AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203032715
Éditeur : Casterman (13/02/2013)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Seconde Guerre mondiale, quelque part dans le Pacifique… Udo Grötendick, un soldat novice – un « bleu » – rejoint en tant que radio sa nouvelle affectation à bord d’un U-Boot, l’un de ces sousmarins allemands qui font la réputation de la Kriegsmarine. Le capitaine du bâtiment, Kaleunt, est considéré comme un héros,pour le nombre impressionnant de missions victorieuses à son palmarès de combat. Dans le paquetage du nouveau venu, un livre apparemment subversif, dont l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
trust_me
  06 mars 2013
Udo, jeune soldat allemand de la Kriegsmarine, s'apprête à prendre son poste à bord d'un U-Boot. Nous sommes dans le pacifique, à la fin de la seconde guerre mondiale. le gamin a dans ses bagages un livre subversif dont il ne peut justifier la provenance. Lorsque ses camarades découvrent l'ouvrage, ils s'en débarrassent au plus vite. Mais le livre réapparaît mystérieusement à plusieurs endroits. Chaque membre de l'équipage qui en commence la lecture est comme fasciné par les idées qu'il diffuse. A tel point que quand le capitaine veut faire disparaître l'objet du délit, la révolte gronde…
Un premier album réalisé à quatre mains par deux auteurs issus de l'animation. le récit joue à fond sur le contraste entre l'huis-clos du sous-marin et l'élément infini dans lequel il se déplace. Après, le message est d'une grande naïveté, ce qui n'est finalement pas pour me déplaire. En gros, les vilains soldats allemands libérés du poids de la guerre forment une communauté hippie et l'esprit libertaire triomphe de l'ordre militaire grâce au pouvoir surnaturel d'un livre, un livre qui fait vaciller les convictions et symbolise l'éveil des consciences. J'aime bien cette idée. Et puis au moins on ne tombe pas dans les fins classiques, genre naufrage ou mutinerie sanglante.
Niveau dessin, c'est du tout bon. Dynamique, avec beaucoup de mouvement et des postures très expressives pour les nombreux personnages. En fait le gros point fort de cet album à l'italienne, c'est que sa forme joue sur l'oppression ressentie par le lecteur lorsque la caméra se déplace à l'intérieur du sous marin. Les auteurs expliquent cela très bien dans le dossier graphique final : « le format horizontal s'est imposé pour faire corps aux proportions allongée d'un U-boot, il y a ainsi une correspondance de formes. le plafond bas de la page renforce le coté enfermé et permet, par contraste, de tirer les horizons plus larges lors des scènes extérieures. » La couleur, d'abord très sombre et oscillant entre le rouge, le orange et le noir, gagne en luminosité sur la fin, au moment où les anciens soldats découvrent leur futur paradis.
Un premier album qui souffre par moments de quelques soucis de fluidité au niveau de la narration mais qui reste au final une très bonne surprise. Voila un duo d'auteurs dont les futures publications seront à suivre de près.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
alouett
  27 mars 2013
« Seconde Guerre mondiale, quelque part dans le Pacifique… Udo Grötendick, un soldat novice – un « bleu » – rejoint en tant que radio sa nouvelle affectation à bord d'un U-Boot, l'un de ces sous-marins allemands qui font la réputation de la Kriegsmarine. le capitaine du bâtiment, Kaleunt, est considéré comme un héros, pour le nombre impressionnant de missions victorieuses à son palmarès de combat. Dans le paquetage du nouveau venu, un livre apparemment subversif, dont l'équipage, qui ne demande qu'à bizuter le bleu, se débarrasse séance tenante. Pourtant, au fil des jours à bord, le livre va s'ingénier à réapparaître dans les endroits les plus inattendus, comme s'il était doué d'une vie propre… » (synopsis éditeur).
-
« Nous étions encore dans un format d'album plus traditionnel mais nous cherchions déjà à développer l'horizontalité. le format horizontal s'est imposé pour faire « corps » aux proportions allongées d'un u-boat (…). le plafond bas de la page renforce le coté enfermé et permet, par contraste, de tirer les horizons plus larges lors des scènes extérieures » nous confie-t-on dans le cahier graphique inséré en fin d'album. Et force est de constater que le format à l'italienne est un choix pertinent car il sert effectivement le récit en raison de sa forme à la fois originale (les albums publiés dans ce format ne font pas légion) et pertinente.
Pour le reste, le scénario est bien achalandé. Entre les différentes personnalités en présence, l'intrigue ultra-ménagée, l'injection d'éléments fantastiques dans le récit, le lecteur est face à un univers intéressant. le fait que nous soyons face à un huis-clos rend l'atmosphère électrique et instable… elle devient oppressante à la moindre variation d'humeur d'un membre de l'équipage.
Les couleurs de Kyung-eun Park ont également tendance à nous mettre les nerfs à fleur de peau. Les teintes verdâtres des premières pages nous donnent la nausée, le rouge-sang du couloir d'accès au sous-marin excite régulièrement nos nerfs et pour le reste, beaucoup de grisaille et de bleusaille nous aident à nous représenter cet espace fermé, complètement hermétique à l'air extérieur… L'ambiance est assez singulière et les dessins de Baudry et Trystram sont on ne peut plus explicites.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
yvantilleuil
  05 septembre 2013
Ce one-shot signé Romain Baudy et Martin Trystram se déroule à bord d'un U-boat allemand quelque part dans l'océan Pacifique. Alors que la seconde guerre mondiale touche à sa fin, les auteurs invitent à suivre les pas d'Udo Grötendick, un jeune novice qui s'apprête à rejoindre l'équipage d'un sous-marin de la Kriegsmarine.
Il ne faut que quelques pages pour se retrouver plongé dans l'ambiance pesante du submersible, faite d'humidité et de promiscuité avec des membres d'équipage peu accueillants. Une fois la connaissance faite avec les différents personnages, dont un énigmatique capitaine, le scénario bascule lentement vers le fantastique. le découverte d'un livre interdit par le régime nazi va en effet progressivement influencer le comportement des marins. La destruction du livre ne pourra d'ailleurs pas empêcher son contenu de se propager car le mystérieux ouvrage continue de réapparaitre, jusqu'à envahir des compartiments entiers du sous-marin.
Ce soupçon de surnaturel installe certes un certain suspense, mais le manque d'explications abandonne tout de même le lecteur avec un léger goût d'inachevé. le récit d'aventure se retrouve en effet en arrière-plan d'un élément fantastique qui ne livre jamais ses secrets et aboutit sur un final qui peine tout de même à convaincre.
Visuellement, ce récit à quatre mains livre par contre un véritable sans-faute. le choix d'un format à l'italienne se révèle très vite judicieux pour retranscrire l'horizontalité de l'habitacle et les paysages panoramiques. le découpage particulièrement dynamique exploite d'ailleurs avec brio cette pagination horizontale. La colorisation est également d'une justesse incroyable et contribue pleinement à installer l'atmosphère pesante qui règne à bord du submersible. Une belle réussite !
Un one-shot que l'on rangera donc volontiers auprès d'"Immergés", véritable référence du genre, et deux nouveaux venus très talentueux qu'il faudra absolument tenir à l'oeil !
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
kanarmor
  15 octobre 2013
Nous naviguons entre BD à dominante historique (sur un U-boat) et BD fantastique. Tout commence comme un récit de guerre, la vie à bord d'un sous-marin, les alertes, la promiscuité, les cauchemars du capitaine... et un livre interdit. Un livre jeté par dessus bord qui réapparait mystérieusement dans tous les coins du navire. Un livre séditieux qui change fondamentalement l'état d'esprit des marins qui le lisent. La fin de la guerre étant déclarée, ils décident finalement de rejoindre des îles du Pacifique... comme une multitude d'autres bâtiments de guerre échoués sur les plages. La fin est un peu fantasmagorique mais l'histoire dans son ensemble se tient. Une très belle mise en page, un travail des couleurs magnifique qui restitue bien l'atmosphère. Mention spéciale pour la couverture (une mer tempétueuse faite de livres), très onirique.
Commenter  J’apprécie          00
Rhl
  09 juillet 2014
Les points forts : le format « à l'italienne » qui retranscrit bien l'effet d'écrasement du sous-marin, les dessins expressifs, les effets de couleurs (contraste entre l'univers sombre du sous-marin et paysages colorés et lumineux de la fin). L'histoire est captivante, intéressante (j'aime bien forcément l'idée du pouvoir du livre qui libère les hommes...) bien qu'un peu « naïve ».
Les points faibles : j'ai parfois eu l'impression que la narration manquait de fluidité, de rythme et j'aurais aimé que cette BD soit un peu plus longue, qu'on ait davantage le temps de s'imprégner de cet univers particulier, de connaître les personnages et leur complexité, que le scénario soit un peu plus approfondi...
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (6)
Sceneario   20 mai 2013
Un livre dont il est impossible de se débarrasser et [où une pointe mystérieuse] finit même par se multiplier, faisant basculer le récit vers une sorte de fantastique poétique qui interpelle très vite le lecteur.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   29 mars 2013
Un conte métaphysique flamboyant, opérant un double mouvement de l’ombre vers la lumière, et du réel vers l’onirisme le plus échevelé.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   25 mars 2013
Très jolie allégorie sur le pouvoir des mots, de la culture et de la réflexion et pari esthétique gagné avec un format parfaitement adapté au propos.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BulledEncre   20 mars 2013
Une touche de fantastique fait surface et l’aventure ne s’arrête pas là pour notre équipage viril et fort en testostérone. Attention à ne pas regarder les dernières pages avant de commencer la lecture.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BoDoi   13 mars 2013
L’idée est belle, la réalisation est encore un peu tendre. [...] Les quelques belles images passent alors au second plan, derrière des dialogues parfois trop mous, un lettrage approximatif, de nombreuses et pénibles fautes d’orthographe, des personnages pas assez incarnés et une conclusion comme un cheveu sur la soupe.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Auracan   06 mars 2013
Nos deux compères scénaristes et dessinateurs, Martin Trystram et Romain Baudry, manient aussi bien la plume que le crayon et le pinceau, et vont nous surprendre avec une histoire des plus singulières.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
BibliotekanaBibliotekana   04 juillet 2013
Ce livre est interdit par le parti... [...] Apparemment nos dirigeants semblaient craindre ce livre comme la peste et ils ont tout fait pour l'empêcher de se propager dans le pays... Tous les exemplaires ont été brûlés lors des autodafés de 1933 ! Comment a-t-il pu s'en procurer un ??!
Commenter  J’apprécie          10
Kix-ReviewsKix-Reviews   06 mars 2015
Vous devez vous demander pourquoi j'en voulais autant à ce bouquin... c'est simple : il m'attirait ! Tellement que j'en ai perdu les pédales.
Commenter  J’apprécie          10
kanarmorkanarmor   15 octobre 2013
Tu sais, dans ces moments, il faut plonger au plus vite et tant pis pour les retardataires restés sur le pont. Et c'est notre jeune Kaleunt lui-même qui dut, ce jour-là, refermer l'écoutille à la barbe d'un de ses hommes trop éloigné.
Commenter  J’apprécie          00
BibliotekanaBibliotekana   04 juillet 2013
-Mais c... co... comment ?
-Je vous ai prévenu, c'est une malédiction.
Commenter  J’apprécie          10
BibliotekanaBibliotekana   04 juillet 2013
Je paierai cher pour voir la tête de ceux qui trouverons ces livres
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Romain Baudy (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Romain Baudy
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Souterrain de Romain Baudy et Albertine Ralenti aux éditions Casterman https://www.lagriffenoire.com/91597-bd-souterrains-vol1.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : sous-marinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Romain Baudy (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3621 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre