AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782877679237
32 pages
Éditeur : Editions Kaléidoscope (18/01/2017)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Chaque jour, des enfants, des femmes et des hommes risquent leur vie pour se mettre à l'abri. Ils fuient les persécutions, la guerre, la famine... Que les causes soient politiques ou climatique, n'oublions jamais que l'asile est un droit constitutionnel. L’accueil des réfugiés est l'affaire de tous !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
ErnestLONDON
  22 novembre 2017
Une bonne idée et de bonnes intentions ne suffisent sans doute pas.
Un morceau de banquise se détache emportant des ours blancs à la dérive. Lorsqu'ils approcheront des côtes pour chercher refuge, les singes leur refuseront les trouvant trop ceci-delà et le panda considérant qu'il n'y a pas assez de place chez lui. Les girafes ne les entendront même pas derrière leurs remparts. Une île déserte les accueillera finalement.
Au cas où la métaphore, plutôt maligne au demeurant, ne soit pas assez claire, la quatrième de couverture nous explique bien que « chaque jour, des enfants, des femmes et des hommes risquent leur vie pour se mettre à l'abri. Ils fuient les persécutions, la guerre, la famine… Que les causes soient politiques ou climatiques (réchauffement de la planète, dégradations environnementales), n'oublions jamais que l'asile est un droit constitutionnel. L'accueil des réfugiés est l'affaire de tous ! »
Qu'attendre d'un éditeur qui ne fait à ce point pas confiance à l'intelligence de ses lecteurs ? L'intention de l'auteur est en partie gâchée par cette explication de texte superflue. Et pourquoi prévenir les lecteurs et ne réserver ainsi cet album qu'aux seuls convaincus, puisqu'ainsi avertis les autres le reposeront sans même l'avoir ouvert ?
Le texte est plutôt indigent, la conscience critique totalement inexistante, la fin très discutable (N'est-on généreux qu'après avoir fait l'expérience du malheur ?) mais c'est toujours mieux que rien… pour un commencement.
Article complet en suivant le lien.
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Nadael
  27 février 2017
Qu'il est doux de vivre sur la banquise quand on est un ours polaire! Pêche, lecture, farniente, c'est un bonheur de chaque instant d'habiter ce bout du monde…. jusqu'à ce qu'un énorme et terrifiant CRAC retentisse ! le sol vient de se dérober sous les grosses pattes velues. Une minuscule île glacée emporte les ours, complètement abasourdis. Ils dérivent… seuls au milieu de l'océan. Après la traversée d'une violente tempête, il est vital pour eux de trouver un refuge et fissa, car leur embarcation de fortune, fond. Les plantigrades vont malheureusement découvrir qu'il n'est pas facile d'être accepté par autrui… la différence inquiète, le changement fait peur… l'étranger est étrange ; on le rejette. Ainsi, les vaches trouvent les ours trop poilus, le panda solitaire, trop nombreux, quant aux girafes, elles ne prennent même pas la peine d'écouter leur appel à l'aide, trop occupées à prendre le thé.
Y-a-t-il quelque part une terre, un abri, un asile… un endroit rassurant, sécurisant, accueillant ?
Sur les routes, sur les mers, ils sont chaque jour plus nombreux – hommes femmes enfants – en quête d'un refuge, fuyant l'horreur de la guerre, la tyrannie, la misère ou comme nos ours s'inclinent devant le réchauffement de la planète. Un album à lire aux enfants dès quatre ans, parce que « L'accueil des réfugiés est l'affaire de tous!« .
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Virginie94
  07 mars 2017
Un ours polaire vit tranquillement sur la banquise avec ses amis lorsque la glace se craquelle créant un îlot sur lequel dérive notre ours et deux de ses amis. Pour eux, perdus en pleine mer, alors que leur embarcation fond progressivement, la situation devient vite difficile. Il n'ont plus qu'à trouver une nouvelle terre d'accueil mais partout où ils arrivent, on les refoule...
A la lecture des premières pages, je m'attendais à une histoire sur fond écologique et j'ai fait un parallèle avec l'album où est éléphant. Et il effectivement question de fonte des glaces avec l'histoire de ces pauvres ours qui se retrouvent perdus en pleine mer.
Mais rapidement, il est surtout question d'accueil. Nos pauvres ours se font rejeter de partout pour toutes sortes de prétexte. Des vaches craintives aux girafes paresseuses, tout le monde renvoie les pauvres naufragés en pleine mer.
Il y a une opposition entre les illustrations colorées et la bouille toute mignonne des héros et la tension qui monte peu à peu tandis que la place sur l'embarcation se réduit et que la situation des pauvres animaux est de plus en plus précaires.
La fin est toute jolie, rassurante et fait redescendre la tension.
L'album est une très belle occasion d'évoquer la question des réfugiés et de faire réfléchir les enfants.
Lien : http://bloguiblogas.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lapinou_family
  21 février 2017
Sur la banquise, les ours polaires mènent une vie douce et paisible. Mais un jour, CRAAC !, la glace se brise et ils dérivent dans l'océan. Ils essayent donc de trouver une terre d'accueil, en vain. Et leur morceau de glace, modeste radeau, s'amenuise au fil de leurs déconvenues... Ils finissent par trouver une île vierge, et en font leur nouveau chez eux. Mais, quand trois singes essayent de débarquer sur leur île, que leur répondent-ils ? BIENVENUS !
Ce superbe album permet de sensibiliser les enfants à un sujet délicat : les réfugiés. Ce thème est très rare dans la littérature de jeunesse, mais ô combien important. Les parents pourront alors discuter simplement de ce sujet d'actualité, et monter la nécessité de la solidarité.
J'ai adoré l'histoire, très simple à comprendre dès le plus jeune âge. Les illustrations au grand format se suffisent à elles-mêmes, on pourrait très bien comprendre l'histoire sans lire les textes. La taille de la police de caractère change pour mettre en valeur certains éléments de l'histoire, notamment les refus des autres animaux d'accueillir les ours sur leurs îles. Un livre qui pointe du doigt l'horreur de notre monde, et qui prône les belles valeurs.
Coup de coeur pour cet album !
Lien : http://lapinoufamily.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tbilissi
  18 novembre 2017
La banquise commence à fondre, 3 ours polaires se retrouvent prisonniers sur un bout de glace qui dérive sur l'océan. Tour à tour rejetés par des vaches, des girafes, un panda pour des raisons fallacieuses, il finissent par se réfugier sur une île vierge.
Un livre parfait pour sensibiliser les enfants aux différences, à la tolérance, et à l'accueil des réfugiés.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Virginie94Virginie94   07 mars 2017
Alors nous repartons à la recherche d'une nouvelle maison.Notre frêle radeau de glace s'amenuise. Y a-t-il un endroit où trouver refuge ?
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94Virginie94   07 mars 2017
Regardez, vous voyez bien qu'il n'y a pas assez de place ! vous ne pouvez pas vivre ici.
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94Virginie94   07 mars 2017
Hummm, vous êtes...
trop nombreux.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : ours polairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
287 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre