AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070291065
Éditeur : Gallimard (05/03/1981)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Hiver 1932-1933 en Ukraine : cinq, six, sept millions de cadavres ; entre quinze et vingt pour cent de la population totale de cette contrée réputée pour la fertilité légendaire de son sol a succombé aux exécutions sommaires, aux déportations, et surtout à la famine mortelle organisée froidement par le pouvoir soviétique, décidé à imposer la collectivisation aux paysans qui, à juste titre, y voyaient leur propre ruine et celle de l'agriculture. Les bandes de communi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Lybertaire
  18 décembre 2016

Le Prince jaune raconte, à travers la famille Katrannyk, la grande famine ukrainienne de 1932-1933, perpétrée par l'URSS et qui a tué des millions de paysans.
(...) Holodomor. C'est le nom de cet épisode noir de l'histoire de l'Ukraine qui a fait des millions de morts en 1932-1933. le pays, déjà touché par la famine de 1921 et la collectivisation accélérée, a été frappé par ce génocide perpétré par l'URSS de Staline.
Le Prince jaune est un roman terriblement difficile à lire. La famine, les déportations, les tueries froidement orchestrées par Staline.
Et peut-être le plus terrible : l'obéissance aveugle à l'idéologie stalinienne, le zèle des soldats qui fait froid dans le dos. On ne peut que repenser à l'expérience de Milton qui révèle en chacun de nous un monstre qui n'attend que d'être « activé ». Faut-il avoir un coeur de pierre pour vivre à côté d'une foule d'agonisants et continuer à croire en l'avenir radieux du stalinisme ? Tous ces hommes fascistes, dans l'histoire atroce du XXe siècle, n'ont-ils eu aucune sensibilité, aucune culture, aucun amour, pour perpétrer aveuglément ces horreurs ? Comment peut-on être/devenir aussi cruel ? Est-cela l'humanité ?
Et comment être bon et aimant après avoir vécu de tels traumatismes ? Comment s'étonner alors que les générations de victimes répondent à la haine par la haine et que le monde continue à aller si mal ? Les mots ne suffisent pas pour dire l'écoeurement pour cette humanité qui perpétue la haine et le malheur.
L'article entier sur Bibliolingus :
http://www.bibliolingus.fr/le-prince-jaune-vassil-barka-a127857276
Lien : http://www.bibliolingus.fr/l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Passagealest
  23 avril 2014
Au travers d'une simple famille de paysans, les Katrannyk, Vassil Barka retrace dans le prince jaune l'un des épisodes les plus glaçants parmi les nombreux qu'a connu l'Europe du XXè siècle.
Lien : http://passagealest.wordpres..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   06 juin 2017
Encore quelques pas et il reste cloué sur place ! Devant ses yeux s’étend une clairière et là, près d’un cerisier devenu sauvage, un vieillard trie des herbes ; il les pose sur le côté, puis se lève, tenant dans une main un bâton pointu et dans l’autre une pierre. Lui-même, maigre, les cheveux blancs comme un génie des neiges, ressemble à un spectre : une barbe blanche et hirsute lui descend sur la poitrine ; sur sa tête, des mèches pendent comme des lambeaux de brume. Ses yeux sont enfoncés sous les broussailles de ses sourcils tombants. Des guenilles noires de saleté, sans ceinture pour les retenir, couvrent l’homme aux pieds nus ; il en a attaché les morceaux entre eux avec des ficelles pour qu’ils tiennent sur son squelette.
Le vieillard aperçut le visiteur inattendu :
– Qui es-tu ?
– Je me suis perdu.
– Ne viens pas ici. On va t’attraper et te faire cuire.
– Et vous ?
– Moi aussi, si on me trouve ; mais le bouillon sera bien maigre. Je n’ai que des os secs et des veines dures, ça ne convient pas. D’ailleurs je vais mourir demain ; je vais faire cuire ces racines et je mourrai. Sauve-toi car c’est dangereux ici !
– Grand-père, c’est la peste qui a emporté tout le monde ?
– Non, fiston, c’est l’État.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : stalineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les Royaumes de Feu : tome 1 à 9

Comment son surnommés Argil, Gloria, Tsunami, Sunny, Comète ?

Les dragonnets de la prophétie
Les dragonne de l'espoir
Les dragons invincibles
Les dragonnets du destin

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Tui T. SutherlandCréer un quiz sur ce livre