sur la planète où de sanguinaires atamides avaient décimé les premiers explorateurs. Comment résister à l'envie de voir de quoi avaient l'air ces extra-terrestres? Et puis il semblait quand même que les intentions des chefs de cette croisade du troisième millénaire n'étaient pas nets sur les buts avoués de la mission.
Pas de regret pour cette immersion de 800 pages dans ce roman d'aventures qui puise son inspiration à la foi dans un texte classique, la Jérusalem Délivrée de le Tasse, en reprenant les noms des personnages, dont le destin est superposable à celui de Dominium lundi, et la trame historique, celle de la première croisade.
L'ensemble est construit comme un scénario, le travail est prémaché pour un film avec effets spéciaux spectaculaires. Même si l'on s'attend un peu à la tournure que vont prendre les événements, il y a suffisamment d'action pour ne pas s'ennuyer une seconde.
L'univers des aramides aurait pu peut-être être plus détaillé, au risque d'alourdir le récit, qui est déjà long, mais sans redondances.
En ce qui concerne l ‘aspect technologique, le travail est soigné, crédible autant que peut l'être un univers futuriste (moyens de communication, techniques chirurgicales -on est loin d'Ambroise Paré Guérissant le duc de Guise lors du siège de Boulogne!. On aime l'allusion à Hal, ici Nod2.
Différent en cela du poème épique à l'origine de l'inspiration de l'auteur, le roman est aussi un prétexte à de sévères coups de griffe, dirigés vers ceux qui utilisent le besoin de spiritualité des humains pour créer un pouvoir inattaquable et asservir les peuples qui leur accordent leur confiance.
Ces quelques lignes sont bien insuffisantes pour faire le tour des thèmes abordés, de nombreuses bonnes surprises attendent le lecteur qui se lancera dans l'aventure, sans s'effacer des quelques 1500 pages pour les deux tomes.
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
BlackWolf
  09 mai 2014
Résumé : J'ai passé un moment de lecture sympathique avec ce second tome. Il nous plonge directement dans l'histoire et on se retrouve emporté par cette guerre pleine d'adrénaline, de combats et de violence, mais qui ne s'arrête pas là et nous offre des réflexions intéressantes sur les hommes, la religion et le rejet des autres tout en répondant aux différentes questions que le lecteur se pose. L'univers se révèle dense, soigné et travaillé, l'auteur ne laissant rien au hasard, montrant bien que ça fait des années qu'il travaille sur son histoire. Mais voilà là où le bat blesse c'est que justement l'auteur a beaucoup trop travaillé son texte ; déjà il explique tout dans les moindres détails ce qui ne laisse que peu de place à l'imagination, ensuite à force de trop détailler cela crée des longueurs. Pourquoi aussi revenir sur toutes les ellipses temporelles que le lecteur avait bien compris tout seul. Concernant les personnages ils se révèlent denses, travaillés et soignés, même si on devine aisément leurs camps, mais dans la présentation des sentiments parfois ça manque de naturel. de plus l'auteur utilise une narration chorale, mais des fois ne sait pas quoi faire de ses personnages. La conclusion, malgré quelques facilités, se révèle haletante, prenante et efficace. le style se révèle toujours aussi entrainant, simple et captivant. Au final si on prend l'histoire dans son ensemble, le roman aurait selon moi mérité plusieurs coupes, mais pour un premier roman publié il se révèle tout de même efficace et divertissant.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
MillencolinMillencolin   25 juillet 2018
Décidément, même si les Atamides ne semblaient pas s'être forgé de religion comme l'avaient fait pratiquement tous les peuples de la Terre, ils n'avaient en revanche pas échappé à cette triste fatalité qui veut que toutes les sociétés soient condamnées à s'inventer des mythes absurdes destinés à leur compliquer la vie.
Commenter  J’apprécie          270
KittiwakeKittiwake   24 novembre 2014
Lorsque je voyais des gens réciter ces litanies de textes absurdes, surtout lorsqu'ils étaient en groupe lors des offices, j'avais toujours l'impression d'avoir affaire à des fous. Je ne parvenais pas à comprendre que des gens, parfaitement sensés par ailleurs, puissent chaque jour se comporter comme des automates et s'adonner à des rites infantiles.
Commenter  J’apprécie          140
orbeorbe   25 mai 2014
il paraissait toujours enclin à contester l'ordre établi, à remettre en question les faits et même, à douter du message de Dieu ! Pour n'importe quel bon chrétien, c'était intolérable.
Pourtant elle l'aimait.
Commenter  J’apprécie          100
OlivOliv   17 mai 2017
Il y a quelque chose que tu ne comprends pas, Tan'hem, les humains sont venus pour nous exterminer. Nous tuer jusqu'au dernier. Ils ont même un mot pour cela : génocide. C'est un concept qui n'existe pas chez les Atamides parce que, lorsqu'il y a des guerres entre tribus, les vainqueurs ne cherchent jamais à détruire tout le peuple ennemi. C'est absurde et inutile. Mais telle n'est pas la mentalité humaine. Ils nous tueront tous si nous ne les en empêchons pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
orbeorbe   11 juin 2014
Lorsqu'un individu est confronté à la fin du monde, il n'y a en général que deux réactions possibles.
Soit il s'effondre intérieurement et choisit le repli sur soi, la lente descente dans les abîmes de la catatonie et de l'isolement sensoriel, soit il tente d'affronter le nouveau qui vient de se dévoiler, malgré la terreur que provoque en lui l'implosion de son système de pensée.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de François Baranger (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Baranger
Conférence Cthulhu et ses petits camarades : la folie Lovecraft ! enregistrée aux Imaginales 2018. Avec Karim Berrouka, Gille Ménégaldo et François Baranger.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'effet domino" de François Baranger.

Quel objet trouve-t-on souvent sur les corps des victimes ?

un dé
un domino
une pièce d’échec

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : L'effet Domino de François BarangerCréer un quiz sur ce livre