AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782371000834
Éditeur : Le nouvel Attila (25/10/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Au fil des voix des habitants de cette banlieue ordinaire, vous découvrirez comment Joey Starr a perdu ses dents de devant lors de son pire concert, et comment, un jour d’ennui caniculaire, un gymnase s’est transformé en piscine ; comment il est possible de manger du saucisson hallal en suivant les bons principes, mais beaucoup plus compliqué de trouver du boulot ; comment dresser des oiseaux de proie avec Tahar, fauconnier de la Cité, et comment Ahmed Mouici, le ch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ziliz
  20 août 2020
Cet été, je voyage dans le temps et l'espace avec la revue DADA.
Et, dans un autre style, je m'évade grâce aux témoignages recueillis par François Beaune.
Après des Vendéens, des Libanais et deux sympathisants du FN, je rencontre cette fois avec lui plusieurs générations d'une 'banlieue ordinaire' (sic), une ZUP de Chambéry.
Souvenirs d'enfance, d'exil, bonheur et reconnaissance d'avoir pu s'installer en France pour certains, amertume au contraire pour d'autres à qui on avait tant promis. Anecdotes, bons moments partagés, solidarité, foot...
Intéressant, touchant. Mais peut-être trop de noms pour s'y retrouver ? J'ai vite abandonné l'idée de repérer les personnages, me laissant porter par leurs petites histoires, et c'est finalement suffisant pour apprécier la lecture.
Un plus par rapport aux autres ouvrages de François Beaune lus avant celui-ci : il s'agit cette fois d'un album, et les dessins de Fabrice Turrier qui illustrent des temps forts du texte, sont bienvenus et méritent qu'on s'y attarde.
Je n'ai pas encore choisi mon prochain titre de François Beaune, je fais une pause 'polars' et 'rentrée littéraire' d'auteurs que j'aime (Camille Laurens & Carole Fives).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   19 août 2020
Un jour, on apprend que NTM va être programmé sur le quartier ! C'était la pelouse du Mâconnais, l'été 92. Premier sentiment, ah ouais, terrible ! Ceux qu'on écoute toutes la journée, dans les montées, les caves, sur notre Ghetto-Blaster, vont venir chez nous en concert !
Et puis, tout de suite, on a déchanté. En fait, à l'époque, les sorties sur le quartier, même si t'avais un certain âge, genre seize dix-sept ans comme nous, tu les faisais avec tes parents ou tu les faisais pas. C'était obligé des sorties familiales. Et NTM, 'J'ai le toucher', et cetera, c'était pas trop famille.
La période était plus rigide qu'aujourd'hui, il fallait pas dire un mot de travers. Déjà 'ta gueule' on pouvait pas, alors NTM, c'était un autre niveau ! Je me souviens la scène avec ma mère qui est là : mes enfants, j'ai vu qu'il y avait un concert samedi, ça vous dit ? Et moi et mes frères, non, non, on a des devoirs, c'est pas possible. En plus il est pas trop bien ce groupe, on peut pas vous expliquer, mais c'est pas trop notre style. Et elle : mais ce serait l'occasion de faire une sortie, en plus il paraît que c'est de la musique de jeunes ! Et mon père : vous ferez ce que votre mère vous dit !
(p. 129)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          115
ZilizZiliz   13 août 2020
(...) nous les filles de Chambéry, on était à Sainte-Geneviève, et les garçons à Saint-François. Boris Vian venait de publier 'J'irai cracher sur vos tombes' [1946], qui avait été interdit, mais un de mes camarades en avait une copie, qu'il m'a prêtée.
Je l'ai lu et je l'ai mis dans mon sac, pour lui rendre. Manque de bol, fouille des sacs. Mes parents convoqués, les bonnes soeurs en ont fait tout un plat. Ma mère, du fond de sa Maurienne, comprenait pas. Mais comment c'est possible que tu fasses ça ? Qu'est-ce qui te passe par la tête, ma fille ?
Après, chaque jour, elle me demandait si j'avais pas encore fait de bêtise. Mais moi c'était mon plaisir la lecture. A table avec mes parents, on avait pas le droit de parler, c'était comme ça. Alors moi, j'avais toujours un livre sur les genoux, je mangeais en lisant.
(p. 10)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
ZilizZiliz   15 août 2020
Je crois qu'on a été l'un des tout premiers couples interculturels de Chambéry à se marier officiellement. (...)
Au bout de cinq ans de vie commune, comme avec Marie on est pas religieux, on a décidé d'un mariage civil, sans église ni mosquée. Plein de potes à nous étaient là, et bien sûr tous les anciens, des deux côtés, avec leurs amis. J'ai dit aux jeunes de s'asseoir vite, hommes et femmes ensemble. Comme ça les anciens pourraient rien dire.
Ça s'est bien passé. Les potes servaient du rouge, mais dans des brocs en métal. Les anciens faisaient comme s'ils voyaient pas.
(p. 178)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ZilizZiliz   17 août 2020
Nous, les enfants de la rue du Bertillet, on côtoyait pas les enfants de la rue du Pré-de-l'Âne. Alors qu'une seule rue nous séparait. On allait à l'école des Combes, et eux à l'école du Pré-de-l'Âne. Quand on les voyait arriver, on leur criait, oh les ânes ! Oh les ânes ! Et eux, en retour, ils nous criaient, oh les cons ! Oh les cons !
Quand on croisait les enfants de l'école du Mollard, on crachait. Il y avait aussi l'école de la Pommeraie, mais comme c'était des pommes, c'était nettement moins drôle.
(p. 68)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ZilizZiliz   15 août 2020
[ Danielle, gynéco ]
Un jour, une dame m'explique qu'elle a une mycose. Bien, je lui dis, ça arrive, vous avez quoi comme signes ? Et là, elle me répond, Sagittaire. Je me retiens de rire, on finit la consultation et la cliente suivante m'annonce qu'elle aussi a une mycose ! Là impossible de me retenir ! Et elle 'je ne trouve pas ça drôle ! ça gratte !' Alors je lui explique l'histoire. Et elle, 'dites donc, c'est étrange, moi aussi, je suis Sagittaire !'
(p. 59-60)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Videos de François Beaune (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Beaune
A l'occasion des "Correspondances de Manosque" François Beaune vous présente son ouvrage "Calamity Gwenn" aux éditions Albin Michel.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2442084/francois-beaune-calamity-gwenn
Notes de Musique : Youtube Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : hlmVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
46 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre