AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020043496
250 pages
Éditeur : Seuil (01/02/1976)
3.66/5   34 notes
Résumé :
Sous ce titre, ou ce monogramme, transparaît une nouvelle particulièrement énigmatique de Balzac, dont Georges Bataille, déjà, avait signalé l'importance : Sarrasine. Texte qui se trouve ici découpé en " lexies", stratifié comme une partition inscrite sur plusieurs registres, radiographié, " écouté" au sens freudien de ce mot.
Méthode de lecture qui amène à " la pluralisation de la critique, à l'analyse structurale du récit, à la science du texte, à la fissur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ConstanceK
  04 août 2017
Un chef d'oeuvre de l'analyse littéraire.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   21 août 2021
Lire, en effet, est un travail de langage. Lire, c'est trouver des sens, et trouver des sens, c'est les nommer ; mais ces sens nommés sont emportés vers d'autres noms ; les noms s'appellent, se ressemblent et leur groupement veut de nouveau se faire nommer : je nomme, je dénomme, je renomme : ainsi passe le texte : c'est une nomination en devenir, une approximation inlassable, un travail métonymique.

V. La lecture, l'oubli.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
alzaiaalzaia   25 avril 2017
l'espace de l'écriture ,est a parcourir", il n'est pas a
percer ;l'écriture..;,pose sans cesse du sens mais c'est toujours pour l'évaporer : elle procède à une exemption systématique du sens. Par là même, la littérature (il vaudrait mieux dire désormais l'écriture), en refusant d'assigner au texte (et au monde comme texte) un "secret", c'est-à-dire un sens ultime, libère une activité que l'on pourrait appeler contre-théologique, proprement révolutionnaire, car refuser d'arrêter le sens, c'est finalement refuser Dieu ,et,ses hypostases, la raison, la science, la loi,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
hermineghermineg   17 juillet 2011
LII. Le chef-d'oeuvre.

Le corps zambinellien est un corps réel ; mais ce corps réel n'est total (glorieux, miraculeux) que pour autant qu'il descend d'un corps déjà écrit par la statutaire (la Grèce Antique, Pygmalion) ; il est lui aussi (comme les autres corps de Sarrasine) une réplique, issue d'un code. Ce code est infini, puisqu'il est écrit. Il arrive cependant que la chaîne duplicative asserte son origine et que le Code se déclare fondé, arrêté, buté. Cette origine, cet arrêt, cette buttée du Code, c'est le chef-d'oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
hermineghermineg   17 juillet 2011
XVI. La beauté.

La beauté (contrairement à la laideur) ne peut vraiment s'expliquer : elle se dit, s'affirme, se répète en chaque partie du corps mais ne se décrit pas.
Commenter  J’apprécie          20
hermineghermineg   17 juillet 2011
LXII. L'équivoque I : la double entente.

"Vous ne risquez pas de rival", dit le ténor : 1) parce que vous êtes aimé (entend Sarrasine), 2) parce que vous courtisez un castrat (entendent ses complices et peut-être déjà le lecteur).
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Roland Barthes (48) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roland Barthes
Roland Barthes : Sur Racine lu par Françoise Fabian (1996 - Festival d’Avignon / France Culture). Photographie : Roland Barthes en 1975. Diffusion sur France Culture le 3 octobre 1996. Par Claude Santelli. Réalisation de Marie-France Nussbaum. Au Festival d'Avignon, en 1996, l’émission "Texte nu : Honneur et bonheur du théâtre" proposait une lecture par Françoise Fabian du texte de Roland Barthes, "Sur Racine". Une lecture en public présentée par le producteur de l’émission Claude Santelli. Présentation des éditions Points : « Ce que Racine exprime immédiatement, c’est donc l’aliénation, ce n’est pas le désir. Ceci est évident si l’on examine la sexualité racinienne, qui est de situation plus que de nature. Dans Racine, le sexe est lui-même soumis à la situation fondamentale des figures tragiques entre elles, qui est une relation de force. Le sexe est un privilège tragique dans la mesure où il est le premier attribut du conflit originel : ce ne sont pas les sexes qui font le conflit, c’est le conflit qui définit les sexes.
Roland Barthes (1915-1980) Écrivain, critique, essayiste, Roland Barthes a élaboré une pensée critique singulière en constant dialogue avec les discours théoriques de son temps et en rupture avec les discours institués. La formidable querelle entre Anciens et Modernes qui suivit la publication du "Sur Racine" en 1963 atteste le rôle fondamental qu’il joua au sein des grandes ruptures opérées par la pensée contemporaine. Il est notamment l’auteur du "Degré zéro de l’écriture" (1953) et de "Fragments d’un discours amoureux" (1977). »
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : sémiotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
608 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre